Lady Oscar - André

Forum site Lady Oscar - La Rose de Versailles - Versailles no Bara - Berusaiyu no Bara - The Rose of Versailles - ベルサイユのばら
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 7 Aoû 2019 - 18:12

Aurore F a écrit:
Deux chapitres pour le prix d'un, c'est top
Je lirais ça quand j'aurai la concentration suffisante pour bien les savourer   Very Happy 

Ok, prends tout ton temps Wink 

Loufiction a écrit:
Rhallala comme tu nous as gâtées Smile Cette fin avec ce dialogue entre Alain et André, j'adore!
Et Oscar bon sang mais quelle ignare de l'amour :p Elle qui a connu le plus beau parmi les beaux, tsss comme elle ne le connait pas si bien que ça son sergent ... Et pourtant, comme elle commence finalement à bien mieux le connaître. Elle a un début de commencement d'illumination, mais à aucun moment elle ne réalise que c'est elle, ELLE. A savoir si c'est parce qu'elle est toujours obnubilée par André (très très probable), qu'elle ne s'imagine pas que ça puisse être elle (très très probable également) ou un mélange des deux (bingo? :p ).

Merci pour ces beaux chapitres si poétiques!

Ah la chute avec ce dialogue entre Alain et André, et dire que j'ai failli le couper. Et puis finalement je l'ai laissé. J'ai bien fait Smile  
 Bonnet d'âne pour notre  lenteur (oups, ça commence à ressembler à l'arche de Noé cette histoire, si on y ajoute les lapins et cie....  rire2 rire2 rire2 ). Cette fois, on la comprend, elle est encore dans son amour pour André et ne s'imagine pas qu'Alain puisse avoir de tels sentiments à son égard parce que justement avec Alain elle ne se voit pas vraiment comme ELLE, tu as parfaitement raison Wink  Alors comment va-t-on avancer dans cette affaire ? Mystère et réponses dans ... un certain nombre de chapitres  Wink
Merci de ce que tu me dis de la poésie de ces chapitres. Quand je me demandais si ça allait vous plaire, en fait je me demandais si ce que j'avais senti en les écrivant allait bien passer. D'après ce que vous me dites, c'est oui !! Je suis ravie !!  rire1 rire1 

jarjayes80 a écrit:
Comme Aurore, je les lirais tranquillement au calme pendant les vacances, je les ai récupéré sur mon ordi Wink 
Je suis sûre que tu n'as pas perdu la main et qu'ils seront excellent comme d'habitude.

Ok, prends tout ton temps Wink 

Sabrina a écrit:
Deux chapitres d'un coup, tu nous gâtes en effet !
Quel plaisir de retrouver ta fic et ta magnifique écriture !

Comme d'habitude, ça a été un régal de te lire. Tu décris à merveille le conflit intérieur d'Alain, le pauvre, ce n'est pas facile pour lui de trouver sa place, mais en plus d'être fou amoureux d'Oscar, il la respecte de la plus belle des façons, on ne peut qu'être admiratif !

De son côté à elle, il est clair qu'elle n'en est pas là, et quelque part c'est normal, André n'est pas mort de depuis si longtemps, et de plus elle porte son enfant ! Patience,! ^^

J'aime beaucoup le fait qu'elle prenne la décision de sortir de cette petit bulle où elle s'était retranchée avec Alain. C'est vrai que la cause pour laquelle ils se sont battus est toujours là, et même si ça ne va pas être simple pour Oscar de reparaître dans son état, on connaît bien son sens du devoir !

J'ai adoré les quelques mots qu'adresse Alain à André à la fin, ça donne vraiment l'impression que quelque part, il est encore là.

Merci pour cette belle suite !
Merci infiniment ! C'est vous qui me gâtez avec ces merveilleux commentaires  I love you I love you
Comme je le disais plus haut, je suis ravie que l'écriture fonctionne, parce que j'ai pas mal retravaillé certains passages et à un moment je me suis dit qu'il fallait éviter de tomber dans un certain maniérisme. D'après ce que vous me dites, le dosage entre inspiration et travail était bon Wink 
Oui, pauvre Alain, c'est difficile pour lui de trouver sa place et de gérer ce qu'il ressent pour Oscar, surtout que ça lui tombe dessus presque comme un cheveux sur la soupe. Il ne s'attendait pas à quelque chose comme ça. Mais il gère d'une façon admirable, et on le découvre encore plus touchant. 
Comme tu le dis, Oscar n'en est pas à penser à aimer un autre homme et encore moins qu'un autre homme puisse l'aimer. En plus, elle attend un enfant, ce qui ne va pas être si simple à gérer pour elle, vis-à-vis d'elle-même mais surtout sur la façon dont elle va donner une place à cet enfant aux yeux du monde. Et puis, il y a la cause pour laquelle ils se sont battus et à laquelle elle veut être fidèle. ça me semblait assez logique qu'elle se réveille à un moment ou à un autre. Je ne le dis pas dans ces chapitres mais le fait d'avoir embrassé Alain en pensant qu'il s'agissait d'André n'y est pas pour rien Wink 
Ah merci de me parler de la fin du chapitre où Alain s'adresse à André. C'est un passage que j'aime beaucoup également mais que j'ai failli couper parce que je me demandais si ça ne faisait pas "surjeu". Visiblement non  rire1 rire1




À bientôt pour la suite Wink  Le temps de faire quelques recherches, de bien imaginer la suite et de l'écrire Smile

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cath
Concours de l'été 2019
Concours de l'été 2019
cath

Féminin
Age : 49
Nombre de messages : 12837
Date d'inscription : 09/04/2010

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 7 Aoû 2019 - 19:08

Chouette de lire la suite....... J'ai aimé ce chapitre avec Alain, cet introspection sur lui-même, sur cet amour qu'il ose s'avouer, que tout comme André, il veut être celui qui sera là tjrs pour la protéger, quitte à ne jamais lui dire combien il l'aime et ce baiser..... whawha...... Alain a en quelque sorte droit à un petit cadeau, un bonheur qu'il ne goûtera peut-être qu'une seule fois et qu'il gardera comme le plus précieux des trésors.....

Et ce chap. sur Oscar qui comprend qu'éloigner Alain serait une erreur, une énorme erreur, loin d'elle il dépérirait, seul sans personne à protéger... Il va en quelque sorte remplir le rôle d'André protéger cet enfant tout en gardant la place d'un parrain... Et finalement Oscar décide d'aller vivre chez son oncle, trop hâte de lire cela..... j'aime beaucoup l'oncle d'Oscar, et j'avoue que leur cohabitation m'intrigue. 

Merci pour ces 2 chap. qui m'ont replongé avec bonheur dans cette histoire

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Si13
                      
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Duc de Broglie
Duc de Broglie
Aurore F

Féminin
Age : 26
Nombre de messages : 14124
Date d'inscription : 18/08/2010

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 7 Aoû 2019 - 19:12

Deux chapitres plaisants,
Oscar qui embrasse Alain, pensant embrasser André par le biais de son rêve et cette honte qu'elle ressent après. Si elle savait que pour lui, c'était merveilleux et qu'il aurait bien voulu recommencer.

J'aime ce jeu, Alain continu de la taquiner, il sait très bien que pour le moment, elle ne pense qu'à Lui et n'envisage pas la vie possible avec un autre homme, alors il se contente de rester son ami, malgré tout le self contrôle que cela demande ^^
A ce rythme, il va en prendre pour 20 ans   rire2

Oscar aussi réfléchie à tout cela, elle voudrait qu'il trouve l'amour, que pour cela il lui faut être loin d'elle, mais elle voit aussi qu'il est heureux à ses côtés. Et elle ne veut pas faire la même erreur qu'avec André en l'obligeant à partir. Elle le laisse faire et verra bien.

J'ai bien aimé donc leurs réflexions internes l'un sur l'autre, ils sont assez clairvoyant et lucides sur certains points. Et Oscar ne perd pas le nord non plus, il faut retourner à la réalité, s'intéresser à ce qu'il se passe, ils se sont battus pour ça, André est mort pour ça, ce serait ingrat d'ignorer les choses.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 111
- Retour vers le passé - L'étalon blanc - Une St Valentin inoubliable - Joyeux noël Oscar - Et Après ? -  Réactions - Les Quatre Cavaliers - Vendetta -
- Un an - Les 9 muses - El Gavilán -  14/02/1784 - La fin d'une époque - Le Corbeau de Paris - Under - Saut de l'ange - La vengeance du Comte - L'épée et la rose - La voix des ombres -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larosedeversaillesladyoscar.centerblog.net
Loufiction
Concours de l'été 2019
Concours de l'été 2019
Loufiction

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 3762
Date d'inscription : 23/05/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 7 Aoû 2019 - 20:56

Clairement c'est logique et normal qu'elle soit si lenteur cette fois. Entre ce deuil qu'elle se refuse à faire et cet enfant à naître, ce n'est pas le moment.
Ce pauvre Alain va connaître le chemin de croix d'André ... je la vois bien à un moment faire une comparaison entre quelques actions d'André et réaliser que "mais c'est pas vrai???? Alain fait pareil! "
Si l'on pouvait éviter qu'Alain manque de se faire lyncher par une foule en colère ou se prenne un balle pour ça ... :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Falbala
Bouton de rose
Bouton de rose
Falbala

Féminin
Age : 48
Nombre de messages : 519
Date d'inscription : 22/01/2019

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 7 Aoû 2019 - 21:36

Bonsoir Lénie,
À mon tour de te dire que j'étais très heureuse de retrouver ton histoire Smile
J'ai d'ailleurs relu les chapitres précédents avec les deux lettres pour me remettre dans le bain, puis j'ai dégusté ces deux nouveaux chapitres. J'aime toujours autant ton style. Tes phrases courtes et cette série d'interjections rendent Alain proche des lecteurs. On vit avec lui les affres de cet amour interdit. On a le sentiment que le sort s'amuse à lui faire vivre et ressentir ce qu'André a vécu et ressenti et dont Alain se moquait gentiment (cette folle attirance qu'il faut réprimer, ces élans du coeur et du corps, cet amour qui ne peut s'exprimer qu'en amitié...).

Et elle, elle n'est pas prête évidemment à décoder ces élans. Elle est à mille lieux de là. Et c'est André qu'elle embrassait (je serai d'ailleurs bien curieuse de savoir à quoi elle rêvait ?).

La lecture du journal est presque finie (oui ? non ?), le réel va la happer à nouveau, les idées pour lesquelles ils ont combattu tous les trois se rappellent à elle. Il est temps de savoir comment les combats ont évolué, de décider s'il y a encore une raison ou pas à se joindre à la post-Révolution. Les pauvres, ils vont être bien déçus... 

Moi j'ai hâte de voir ce que va donner la cohabitation avec lˋoncle Henri. Mais surtout quand et comment Rainier va réapparaitre dans la vie de sa fille. Car il va réapparaître, je n'en doute pas...


Falbala 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyJeu 8 Aoû 2019 - 10:41

cath a écrit:
Chouette de lire la suite....... J'ai aimé ce chapitre avec Alain, cet introspection sur lui-même, sur cet amour qu'il ose s'avouer, que tout comme André, il veut être celui qui sera là tjrs pour la protéger, quitte à ne jamais lui dire combien il l'aime et ce baiser..... whawha...... Alain a en quelque sorte droit à un petit cadeau, un bonheur qu'il ne goûtera peut-être qu'une seule fois et qu'il gardera comme le plus précieux des trésors.....

Et ce chap. sur Oscar qui comprend qu'éloigner Alain serait une erreur, une énorme erreur, loin d'elle il dépérirait, seul sans personne à protéger... Il va en quelque sorte remplir le rôle d'André protéger cet enfant tout en gardant la place d'un parrain... Et finalement Oscar décide d'aller vivre chez son oncle, trop hâte de lire cela..... j'aime beaucoup l'oncle d'Oscar, et j'avoue que leur cohabitation m'intrigue. 

Merci pour ces 2 chap. qui m'ont replongé avec bonheur dans cette histoire

Merci beaucoup, Cath, ce que tu me dis me touche énormément  rosoiù rosoiù 
Le baiser, oui, un petit cadeau pour Alain et pour les lecteurs Wink Un bonheur auquel il ne goûtera qu'une seule fois ? Hum... peut-être bien que oui, peut-être bien que non Smile En tout cas, tu as raison, il le chérira comme le plus précieux des trésors. 
En quelque sorte, Alain prend bien la place d'André dans le rôle de l'ami qui protège et est toujours là. Prendra-t-il sa place également dans le cœur d'Oscar ? La suite le dira Wink 

Ah ça, la cohabitation entre tout le monde chez l'oncle Henri, ça risque d'être quelque chose  lol! Pas si simple à imaginer d'ailleurs, mais j'ai déjà certaines scènes Wink 

Aurore F a écrit:
Deux chapitres plaisants,
Oscar qui embrasse Alain, pensant embrasser André par le biais de son rêve et cette honte qu'elle ressent après. Si elle savait que pour lui, c'était merveilleux et qu'il aurait bien voulu recommencer.

J'aime ce jeu, Alain continu de la taquiner, il sait très bien que pour le moment, elle ne pense qu'à Lui et n'envisage pas la vie possible avec un autre homme, alors il se contente de rester son ami, malgré tout le self contrôle que cela demande ^^
A ce rythme, il va en prendre pour 20 ans   rire2

Oscar aussi réfléchie à tout cela, elle voudrait qu'il trouve l'amour, que pour cela il lui faut être loin d'elle, mais elle voit aussi qu'il est heureux à ses côtés. Et elle ne veut pas faire la même erreur qu'avec André en l'obligeant à partir. Elle le laisse faire et verra bien.

J'ai bien aimé donc leurs réflexions internes l'un sur l'autre, ils sont assez clairvoyant et lucides sur certains points. Et Oscar ne perd pas le nord non plus, il faut retourner à la réalité, s'intéresser à ce qu'il se passe, ils se sont battus pour ça, André est mort pour ça, ce serait ingrat d'ignorer les choses.

Alain voit juste en effet. Pour l'instant, Oscar ne voit qu'André, Lui, comme tu l'écris si justement. Il préfère rester son ami pour ne pas la perdre en se disant qu'un jour peut-être.... 
Va-t-il en prendre pour 20 ans ?  scratch Mystère Wink 
Oscar réfléchit aussi sur ce que peut ressentir Alain (en passant l'éventualité de sentiments amoureux à la trappe, sinon notre miss  lenteur ne serait plus miss  lenteur Smile ), et elle comprend quand même qu'il est heureux à ses côtés. Et puis il se peut aussi qu'il y ait une partie d'elle qui n'ait pas envie qu'il parte ... Sait-on jamais ? Smile 
Et cette réalité vers laquelle il faut retourner, la cause pour laquelle ils se sont battus et par laquelle André est mort, encore quelques aventures en perspective pour nos héros. Je me demande si en fait c'est pas cette fic qui va en prendre pour 20 ans, le temps que je termine avec tous ces développements:mdrmor:

Loufiction a écrit:
Clairement c'est logique et normal qu'elle soit si lenteur cette fois. Entre ce deuil qu'elle se refuse à faire et cet enfant à naître, ce n'est pas le moment.
Ce pauvre Alain va connaître le chemin de croix d'André ... je la vois bien à un moment faire une comparaison entre quelques actions d'André et réaliser que "mais c'est pas vrai???? Alain fait pareil! "
Si l'on pouvait éviter qu'Alain manque de se faire lyncher par une foule en colère ou se prenne un balle pour ça ... :p

Ce n'est clairement pas le moment en effet Wink 
Alain prend bien le chemin de quelque chose de pas très simple avec notre demoiselle  lenteur Mais les comparaisons, n'a-t-elle pas commencer à les faire inconsciemment ? Quand même prendre Alain pour André, ça commence à devenir une habitude... Je me demande bien pourquoi ...  Very Happy J'ai dit que je me demandais, hein, pas que j'allais aller par là, je n'ai pas dit non plus que je n'allais pas y aller, tu notes  Laughing 
Je n'ai pas très envie de faire lyncher Alain par une foule en colère pour l'instant, encore que l'effet pourrait effectivement être excellent comme révélateur pour notre chère  lenteur lenteur Lui faire se prendre une balle et mourir, là, peut-être pas jusque-là quand même. Deux fois la même histoire qui se répète, ce serait vraiment vache  Wink

Falbala a écrit:
Bonsoir Lénie,
À mon tour de te dire que j'étais très heureuse de retrouver ton histoire Smile
J'ai d'ailleurs relu les chapitres précédents avec les deux lettres pour me remettre dans le bain, puis j'ai dégusté ces deux nouveaux chapitres. J'aime toujours autant ton style. Tes phrases courtes et cette série d'interjections rendent Alain proche des lecteurs. On vit avec lui les affres de cet amour interdit. On a le sentiment que le sort s'amuse à lui faire vivre et ressentir ce qu'André a vécu et ressenti et dont Alain se moquait gentiment (cette folle attirance qu'il faut réprimer, ces élans du coeur et du corps, cet amour qui ne peut s'exprimer qu'en amitié...).

Et elle, elle n'est pas prête évidemment à décoder ces élans. Elle est à mille lieux de là. Et c'est André qu'elle embrassait (je serai d'ailleurs bien curieuse de savoir à quoi elle rêvait ?).

La lecture du journal est presque finie (oui ? non ?), le réel va la happer à nouveau, les idées pour lesquelles ils ont combattu tous les trois se rappellent à elle. Il est temps de savoir comment les combats ont évolué, de décider s'il y a encore une raison ou pas à se joindre à la post-Révolution. Les pauvres, ils vont être bien déçus... 

Moi j'ai hâte de voir ce que va donner la cohabitation avec lˋoncle Henri. Mais surtout quand et comment Rainier va réapparaitre dans la vie de sa fille. Car il va réapparaître, je n'en doute pas...


Falbala 


.
Merci infiniment Falbala de ce que tu me dis  rosoiù rosoiù  Je suis vraiment heureuse de reprendre cette histoire comme je l'ai laissée et de voir que malgré les mois qui se sont écoulés, elle plaît toujours et que les chapitres proposés sont en accord avec les précédents Wink 
Oui, tu as raison, quand j'écris sur Alain il y a un changement de style avec des phrases plus courtes et des changements très rapides. Je ne l'avais pas vraiment réfléchi à la base, ça vient quand j'écris sur lui. C'est bien, ça permet de varier les styles. Et puis, je m'amuse bien avec certaines expressions que je peux donner à Alain et pas aux autres personnages. C'est d'ailleurs la première fic où je travaille vraiment le personnage d'Alain. C'est un plaisir, j'avoue Smile 
Et donc ce pauvre Alain revit ce qu'a vécu André et dont il se moquait gentiment, sauf que là, ça ne le fait plus autant rire, mais il arrive quand même à garder un certain détachement. Tu me diras, il n'a pas trop de mal, son illumination est encore très récente. Oui !! Wink Reste à voir comment ça évoluera quand ça fera plus longtemps Smile 
Oscar est bien loin de tout cela, encore avec André. À quoi rêvait-elle ? Falbala, ma chère, je vais finir par t'attribuer des talents de voyance Smile Normalement, j'ai prévu de revenir sur son rêve au prochain chapitre Wink 
Qu'en est-il de la lecture du journal ? Disons qu'il y aura encore de la lecture, mais je n'en dis pas plus, tu comprendras pourquoi au fil de l'histoire Wink 
Ah ça, le retour à la réalité risque d'être assez mouvementé étant donné ce qui est en train de se passer au moment du récit. Je suis d'ailleurs en train de lire deux ou trois choses sur le sujet, histoire de ne pas être à côté. 
Ah oui, la cohabitation avec l'oncle Henri, ça promet !  rire2 ça va être un vrai défi mine de rien d'imaginer tout ça, parce qu'il est assez subtil le tonton sous ses dehors fantasques. J'ai les grandes lignes, mais pas encore les petits détails qui font les scènes Wink 
 Rainier va réapparaître dans la vie de sa fille, oui, ça me semble absolument inévitable à moi  aussi. Je peux donc te répondre sans trop spoiler. Après quand, où et comment ? Alors là, chut, je garde le secret, je te dis juste que j'ai imaginé la scène depuis plus d'un an Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loufiction
Concours de l'été 2019
Concours de l'été 2019
Loufiction

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 3762
Date d'inscription : 23/05/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMar 13 Aoû 2019 - 21:58

meurtre1 rien que pour la fin non mais oh !!!!

Sinon : j'ai trouvé toujours aussi poétique les passages entre André et Oscar, mais aussi, il faut l'avouer, tellement malsains pour elle Sad Et c'est bien qu'elle en ait conscience et se décide à se les interdit désormais.
Ah ce pauvre Alain, il est foutu, irrémédiablement fou amoureux de miss lenteur lenteur lenteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Victoire
Soldat André
Soldat André
Lady Victoire

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 4288
Date d'inscription : 24/07/2016

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMar 13 Aoû 2019 - 22:09

Il est superbe ce chapitre, avec Oscar qui prend irrémédiablement conscience qu'une page est tournée, et qui se décide à aller de l'avant, à laisser André parmi les morts....Alain est vivant et là pour elle, mais elle ne sait pas encore à quel point. en attendant elle va lui donner une leçon de maintien Laughing Et la fin...tss tss...Merci Lénie !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 460479signature2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loufiction
Concours de l'été 2019
Concours de l'été 2019
Loufiction

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 3762
Date d'inscription : 23/05/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMar 13 Aoû 2019 - 22:18

J'avoue, la leçon de maintien me tarde :p Limite ça ferait presque écho aux leçons d'épluchage de patate de "Faux-Semblants" :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Victoire
Soldat André
Soldat André
Lady Victoire

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 4288
Date d'inscription : 24/07/2016

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMar 13 Aoû 2019 - 22:39

Ah oui Wink Merci Wink Et javais mis Alain en scène en train de se tromper de fourchette dans "un dîner presque parfait" Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 460479signature2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loufiction
Concours de l'été 2019
Concours de l'été 2019
Loufiction

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 3762
Date d'inscription : 23/05/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMar 13 Aoû 2019 - 22:45

Ah oui c'est vrai je l'avais oublié :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrina
Concours de l'été 2019
Concours de l'été 2019
Sabrina

Féminin
Age : 35
Nombre de messages : 2030
Date d'inscription : 19/12/2018

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 7:47

La première partie du charme est vraiment poignante, avec Oscar qui dit réellement au revoir à André, bien que cela soit horriblement difficile. J'en ai eu mal pour elle...

J'aime beaucoup la deuxième partie où elle provoque un peu Alain, hâte de voir ce que les leçons de maintien peuvent donner, j'ai tout de suite pensé aussi au "dîner presque parfait" de Lady Victoire Laughing

Et comme les autres, c'est pas sympa de nous laisser en suspens comme ça à la fin !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Sabrin10
rosoiù Merci beaucoup Stellar ! rosoiù
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liberta
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
liberta

Féminin
Age : 45
Nombre de messages : 2702
Date d'inscription : 13/06/2010

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 7:49

Encore un chap qui serre le coeur, le baiser qu'elle s'imagine donner à André; et sa décision de reprendre sa vie en main et de garder le souvenir de son amour bien au chaud dans son coeur et de continuer à avancer pour cet enfant... Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 1f62a Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 1f60d

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 _11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Victoire
Soldat André
Soldat André
Lady Victoire

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 4288
Date d'inscription : 24/07/2016

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 9:25

Loufiction a écrit:
J'avoue, la leçon de maintien me tarde :p Limite ça ferait presque écho aux leçons d'épluchage de patate de "Faux-Semblants" :p

Sabrina a écrit:
J'aime beaucoup la deuxième partie où elle provoque un peu Alain, hâte de voir ce que les leçons de maintien peuvent donner, j'ai tout de suite pensé aussi au "dîner presque parfait" de Lady Victoire Laughing

Ouah, c'est la gloire quand même quand on commence à être citée en référence ! Merci les filles  Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 460479signature2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrina
Concours de l'été 2019
Concours de l'été 2019
Sabrina

Féminin
Age : 35
Nombre de messages : 2030
Date d'inscription : 19/12/2018

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 10:25

Tu as de quoi être fière en même temps, Lady Victoire, j'avais rarement autant ri avec une fic ^^

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Sabrin10
rosoiù Merci beaucoup Stellar ! rosoiù
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loufiction
Concours de l'été 2019
Concours de l'été 2019
Loufiction

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 3762
Date d'inscription : 23/05/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 10:39

Lady Victoire a écrit:
Loufiction a écrit:
J'avoue, la leçon de maintien me tarde :p Limite ça ferait presque écho aux leçons d'épluchage de patate de "Faux-Semblants" :p

Sabrina a écrit:
J'aime beaucoup la deuxième partie où elle provoque un peu Alain, hâte de voir ce que les leçons de maintien peuvent donner, j'ai tout de suite pensé aussi au "dîner presque parfait" de Lady Victoire Laughing

Ouah, c'est la gloire quand même quand on commence à être citée en référence ! Merci les filles  Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed


Amplement mérité, tu es une référence ici, point. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Victoire
Soldat André
Soldat André
Lady Victoire

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 4288
Date d'inscription : 24/07/2016

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 11:00

re  Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 460479signature2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Duc de Broglie
Duc de Broglie
Aurore F

Féminin
Age : 26
Nombre de messages : 14124
Date d'inscription : 18/08/2010

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 12:42

Encore un très beau chapitre.

Le moment entre Oscar et "le fantôme" d'André qui lui "parle", ça me rappelle un film avec Patrick Swazies.
Mais elle se rend compte que ce n'est que son imagination et qu'il va lui falloir arrêter cela pour avancer, faire son deuil et accepter sa mort de façon définitive.

Et Alain qui craint d'aller vivre chez l'oncle, trouvant mille excuses pour éviter cela. Mais Oscar voit clair là-dedans, et dans son air de défi et de moquerie amicale, elle parvient à le faire adhérer à son avis et décision.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 111
- Retour vers le passé - L'étalon blanc - Une St Valentin inoubliable - Joyeux noël Oscar - Et Après ? -  Réactions - Les Quatre Cavaliers - Vendetta -
- Un an - Les 9 muses - El Gavilán -  14/02/1784 - La fin d'une époque - Le Corbeau de Paris - Under - Saut de l'ange - La vengeance du Comte - L'épée et la rose - La voix des ombres -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larosedeversaillesladyoscar.centerblog.net
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 13:13

Loufiction a écrit:
meurtre1 rien que pour la fin non mais oh !!!!

Sinon : j'ai trouvé toujours aussi poétique les passages entre André et Oscar, mais aussi, il faut l'avouer, tellement malsains pour elle Sad Et c'est bien qu'elle en ait conscience et se décide à se les interdit désormais.
Ah ce pauvre Alain, il est foutu, irrémédiablement fou amoureux de miss lenteur lenteur lenteur

Mais aïEEEEE !!!  rire2 rire2  rire2
Rho, tu exagères, il faut bien qu'un chapitre ait une fin, le temps que la malheureuse auteure imagine la suite, hein Wink Et cette pauvre auteure qui essaie de mettre ses idées en place, vous l'assommer ! C'est du beau !  rire2 rire2 rire2 
Et puis, avec ma tête de mule, tu vas abîmer la massue de Jarjayes (elle va être contente à son retour, tiens !  Laughing)

Et oui, Oscar doit choisir entre poésie et avancer. Elle finit par choisir, il était temps Wink 
Et ce pauvre Alain, complètement gaga de la demoiselle  lenteur lenteur Ok, elle n'a encore rien vu, évidemment  Razz Alors changera, changera pas ? Quand ? Réponse dans la suite (dans quelques chapitres ... je n'ai pas dit combien, hein, vous notez  Laughing


Lady Victoire a écrit:
Il est superbe ce chapitre, avec Oscar qui prend irrémédiablement conscience qu'une page est tournée, et qui se décide à aller de l'avant, à laisser André parmi les morts....Alain est vivant et là pour elle, mais elle ne sait pas encore à quel point. en attendant elle va lui donner une leçon de maintien Laughing Et la fin...tss tss...Merci Lénie !

Merci  rosoiù rosoiù rosoiù
Oscar qui se dit qu'il faut vraiment refermer le livre au sens propre comme figuré, pour avancer. Il était temps Wink 
Alain est vivant et là pour elle, et ils dissertent savoir vivre en attendant (ou pas d'ailleurs, hein, je pourrais aussi être très tordue et faire que miss  lenteur ne s'aperçoive de rien pendant trèèès longtemps  Laughing) de se conter fleurette  Very Happy

Loufiction a écrit:
J'avoue, la leçon de maintien me tarde :p Limite ça ferait presque écho aux leçons d'épluchage de patate de "Faux-Semblants" :p
Lady Victoire a écrit:
Ah oui Wink Merci Wink Et javais mis Alain en scène en train de se tromper de fourchette dans "un dîner presque parfait" Wink

Honte à moi, c'est la seule fic de toi que je n'ai pas lue, Lady Victoire. Je vais m'empresser d'y remédier, déjà parce que ça a l'air très drôle et aussi pour éviter les éventuelles redites Wink 
Au fait, à propos de la leçon de maintien, rien ne dit si elle va réellement la lui donner ou non. Tout dépend de ce qui se passe après le "lorsque..."   ange Imaginez, une débarquement d'extra-terrestres, ou le général qui se pointe. Bah ça ferait passer à la trappe le cours, vous êtes d'accord. Alors leçon de maintien ou pas ? Et sous quelle forme ... réponse dans la suite  Wink

Lady Victoire a écrit:
Loufiction a écrit:
J'avoue, la leçon de maintien me tarde :p Limite ça ferait presque écho aux leçons d'épluchage de patate de "Faux-Semblants" :p

Sabrina a écrit:
J'aime beaucoup la deuxième partie où elle provoque un peu Alain, hâte de voir ce que les leçons de maintien peuvent donner, j'ai tout de suite pensé aussi au "dîner presque parfait" de Lady Victoire Laughing

Ouah, c'est la gloire quand même quand on commence à être citée en référence ! Merci les filles  Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed
 Ouaip, c'est la gloire et tu le mérites  Wink

Sabrina a écrit:
Tu as de quoi être fière en même temps, Lady Victoire, j'avais rarement autant ri avec une fic ^^
Il me tarde de la lire aussi Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 13:25

Sabrina a écrit:
La première partie du charme est vraiment poignante, avec Oscar qui dit réellement au revoir à André, bien que cela soit horriblement difficile. J'en ai eu mal pour elle...

J'aime beaucoup la deuxième partie où elle provoque un peu Alain, hâte de voir ce que les leçons de maintien peuvent donner, j'ai tout de suite pensé aussi au "dîner presque parfait" de Lady Victoire Laughing

Et comme les autres, c'est pas sympa de nous laisser en suspens comme ça à la fin !

Merci beaucoup  rosoiù rosoiù rosoiù
Un chapitre en deux parties en effet, avec une première partie très difficile pour Oscar où elle dit au revoir à André et à une partie de sa vie. 
Heureusement il y a la deuxième partie qui allège un peu tout ça avec les histoires de fourchette et cie. 
Comme je le disais plus haut, honte à moi, "Un dîner presque parfait" est la seule fic de Lady Victoire que je n'ai pas lue. Je vais donc m'empresser d'aller la lire Wink ça a l'air particulièrement drôle Smile Et ça m'évitera de raconter éventuellement la même chose Wink 
Ah pas sympa cette fin en suspens, hein. J'avoue, je suis un monstre  Laughing Un gentil monstre, mais un monstre quand même  rire2 rire2
Allez, avec un peu de chance, tu trouveras certainement la suite à ton retour de Londres Wink 

liberta a écrit:
Encore un chap qui serre le coeur, le baiser qu'elle s'imagine donner à André; et sa décision de reprendre sa vie en main et de garder le souvenir de son amour bien au chaud dans son coeur et de continuer à avancer pour cet enfant... Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 1f62a  Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 1f60d

Merci beaucoup, Liberta  rosoiù rosoiù rosoiù
Un début de chapitre difficile pour Oscar où elle revient sur ce qui a fait qu'elle a embrassé Alain, s'aperçoit qu'elle est en train de vriller et décider qu'il vaut vraiment arrêter cette fois, sans pour autant renoncer à son amour pour André. Elle le garde tout au fond de son  coeur Smile 

Aurore F a écrit:
Encore un très beau chapitre.

Le moment entre Oscar et "le fantôme" d'André qui lui "parle", ça me rappelle un film avec Patrick Swazies.
Mais elle se rend compte que ce n'est que son imagination et qu'il va lui falloir arrêter cela pour avancer, faire son deuil et accepter sa mort de façon définitive.

Et Alain qui craint d'aller vivre chez l'oncle, trouvant mille excuses pour éviter cela. Mais Oscar voit clair là-dedans, et dans son air de défi et de moquerie amicale, elle parvient à le faire adhérer à son avis et décision.
Merci beaucoup Aurore  rosoiù rosoiù rosoiù
Ah oui, exact, Ghost ! J'avais beaucoup aimé à l'époque de sa sortie. C'est vrai, il y a un aspect Ghost dans ce chapitre Wink 
Oscar se rend compte qu'il faut qu'elle arrête de l'imaginer toujours près d'elle parce qu'elle doit avancer. C'est difficile mais elle le fait. 
Et Alain qui a autant envie de s'installer chez l'oncle Henri que d'aller se faire arracher une dent... Oscar se moque un peu pour le faire réagir (je me suis marrée toute seule en écrivant les dialogues dans ce chapitre Smile ) puis se dit qu'il serait pas mal de l'aider un peu, mais il y a ce fameux "lorsque..." Que se passe-t-il ?  scratch Réponse dans la suite Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jarjayes80
Duc de Broglie
Duc de Broglie
jarjayes80

Féminin
Age : 48
Nombre de messages : 11553
Date d'inscription : 29/03/2011

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 17:15

Après 18 kms de randonnée en montagne, une séance d’étirements et une bonne douche, enfin un peu de réconfort. Mon choix s’est porté bien évidemment sur ta fic.
 
Malgré ces quelques mois d’attente pour avoir ces deux nouveaux chapitres, tu n’as absolument pas perdu la main, ton talent est resté intact. J’ai lu avec grand plaisir ces deux chapitres et comme je suis gourmande j’aurais aimé en lire plus.
 
Alain se laisse aller à contempler son colonel, il est amoureux fou d’elle et il a du mal à se contenir. La réaction dans son pantalon parle pour lui, il devrait acheter un pantalon plus grand car il risque d’être à l’étroit un bon nombre de fois.
 
Il a soigné son colonel, l’a vu nu mais à ce moment-là, il faisait juste son devoir de sergent, il soignait un simple soldat blessé. Après ces quelques mois passés auprès de son colonel, il a appris à l’apprécier encore plus et surtout il a appris à l’aimer tout comme son ami l’avait fait avant lui.
 
À la suite d’un moment d’égarement, Oscar, qui croyait embrasser André, a embrassé Alain. La réaction d’Oscar est légitime, elle a embrassé Alain contre son gré, enfin c’est ce qu’elle pense car pour lui c’est un rêve qui se concrétise. Il a espéré ce baiser pendant un long moment avant qu’il n’arrive.
 
Citation :
« Le goût de l'amour, Colonel... je ne le connaissais pas » C'est un merveilleux cadeau que vous m'avez fait
 
Alain a connu beaucoup de femmes d’un soir mais jamais l’amour avec un grand A. Tout comme Oscar, il s’est sacrifié pour sa famille, il est rentré aux gardes françaises pour subvenir aux besoins de sa mère et de sa sœur et non par conviction. Il avait une bonne réputation de séducteur, il se devait d’alimente sa réputation d’homme à femmes et d’homme viril. Oscar comprend très bien la solitude d’Alain car elle a connu la même pendant des années, elle a même été jusqu’à vivre une relation amoureuse par procuration, celle de MA et de Fersen.
 
J’aime voir cette image d’un Alain rougissant, ému par son colonel, non pas pour ses exploits de soldat, sa bravoure mais pour la femme qu’elle est. Une femme aimante, qui souffre intérieurement de la perte d’André. Une femme entière, qui continue d’aimer cet homme et qui lui reste fidèle corps et âme.
 
Citation :
elle fut frappée par les images du regard qu’Alain posait sur elle. C’était un regard doux, lumineux, plein d’un espoir qu’elle ne lui avait jamais vu. Il semblait heureux, à la fois en paix avec lui-même et en attente de quelque chose.
 
Tout ceci aurait dû lui rappeler un autre de ses soldats qu’elle a aimé mais elle est aux antipodes de la réalité, elle vit avec le souvenir d’André, elle respire pour lui, elle porte une vie pour lui alors penser que son soldat est amoureux d’elle, c’est juste impossible. Elle a mis plus de 20 ans à comprendre l’amour d’André alors Alain n’a pas fini de souffrir et d’avoir des crampes dans le pantalon. Ce n’est pas une rapide la petite.
 
Citation :
Ils étaient amis, frères d’armes. Elle l’appréciait pour cela, et avait des devoirs envers lui. « Qu’ai-je fait pour mériter un ami tel que vous, Alain ? 
- Comme si vous ne le saviez pas, mon Colonel »  
 
Oscar ne peut voir Alain que de cette façon au grand damne de celui-ci. Il est obligé de se forcer de rire, de jouer un rôle ou de répondre à une question par une autre question afin de lui cacher son trouble. Il aimerait tant être plus qu’un simple ami pour elle mais aussi il la respecte elle et son regretté ami André. Il ne fera rien pour briser cette amitié.
 
Citation :
Comme l'avait dit André, cette femme était unique, indomptable et indomptée, mais elle était aussi amoureuse, rêveuse, sensible, sentimentale même, et Dieu que c'était beau de savoir que le flamboyant colonel de Jarjayes était aussi cette femme
 
Cette phrase résume parfaitement bien l’admiration d’Alain pour Oscar. Un Alain qui se laisse aller au romantisme et qui a enfin envie de croire en l’amour. Alain est devenu le chêne qui protège le roseau encore fragile. Ils nt besoin l’un de l’autre car ils restent encore fragiles et les cicatrices de leur souffrance sont encore jeunes et à peine refermées.
 
J’ai hâte de lire la suite et de voir leur arrivée chez l’oncle d’Oscar. La rencontre entre Alain et son hurluberlu d’oncle risque de promettre.
 
Merci pour ces deux magnifiques chapitres et j’attends avec impatience les prochains.Je suis ravie car j'ai vu qu'il y a un nouveau chapitre Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Ban1010
Merci Aurore pour ce merveilleux kit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cath
Concours de l'été 2019
Concours de l'été 2019
cath

Féminin
Age : 49
Nombre de messages : 12837
Date d'inscription : 09/04/2010

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 18:17

Oscar dit "au revoir" à André, elle a compris que pour avancer et pour ce futur enfant qu'elle devait le faire, même si douloureux et aussi quelque part libérateur, connaissant André c'est ce qu'il aurait voulu, qu'elle continue à vivre et à être heureux.... Alain est dans ses petits sabots, allez vivre chez des nobles, pas pour lui, pas habitué à être servi, derrière cette mauvaise foi, il cache sa peur de l'inconnu, c'est tout lui, il préfère rallier que d'avouer sa peur et Oscar le comprend et lui apporte son aide... Ensemble, ils forment un couple assez atypique dans le sens où il se complète et se comprenne comme seuls de vrais amis savent le faire.... Très chouette, on passe un nouveau cap dans l'histoire et j'aime beaucoup cela.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Si13
                      
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Falbala
Bouton de rose
Bouton de rose
Falbala

Féminin
Age : 48
Nombre de messages : 519
Date d'inscription : 22/01/2019

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 19:40

Bonsoir Lénie,

Encore un très beau chapitre. J'ai été particulièrement sensible à la scène sur la balançoire et au vent qui parle à Oscar. 

Par contre, je dois être cruche ou trop dans la poésie car, au début de ma lecture, j'ai vraiment espéré qu'André était encore vivant quelque part et qu'il la croyait morte. Et que leurs âmes étaient si proches que, même à distance, elles étaient en train de se connecter pour révéler quelque chose qui modifie l'intrigue de départ ...

Et puis après j'ai compris qu'elle était toujours dans son imaginaire, marquée par le rêve qu'elle vient de faire et son réveil inattendu dans les bras d'Alain. Et que cette douloureuse rêverie sur la balançoire est en fait une forme d'adieu. J'en étais presque contrariée ! Mais ainsi va la vie, il est vrai. Le monde ne s'arrête pas de tourner parce que les personnes que l'on aime s'éteignent...  

Elle choisit de se battre pour leur enfant à naître et s'installe chez son oncle.
Une prise de possession des lieux qui ne se fait pas sans quelques surprises ! Alain est mal à l'aise. Il refuse d'être servi... et à peur du bon usage des fourchettes !! Oscar se moque gentiment et lui propose son aide qui est la bienvenue...

Et là, ça coupe ! Et on râle ! Screunieunieu !
Mais je ne sors pas de massue, tu remarqueras bien...

La suite ! La suite !  rire1 rire1

Falbala


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 20:47

jarjayes80 a écrit:
Après 18 kms de randonnée en montagne, une séance d’étirements et une bonne douche, enfin un peu de réconfort. Mon choix s’est porté bien évidemment sur ta fic.
 
Malgré ces quelques mois d’attente pour avoir ces deux nouveaux chapitres, tu n’as absolument pas perdu la main, ton talent est resté intact. J’ai lu avec grand plaisir ces deux chapitres et comme je suis gourmande j’aurais aimé en lire plus.
 
Alain se laisse aller à contempler son colonel, il est amoureux fou d’elle et il a du mal à se contenir. La réaction dans son pantalon parle pour lui, il devrait acheter un pantalon plus grand car il risque d’être à l’étroit un bon nombre de fois.
 
Il a soigné son colonel, l’a vu nu mais à ce moment-là, il faisait juste son devoir de sergent, il soignait un simple soldat blessé. Après ces quelques mois passés auprès de son colonel, il a appris à l’apprécier encore plus et surtout il a appris à l’aimer tout comme son ami l’avait fait avant lui.
 
À la suite d’un moment d’égarement, Oscar, qui croyait embrasser André, a embrassé Alain. La réaction d’Oscar est légitime, elle a embrassé Alain contre son gré, enfin c’est ce qu’elle pense car pour lui c’est un rêve qui se concrétise. Il a espéré ce baiser pendant un long moment avant qu’il n’arrive.
 
Citation :
« Le goût de l'amour, Colonel... je ne le connaissais pas » C'est un merveilleux cadeau que vous m'avez fait
 
Alain a connu beaucoup de femmes d’un soir mais jamais l’amour avec un grand A. Tout comme Oscar, il s’est sacrifié pour sa famille, il est rentré aux gardes françaises pour subvenir aux besoins de sa mère et de sa sœur et non par conviction. Il avait une bonne réputation de séducteur, il se devait d’alimente sa réputation d’homme à femmes et d’homme viril. Oscar comprend très bien la solitude d’Alain car elle a connu la même pendant des années, elle a même été jusqu’à vivre une relation amoureuse par procuration, celle de MA et de Fersen.
 
J’aime voir cette image d’un Alain rougissant, ému par son colonel, non pas pour ses exploits de soldat, sa bravoure mais pour la femme qu’elle est. Une femme aimante, qui souffre intérieurement de la perte d’André. Une femme entière, qui continue d’aimer cet homme et qui lui reste fidèle corps et âme.
 
Citation :
elle fut frappée par les images du regard qu’Alain posait sur elle. C’était un regard doux, lumineux, plein d’un espoir qu’elle ne lui avait jamais vu. Il semblait heureux, à la fois en paix avec lui-même et en attente de quelque chose.
 
Tout ceci aurait dû lui rappeler un autre de ses soldats qu’elle a aimé mais elle est aux antipodes de la réalité, elle vit avec le souvenir d’André, elle respire pour lui, elle porte une vie pour lui alors penser que son soldat est amoureux d’elle, c’est juste impossible. Elle a mis plus de 20 ans à comprendre l’amour d’André alors Alain n’a pas fini de souffrir et d’avoir des crampes dans le pantalon. Ce n’est pas une rapide la petite.
 
Citation :
Ils étaient amis, frères d’armes. Elle l’appréciait pour cela, et avait des devoirs envers lui. « Qu’ai-je fait pour mériter un ami tel que vous, Alain ? 
- Comme si vous ne le saviez pas, mon Colonel »  
 
Oscar ne peut voir Alain que de cette façon au grand damne de celui-ci. Il est obligé de se forcer de rire, de jouer un rôle ou de répondre à une question par une autre question afin de lui cacher son trouble. Il aimerait tant être plus qu’un simple ami pour elle mais aussi il la respecte elle et son regretté ami André. Il ne fera rien pour briser cette amitié.
 
Citation :
Comme l'avait dit André, cette femme était unique, indomptable et indomptée, mais elle était aussi amoureuse, rêveuse, sensible, sentimentale même, et Dieu que c'était beau de savoir que le flamboyant colonel de Jarjayes était aussi cette femme
 
Cette phrase résume parfaitement bien l’admiration d’Alain pour Oscar. Un Alain qui se laisse aller au romantisme et qui a enfin envie de croire en l’amour. Alain est devenu le chêne qui protège le roseau encore fragile. Ils nt besoin l’un de l’autre car ils restent encore fragiles et les cicatrices de leur souffrance sont encore jeunes et à peine refermées.
 
J’ai hâte de lire la suite et de voir leur arrivée chez l’oncle d’Oscar. La rencontre entre Alain et son hurluberlu d’oncle risque de promettre.
 
Merci pour ces deux magnifiques chapitres et j’attends avec impatience les prochains.Je suis ravie car j'ai vu qu'il y a un nouveau chapitre Wink


Ah ma chère Jarjayes, un commentaire égal à toi-même Wink 
Personnellement après 18 km de randonnée et une séance d'étirements, c'est la direction de mon lit que je prends ou peut-être même celle de l'hôpital (j'exagère, hein, mais tu vois l'idée  Laughing ). Donc merci de t'être attelée à lire ma fic après tout ça Wink Et ravie que tu aies aimé !!
En fait, je craignais moins de ne plus savoir écrire que d'avoir un peu perdu le ton de la fic. Je sais que c'est ce qui est le plus difficile à respecter. D'après ce que vous me dites, c'est bon, il n'y a rien qui s'est fait la malle, je peux continuer tranquillement Smile 

Un Alain amoureux fou d'Oscar et qui s'aperçoit qu'il la désire aussi fort qu'il l'aime, ce qui a quelques inconvénients en terme de pantalon, étant donné que la miss  lenteur est loin d'être une rapide  Laughing L'histoire des pantalons plus grand m'a bien plu, si je peux la replacer à un moment ou à un autre dans le texte comme touche d'humour, je le ferais  Razz

C'est cela, avant il l'a soigné comme un soldat, puis il a appris à mieux la connaître et est tombé amoureux fou, comme André avant lui. 
Evidemment, il est loin de se plaindre du baiser qu'elle lui donne, mais elle voit les choses autrement, et il ne la détrompe pas vraiment (encore que, si la miss savait lire entre les lignes, sans mauvais jeu de mots, elle aurait pu avoir une lueur, mais c'est  lenteur, donc... ouais, forcément... et puis pour le coup, là, elle a une bonne excuse, elle pleure André, donc plus  lenteur que jamais...). Non seulement il a désiré ce baiser mais il y a de grandes chances qu'il y repense souvent... Wink 

Oui, Alain est ému par la femme qu'il découvre. Il respecte le colonel et l'admire, mais la femme, entière, absolue, le retourne littéralement et il en arrive à rougir devant elle. 

Le comportement d'Alain aurait pu lui rappeler celui d'André, mais c'est Oscar et elle pleure trop André pour comprendre quoi que ce soit. Effectivement, notre sergent n'a pas fini de souffrir et d'avoir des crampes dans le pantalon (j'essayerais de replacer l'expression si j'y arrive Wink )
Surtout que, comme tu le dis plus loin, lui ne fera rien pour la détromper dans son amitié, car il la respecte trop et respecte trop André. Et donc il lui donne le change, se force à rire, à répondre à une question par une autre... ça peut durer assez longtemps l'histoire. Tant mieux car en bon monstre que je suis avec mes personnages, j'adore les faire attendre looongtemps et les lecteurs avec  siffle

Oui, exactement, on découvre un Alain qui a très envie de croire en l'amour et qui s'abandonne au romantisme au contact d'Oscar. Comme elle, il reste fragile et ils ont besoin l'un de l'autre Wink 

Ah ça, l'arrivée chez l'oncle plus ou moins farfelu, ça ne va pas être triste  siffle J'espère surtout bien la réussir Wink 

Oui, j'ai mis un autre chapitre en ligne où on commence à découvrir ce qui se passe à leur arrivée chez l'oncle. Juste un début^^

cath a écrit:
Oscar dit "au revoir" à André, elle a compris que pour avancer et pour ce futur enfant qu'elle devait le faire, même si douloureux et aussi quelque part libérateur, connaissant André c'est ce qu'il aurait voulu, qu'elle continue à vivre et à être heureux.... Alain est dans ses petits sabots, allez vivre chez des nobles, pas pour lui, pas habitué à être servi, derrière cette mauvaise foi, il cache sa peur de l'inconnu, c'est tout lui, il préfère rallier que d'avouer sa peur et Oscar le comprend et lui apporte son aide... Ensemble, ils forment un couple assez atypique dans le sens où il se complète et se comprenne comme seuls de vrais amis savent le faire.... Très chouette, on passe un nouveau cap dans l'histoire et j'aime beaucoup cela.

Merci beaucoup  rosoiù rosoiù rosoiù Oui, on passe un cap !!
Oui, Oscar comprend que pour avancer, il faut qu'elle arrête de sentir tout le temps la présence d'André à ses côtés. Elle va donc apprendre à se l'interdire pour pouvoir continuer à vivre. 
Alain n'en mène pas large, le pauvre à l'idée d'aller vivre chez des nobles. Et on le comprend. Ce n'est pas son monde. Et, comme tu le dis, il a peur de l'inconnu. Il fait donc du Alain. Oscar le comprend et tente de l'aider. 
Alain et Oscar se complètent en effet très bien et développent une véritable complicité/intimité par leur compréhension mutuelle. Maintenant, il va falloir rencontrer l'oncle et toutes ses excentricités... tout un programme Smile 

Falbala a écrit:
Bonsoir Lénie,

Encore un très beau chapitre. J'ai été particulièrement sensible à la scène sur la balançoire et au vent qui parle à Oscar. 

Par contre, je dois être cruche ou trop dans la poésie car, au début de ma lecture, j'ai vraiment espéré qu'André était encore vivant quelque part et qu'il la croyait morte. Et que leurs âmes étaient si proches que, même à distance, elles étaient en train de se connecter pour révéler quelque chose qui modifie l'intrigue de départ ...

Et puis après j'ai compris qu'elle était toujours dans son imaginaire, marquée par le rêve qu'elle vient de faire et son réveil inattendu dans les bras d'Alain. Et que cette douloureuse rêverie sur la balançoire est en fait une forme d'adieu. J'en étais presque contrariée ! Mais ainsi va la vie, il est vrai. Le monde ne s'arrête pas de tourner parce que les personnes que l'on aime s'éteignent...  

Elle choisit de se battre pour leur enfant à naître et s'installe chez son oncle.
Une prise de possession des lieux qui ne se fait pas sans quelques surprises ! Alain est mal à l'aise. Il refuse d'être servi... et à peur du bon usage des fourchettes !! Oscar se moque gentiment et lui propose son aide qui est la bienvenue...

Et là, ça coupe ! Et on râle ! Screunieunieu !
Mais je ne sors pas de massue, tu remarqueras bien...

La suite ! La suite !  rire1 rire1

Falbala


.
Ah Falbala, merci de ne pas m'assommer à cause du cliffhanger Wink  La massue présente un inconvénient majeur pour mon écriture : elle chamboule toutes mes idées et après je mets dimanche avec vendredi... Sacré problème, tu avoueras  Laughing
Je suis heureuse que tu aies été particulièrement sensible au passage sur la balançoire avec le vent. ça fait partie des passages que j'ai le plus de plaisir à écrire. J'aime le côté romantique et sensuel de ces scènes. J'ai eu presqu'autant de mal qu'Oscar à y mettre fin, et je comprends ta contrariété passagère, ça m'a fait exactement le même effet en écrivant. Mais, comme tu le dis, c'est la vie. Elle doit aller de l'avant, et elle le fait, même si c'est très difficile pour elle, comme pour nous. 
Elle fait en sorte de tourner la page, et elle découvre que son ancien sergent a une bien étrange phobie : se tromper de fourchette, c'est ballot quand même quand on a pris la Bastille  Laughing Mais être sur une barricade les armes à la main c'est autre chose que se retrouver à la même table que des nobles qu'il ne connaît pas. Tout d'un coup, il se sent un peu moins grande gueule, mais ça reste Alain, hein, et Oscar l'aiguillonne un peu en se moquant de lui tout en proposant de l'aider. Reste à savoir comment va se passer la rencontre entre Alain et l'oncle plus ou moins farfelu d'Oscar... Dans la suite Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marina
Concours de l'été 2019
Concours de l'été 2019
Marina

Féminin
Age : 33
Nombre de messages : 5415
Date d'inscription : 29/03/2009

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyJeu 15 Aoû 2019 - 1:51

Haaaa quel délice une fois encore Lénie. Ton écriture m'emmène toujours à des lieux de la réalité et j'adore. (Tiens j'irais bien dans les rêves d'Oscar si elle veut plus rêver d'André hahaha). 

Encore un superbe chapitre, le début sur la balançoire est criant d'émotions, on en ressent presque le murmure du vent nous-mêmes. (En tout cas moi et comme je suis folle sa se peut hahahaha) blague à part c'est très beau mais en même temps très triste ce début d'adieu.

D'un autre côté cette parenthèse avec Alain et ses petits problèmes d'étiquettes est assez amusante. Monsieur le gros dur a leur d'une fourchette hahaha j'adore.
Parallèlement j'aime qu'il fasse le liens avec ce qu'Oscar a put vivre a son arrivé aux gardes française.

Encore un superbe chapitre et  comme les autres j'ai hâte de lire la suite hey hey

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 170602marina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magicmarina.spaces.live.com/
La Lionne
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
La Lionne

Féminin
Age : 52
Nombre de messages : 2644
Date d'inscription : 27/02/2008

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyJeu 15 Aoû 2019 - 14:26

Lénie, j'ai commencé la lecture de ta fanfiction. Il me faudra sans doute du temps pour rattraper mon retard. Mais pour les premiers chapitres j'aime beaucoup, et dans la forme et dans le fonds.

Mais alors, traiter Alain de "poil à gratter" !! Je dois avouer que j'étais morte de rire !  rire2
Je crois que cette image va me rester longtemps en tête !
Alain, le poil à gratter d'Oscar, il fallait le trouver ! C'est sûr, je vais avoir du mal à m'en remettre.  applaudit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jarjayes80
Duc de Broglie
Duc de Broglie
jarjayes80

Féminin
Age : 48
Nombre de messages : 11553
Date d'inscription : 29/03/2011

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyJeu 15 Aoû 2019 - 15:57

Oscar s’accorde un dernier moment en tête à tête avec le fantôme d’André, elle se laisse à croire qu’il est en vie et elle morte. Elle l’entend lui parler et va jusqu’à échanger de tendres et même fougueux baisers avec lui puis elle a un flash qui la ramène à la réalité. La dernière fois qu’elle a fait ça, elle s’est réveillée en embrassant Alain.
 
Elle passe un cap, André est mort, elle doit l’accepter et elle doit aller de l’avant, elle doit se reconstruire, c’est une nouvelle Oscar, perdue et qui se cherche encore. L’avenir lui fait peur mais elle se doit d’avancer, pour elle, pour lui, pour leur enfant.
 
Oscar et Alain vont finalement rejoindre la demeure de son oncle. Alain est réticent car il a peur et Oscar comprend très vite son malaise, elle qui a dû toute sa vie se battre contre l’inconnu. Une femme au milieu des hommes, une noble au milieu des roturiers et elle s’en est toujours sorti.
 
Alain est un grand gaillard, ce ne sont pas quelques couverts ou verres qui vont l’empêcher d’agir en ami pour elle car elle a besoin de lui, il le doit, pour elle, pour André.
 
Lorsque quoi ? c’est cruel comme fin car je reste sur ma faim meurtre1

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Ban1010
Merci Aurore pour ce merveilleux kit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyVen 16 Aoû 2019 - 13:13

Marina a écrit:
Haaaa quel délice une fois encore Lénie. Ton écriture m'emmène toujours à des lieux de la réalité et j'adore. (Tiens j'irais bien dans les rêves d'Oscar si elle veut plus rêver d'André hahaha). 

Encore un superbe chapitre, le début sur la balançoire est criant d'émotions, on en ressent presque le murmure du vent nous-mêmes. (En tout cas moi et comme je suis folle sa se peut hahahaha) blague à part c'est très beau mais en même temps très triste ce début d'adieu.

D'un autre côté cette parenthèse avec Alain et ses petits problèmes d'étiquettes est assez amusante. Monsieur le gros dur a leur d'une fourchette hahaha j'adore.
Parallèlement j'aime qu'il fasse le liens avec ce qu'Oscar a put vivre a son arrivé aux gardes française.

Encore un superbe chapitre et  comme les autres j'ai hâte de lire la suite hey hey

Merci beaucoup, Marina  rosoiù rosoiù rosoiù 
Je suis très touchée d'arriver à t'emmener loin de la réalité. C'est l'effet recherché dans ce genre de passage Wink Donc ravie, ravie quand je vois que ça fonctionne à ce point Wink 
Pour rêver d'André à la place d'Oscar, notre colonelle préférée nous fait savoir que si on ose y penser une seule seconde, elle nous écharpe. Pas possessive pour un sou, ma miss  rire2 rire2 rire2
J'aime beaucoup écrire ces passages sur la balançoire et le vent (Scrubbi me traiterait encore de ventophile, mais bon, on ne se refait pas hein  Laughing ). En fait, il se trouve que j'ai de grands arbres juste à côté de mon bureau, et dès qu'il y a du vent, j'entends le bruit des feuilles. Je crois que ça aide dans mes descriptions Wink 
Ce début d'adieu est triste, oui, mais Oscar se dit qu'il faut qu'elle avance et fait ce qu'il faut pour, comme beaucoup de gens qui perdent des êtres chers. Mais ne t'inquiète pas, elle ne va pas totalement zapper André pour autant et nous non plus Wink 
Pauvre Alain, un grand gaillard comme ça aux prises avec une méchante fourchette qui lui fait des misères, on n'a pas idée  rire2 En fait ce qui le gêne c'est surtout de ne pas savoir devant elle ... Wink Définitivement amoureux Smile 
J'ai trouvé intéressant qu'il en profite pour se demander ce qu'elle avait pu ressentir à son arrivée aux Gardes françaises, parce que mine de rien ça changeait de la Cour quand même^^

La suite arrive, elle est en grande partie prête dans ma tête, ne reste qu'à l'écrire Wink 

La Lionne a écrit:
Lénie, j'ai commencé la lecture de ta fanfiction. Il me faudra sans doute du temps pour rattraper mon retard. Mais pour les premiers chapitres j'aime beaucoup, et dans la forme et dans le fonds.

Mais alors, traiter Alain de "poil à gratter" !! Je dois avouer que j'étais morte de rire !  rire2
Je crois que cette image va me rester longtemps en tête !
Alain, le poil à gratter d'Oscar, il fallait le trouver ! C'est sûr, je vais avoir du mal à m'en remettre.  applaudit

Alors comme ça tu as entamé la lecture de cette looongue fanfiction. Aussi longue que la Gange m'a-t-on dit une fois  rire2 Prends tout le temps qu'il te faut. J'en suis au chapitre 76 et je n'ai pas encore fini, c'est dire  :mdrmor:C'est la fic la plus longue que j'ai écrite jusque-là. J'espère qu'elle continuera à te donner autant de plaisir à la lecture que j'en ai à l'écriture Wink 
Alain en "poil à gratter", ouaip, j'avoue  Laughing  Tu verras, tout au long de l'histoire, il y a des passes d'armes verbales entre Oscar et Alain qui sont amusantes. Sinon, tu retrouveras dans la fic mon goût pour l'épistolaire (on ne se refait pas  Wink) et...  énormmmmeerreur tu découvriras la suite par toi-même Wink Je te dis juste de lire sans crainte, je n'ai transformé personne en affreux violeur-tueur psychopathe, et il n'y a même pas un tout petit yuri (ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas un peu de citron par ci par là, hein Wink ) Non mais tu te rends compte, c'est à se demander ce qu'il y a dans mon café  rire2
Bonne lecture Wink 


jarjayes80 a écrit:
Oscar s’accorde un dernier moment en tête à tête avec le fantôme d’André, elle se laisse à croire qu’il est en vie et elle morte. Elle l’entend lui parler et va jusqu’à échanger de tendres et même fougueux baisers avec lui puis elle a un flash qui la ramène à la réalité. La dernière fois qu’elle a fait ça, elle s’est réveillée en embrassant Alain.
 
Elle passe un cap, André est mort, elle doit l’accepter et elle doit aller de l’avant, elle doit se reconstruire, c’est une nouvelle Oscar, perdue et qui se cherche encore. L’avenir lui fait peur mais elle se doit d’avancer, pour elle, pour lui, pour leur enfant.
 
Oscar et Alain vont finalement rejoindre la demeure de son oncle. Alain est réticent car il a peur et Oscar comprend très vite son malaise, elle qui a dû toute sa vie se battre contre l’inconnu. Une femme au milieu des hommes, une noble au milieu des roturiers et elle s’en est toujours sorti.
 
Alain est un grand gaillard, ce ne sont pas quelques couverts ou verres qui vont l’empêcher d’agir en ami pour elle car elle a besoin de lui, il le doit, pour elle, pour André.
 
Lorsque quoi ? c’est cruel comme fin car je reste sur ma faim meurtre1
Oscar s'accorde un dernier moment en tête à tête avec le souvenir d'André. Elle s'y laisse totalement aller, puis elle se reprend, parce qu'elle se rend compte que ça ne peut pas durer. Elle se force donc à admettre la réalité : André est mort et ne reviendra pas, même si c'est dur à accepter. 
Et là on tombe sur Oscar et Alain qui arrive chez l'oncle, avec un Alain traumatisé par les fourchettes Smile Peur qui révèle en fait une peur de l'inconnu (on lui a toujours appris à se tenir loin des nobles) et la volonté de ne pas avoir l'air d'un lourdaud devant Oscar (définitivement amoureux le sergent Smile ). Oscar comprend et propose de l'aider, non sans essayer de piquer un peu son orgueil. 
Comme tu le dis Alain est un grand gaillard qui finalement décide de ne pas se laisser faire par un peu de vaisselle (et il a bien raison Smile ), car Oscar a besoin de lui et donc il va voir comment vivent ces ... Romains Smile 
Lorsque quoi ? Lorsque j'aurais écrit la suite, pardi  ange

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loufiction
Concours de l'été 2019
Concours de l'été 2019
Loufiction

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 3762
Date d'inscription : 23/05/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyVen 16 Aoû 2019 - 20:25

J'adore, j'adore, j'adore j'adore Smile J'ai pouffé de rire plusieurs fois Smile
Le pauvre Alain, il va vite regretter que l'eau mouille :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrina
Concours de l'été 2019
Concours de l'été 2019
Sabrina

Féminin
Age : 35
Nombre de messages : 2030
Date d'inscription : 19/12/2018

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyVen 16 Aoû 2019 - 20:58

Moi aussi j'ai adoré !
Alain n'est vraiment pas dans son élément entre les réparties de l'oncle Henri et le bain mouillé, le pauvre, on le plaindrait presque !
Ça fait du bien de temps en temps ce genre de chapitre un peu plus léger !

Merci Lénie !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Sabrin10
rosoiù Merci beaucoup Stellar ! rosoiù
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Victoire
Soldat André
Soldat André
Lady Victoire

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 4288
Date d'inscription : 24/07/2016

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyVen 16 Aoû 2019 - 21:10

Peut-être un nettoyage à sec pourrait-il soulager les atermoiements de ce pauvre Alain, à moins qu'Oscar ne vienne lui frotter le dos (et arroser par là-même encore plus le parquet témoin de leur rapprochement...et plus si affinités). Mais ce ne sera que dans ses rêves du moins pour le moment Wink M'est avis qu'il n'est pas au bout de ses surprises dans ce palais idéal du facteur Jarjayes ! Merci Lénie !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 460479signature2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loufiction
Concours de l'été 2019
Concours de l'été 2019
Loufiction

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 3762
Date d'inscription : 23/05/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyVen 16 Aoû 2019 - 21:11

Ca c'est clair que le frottage dans le dos c'est pas pour maintenant entre eux :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Duc de Broglie
Duc de Broglie
Aurore F

Féminin
Age : 26
Nombre de messages : 14124
Date d'inscription : 18/08/2010

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptyVen 16 Aoû 2019 - 23:42

L'oncle Henry est un rigolo et farfelu, je l'aime bien. Il apporte un peu de fraîcheur à tout ceci. En certains points, j'imagine bien De Funès dans le rôle ^^


Alain va décidément avoir du mal à se faire aux règles de Rome ^^
Et oui, l'eau ça mouille et le feu ça brûle  ^^
Hâte de voir ce que vont donner les cours de maintien   rire2

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 111
- Retour vers le passé - L'étalon blanc - Une St Valentin inoubliable - Joyeux noël Oscar - Et Après ? -  Réactions - Les Quatre Cavaliers - Vendetta -
- Un an - Les 9 muses - El Gavilán -  14/02/1784 - La fin d'une époque - Le Corbeau de Paris - Under - Saut de l'ange - La vengeance du Comte - L'épée et la rose - La voix des ombres -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larosedeversaillesladyoscar.centerblog.net
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptySam 17 Aoû 2019 - 1:38

rire1 rire1 rire1 Ravie que ça vous plaise autant !! Je répond demain sur ordi. La suite devrait être pour ce week-end ou lundi normalement Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oscar175
Bouton de rose
Bouton de rose
oscar175

Féminin
Age : 22
Nombre de messages : 548
Date d'inscription : 20/11/2009

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 EmptySam 17 Aoû 2019 - 3:03

Excellent chapitre, l'oncle Henry me plait bien, il est amusant. C'est drôle de voir Alain qui n'est pas du tout dans son élément, ça change.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Banniz10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ombre-de-la-rose-de-versailles.eklablog.com
Contenu sponsorisé




Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 17 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Lire entre les lignes
» [Poème] - Les rêves des enfants - PG
» De Dampierre à Acon, Entre Avre et Meuvette
» [INFO] Test de connection entre SFR et ORANGE
» Entre les murs de Frédéric Bégaudeau
Page 17 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady Oscar - André :: Fanfictions Lady Oscar. :: Fics sur Lady Oscar. :: Commentaires des fics.-