Lady Oscar - André
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Lady Oscar - André

Forum site Lady Oscar - La Rose de Versailles - Versailles no Bara - Berusaiyu no Bara - The Rose of Versailles - ベルサイユのばら
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -20%
Multiprise Electraline 8 prises avec interrupteur et ...
Voir le deal
9.59 €
Le Deal du moment :
Borderlands 3 pour PS4
Voir le deal
6.99 €

Partagez | 
 

 Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Lénie
Capitaine
Capitaine
Lénie

Age : 43
Nombre de messages : 5947
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..."   Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 EmptyJeu 12 Mar 2020 - 20:53

J’ai relu le chapitre par plaisir et j’en profite pour noter quelques formules que j’ai trouvées très belles :
- « Elle ravala les mots qui pesaient sur ses peurs inavouables »
- «  Comme un chant grave et martial d’une armée désarmée qui ne ferait que marcher au pas »
- « pour une éternité ou deux »
- « Il lui fallait parler jusqu’à ce que tous les remords qui lui courraient après, depuis bien trop longtemps déjà, rougissent à la lumière du jour » (celle-là, je l’adore !)
- « le dos collé à un mur qui se couvrirait d’écarlate et d’opprobre »
- « C’était comme si d’un coup, au milieu de la bourrasque, venait subrepticement de se glisser au travers des interstices un souffle chaud et léger de folie, une brise fantasque de printemps qui charrierait en tourbillonnant un cortège de minuscules grelots » (forcément  Laughing )
-  « un arc-en-ciel en berne de ses couleurs mortes »

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Selen
Bouton de rose
Bouton de rose


Féminin
Age : 44
Nombre de messages : 786
Date d'inscription : 03/11/2016

Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..."   Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 EmptySam 14 Mar 2020 - 14:47

Relu la fic entièrement, une fic originale comme j'aime...et vraiment le dernier chapitre gros gros coup de cœur! Je salue aussi ta plume Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 1f603 

***
Revenir en haut Aller en bas
Scrrubi
Rose éclose
Rose éclose
Scrrubi

Féminin
Age : 20
Nombre de messages : 1614
Date d'inscription : 15/10/2017

Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..."   Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 EmptyJeu 19 Mar 2020 - 0:45

Alors déjà...dé-so-lée de répondre si tard, à chaque fois que je me suis dit "ce soir je m'y met" je me suis à moitié endormi devant l'écran  Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 1f605
Mais cette fois c'est la bonne  Wink


Lénie a écrit:
En fait, j'ai été scotchée par une partie du texte en particulier : celle où tu décris la maison comme portant la trace, le souvenir de ses anciens habitants. C'est l'un des plus beaux passages que j'ai lus depuis longtemps. D'où mon coup de cœur sans hésitation pour les Oscars Wink

Pour Je vous ordonne de jouer, Colonel, tu commenteras quand ce sera le moment Smile

Bon, maintenant, je m'attaque à la suite !

Alors là tu me fais extrêmement plaisir Lénie I love you  C'est un passage sur lequel j'ai passé beaucoup de temps, à écrire, à effacer à réécrire pour essayer de retranscrire ce que j'avais dans la tête. Je pense que ça a dû t'arriver, quand tu n'as pas de phrases précises qui te vient mais plus une impression, un ressenti très fort et que tu galères à le mettre en mots. Même maintenant que je relis ce passage, j'en suis relativement contente, mais je pense que je pourrais encore passer des heures à la retoucher sans réussir à être pleinement satisfaite du résultat. Enfin quoiqu'il en soit je suis très contente que ça t'ai plu rosoiù

Oui, Je vous ordonne de jouer, Colonel, attendra encore un peu, mais ça arrivera, ça arrivera Razz


Lénie a écrit:
J'avais rédigé un long commentaire pour dire tout le bien que je pense de ton texte et là fausse manip et je l'ai perdu. Je recommencerai demain. Il est temps que je dorme. Ce sera un bon prétexte pour lire une nouvelle fois ton texte. En résumé, j'ai aimé le style (les mots qui rougissent à la lumière du jour notamment), le fait que rien n'est cliché, l'intensité du ressenti et la pudeur de leurs mots, Lassale qui a vu juste, Oscar qui se marre parce que c'est toute sa tension qui part, lui qui rit de concert et la phrase sur ce qu'une femme peut faire si on lui en laisse la possibilité, ce qu'elle ajoute sur le fait de ne pas laisser les autres décider de ce que l'on est capable ou non de faire, Broglie qui voit sa demande comme une lubie de bonne femme (c'est tout à fait ça), la gêne et le courage de Lassale tout au long de la scène et cette dernière phrase "vous êtes une étrange personne" qui rappelle celle de la du Barry et tout ce que tu dis de l'admiration du soldat envers Oscar. C'est tout ça que h'ai aimé.
En fait, j'ai réussi à le faire mon commentaire avant d'aller dormir Wink
Encore bravo !! Décidément cette fic est à nouveau mon coup de cœur Smile


Le pavé qui s'envole, un grand classique, toujours un plaisir quand ça arrive Laughing  Merci beaucoup, ce commentaire me fait d'autant plus plaisir que, justement, j'avais peur que le dialogue soit un peu... claudiquant, trop lourd, ou alors au contraire trop bateau. En règle générale je trouve que la partie la plus difficile ce sont les échanges, respecter une impression de spontanéité et de naturel tout en reflétant le caractère du personnage, donner des précisions sur les expressions et le rythme du dialogue sans le déséquilibrer... bref, c'est ce qui cause le plus de problèmes, donc si tu trouves qu'il y a de la pudeur dans leur mots, m'en voila ravie, parce que c'était ce que je voulais Wink Pour de Broglie, je te remercie parce que c'est toi qui m'a fait voir la scène dans son bureau d'un nouvel oeil. J'ai beaucoup aimé le chapitre dans Entre tes lignes où Oscar doit se confronter à ses actes passées, parce c'est un exemple rarement exploité des conflits moraux d'Oscar, ces moment où on se rends compte qu'elle n'est pas irréprochable, qu'elle aussi a ses moments de lâcheté, de petitesse, et que ça la rend d'autant plus complexe. Donc je me suis dit que je pouvais pas faire une fic avec Oscar et Lassalle en tête à tête sans évoquer ces événements Smile        
De même, je suis contente que tu ai apprécié la fin du dialogue, parce que j'avais très envie de caler ce genre de réflexion dans la bouche d'Oscar. C'est un peu un pied de nez à son époque où tout doit rentrer dans de petites cases, si possible avec des justifications pseudo-scientifiques, qui, j'en ai bien peur, ont toujours leurs ardents défenseurs aujourd'hui.  
Concernant le "vous êtes une drôle de personne", figure toi que je n'avais même pas pensé à la Du Barry ! Et pourtant ça colle parfaitement, c'est chouette que tu me l'ai fait remarqué Smile    
Merci pour ce com détaillé Lénie  I love you

Lady Victoire a écrit:
Petit commentaire rapide pour te remercier d'avoir posté la suite et pour dire que moi aussi j'ai beaucoup aimé Wink Merci !
C'est moi qui te remercie, merci Lady Victoire I love you

Loufiction a écrit:
Il va s'en souvenir de sa nuit Wink
Oh que oui, il est pas près de l'oublier !  Laughing

cath a écrit:
Oscar n'est pas prête d'oublier cette nuit avec Lassalle, la prendre pour une femme, si il savait qu'il était dans le vrai, que dirait-il ? Que Ferait-il ? En tout cas, il est fière de son colonel et n'en voudrait pas d'autre.... C'est un plaisir de découvrir ces différentes facettes de Lassalle  !
Tu as raison, de l'autre côté c'est la même, Oscar non plus risque de s'en souvenir longtemps ! Ah, si il savait....bah je ne sais pas non plus ce qu'il ferais, tiens :p Sans doute y'aurai un message qui poperait devant lui, du style "Erreur. Lassale.ex a cessé de fonctionner", qui sait Laughing Ah ça non, pas question qu'on lui pique son colonel, non mais ho ! Razz
merci pour ton com Cath Wink

Sabrina a écrit:
J'ai adoré cette suite.
Le duo Oscar/Lassalle est toujours aussi efficace, ce dernier s'avère même drôlement perspicace ! S'il savait qu'il avait été si près de découvrir la vérité ! Razz
J'ai beaucoup aimé le passage où il la remercie de l'avoir sauvé et qu'elle lui avoue l'avoir dénoncé à la base. C'est un très beau moment de vérité entre eux deux, ils apprennent à mieux se connaître, et Oscar se rend compte de tout le bien que ses hommes pensent d'elle, et qu'elle a eu raison de s'accrocher !
J'ai hâte de lire la suite !
André n'a qu'à bien se tenir, Lassalle va venir jouer les compère au détective de Jarjayes si ça continue Razz S'il savait je crois qu'il ne s'en remettrai pas, peut-être même qui ferait un malaise....humm, faut-il que j'envisage une scène d'Oscar devant faire un bouche à bouche à son soldat ? Ouais, non, je vais éviter lol!
h oui, fallait bien que cette discussion arrive un jour. Finalement ça aura été salvateur, à la fois pour Lassalle qui avait besoin de revenir sur cet événement un chouilla traumatisant, et puis pour Oscar aussi, puisque comme tu le dit, elle en apprend mieux sur les dessous de la caserne. Ils commencent à l'apprécier sincèrement malgré les a priori. Comme quoi, décidément, cette Oscar, aucun homme ne lui résiste Laughing J'au aussi hâte que tu lise la suite...même si elle va mettre un peu de temps à venir, je le craint lenteur
Soyons fous, je vais tenter l'impossible, la poster dans moins de douze mois. Le défi semble insurmontable, je sais Laughing
Merci Sabrina sunny

Loufiction a écrit:
Plus personnellement j'ai été très touchée par le passage où elle sursaute car il s'approche d'elle.
Je suis content qu'il t'ai touché, parce que ce passage est assez significatif que l'état mental d'Oscar en cette période. merci Loufiction Very Happy

Selen a écrit:
Relu la fic entièrement, une fic originale comme j'aime...et vraiment le dernier chapitre gros gros coup de cœur! Je salue aussi ta plume Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 1f603 

***
Merci beaucoup Selen d'avoir relu toute la fic ! Je suis ravie si c'est un coup de coeur, I love you  

Lénie a écrit:
J’ai relu le chapitre par plaisir et j’en profite pour noter quelques formules que j’ai trouvées très belles :
- « Elle ravala les mots qui pesaient sur ses peurs inavouables »
- «  Comme un chant grave et martial d’une armée désarmée qui ne ferait que marcher au pas »
- « pour une éternité ou deux »
- « Il lui fallait parler jusqu’à ce que tous les remords qui lui courraient après, depuis bien trop longtemps déjà, rougissent à la lumière du jour » (celle-là, je l’adore !)
- « le dos collé à un mur qui se couvrirait d’écarlate et d’opprobre »
- « C’était comme si d’un coup, au milieu de la bourrasque, venait subrepticement de se glisser au travers des interstices un souffle chaud et léger de folie, une brise fantasque de printemps qui charrierait en tourbillonnant un cortège de minuscules grelots » (forcément  Laughing )
-  « un arc-en-ciel en berne de ses couleurs mortes »
Merci de t'être donné la peine de recopier les phrases qui t'ont plu, ça tombe bien ce sont aussi mes préférés Razz  (très modeste n'est ce pas ? lol! )
Revenir en haut Aller en bas
Lénie
Capitaine
Capitaine
Lénie

Age : 43
Nombre de messages : 5947
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..."   Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 EmptyJeu 19 Mar 2020 - 20:02

Citation :
Alors là tu me fais extrêmement plaisir Lénie I love you  C'est un passage sur lequel j'ai passé beaucoup de temps, à écrire, à effacer à réécrire pour essayer de retranscrire ce que j'avais dans la tête. Je pense que ça a dû t'arriver, quand tu n'as pas de phrases précises qui te vient mais plus une impression, un ressenti très fort et que tu galères à le mettre en mots. Même maintenant que je relis ce passage, j'en suis relativement contente, mais je pense que je pourrais encore passer des heures à la retoucher sans réussir à être pleinement satisfaite du résultat. Enfin quoiqu'il en soit je suis très contente que ça t'ai plu rosoiù
Oh que oui ! ça m’est arrivé souvent, ça m’arrive même pratiquement à chaque chapitre. Idem quand je relis. Je vois les mots en trop, une phrase trop longue, ou quelque chose de trop simple ou à l’inverse de trop compliqué. Et puis finalement je me dis que ce n’est pas si mal tout compte fait Smile
 
Citation :
Oui, Je vous ordonne de jouer, Colonel, attendra encore un peu, mais ça arrivera, ça arrivera Razz
J’en suis certaine Wink  
 
 
Citation :
Le pavé qui s'envole, un grand classique, toujours un plaisir quand ça arrive Laughing  Merci beaucoup, ce commentaire me fait d'autant plus plaisir que, justement, j'avais peur que le dialogue soit un peu... claudiquant, trop lourd, ou alors au contraire trop bateau. En règle générale je trouve que la partie la plus difficile ce sont les échanges, respecter une impression de spontanéité et de naturel tout en reflétant le caractère du personnage, donner des précisions sur les expressions et le rythme du dialogue sans le déséquilibrer... bref, c'est ce qui cause le plus de problèmes, donc si tu trouves qu'il y a de la pudeur dans leur mots, m'en voila ravie, parce que c'était ce que je voulais Wink
Je suis d’accord avec toi. On n’a pas le droit à beaucoup de mots dans un dialogue, il faut faire mouche tout de suite, en dire assez sur les personnages, mais pas trop.
Dans ce chapitre, tes dialogues sont particulièrement réussis à cause de leur pudeur justement.
Citation :
Pour de Broglie, je te remercie parce que c'est toi qui m'a fait voir la scène dans son bureau d'un nouvel œil. J'ai beaucoup aimé le chapitre dans Entre tes lignes où Oscar doit se confronter à ses actes passées, parce c'est un exemple rarement exploité des conflits moraux d'Oscar, ces moment où on se rends compte qu'elle n'est pas irréprochable, qu'elle aussi a ses moments de lâcheté, de petitesse, et que ça la rend d'autant plus complexe. Donc je me suis dit que je pouvais pas faire une fic avec Oscar et Lassalle en tête à tête sans évoquer ces événements Smile
Je suis heureuse de ce que tu me dis du chapitre où Oscar se confronte à l’histoire du mousquet où elle n’a pas que le beau rôle. Avoir des personnages qui ne sont pas que des héros me plaît beaucoup, surtout que c’est un moment important qui permet à Oscar d’évoluer.         
Citation :
De même, je suis contente que tu ai apprécié la fin du dialogue, parce que j'avais très envie de caler ce genre de réflexion dans la bouche d'Oscar. C'est un peu un pied de nez à son époque où tout doit rentrer dans de petites cases, si possible avec des justifications pseudo-scientifiques, qui, j'en ai bien peur, ont toujours leurs ardents défenseurs aujourd'hui.
Elle est particulièrement bien placée pour avoir ce genre de réflexion. Et puis, elle le dit sur un ton mi-figue mi-raisin qui est très plaisant !
Quant aux justifications pseudo-scientifiques, je sortirais bien la massue, mais elles se débrouillent tellement bien toutes seules pour se ridiculiser que je préfère renifler de mépris, d’un geste très théâtral, en me drapant dans la dignité de toutes les femmes offensées par ces propos. Encore que… à la réflexion, ça ne leur fera pas de mal !    meurtre1 meurtre1 meurtre1 meurtre1 meurtre1 meurtre1
Citation :
Concernant le "vous êtes une drôle de personne", figure toi que je n'avais même pas pensé à la Du Barry ! Et pourtant ça colle parfaitement, c'est chouette que tu me l'ai fait remarqué Smile
Ah bon ? J’étais persuadée que c’était fait exprès. D’autant plus que tu fais allusion à cette scène.     
Citation :
Merci pour ce com détaillé Lénie  I love you
C’est toujours un plaisir Smile

Citation :
Merci de t'être donné la peine de recopier les phrases qui t'ont plu, ça tombe bien ce sont aussi mes préférés Razz  (très modeste n'est ce pas ? lol! )
Elles sont très belles ! Dire le contraire serait de la fausse modestie Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Scrrubi
Rose éclose
Rose éclose
Scrrubi

Féminin
Age : 20
Nombre de messages : 1614
Date d'inscription : 15/10/2017

Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..."   Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 EmptyLun 23 Mar 2020 - 20:39

Je me doutais bien que ce sentiment ne devait pas t'être inconnu. Ah, mais quel terrible destin que celui d'auteur, toute cette frustration, vraiment, je trouve qu'on devrait nous plaindre d'avantage  lol!  

Et oui, concernant la Dubarry, je n'avais revisionné que cette réplique précise pour pouvoir la retranscrire correctement, et puis surtout entre le moments où j'ai écrit ce passage et celui de la réplique de fin il a dû s'écouler deux solides mois, donc je n'y pensais plus du tout. En tout pas consciemment, pour le reste faudrait demander à notre bon vieux Freud ce qu'il en pense Laughing

Je sors la massue avec toi pour ces chers théoriciens du dimanche  meurtre1 meurtre1 J'aime me dire que c'est une espèce en voie d'extinction, une fin de race dont nous finirons bien par être débarrassé un jour ou l'autre Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Amber Queen
Rose éclose
Rose éclose
Amber Queen

Féminin
Age : 42
Nombre de messages : 1692
Date d'inscription : 26/10/2010

Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..."   Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 EmptySam 21 Nov 2020 - 19:11

Bonsoir Scrrubi,

juste un petit message pour te dire que j aime beaucoup ta fiction, ce petit tête à tête avec Lassalle à quelque chose de très plaisant.
J'aime beaucoup cette manière que tu as de faire ressortir et ressentir les sentiments des personnages. On ressent l émotion éprouvée et tout cela écrit d' une si jolie manière. Tu as une très jolie plume merci.

A bientôt

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

La vie c'est comme une boite de chocolat, on sait jamais sur quoi on va tomber!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..."   Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..." - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Commentaire de "Douce nuit...Sainte nuit..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady Oscar - André :: Fanfictions Lady Oscar. :: Fics sur Lady Oscar. :: Commentaires des fics.-