Lady Oscar - André
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Lady Oscar - André

Forum site Lady Oscar - La Rose de Versailles - Versailles no Bara - Berusaiyu no Bara - The Rose of Versailles - ベルサイユのばら
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-20%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
39.99 € 49.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Par cette belle nuit d'été

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marina Grandier-Jarjayes
Colonel Fersen
Colonel Fersen
Marina Grandier-Jarjayes

Féminin
Age : 29
Nombre de messages : 7117
Date d'inscription : 05/06/2008

Par cette belle nuit d'été Empty
MessageSujet: Par cette belle nuit d'été   Par cette belle nuit d'été EmptySam 4 Sep 2021 - 20:40

Disclaimer :  Lady Oscar est l'oeuvre de Riyoko Ikeda, cet écrit est un écrit de fan, je ne gagne rien, sinon des reviews et les reviews ne permettent pas d'acheter des spaghettis.

Résumé :  Le plus bel anniversaire de Fersen se passe dans la nuit, au cœur d'une forêt, loin des hommes mais dans les bras de la femme qu'il aime.


Liste des dettes du Discord «Défis Galactiques » : Anniversaire de nos personnages : 4 septembre - Hans Axel de Fersen + Quatre aspects de Dark : Forêt : écrire une scène qui se passe dans une forêt ou une scène sous un arbre + Combinaison 40 : Etoile / Couronne / Forêt / Loup / Perle / Biche / Mère/Reflet + Quatre cent quarante et unième baiser : Un baiser d'un.e gentle.wo.man + 50 nuances de fandom méconnu + Mot inconnu du 19/07/2021 au 25/07/2021 : Coruscant (qui brille intensément, scintillant vivement, étincelant) + Titre du 21/05/2021 : Par cette belle nuit d'été

Par cette belle nuit d'été

L'heure du loup a sonné depuis bien longtemps et la nuit a revêtu son manteau sombre parsemé d'étoiles comme autant de pierres précieuses, minuscule perles coruscantes dont les reflets miroitent sur l'onde calme des fontaines au repos des jardins de Versailles. Plus loin, caché parmi les arbres familiers entourant le château, Fersen attend, le cœur battant, la venue de son grand amour. Cette forêt est, à bien des égards, une version du retour à la nature professé par Rousseau. Il n'y a que là où la femme qu'il aime peut enfin séparer la reine de l'être humain, que la couronne peut être retirée sans crainte. Il n'y a personne pour juger la souveraine, la mère. Il n'y a qu'elle, lui et la douce brise de septembre qui fait voleter quelques mèches folles.

- Fersen ? Etes-vous là mon ami ?

Le suédois se tourne et sourit face à la vision divine qui se dessine peu à peu face à lui. Marie-Antoinette reste toujours si belle ! Les années passent, ils ont grandi, elle a eu des enfants et pourtant, quand il la voit, il a toujours sous les yeux la grâce céleste de la jeune femme avec qui il a dansé à Paris bien avant que le destin ne la fasse monter sur le trône de France. Elle garde ce port divin, cette allure racée, ses yeux de biche qui l'ont envoûté du jour où ils se sont posés sur lui.

- Ma reine !

Elle se précipite dans ses bras qui l'accueillent avec la joie la plus vive.

- Je vous demande pardon, mon cher Fersen ! S'excuse-t-elle. C'est votre anniversaire aujourd'hui et je n'ai pas su trouver un seul instant pour vous le souhaiter comme il se doit !
- Vous êtes ici tout près de moi. Il n'y a pas de meilleurs vœux à mes yeux.
- Je ne vous ai pourtant pas oublié.

La reine fouille la bourse qu'elle a au poignet et en sort un délicat mouchoir brodé. Mais au lieu d'initiales qui auraient sans doute divulgué leur amour aussi impossible qu'adultère, la jeune femme a cousu deux fleur de lys, une jaune et une bleue. Certains peuvent y voir les couleurs royales : le bleu du roi de France, l'or versaillais. Fersen, lui, connait assez son amante pour y lire les symboles qu'elle a glissés à chaque aiguillée : le bleu et le jaune sont les couleurs du drapeau de la Suède, sa mère patrie. La fleur de lys, c'est elle. Une métonymie habile qui lui professe sa dévotion, son amour, le fait que son cœur et son âme lui appartiennent pour toujours. Il embrasse le tissu avant de le ranger dans une poche intérieure de sa veste.

- Je le garderai toujours près de mon cœur. C'est le plus beau cadeau que je puisse recevoir.
- Vous êtes un ange, mon ami.

Elle capture ses lèvres en une tendre étreinte dans laquelle il s'abandonne.

- Bon anniversaire, mon aimé. Puisse Dieu vous prêter encore de très nombreuses années de vie à mes côtés.
- Et puisse Dieu m'accorder ce présent merveilleux, ma reine. Car rien ne me ferait plus plaisir que de demeurer à jamais à vos côtés.


FIN

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Par cette belle nuit d'été M_10
Revenir en haut Aller en bas
https://ladyoscar-zeforum.fr/
 

Par cette belle nuit d'été

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [FILESERVE][DVDRiP]Crossfire 2011
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady Oscar - André :: Fanfictions Lady Oscar. :: Fics sur Lady Oscar. :: "Petits Pamphlets"-