Lady Oscar - André

Forum site Lady Oscar - La Rose de Versailles - Versailles no Bara - Berusaiyu no Bara - The Rose of Versailles - ベルサイユのばら
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Lénie
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 2452
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyDim 3 Fév - 19:57

jarjayes80 a écrit:
J’ai enfin trouvé le temps pour lire ton dernier chapitre. rire1

Lénie a écrit:
Je t'avais dit que je te préviendrai en cas de présence fersennienne marquée Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 GMiErixvwlCbams1KQngbAXLVINIAohcIAQCZ7VaywYb2WZSqIOCKYYVlmkwgAIfkEBQAAAgAsBAADAAcACQAAAgqEjqnL7Q2CGqIAACH5BAUAAAEALAMABAAIAAYAAAIHRI6py+0BCgAh+QQFyAACACwJAAUAAgAEAAACBASCCAUAIfkEBQAAAgAsCQAFAAIABAAAAgREHBkFACH5BAUAAAAALAMABAAIAAYAAAIHFI6py+0QCgA7 Je voulais préserver ton petit coeur sensible de chocs trop violents, et aussi ma tête de chocs trop violents pour cause de  Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Z+ixBLH6QAwgcgwAgkAAkv3HBrL972I0EBAQA7  Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Fx7WdYs6MgkgRFyEAADs=





C'est vrai que j'ai un petit cœur fragile surtout à l'annonce d'un certain nom Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 OeulO76r319MAIGBfheCA4eChAEAhwOMjIhyiZCBjo6UZpCXiJqVjpmNjAQEjaWjnySdBAUFgq6sBACZgqsABgK3uQAFsXUAta6vvZIDsbm4uL+oxJfBkXiapaWye9HS1H6eodiKwSMJADs=Toutefois, j'ai vu son nom apparaître quelques fois dans ce chapitre sans trop m'inquiéter pour l'instant.


Je suis un peu déçue, je m’attendais à comment dire un peu de fantaisie (pour na pas dire autre chose) de la part d’Oscar. Lire tous ces livres c’est bien mais pratiquer c’est mieux. Elle aurait pu se laisser aller à des petits plaisirs personnels enfin tu vois ce que je veux dire. siffle

Oscar aime les romans à l’eau de rose pour sa culture personnelle. A l’époque elle n’avait pas internet. rire2 



 

Virginie n’était pas stupide mais plutôt lâche, elle n’assumait pas son amour vis-à-vis de ses proches. Oscar, elle aurait tout fait pour ne pas se noyer, pour rejoindre l’être aimé. C’est une militaire, une battante, pas une faible femme.



Tristan et Yseult, je ne connais que de nom.



Les liaisons dangereuses, ça c’est une référence pour moi et j’adore (j’adore le remake de ce livre dans le film sexe intentions, l’acteur est juste à tomber). Ce jeu entre Valmont et la marquise de Merteuil est excellent. Ok le comte ne prend pas des gants avec la petite mais combien d’hommes d’un certain âge de l’époque épousaient des femmes très jeunes par intérêt et se souciaient peu de leurs pensées ou de leurs ressentis.



Oscar est révolté, ça se comprend, elle est une femme donc elle se projette dans cette femme innocente.



Dans ce livre, les deux personnages jouent ensemble, la marquise, elle s’éclate, c’est une féministe avant l’heure et elle a bien raison.



André avait plus de soucis à se faire des lectures d’Oscar que de ce Oh ma reine. scratch Elle en faisait son idéal pale Il ne valait pas mieux que Valmont car oh ma reine devant mais derrière il ne se gênait pas pour fréquenter les maisons closes.

Liberta a écrit:

Quelle dissertation!  Recherches littéraires fort à-propos et remarquablement liées aux lectures platoniques ET licencieuses qui ont forgé les convictions plus ou moins raisonnables d'Oscar sur l'amour.
Prochain chapitre réservé à Fersen, moui ; on ne peut pas passer directement à celui destiné à son désir pour André????





C'est vrai ça. Oscar a été victime d'un trou de mémoire permanent et malheureusement ne peut se rappeler de cette période, c'est irréversible Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 C05FVFNDQVBFMi4wAwEAAAAh+QQFFAANACwAAAAADwAPAAAEWrBJSWqduNWlUioXRiwAMARBiRAToZhonK5UcgIxHoCacuspnGFFsMmOhkMlATymlIRBaUotQQspgXYrAAxZBCyA2zXwNIUCo2qmUdKGeLzgbhEO+AMxY7dkIgAh+QQFFAAEACwCAAIACwAHAAADEUg6StEwykkbqBdcqJUQ0QckACH5BAUKAAEALAUABwAFAAIAAAIEhC2ZBQAh+QQFCgACACwFAAcABQACAAACBIwNmQUAIfkEBQoAAQAsBQAHAAUAAgAAAgSELZkFACH5BAUUAAIALAUABwAFAAIAAAIEjA2ZBQA7

Tu as fait de nombreuses recherches littéraires. Je te félicite pour ton travail.
Pour le prochain chapitre, même s'il n'est encore qu'en train de décanter tranquillement dans ma tête, il y aura du Fersen. Oui, oui, je sais^^ Mais, pour éviter à ton petit cœur sensible d'avoir une attaque (et accessoirement pour éviter de me faire assommer  lol!  non, c'est vrai, c'est fâcheux de se faire assommer, ça fait éclater toutes les idées suédoises et après elles viennent nous hanter en série, et elles nous inspirent, alors on réécrit sur le suédois et on se fait assommer etc. un vrai cercle vicieux  lol! ), je le rappellerai en début de chapitre. Cela dit, je te conseille quand même de lire, parce que certains passages non ferséniens pourraient aussi t'intéresser  siffle siffle

Tu aurais voulu qu'Oscar soit inspirée autrement ? Hé, hé, coquine, va ! Razz Mais qui te dit qu'elle ne le sera pas, ou qu'elle le sera, ou pas, ou...  Wink Dans cette fic, Oscar fonctionne souvent de la façon suivante, d'abord elle reste assez sobre, puis un peu moins, elle se découvre pan après pan, un effet à rebours qui permet un véritable effeuillage moral Razz . J'ai dit "souvent", pas tout le temps Smile À voir au prochain chapitre Very Happy  

Ah si Oscar avait eu Internet...  siffle

Les Liaisons Dangereuses sont pour toi une référence, en particulier dans l'adaptation dans Sexe Intention ? Ha, ha, alors si je te parle de Cécile qui comprend pourquoi tant de gens aiment l'équitation, tu auras un sourire Wink 
J'aime aussi le personnage de la marquise pour sa force et sa façon de retourner un état de fait où elle était à la base en position de faiblesse. C'est pour cela que j'aime autant la lettre 81 dans le livre (et que j'ai déjà dû vous en parler ailleurs, parce qu'elle est juste géniale sur ce plan). Après, je suis plus réservée sur son côté proprement féministe, parce qu'elle n'a aucune empathie avec les autres femmes. Elle reste sur un constat personnel, sans passer à l'indignation d'une injustice plus collective, et elle contribue à cette injustice en utilisant contre les autres la force qu'elle a acquise au prix de tant d'efforts. Mais c'est un personnage fort, extrêmement intéressant avec lequel j'ai toujours plaisir à jouer ici et là et ça fait encore plus plaisir quand d'autres aiment aussi ces personnages Wink  
Au passage, j'aime bien aussi Mme de Tourvel, que je trouve aussi forte et courageuse à sa façon. 
J'ai plus de mal avec Valmont : j'ai toujours envie de lui faire perdre de sa superbe en lui faisant mordre la poussière. D'ailleurs j'aime beaucoup que Merteuil lui tienne la dragée haute et lui rabatte son caquet. Et, en tant que personnage de fiction, j'apprécie également le vicomte, j'aime bien jouer un peu avec lui aussi Wink 

Oui, Oscar se projette dans le personnage innocent de Cécile et l'histoire la révulse (au passage moi aussi, parce que la première fois que j'ai découvert ce passage étant ado, j'étais outrée, je n'ai pas eu à chercher trop loin l'indignation d'Oscar Smile ), même si à l'époque c'était bien mieux accepté qu'aujourd'hui, comme tu le soulignes. Et puis, pour Oscar, être un homme d'honneur est important, tout ce que Valmont n'est pas, et qu'elle pense que Fersen est jusqu'à l'idéaliser Smile Après, André aurait-il dû moins s'inquiéter du suédois et plus des lectures de la belle ? Réponse au prochain chapitre  Razz

Virginie était-elle stupide ou lâche ? Ouch, le débat ! En fait ni l'un ni l'autre je crois. C'était plus le fait de vouloir rester digne et conforme à une certaine idée d'elle-même que son éducation en France lui avait apprise, par opposition à l'état de nature avec Paul où elle avait été élevée. C'était amusant de la faire voir par les yeux d'Oscar à deux moments différents : un moment où elle admire sa dignité, un autre où elle peste contre sa stupidité, parce qu'Oscar se dit que Virginie a eu une chance qu'elle n'a pas eu avec André, alors qu'elle aurait fait n'importe quoi pour avoir la chance de pouvoir vivre leur amour, contrairement à Virginie. D'où ce moment d'emportement contre un personnage Wink 

Pas grave si tu ne connais Tristan et Iseult que de nom, pour lire le chapitre, on a juste besoin de savoir ce que j'en dis, à savoir que c'est une histoire d'amour interdit qui a fait rêver Oscar, parfois contre sa volonté. 

Un trou de mémoire sélectif sur le suédois ?  non Ce serait trop simple. Or, j'aime bien me compliquer la vie parfois, quitte à vivre dangereusement en risquant de me faire assommer. Donc on va faire avec ses souvenirs sur le suédois, et aussi avec ses autres souvenirs  Razz

Merci  rosoiù J'ai utilisé des livres que j'avais déjà lus, parce que ça aurait fait un peu trop de travail de tout lire pour la première fois. Mais, ça a été un plaisir de retrouver ces ouvrages, et j'ai fait quelques recherches sur la réception de la Nouvelle Héloïse à l'époque. Incroyable ce que ce livre avait fait parler ! Un vrai buzz avant l'heure Smile

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jarjayes80
Duc de Broglie
Duc de Broglie
jarjayes80

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 10091
Date d'inscription : 29/03/2011

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyDim 3 Fév - 20:07

Lénie a écrit:


Les Liaisons Dangereuses sont pour toi une référence, en particulier dans l'adaptation dans Sexe Intention ? Ha, ha, alors si je te parle de Cécile qui comprend pourquoi tant de gens aiment l'équitation, tu auras un sourire Wink 
 
rire2 rire2 rire2


Citation :
Merci  rosoiù J'ai utilisé des livres que j'avais déjà lus, parce que ça aurait fait un peu trop de travail de tout lire pour la première fois. Mais, ça a été un plaisir de retrouver ces ouvrages, et j'ai fait quelques recherches sur la réception de la Nouvelle Héloïse à l'époque. Incroyable ce que ce livre avait fait parler ! Un vrai buzz avant l'heure Smile
Je connais cet ouvrage qu'à travers LO. Il faudrait que je le lise en digne fan de LO.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Ban1010
Merci Aurore pour ce merveilleux kit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Stellar
Rose éclose
Rose éclose
Stellar

Age : 28
Nombre de messages : 632
Date d'inscription : 21/01/2019

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyVen 8 Fév - 2:38

Ça y est! Je enfin à jour!
Alors franchement gros gros coup de de cœur pour ta fiction, triste et belle à la fois ❤️ 
Même si j'avoue ne pas avoir l’habitude de lire ce genre de fics, ça doit être la première du genre qui me captive autant. Aux premiers paragraphes j'ai été un peu sur ma réserve, retrouver Oscar qui tente de survivre après la disparition d'André.. Ça sentait le stock de Kleenex Razz  Mais ça s'est rapidement dissipé, car c'était tellement bien écrit, riche en émotions impossible de ne pas poursuivre!
Ta description est tellement fidèle aux personnages que j'ai eu l'impression de lire une suite alternative du manga. Et puis l'idée du journal est merveilleusement bien trouvée, j'ai adoré! Heureusement qu'il est là pour accompagner Oscar, une sorte de second souffle qui l'aide à avancer, on la sent revivre au fil des pages, se rendre compte de la profondeur de l'amour qu'André avait pour elle. de plus, on a vraiment l'impression qu'il est toujours là pour elle, à l'entourer, à la protéger.
Tu nous fais redécouvrir les personnages sous d'autres facettes à travers des chapitres que se soit pour André, Oscar, Alain.. Tout en insérant des nouveaux ( j'ai beaucoup apprécié l'oncle Henri et ton tempérament ).
Franchement bravo! et merci pour cette belle découverte!
J'ai vraiment hâte de lire la suite Smile

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

 
  Endless love 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 2452
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyVen 8 Fév - 20:37

Stellar a écrit:
Ça y est! Je enfin à jour!
Alors franchement gros gros coup de de cœur pour ta fiction, triste et belle à la fois ❤️ 
Même si j'avoue ne pas avoir l’habitude de lire ce genre de fics, ça doit être la première du genre qui me captive autant. Aux premiers paragraphes j'ai été un peu sur ma réserve, retrouver Oscar qui tente de survivre après la disparition d'André.. Ça sentait le stock de Kleenex Razz  Mais ça s'est rapidement dissipé, car c'était tellement bien écrit, riche en émotions impossible de ne pas poursuivre!
Ta description est tellement fidèle aux personnages que j'ai eu l'impression de lire une suite alternative du manga. Et puis l'idée du journal est merveilleusement bien trouvée, j'ai adoré! Heureusement qu'il est là pour accompagner Oscar, une sorte de second souffle qui l'aide à avancer, on la sent revivre au fil des pages, se rendre compte de la profondeur de l'amour qu'André avait pour elle. de plus, on a vraiment l'impression qu'il est toujours là pour elle, à l'entourer, à la protéger.
Tu nous fais redécouvrir les personnages sous d'autres facettes à travers des chapitres que se soit pour André, Oscar, Alain.. Tout en insérant des nouveaux ( j'ai beaucoup apprécié l'oncle Henri et ton tempérament ).
Franchement bravo! et merci pour cette belle découverte!
J'ai vraiment hâte de lire la suite Smile


Un gros gros merci pour ce que tu me dis de ma fic  rosoiù rosoiù rosoiù Je suis très touchée que tu l'aies lue en si peu de temps, que tu aies retrouvé les personnages et aimé le concept. L'idée est bien une sorte de suite alternative à l'histoire d'origine, avec des moments où on découvre les coulisses de ce qui s'est passé à tel ou tel moment dans l'histoire, que ce soit avec le journal ou avec les souvenirs d'Oscar. 
J'avais envie de ne pas trop sortir du schéma de base des personnages. Je suis vraiment contente d'y être parvenue parce que j'ai fait pas mal de fics où je joue pas mal avec les canevas narratifs de chacun, pas forcément dans quelque chose de triste ou de dur (malgré mon attachement à faire prospérer mon entreprise virtuelle de mouchoirs en papier tout aussi virtuels lol! ), juste un peu différent. Je me dis  : "tiens, et si je fais cela, comment le personnage va évoluer, et celui-là etc.". 
Le journal d'André, il fallait que je l'écrive à un moment ou à un autre, car j'adore les romans/fics épistolaires. Donc forcément, difficile de résister Smile 
Et l'idée est bien de faire un André qui est toujours présent, même en étant mort. Comme si son amour avait été tellement fort qu'il continuait à vivre après lui pour l'aider, la soutenir et la protéger. L'aider à vivre en fait, et à se découvrir elle-même aussi à travers leur histoire. Un peu comme un pont qui l'amènerait vers l'avenir. Je trouvais l'idée jolie  I love you
rire1 rire1  Toi aussi tu aimes l'oncle Henri ! C'est un personnage que j'ai pris beaucoup de plaisir à imaginer. Il a un côté hors du monde, visionnaire, baroque, romantique, et très différents des autres Jarjayes que l'on connaît. Je trouvais que ça donnait un autre éclairage sur les autres membres de sa famille pour le coup, toujours l'idée de montrer les coulisses derrière la scène que l'on voit dans l'animé et le manga. 

La suite viendra, mais pas tout de suite, parce que le prochain chapitre va encore toucher au lemon, et comme je fais partie des participantes au concours de la St Valentin qui suppose de proposer un passage lemon, je ne veux pas risquer d'importer dans le chapitre que je vais écrire des éléments de ma fic de concours. Je ne veux pas risquer de compromettre l'anonymat de ma participation. On ne le fait pas exprès mais on a tendance à rester branchée sur un mode, avec des expressions à soi, etc., quand on vient juste d'écrire un texte. Je pense que j'écrirai le chapitre entre temps mais je ne le mettrai en ligne que quand le concours sera terminé Wink 
Encore merci de tout ce que tu me dis  rosoiù rosoiù

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loufiction
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Loufiction

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 1959
Date d'inscription : 23/05/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyVen 8 Fév - 20:41

rholalala vivement alors Smile

Moi je ne suis pas du tout étonnée que tu récoltes tant de compliments sur cette merveilleuse histoire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lénie
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 2452
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyVen 8 Fév - 20:48

Loufiction a écrit:
rholalala vivement alors Smile

Moi je ne suis pas du tout étonnée que tu récoltes tant de compliments sur cette merveilleuse histoire Smile
Merci  Embarassed Embarassed Embarassed

Tout ce que vous me dites me touche beaucoup et me motive pour écrire la suite (qui est en grande partie prête dans ma tête d'ailleurs, il me manque la fin en fait, je n'en dis pas plus  Wink )

Et maintenant, je file commenter les deux chapitres que tu as mis en ligne  Very Happy

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrina
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Sabrina

Féminin
Age : 34
Nombre de messages : 940
Date d'inscription : 19/12/2018

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyLun 11 Fév - 10:00

Bonjour Lénie,
je viens de rattraper mon retard sur ta fic, elle est vraiment magnifique, un grand bravo à toi ! applaudit 
Ce n'est pas le genre de fic que j'aimais lire jusqu'à présent, j'ai du mal en général quand l'auteur choisit de faire mourir un de mes chouchous Embarassed 
Mais ton écriture est tellement belle que je me suis laissée emporter, et, au final, même si André n'est plus là physiquement, son esprit est bien présent, et c'est très agréable de découvrir tous ces moments du passé par son journal, on voit beaucoup de choses sous un jour nouveau, tout en étant cohérent avec le caractère des personnages.
Et moi aussi j'adore les nouveaux personnages que tu as inventés pour ta fic, sans surprise, l'oncle Henri en tête ^^

Bon, j'ai cru comprendre que Fersen allait tenir une place plus importante dans la suite, ça risque de moins me plaire #Cri# Rolling Eyes Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Loufiction
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Loufiction

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 1959
Date d'inscription : 23/05/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyLun 11 Fév - 10:12

Lénie tu vas t'attirer les foudre de l'anti-fan-club du suédois :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lénie
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 2452
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyLun 11 Fév - 20:21

Sabrina a écrit:
Bonjour Lénie,
je viens de rattraper mon retard sur ta fic, elle est vraiment magnifique, un grand bravo à toi ! applaudit 
Ce n'est pas le genre de fic que j'aimais lire jusqu'à présent, j'ai du mal en général quand l'auteur choisit de faire mourir un de mes chouchous Embarassed 
Mais ton écriture est tellement belle que je me suis laissée emporter, et, au final, même si André n'est plus là physiquement, son esprit est bien présent, et c'est très agréable de découvrir tous ces moments du passé par son journal, on voit beaucoup de choses sous un jour nouveau, tout en étant cohérent avec le caractère des personnages.
Et moi aussi j'adore les nouveaux personnages que tu as inventés pour ta fic, sans surprise, l'oncle Henri en tête ^^

Bon, j'ai cru comprendre que Fersen allait tenir une place plus importante dans la suite, ça risque de moins me plaire #Cri# Rolling Eyes Razz

Mais mais, personne ne me parle des chats, Célestin et Myrtille, dans les personnages !! Sniiif  Sad   Je pioche dans ma production de mouchoirs pour la peine, tiens  Laughing

Non,non, je n'ai pas abusé des  pilulesmarinaa , enfin pas trop Smile C'est surtout une plaisanterie, le temps de savoir quoi répondre après avoir été très touchée par ton commentaire Wink 
Alors, alors... D'abord, un grand un grand merci rosoiù rosoiù rosoiù Ce que tu me dis me fait vraiment très plaisir parce que c'est une fic pour laquelle j'ai un attachement particulier, étant donné que c'est avec elle que j'ai recommencé à écrire l'an dernier. Et aussi parce que dans cette histoire, j'ai eu envie de suivre le caractère des personnages, une fois n'est pas coutume. Et aussi, parce que cette fois, je travaille pas mal mes chapitres avant de les publier. Donc forcément, lire que mon écriture t'a emportée me touche  I love you

Difficile d'imaginer Oscar vivre sans André, même pour moi qui n'ai pas de cœur dans certaines fics, c'est bien connu^^. Donc le journal permet à André d'être toujours présent, près d'elle, même s'il n'est plus là. Et ça leur permet même de "dialoguer" d'une certaine façon en découvrant des choses qu'ils ignoraient sur leur passé respectif, et ça les unit encore plus. Et finalement, j'ai trouvé que c'était une idée très romantique cette communication au-delà de la mort, sans pour autant faire tourner les tables ou recourir au surnaturel Wink 
Et puis, ça me permet aussi de faire quelque chose que j'apprécie particulièrement en tant qu'auteure : jouer à combler les "trous" dans l'histoire de base. Que pensait/ressentait untel à tel moment de l'histoire ? Et juste après cet événement, que s'est-il passé ? etc. Je suis heureuse de lire que ce que j'ai imaginé te plaît Smile 
Ah, l'oncle Henri... j'avoue, je l'aime bien celui-là. J'ai eu beaucoup de plaisir à l'imaginer et je le retrouve toujours avec plaisir quand j'écris un chapitre où il intervient. J'aime bien sa fantaisie mêlée à quelque chose de beaucoup plus profond chez lui, que ce soit dans les idées ou dans les sentiments. 

Pour Fersen, ne t'inquiète pas trop quand même, j'ai déjà posé les bases de ce que je vais écrire avant Wink Je n'en dis pas plus, parce que ce serait spoiler Smile 
À bientôt pour la suite  Very Happy

Loufiction a écrit:
Lénie tu vas t'attirer les foudre de l'anti-fan-club du suédois :p
J'ai mis mon casque  siffle Et puis, j'aime bien la foudre, je trouve ça vivifiant Very Happy  
En attendant de me faire assommer, je trinque à la santé du suédois, tiens  an1  J'ai toujours aimé vivre dangereusement  rire2
J'en profite pour te remercier de jouer les agents littéraires pour cette fic  Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loufiction
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Loufiction

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 1959
Date d'inscription : 23/05/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyLun 11 Fév - 20:26

Tu veux que je te prête mon armure de samouraï ? ça protège bien :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lénie
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 2452
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyLun 11 Fév - 20:35

Loufiction a écrit:
Tu veux que je te prête mon armure de samouraï ? ça protège bien :p
Oui, envoie Smile

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jarjayes80
Duc de Broglie
Duc de Broglie
jarjayes80

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 10091
Date d'inscription : 29/03/2011

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyLun 11 Fév - 22:57

Lénie a écrit:

Loufiction a écrit:
Lénie tu vas t'attirer les foudre de l'anti-fan-club du suédois :p
J'ai mis mon casque  siffle Et puis, j'aime bien la foudre, je trouve ça vivifiant Very Happy  
En attendant de me faire assommer, je trinque à la santé du suédois, tiens  an1  J'ai toujours aimé vivre dangereusement  rire2
J'en profite pour te remercier de jouer les agents littéraires pour cette fic  Wink
Non merci j'ai arrêté de boire rire2

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Ban1010
Merci Aurore pour ce merveilleux kit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sabrina
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Sabrina

Féminin
Age : 34
Nombre de messages : 940
Date d'inscription : 19/12/2018

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyMar 12 Fév - 8:10

Merci pour ton retour !
Si si, les chats sont très bien, rassure toi ^^
Ça se ressent vraiment que tu travailles beaucoup très chapitres, la lecture est fluide et les mots sont très bien choisis. De plus il y a un bon équilibre entre les scènes qui donnent envie de sortir les mouchoirs et d'autres un peu plus légères.

Et c'est une très bonne idées d'avoir voulu remplir les blancs de l'histoire originale, c'est comme si on avait droit à des épisodes supplémentaires qui donnaient plus de place à André, ce qui n'est pas pour me déplaire !
La communication via le journal entre Oscar et André est vraiment très belle et digne de leur amour si unique.

Et pour le Suédois, tant que tu ne décidés pas de la mettre en couple avec Oscar, tu ne devrais pas avoir besoin de l'armure de Loufiction ^^

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Sabrin10
rosoiù Merci beaucoup Stellar ! rosoiù
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Scrrubi
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
Scrrubi

Féminin
Age : 18
Nombre de messages : 703
Date d'inscription : 15/10/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyJeu 14 Fév - 23:57

Attention, j'arrive:#escargolo: lenteur 
J'ai déjà commenté il me semble, mais j'avais envie de revenir un peu plus en profondeur. Faut dire que des chapitres comme ça ça mérite qu'on s'y attarde  Smile

On va faire les choses correctement, alors commençons par le chapitre 64, deuxième du nom. Au fait, a-tu reçu ton deuxième cerveau depuis le temps ?  lol!
Un chapitre sur André qui se rend dans une maison de passe, un prochain sur les rêves peut-être pas si sage d'Oscar sur son Suédois... décidément, tu aimes jouer avec le feu  Smile
Avec une thématique pareil on pouvait craindre de ce chapitre qu'il tourne au sordide et finalement...j'ai achevé ma lecture en appréciant encore d'avantage ton André, ce qui n'est pas mince affaire. Pourtant, d'un point de vue froid et factuel, ses actes ne sont pas très reluisant, relativement sinistre si je les imagine se passer de nos jours, tout du moins tristement banal si on se replace dans le contexte de l'époque. Mais voila, il y a tout le reste, qui explique, qui justifie; qui sublime, en quelque sorte, et ce qui peut sembler n'être que la satisfaction d'un désir charnel devient en réalité la conséquence malheureuse d'un drame amoureux. J'ai aimé tout particulièrement cette image d'Oscar qui se donne et se dévoile inconsciemment à André par le biais de leur entraînement. Cette comparaison aussi, si juste, "Tu es rentrée au service de ton nom comme on rentre en religion". Et puis, je radote, mais ça me fait tellement du bien de voir un André qui aime Oscar pour ce qu'elle ai dans son ensemble, sans chercher à la définir ou à l'amoindrir dans son intégrité, et pour qui la passion ne prend jamais le pas sur le respect.  

Je suis revenu plusieurs fois sur le passage  où il se remet en question et où il met en perspective ses propres actes. Je le trouve très très beau, magnifique. C'est simple, tu as juste su exactement exprimer ce qui en grande partie m'a poussé à vouloir faire médecine, pouvoir exercer un métier où le respect de l'autre, et du caractère inaliénable de sa dignité en sont au coeur. ça me marque d'autant plus que pour le coup je suis complètement dedans avec les cours de déontologie (les fameux textes qu'il faut apprendre mot à mot et caser dans de tout petit espaces  Mad ) Bref, encore une fois ton André fais preuve d'une grande humanité et d'une grande sensibilité, et je commence sincèrement à l'adorer, comme quoi, tout peut arriver en ce bas monde. Very Happy
Je conclue pour ce chapitre sur l'extrait de "Paul et Virginie". Avant que tu ne postes, j'avais commencé par curiosité à lire, et bon...sans mentir j'avais surtout trouvé ça un peu barbant et très niais (comme "La nouvelle Héloïse", décidément je suis pas sensible aux grands succès du 18 ième ). Cependant, calé dans le contexte de ton histoire avec le parallèle évident avec Oscar et André, je l'ai trouvé vraiment beau. 
  
Donc merci beaucoup  sunny  Je pense que j'aurai encore une tonne et demi de choses à rajouter, mais si je commence à m'attarder sur chaque phrase on y ai encore dans deux ans Laughing

(Ps : je rajoute que régulièrement ce n'est qu'à la fin du chapitre que je me rappelle qu'André n'est plus là et qu'Oscar est en train de lire les mots d'un mort, donc régulièrement je me prend des petits pincement au coeur. C'est cruel comme procédé d'arriver à me faire oublier parfois que la trame de cette fic est horriblement triste  Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 2452
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyDim 17 Fév - 21:05

Scrrubi a écrit:
Attention, j'arrive:#escargolo: lenteur 
J'ai déjà commenté il me semble, mais j'avais envie de revenir un peu plus en profondeur. Faut dire que des chapitres comme ça ça mérite qu'on s'y attarde  Smile

On va faire les choses correctement, alors commençons par le chapitre 64, deuxième du nom. Au fait, a-tu reçu ton deuxième cerveau depuis le temps ?  lol!
Un chapitre sur André qui se rend dans une maison de passe, un prochain sur les rêves peut-être pas si sage d'Oscar sur son Suédois... décidément, tu aimes jouer avec le feu  Smile
Avec une thématique pareil on pouvait craindre de ce chapitre qu'il tourne au sordide et finalement...j'ai achevé ma lecture en appréciant encore d'avantage ton André, ce qui n'est pas mince affaire. Pourtant, d'un point de vue froid et factuel, ses actes ne sont pas très reluisant, relativement sinistre si je les imagine se passer de nos jours, tout du moins tristement banal si on se replace dans le contexte de l'époque. Mais voila, il y a tout le reste, qui explique, qui justifie; qui sublime, en quelque sorte, et ce qui peut sembler n'être que la satisfaction d'un désir charnel devient en réalité la conséquence malheureuse d'un drame amoureux. J'ai aimé tout particulièrement cette image d'Oscar qui se donne et se dévoile inconsciemment à André par le biais de leur entraînement. Cette comparaison aussi, si juste, "Tu es rentrée au service de ton nom comme on rentre en religion". Et puis, je radote, mais ça me fait tellement du bien de voir un André qui aime Oscar pour ce qu'elle ai dans son ensemble, sans chercher à la définir ou à l'amoindrir dans son intégrité, et pour qui la passion ne prend jamais le pas sur le respect.  

Je suis revenu plusieurs fois sur le passage  où il se remet en question et où il met en perspective ses propres actes. Je le trouve très très beau, magnifique. C'est simple, tu as juste su exactement exprimer ce qui en grande partie m'a poussé à vouloir faire médecine, pouvoir exercer un métier où le respect de l'autre, et du caractère inaliénable de sa dignité en sont au coeur. ça me marque d'autant plus que pour le coup je suis complètement dedans avec les cours de déontologie (les fameux textes qu'il faut apprendre mot à mot et caser dans de tout petit espaces  Mad ) Bref, encore une fois ton André fais preuve d'une grande humanité et d'une grande sensibilité, et je commence sincèrement à l'adorer, comme quoi, tout peut arriver en ce bas monde. Very Happy
Je conclue pour ce chapitre sur l'extrait de "Paul et Virginie". Avant que tu ne postes, j'avais commencé par curiosité à lire, et bon...sans mentir j'avais surtout trouvé ça un peu barbant et très niais (comme "La nouvelle Héloïse", décidément je suis pas sensible aux grands succès du 18 ième ). Cependant, calé dans le contexte de ton histoire avec le parallèle évident avec Oscar et André, je l'ai trouvé vraiment beau. 
  
Donc merci beaucoup  sunny  Je pense que j'aurai encore une tonne et demi de choses à rajouter, mais si je commence à m'attarder sur chaque phrase on y ai encore dans deux ans Laughing

(Ps : je rajoute que régulièrement ce n'est qu'à la fin du chapitre que je me rappelle qu'André n'est plus là et qu'Oscar est en train de lire les mots d'un mort, donc régulièrement je me prend des petits pincement au coeur. C'est cruel comme procédé d'arriver à me faire oublier parfois que la trame de cette fic est horriblement triste  Smile )
C'est en mode tout aussi  lenteur  que je réponds. Je n'ai pas de mal, je viens de voir ton commentaire pour cause de lecture de fics de St Valentin Smile 

Alors, alors...  scratch
Ah oui, d'abord, je n'ai pas reçu mon deuxième cerveau  :698$^2: Pourtant, l'avis de livraison indique qu'il a été livré. Bizarre. Après enquête, il se trouve qu'il a été remis à ma voisine à qui je  ne peux pas le reprendre sinon elle n'en aurait plus. Pas sympa hein de piquer à quelqu'un le cerveau dont il a besoin  lol!
Ah non, ce n'est pas ma licorne magique, ni Isaure qui m'ont soufflé ce que je viens d'écrire, juste une lubie de fin de week-end  lol!

Plus sérieusement, un grand merci  rosoiù rosoiù rosoiù

C'est un chapitre qui me tenait à cœur parce que je trouvais intéressant d'aller voir dans cette direction, mais, comme toujours dans ces cas-là, ce n'est qu'avec les commentaires que l'on sait si on a visé juste ou non. Comme tu le dis, avec un thème pareil, ça peut vite virer au glauque. Donc il faut doser. Visiblement, ça a l'air d'aller Smile 

Après avoir fait une petite danse de la joie (toujours les effets de la fin du week-end associé à ceux de ce commentaire Smile ), je continue ma réponse. 
En imaginant ce chapitre (celui d'André dans une maison close), j'ai également bien aimé cette idée d'Oscar se livrant à André inconsciemment lors des entraînements. Je la trouvais jolie. Et c'est là que tu me sidères souvent : c'est une des idées qui m'a le plus marquée en écrivant, et on dirait que tu l'as senti.
Comme tu le dis également, c'est exactement cela, on arrive à dépasser le truc sordide parce qu'il y a une profondeur de sentiment d'André pour Oscar qui sublime, et aussi une forme de lien assez tendre  qui se crée entre André et Roseline. Au final, il arrive à être respectueux avec les deux, ce qui n'était pas une mince affaire à la base (enfin c'est l'idée que j'avais en écrivant, hein, je ne me jette pas des fleurs toute seule Smile ). 
Et puis, il y a ce fameux passage où André réfléchit sur ses propres actes vis-à-vis de Roseline. Pour moi, il était fondamental. Mais, j'ai failli le couper parce que je me suis dit que ça faisait peut-être trop réquisitoire contre les clients des prostituées tiré de notre époque et inapproprié pour un personnage du 18ème siècle, et puis finalement, je l'ai laissé, parce qu'il me semblait important pour le personnage d'André, et important tout court, parce que je tiens aux idées que je développe dans ce passage. En lisant ton commentaire, je me suis dit qu'il n'y avait certainement pas de meilleure raison pour faire médecine que le respect de l'autre et de sa dignité. C'est une belle vocation qui va, à coup sûr, te soutenir dans tes études et tout au long de ta carrière Wink 
En revanche, je n'ai pas bien compris "les textes à apprendre par cœur mot à mot et à caser dans de tous petits espaces". Au concours, on vous donne une feuille avec des cases et dans chaque case il faut mettre un mot pour restituer les textes de déontologie fidèlement, c'est cela ? 
Je suis ravie que tu aimes l'interprétation que je fais d'André dans cette fic.  C'est comme ça que j'ai envie de l'aborder et de le voir Smile 
Ah oui, le passage sur Paul et Virginie   :mdrmor:Je suis tombée dessus en cherchant un extrait pour "le mot caché", et ça a fait tilt. Je me suis dit que ce serait intéressant à utiliser parce que ça pouvait, dans une certaine mesure, s'appliquer à nos deux tourtereaux. Et ensuite, tu m'as parlé de la mort de Virginie que j'avais un peu zappé depuis la première fois où j'ai lu ce texte (il y a très longtemps, dans ma jeunesse, à l'époque où il n'y avait pas encore Internet, et qu'on venait de découvrir les magnétoscopes  rire2). Et donc je suis allée la relire, et re-tilt pour le chapitre d'après Smile Donc, à nouveau merci  rosoiù rosoiù rosoiù Je suis un peu comme toi, je n'ai pas un amour immodéré pour Paul et Virginie, et j'ai tendance à trouver que La Nouvelle Héloïse a quand même quelques longueurs (un comble de la part de quelqu'un qui écrit une fic plus longue que le Gange dixit Miss Scrubbi Wink ), même s'il y a de beaux passages, et que je trouve intéressant tout le phénomène autour (un buzz avant l'heure Smile ). Et puis, il y a aussi la langue qui a changé et qui opacifie l'accès au texte pour un lecteur actuel. Mais à utiliser en références et à agrémenter à ma sauce, alors là, ça me plaît davantage (aïe, c'est quand même très présomptueux comme phrase Embarassed Embarassed Embarassed ), et encore plus quand ça vous plaît Smile Le passage sur certaines lectures d'Oscar (le suivant) m'a demandé tout un travail pour vous faire en sorte de rendre les textes accessibles même si on ne les a pas lus et aussi pour éviter la dissertation universitaire Smile Comme chapitre commence en fait dès l'introduction du passage sur Paul et Virginie dans le précédent, je suis ravie que tu l'aies aimé Smile 
 
Ah oui, je suis d'une cruauté sans bornes, je l'avoue. Un vrai monstre sans cœur  :mdrmor:Tant mieux si tu ne ressens pas de la tristesse autour de la mort d'André. C'est peut-être que finalement l'auteure de cette fic a voulu en faire quelque chose de moins triste qu'il n'y paraît de prime abord. Qui sait avec elle ?  Wink
Encore merci de ta lecture et de ton commentaire. Il m'a fait sincèrement très plaisir Smile 


Le chapitre 66 commence à sortir doucement des limbes. Si j'arrive à trouver le temps de l'écrire (une gageure Smile pour changer), je devrais pouvoir le poster à la fin du mois ou au début mars. Si, si, ça avance, en mode  lenteur, mais ça avance quand même  Very Happy

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrrubi
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
Scrrubi

Féminin
Age : 18
Nombre de messages : 703
Date d'inscription : 15/10/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyLun 18 Fév - 0:38

Au 66 à présent, le fameux 66 qui a l'audace de défier la bienséance rigoureuse des math en survenant, non pas suite au 65 mais directement se succédant au 64. Un provocateur de toute évidence, ça tombe bien, on y parle de libertinage   Very Happy
]D'abard, il faut que le dise, quel honneur d'être cité en paraphe, surtout pour avoir simplement traité Virginie de "cruche", non vraiment je me sens flattée que ma modeste contribution ai pu t'inspirer  lol!

Passons au coeur du sujet, c'est un très très bon chapitre que voila. Je dirais même plus, peut être l'un de tes meilleurs de mon point de vue. J'adore cette idée de mélanger des écrits aux ressentis et à l'analyse des personnage, c'est une excellente manière de les éclairer eux-même dans leurs réflexion et leur sensibilité, mais aussi le contexte culturel dans lequel ils évoluent, plus un petit côté didactique vraiment plaisant, que j'avais déjà beaucoup aimé dans "De vita beatia", surtout quand c'est aussi bien fait qu'ici. 


Je trouve amusant d'imaginer Oscar se cacher dans sa chambre pour lire les ouvrages des philosophes, comme une ados qui ne veut pas que ses parents tombe sur ses magazines/journaux intimes/n'importe quoi d'autre potentiellement gênants si découverts. Mine de rien, c'est une fidèle illustration de la période de changement dans laquelle elle se trouve à ce moment de sa vie et de ses paradoxes, à la fois désireuse de s'ouvrir aux idées nouvelles, mais encore profondément attaché au "qu'en dira-t-on" propre à sa caste. 
Ah bah, je ne suis pas seule, elle aussi à eu un peu de mal avec les longueurs de "Julie ou la Nouvelle Héloïses" (pour l'anecdote inutile, je l'ai cité dans mon devoir de bac de philo...je ne sais même plus pourquoi a vrai dire ). On retrouve encore les petits détails qui font plaisir, l'avis de Diderot, la manie des lecteurs d'envoyer des lettres aux personnages, que je trouve tellement plaisant de retrouver disséminé dans le texte, un peu comme des amandes croustillantes cachée dans une pâtisserie, juste ce qu'il faut pour relever le gout sans y apporter de la lourdeur  Smile J'ai beaucoup aimé cette phrase : L’heureux sacrifice de soi au profit d’un bien commun supérieur, du bien de tous, des souverains comme du peuple, la mise à disposition de soi pour honorer son nom et sa lignée, Virginie n’en avait jamais éprouvé la charge, cette responsabilité qui parfois posait la main sur son épaule pour la rappeler à son devoir quand son cœur s’emportait ailleurs.  Non seulement je la trouve belle par son rythme , et puis j'ai trouvé l'image du devoir et de la responsabilité qui lui tapote l'épaule quand elle en détourne le regard, parlante et très juste.
C'est intéressant d'avoir illustré l'évolution d'Oscar via ses réactions sur la fin de "Paul et Virginie". J'avoue, ça m'a bien fait rigoler quand elle s'énerve contre cette cruche de Virginie  rire2 D'ailleurs, il me semble que Diderot lui-même ne donnais pas raison à ce geste dicté par la prude convenance, en faisant l'illustration des méfaits de s'éloigner de la nature pour se soumettre aux "dictats" des sociétés civilisés. En tout cas si j'en crois les études de textes, parce que perso, je n'ai pas eu le courage d'aller jusqu'à la fin Laughing   Note à part, je trouve ça amusant de voir Oscar se moquer d'elle même pour ce qu'elle s'emporte et s'emballe pour des êtres imaginaires. Au final, n'est ce pas ce que nous faisons à longueur de journée sur ce forum ?  lol! 
Une fois encore, décidément, c'est une habitude, j'ai trouvé terriblement beau et triste ce rappel de la mort d'André. Il m'a fait penser à cette chanson de Céline Dion https://www.youtube.com/watch? v=9bLD0tVep9M . Sans exiger, sincèrement, j'ai rarement eu autant l'impression de ressentir la souffrance d'un personnage avec lui, au point d'en avoir la gorge noué par moment. Pour faire un parallèle avec un autre média, c'est la même émotion que quand je regarde cette épisode de Black Miror dont on avait déjà parlé, où une jeune femme perds celui qu'elle aime et le "remplace" par un robot. je pense parce, tout comme ta fic, il parvient à me faire toucher du doigts le sentiment d'absence et de deuil et que j'y tout particulièrement sensible.

J'en profite pour ouvrir une parenthèse ( que je pense il fallait bien que j'ouvre à un moment où un autre, puisque c'est tout de même le point de voute de toute cette histoire. Je me demande comment lire le carnet d'André joue sur le vécue du deuil d'Oscar. Ne représente-t-il pas d'une certaine manière un frein à l'acceptation de sa mort? Parfois, elle me donne l'impression de se raccrocher à cette réminiscence de lui au point d'en oublier momentanément qu'il est mort, et de chasser aussitôt cette idée dès qu'elle lui revient. Je pense notamment à cette phrase : Non! Il fallait arrêter ! Sinon, le chagrin l’engloutirait.  C'est sans aucun doute un processus normal à la perte d'un être si proche, seulement je me demande parfois si justement de pouvoir s'agripper à une idée de présence d'André n'empêche pas Oscar d'avancer. Autre interrogations qui me vient : quand elle aura finis de lire tout ce qu'André lui a laissé, ne risque-t-elle pas de le vivre comme si on l'arrachais une deuxième fois à elle ? Et en écrivant ça, je viens soudainement de me rendre compte pourquoi je n'arrête pas d'associer BM à cette fic : à peu de chose près, on retrouve les certains cas de figures semblables, si on retire l'aspect technologique qui va plus loin jusqu'à atteindre un degrés de malaise et d'angoisse qu'on ne retrouve pas ici. Bon, tu me diras ce que tu en penses, pour ma part j'ai suffisamment digressé, je refermes la parenthèse) et je retourne à la suite. 
Et je me rend compte pour parler du passage sur Tristan et Iseult, il faut que j'en ouvre une autre, donc je vais passer directement au "Liaisons Interdites" si ça ne t'embêtes pas. Pis, de toute façon, c'est pas comme si tu avais le choix  lol! 


Les "Liaisons Dangereuses" donc, autre oeuvre dont je n'ai lu que des extraits. Déja, je dois te signaler que tout ce passage : Cette peinture de la décadence des valeurs de la chevalerie dans lesquelles elle avait été élevée, cette dissimulation qu'on érigeait en art, cette noblesse qui cherchait à se démarquer des bourgeois par le libertinage parce qu’elle était devenue incapable de se distinguer autrement, sans autre bataille à mener que dans les salons, les uns contre les autres, réputation contre réputation… elle en avait frémi. Elle en aurait même pleuré à l'époque, si elle s'était autorisée un tel écart. Tout cela, tout cet ignoble paquet d’immondices l’avait conduite au-delà du dégoût, avec un arrière-goût de trahison dans la bouche, comme si une partie du monde l’abandonnait en perdant ses idéaux, est proprement magnifique. Quand je te dis que ton métier se retrouve dans ce que tu écris Laughing Je trouve que c'est un portait à la fois fidèle de la noblesse de cour de cette fin d'époque, et en même, en deux ligne seulement, tu as réussi a retranscrire tellement de choses sur Oscar, c'est fou. Son éducation, son attachement à des valeurs chevaleresque, passées, parce que cela même qui sont sensé être les champions s'en écartait de la pire des façons à ses yeux, sa colère puis sa désillusion. Et cette idée de monde qui l'abandonne je la trouve tellement...je sais pas...juste et puissante à la fois dans la symbolique. Non bravo, je n'oppose pas de résistance, je suis absolument conquise par ton écriture  rosoiù rosoiù   
(et par celle de Laclos, aussi, l'extrait n'aurait pas pu être mieux intégré)  

Et là, arrive LE passage, celui qui m'a fait presque sauté de joie parce que je me demandais impatiemment si tu allais l'évoquer. Faut-il que je sois bête, c'étais pourtant évidant que tu n'allais pas le laisser de côté, ou alors c'est que tu ne t'appelle plus Lénie/Arlène  Smile Le viol, puisqu'il n'y a pas d'autre termes pour définir l'acte, commis par Valmont. Alors certes, je n'ai pas lu "les liaisons dangereuses", cependant, en faisant des recherches sur Greuze je suis tombé sur ça, ce qui m'a fortement intrigué et poussé par entreprendre des recherches sur le viol au 18ième siècle (très sympa comme sujet non ?  Smile ), ce qui m'a amené là-dessus : https://imaristo.hypotheses.org/166 . Et je me suis pris une énorme claque parce que même si je me doutais que le siècle des Lumières était pas tiptop question condition de la femme, je ne pensais pas que cela impliquais une telle...déshumanisation. Ahlala, naïveté, quand tu nous tiens... J'ai ressenti à peu prés la même chose en lisant "les métamorphoses d'Ovide", où ce qui m'a le plus déprimé au final ce n'est pas que des femmes se fassent violenter toutes les deux pages, mais que cela soit systématiquement expédier en quelques mots, comme si c'étais banal, limite normal. Bref, je ne m’étend pas la dessus parce que c'est sujet sur lequel il y aurais beaucoup trop de choses à dire pour être tenu dans ce seul commentaire. Tout ça pour dire que je suis plus que ravie de retrouver cette thématique ici, d'autant plus que j'aime beaucoup la manière dont tu l'as traité, en intercalant les extraits de l'oeuvre entre avec les réactions et les pensées d'Oscar. Exactement comme une dissertation, mais avec l'émotion et l'intimité d'un récit, très bien pensé. Comme cela est également très bien penser d'avoir introduit à sa suite la propre expérience d'Oscar avec André. D'ailleurs, encore quelque chose que j'apprécie par dessus tout dans ton écriture, c'est cette capacité à lier les idées, comme si elles découlaient les unes des autres dans une suite logiques et soigneusement prévu dès la première ligne, ce que je sais, n'est pas toujours le cas. Je me suis arrêté sur la transition entre Laclos/André, mais en faite je pourrais dire de même de tout le chapitre, André/Fersen, ou plus antérieurement La princesse de Clève/la décadence à la cour, la mort de Virginie/la mort d'André etc... 

Retour en arrière, je sais, je sais, c'est un peu touffus, je pense à commander un nouveau cerveau, plus organisé, en espérant que les livreurs soit plus compétant que les tiens  lol! 

Ce que je trouve particulièrement intéressants dans les passages concernant "Tristan et Iseult" et "La princesse de Clèves", outre qu'ils témoignent d'une évolution d'Oscar puisque ce sont des lectures qui l'ont passionnée dans sa jeunesse, c'est aussi qu'il renforce un sentiment général de cette histoire. En lisant, j'ai véritablement la sensation d'être plongé au 18ième siècles. Cela passe évidement par la précision contextuel, les fameuses amandes croustillantes, mais plus subtilement par l'état d'esprit global qu'on ressent chez les personnages. A commencer par Oscar : ses réactions sur l'adultère, son admiration première pour la vertue (y'a-t-il un mot qui fasse plus 18ième que celui -ci ? Smile ) et la chasteté de Virginie, Madame de Clèves, modèle vers qui elle s'astreint de regarder, pour sa dévotion totale au nom des principes jansénistes. C'est typiquement un mode de pensées d’antan, qui au regard d'aujourd'hui je pense paraîtrai presque ridicule, voire totalement absurde pour une immense majorité, mais qui est pour Oscar évident puisqu'il forme le cadre de son éducation et de son existence. Voila pourquoi André détonne, parce qu'il est d'une incroyable "modernité" si je puis dire. Il même plus avancé que certains de concitoyens actuels si tu veux mon avis... Une idée en entraînant une autre, je songe qu'il faut de manière impérative que j'explique pourquoi André du DA m'énerve formidablement, ne serait-ce que pour ensuite pouvoir expliquer pourquoi le tiens et ceux des autres autrices ne me dérange pas, voire plus, m'est attachant. 

Mais ça attendra un autre jour, parce c'est l'heure de  Sleep . (J'ai aussi vu que tu m'avais répondu, je crois que je pourrais y revenir, si ça ne te dérange  Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 2452
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyMer 20 Fév - 1:21

Je réponds demain, sinon je ne serai pas trop fraîche en me levant Wink

*** Edit du 21/02:2019 à 19h54***

ça fait deux jours que je dois répondre, mais je n'ai pas encore trouvé le temps de faire quelque chose qui soit un minimum construit. Ma réponse arrive, lentement mais sûrement  lenteur Wink lenteur

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrrubi
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
Scrrubi

Féminin
Age : 18
Nombre de messages : 703
Date d'inscription : 15/10/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyVen 22 Fév - 0:21

QUOI ? Pas encore de réponse ?  Shocked Mais c'est INADMISSIBLE, honteux, impardonnable, je ne reviendrai plus JAMAIS sur cette fic, sois prévenue !  #Cri#


Non je plaisante, bien sûr prend tout le temps qu'il te faut, c'est pas moi qui vais t'en faire le reproche  Wink


Je veux dire, c'est pas comme si sur une autre fic, au hasard "Valse etc...", on pouvait tomber sur ce message  siffle

Citation :
Au début je me disais : "des mois, un an, faut pas abuser, je trouverais bien le temps" Maintenant qu'on commence à aborder les peptides, les protéines, et autres joyeuseté, et que les chapitres à re-re-re-revoir s'accumulent doucement dans mon dos, je commence à songer que ce n'est pas improbable qu'en décembre ce commentaire soit encore en cours d'élaboration  siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 2452
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyVen 22 Fév - 1:15

Scrrubi a écrit:
Au 66 à présent, le fameux 66 qui a l'audace de défier la bienséance rigoureuse des math en survenant, non pas suite au 65 mais directement se succédant au 64. Un provocateur de toute évidence, ça tombe bien, on y parle de libertinage   Very Happy
]D'abard, il faut que le dise, quel honneur d'être cité en paraphe, surtout pour avoir simplement traité Virginie de "cruche", non vraiment je me sens flattée que ma modeste contribution ai pu t'inspirer  lol!

Passons au coeur du sujet, c'est un très très bon chapitre que voila. Je dirais même plus, peut être l'un de tes meilleurs de mon point de vue. J'adore cette idée de mélanger des écrits aux ressentis et à l'analyse des personnage, c'est une excellente manière de les éclairer eux-même dans leurs réflexion et leur sensibilité, mais aussi le contexte culturel dans lequel ils évoluent, plus un petit côté didactique vraiment plaisant, que j'avais déjà beaucoup aimé dans "De vita beatia", surtout quand c'est aussi bien fait qu'ici. 


Je trouve amusant d'imaginer Oscar se cacher dans sa chambre pour lire les ouvrages des philosophes, comme une ados qui ne veut pas que ses parents tombe sur ses magazines/journaux intimes/n'importe quoi d'autre potentiellement gênants si découverts. Mine de rien, c'est une fidèle illustration de la période de changement dans laquelle elle se trouve à ce moment de sa vie et de ses paradoxes, à la fois désireuse de s'ouvrir aux idées nouvelles, mais encore profondément attaché au "qu'en dira-t-on" propre à sa caste. 
Ah bah, je ne suis pas seule, elle aussi à eu un peu de mal avec les longueurs de "Julie ou la Nouvelle Héloïses" (pour l'anecdote inutile, je l'ai cité dans mon devoir de bac de philo...je ne sais même plus pourquoi a vrai dire ). On retrouve encore les petits détails qui font plaisir, l'avis de Diderot, la manie des lecteurs d'envoyer des lettres aux personnages, que je trouve tellement plaisant de retrouver disséminé dans le texte, un peu comme des amandes croustillantes cachée dans une pâtisserie, juste ce qu'il faut pour relever le gout sans y apporter de la lourdeur  Smile J'ai beaucoup aimé cette phrase : L’heureux sacrifice de soi au profit d’un bien commun supérieur, du bien de tous, des souverains comme du peuple, la mise à disposition de soi pour honorer son nom et sa lignée, Virginie n’en avait jamais éprouvé la charge, cette responsabilité qui parfois posait la main sur son épaule pour la rappeler à son devoir quand son cœur s’emportait ailleurs.  Non seulement je la trouve belle par son rythme , et puis j'ai trouvé l'image du devoir et de la responsabilité qui lui tapote l'épaule quand elle en détourne le regard, parlante et très juste.
C'est intéressant d'avoir illustré l'évolution d'Oscar via ses réactions sur la fin de "Paul et Virginie". J'avoue, ça m'a bien fait rigoler quand elle s'énerve contre cette cruche de Virginie  rire2 D'ailleurs, il me semble que Diderot lui-même ne donnais pas raison à ce geste dicté par la prude convenance, en faisant l'illustration des méfaits de s'éloigner de la nature pour se soumettre aux "dictats" des sociétés civilisés. En tout cas si j'en crois les études de textes, parce que perso, je n'ai pas eu le courage d'aller jusqu'à la fin Laughing   Note à part, je trouve ça amusant de voir Oscar se moquer d'elle même pour ce qu'elle s'emporte et s'emballe pour des êtres imaginaires. Au final, n'est ce pas ce que nous faisons à longueur de journée sur ce forum ?  lol! 
Une fois encore, décidément, c'est une habitude, j'ai trouvé terriblement beau et triste ce rappel de la mort d'André. Il m'a fait penser à cette chanson de Céline Dion https://www.youtube.com/watch? v=9bLD0tVep9M . Sans exiger, sincèrement, j'ai rarement eu autant l'impression de ressentir la souffrance d'un personnage avec lui, au point d'en avoir la gorge noué par moment. Pour faire un parallèle avec un autre média, c'est la même émotion que quand je regarde cette épisode de Black Miror dont on avait déjà parlé, où une jeune femme perds celui qu'elle aime et le "remplace" par un robot. je pense parce, tout comme ta fic, il parvient à me faire toucher du doigts le sentiment d'absence et de deuil et que j'y tout particulièrement sensible.

J'en profite pour ouvrir une parenthèse ( que je pense il fallait bien que j'ouvre à un moment où un autre, puisque c'est tout de même le point de voute de toute cette histoire. Je me demande comment lire le carnet d'André joue sur le vécue du deuil d'Oscar. Ne représente-t-il pas d'une certaine manière un frein à l'acceptation de sa mort? Parfois, elle me donne l'impression de se raccrocher à cette réminiscence de lui au point d'en oublier momentanément qu'il est mort, et de chasser aussitôt cette idée dès qu'elle lui revient. Je pense notamment à cette phrase : Non! Il fallait arrêter ! Sinon, le chagrin l’engloutirait.  C'est sans aucun doute un processus normal à la perte d'un être si proche, seulement je me demande parfois si justement de pouvoir s'agripper à une idée de présence d'André n'empêche pas Oscar d'avancer. Autre interrogations qui me vient : quand elle aura finis de lire tout ce qu'André lui a laissé, ne risque-t-elle pas de le vivre comme si on l'arrachais une deuxième fois à elle ? Et en écrivant ça, je viens soudainement de me rendre compte pourquoi je n'arrête pas d'associer BM à cette fic : à peu de chose près, on retrouve les certains cas de figures semblables, si on retire l'aspect technologique qui va plus loin jusqu'à atteindre un degrés de malaise et d'angoisse qu'on ne retrouve pas ici. Bon, tu me diras ce que tu en penses, pour ma part j'ai suffisamment digressé, je refermes la parenthèse) et je retourne à la suite. 
Et je me rend compte pour parler du passage sur Tristan et Iseult, il faut que j'en ouvre une autre, donc je vais passer directement au "Liaisons Interdites" si ça ne t'embêtes pas. Pis, de toute façon, c'est pas comme si tu avais le choix  lol! 


Les "Liaisons Dangereuses" donc, autre oeuvre dont je n'ai lu que des extraits. Déja, je dois te signaler que tout ce passage : Cette peinture de la décadence des valeurs de la chevalerie dans lesquelles elle avait été élevée, cette dissimulation qu'on érigeait en art, cette noblesse qui cherchait à se démarquer des bourgeois par le libertinage parce qu’elle était devenue incapable de se distinguer autrement, sans autre bataille à mener que dans les salons, les uns contre les autres, réputation contre réputation… elle en avait frémi. Elle en aurait même pleuré à l'époque, si elle s'était autorisée un tel écart. Tout cela, tout cet ignoble paquet d’immondices l’avait conduite au-delà du dégoût, avec un arrière-goût de trahison dans la bouche, comme si une partie du monde l’abandonnait en perdant ses idéaux, est proprement magnifique. Quand je te dis que ton métier se retrouve dans ce que tu écris Laughing Je trouve que c'est un portait à la fois fidèle de la noblesse de cour de cette fin d'époque, et en même, en deux ligne seulement, tu as réussi a retranscrire tellement de choses sur Oscar, c'est fou. Son éducation, son attachement à des valeurs chevaleresque, passées, parce que cela même qui sont sensé être les champions s'en écartait de la pire des façons à ses yeux, sa colère puis sa désillusion. Et cette idée de monde qui l'abandonne je la trouve tellement...je sais pas...juste et puissante à la fois dans la symbolique. Non bravo, je n'oppose pas de résistance, je suis absolument conquise par ton écriture  rosoiù rosoiù   
(et par celle de Laclos, aussi, l'extrait n'aurait pas pu être mieux intégré)  

Et là, arrive LE passage, celui qui m'a fait presque sauté de joie parce que je me demandais impatiemment si tu allais l'évoquer. Faut-il que je sois bête, c'étais pourtant évidant que tu n'allais pas le laisser de côté, ou alors c'est que tu ne t'appelle plus Lénie/Arlène  Smile Le viol, puisqu'il n'y a pas d'autre termes pour définir l'acte, commis par Valmont. Alors certes, je n'ai pas lu "les liaisons dangereuses", cependant, en faisant des recherches sur Greuze je suis tombé sur ça, ce qui m'a fortement intrigué et poussé par entreprendre des recherches sur le viol au 18ième siècle (très sympa comme sujet non ?  Smile ), ce qui m'a amené là-dessus : https://imaristo.hypotheses.org/166 . Et je me suis pris une énorme claque parce que même si je me doutais que le siècle des Lumières était pas tiptop question condition de la femme, je ne pensais pas que cela impliquais une telle...déshumanisation. Ahlala, naïveté, quand tu nous tiens... J'ai ressenti à peu prés la même chose en lisant "les métamorphoses d'Ovide", où ce qui m'a le plus déprimé au final ce n'est pas que des femmes se fassent violenter toutes les deux pages, mais que cela soit systématiquement expédier en quelques mots, comme si c'étais banal, limite normal. Bref, je ne m’étend pas la dessus parce que c'est sujet sur lequel il y aurais beaucoup trop de choses à dire pour être tenu dans ce seul commentaire. Tout ça pour dire que je suis plus que ravie de retrouver cette thématique ici, d'autant plus que j'aime beaucoup la manière dont tu l'as traité, en intercalant les extraits de l'oeuvre entre avec les réactions et les pensées d'Oscar. Exactement comme une dissertation, mais avec l'émotion et l'intimité d'un récit, très bien pensé. Comme cela est également très bien penser d'avoir introduit à sa suite la propre expérience d'Oscar avec André. D'ailleurs, encore quelque chose que j'apprécie par dessus tout dans ton écriture, c'est cette capacité à lier les idées, comme si elles découlaient les unes des autres dans une suite logiques et soigneusement prévu dès la première ligne, ce que je sais, n'est pas toujours le cas. Je me suis arrêté sur la transition entre Laclos/André, mais en faite je pourrais dire de même de tout le chapitre, André/Fersen, ou plus antérieurement La princesse de Clève/la décadence à la cour, la mort de Virginie/la mort d'André etc... 

Retour en arrière, je sais, je sais, c'est un peu touffus, je pense à commander un nouveau cerveau, plus organisé, en espérant que les livreurs soit plus compétant que les tiens  lol! 

Ce que je trouve particulièrement intéressants dans les passages concernant "Tristan et Iseult" et "La princesse de Clèves", outre qu'ils témoignent d'une évolution d'Oscar puisque ce sont des lectures qui l'ont passionnée dans sa jeunesse, c'est aussi qu'il renforce un sentiment général de cette histoire. En lisant, j'ai véritablement la sensation d'être plongé au 18ième siècles. Cela passe évidement par la précision contextuel, les fameuses amandes croustillantes, mais plus subtilement par l'état d'esprit global qu'on ressent chez les personnages. A commencer par Oscar : ses réactions sur l'adultère, son admiration première pour la vertue (y'a-t-il un mot qui fasse plus 18ième que celui -ci ? Smile ) et la chasteté de Virginie, Madame de Clèves, modèle vers qui elle s'astreint de regarder, pour sa dévotion totale au nom des principes jansénistes. C'est typiquement un mode de pensées d’antan, qui au regard d'aujourd'hui je pense paraîtrai presque ridicule, voire totalement absurde pour une immense majorité, mais qui est pour Oscar évident puisqu'il forme le cadre de son éducation et de son existence. Voila pourquoi André détonne, parce qu'il est d'une incroyable "modernité" si je puis dire. Il même plus avancé que certains de concitoyens actuels si tu veux mon avis... Une idée en entraînant une autre, je songe qu'il faut de manière impérative que j'explique pourquoi André du DA m'énerve formidablement, ne serait-ce que pour ensuite pouvoir expliquer pourquoi le tiens et ceux des autres autrices ne me dérange pas, voire plus, m'est attachant. 

Mais ça attendra un autre jour, parce c'est l'heure de  Sleep . (J'ai aussi vu que tu m'avais répondu, je crois que je pourrais y revenir, si ça ne te dérange  Wink )
Je vais commencer à répondre maintenant quitte à finir un autre jour.
Ce que tu décris est ce que j'ai voulu faire avec ce chapitre en faisant intervenir d'autres ouvrages. Quand j'ai commencé le chapitre ce n'était pas tout à fait clair dans mon esprit, ça s'est clarifié en écrivant. Ça faisait un moment que qqc de ce genre me trottait dans la tête mais je n'osais pas trop. C'est en lisant  Da Vita Beata de LV que je me suis dit que je pouvais au moins essayer de réaliser un de mes petits fantasmes Smile Restait à trouver comment et quand. Comme souvent c'est l'histoire qui m'a "dit" que c'était le moment. Au-delà de la fantaisie personnelle, je trouvais que ça donnait un éclairage intéressant sur Oscar, en plus d'ajouter une consistance historique.
La première phrase que tu cites, l'idée du devoir et de la responsabilité qui lui font coucou quand elle s'en éloigne est l'un des éléments forts que je voulais faire ressortir en l'écrivant.. Et c'est passé, trop contente !
Il n'y a pas que toi qui soupires face aux longueurs de La Nouvelle Heloise, Oscar aussi, au point d'avoir parfois lu en travers, la coquine. J'ai du mal à imaginer Oscar sauter des passages d'un livre pq ça ne se fait pas, et pourtant elle se l'autorise. C'est intéressant, ça montre qu'elle est ambiguë par rapport à ce qu'elle lit : doit elle lire, en a t elle le droit,? Et de zapper pq sa transgression la met mal à l'aise et que là elle trouve une bonne excuse ?
Sinon pour l'anecdote, je n'ai pas eu à aller chercher très loin, ça a été ma propre réaction quand je l'ai lu la première fois avec certaines longueurs. C'est pour ça que j'ai bien retenu le fameux "feuillu  Smile
J'ai bien ri aussi en écrivant le passage où Oscar s'énerve contre Virginie. C'est ta remarque qui me l'a inspiré Wink
Et oui, s'emporter pour des êtres de papier, c'est ce que nous faisons ici et en général quand on parle des personnages de livres ou de séries tv Smile  Mais Oscar qui fait pareil, ça montre une autre facette d'elle-même, je trouve. Ça lui donne une autre consistance, comme la faire lire les philosophes planquée dans sa chambre. Et puis ça fait ressortir qqc dont on parle peu à propos d'Oscar : elle est cultivée. Pq c'est sa seule distraction, à oart les petites parties de ferraillage avec André ou le cheval, ok éventuellement boire dans une taverne, mais 1ssez rarement. C'est plus quelqu'un qui a une existence de type monacal. On en voit la partie très active quand elle se bat mais on ne voit pas beaucoup les coulisses où elle se retrouve seule. Que peut-elle faire ? Jouer du piano /violon et lire. 
Pour la chanson, ça doit être "encore une heure etc". C'est ce que j'avais en tête en écrivant cette phrase Wink Je te dis encore que tu me scotches ou on va croire que je suis gateuse à force ? Smile

Sur le rôle du journal dans le processus de deuil d'Oscar  je ne sais pas si je devrais répondre ici pour ne pas spoiler mais tant pis, je vais te dire ce que j'ai en tête. En fait c'est de faire échanger Oscar avec André pour que tous les non-dits de leur histoire ne viennent pas la hanter, pour qu'au contraire cette relation si spéciale et cet amour deviennent une force. Et puis il va y avoir qqc qui va l'aider à faire le pont vers l'avenir mais là motus

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Loanle10


Dernière édition par Lénie le Ven 22 Fév - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 2452
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyVen 22 Fév - 1:17

Scrrubi a écrit:
QUOI ? Pas encore de réponse ?  Shocked Mais c'est INADMISSIBLE, honteux, impardonnable, je ne reviendrai plus JAMAIS sur cette fic, sois prévenue !  #Cri#


Non je plaisante, bien sûr prend tout le temps qu'il te faut, c'est pas moi qui vais t'en faire le reproche  Wink


Je veux dire, c'est pas comme si sur une autre fic, au hasard "Valse etc...", on pouvait tomber sur ce message  siffle

Citation :
Au début je me disais : "des mois, un an, faut pas abuser, je trouverais bien le temps" Maintenant qu'on commence à aborder les peptides, les protéines, et autres joyeuseté, et que les chapitres à re-re-re-revoir s'accumulent doucement dans mon dos, je commence à songer que ce n'est pas improbable qu'en décembre ce commentaire soit encore en cours d'élaboration  siffle
lol! lol! lol!
J'étais en train de te répondre. C'est que ça demande un peu de boulot à mon petit cerveau qui n'a hélas pas reçu le secours d'un second toujours retenu en otage par ma voisine  lol!

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 2452
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyVen 22 Fév - 1:43

Suite du premier commentaire que j'avais déjà écrit mais qui n'est pas passé quand j'ai posté, le #Cri#
Sur le passage du viol de Cécile, à mon époque on parlait de "séduction de Cécile". Ça me mettait mal à l'aise. Je n'ai dinc pas eu à chercher très loin pour imaginer les réactions d'Oscar en tant que fervent défenseur des valeurs de la chevalerie et comme femme. La révolte et la crainte.

Pour les liens et la sorte de dissertation-récit, disons que j'ai senti le texte comme ça, après un essai où on était dans la dissertation universitaire assez  Sleep , après un petit coup de pied à tout ça, ça a donné cette version). Vraiment heureuse que ça t'ai plu. 
Comme tu le dis, ça permet de montrer une Oscar très attachée à la vertu, au devoir. Montrer que ça intervient dans l'interprétation de ses lectures montre combien ça fait partie d'elle. D'ailleurs elle ne les reniera jamais, elle ira vers l'autre partie du monde qui lui semble ne pas trahir ses valeurs. Ouf, le monde ne l'abandonne plus finalement. Qqc de cet ordre. Et puis il y a André, assis entre la noblesse et la roture comme Oscar entre le masculin et le féminin. On comprend pourquoi leur relation est unique. Et aussi pourquoi André peut évoluer comme j'aime l'imaginer ici. Il vit aux côtés d'une femme singulière, qu'il aime qui plus est. Il a une position subalterne qui lui donne toute la latitude pour observer et chercher à comprendre. Il s'interroge sur la répartition en ordres et le système de l'Ancien Régime. Puis il dérape avec Oscar et là il réfléchit sur autre chose : le droit d'Oscar à être libre et à n'appartenir qu'à elle-même, et sa place à lui à ses côtés et à son amour qui ne lui ouvrent aucun droit sur elle  même s'il est un homme. C'est la base de mon André dans cette fic.
Si tu trouves le temps  je serais intéressée de savoir ce que tu n'aimes pas dans l'Andre du DA. 


Pour la phrase sur le monde qui abandonne Oscar, ça m'1 été inspiré par un travail sur le roman libertin lu cet été et la Société de Cour de N. Elias. Et puis oar le fait que c'est comme ça que je le ressens. 
En fait dès le début elle n'a pas vraiment sa place à la Cour à cause de ses valeurs. Ok, elles servent pour éviter des bourdes à MA ou déjouer des complots mais elles isolent aussi Oscar qui ne se reconnait pas dans cette Cour qu'elle juge décadente dès le début. 
C'est pourquoi c'est une phrase très importante pour moi. 
Je ne sais pas si j'ai repris tout ce que j'avais ajouté et qui n'est pas passé quand j'ai posté une première fois. Mais je vais  Sleep  parce que je me suis levée tôt aujourd'hui  à 4h.
Bonne nuit Smile

****Edit****
J'ai répondu depuis mon téléphone et donc je n'ai pas pu lire les liens. Je le fais dès que je peux, parce que je suis curieuse Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrrubi
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
Scrrubi

Féminin
Age : 18
Nombre de messages : 703
Date d'inscription : 15/10/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyMer 27 Fév - 1:26

Je viens ENFIN de remarquer que tu as mis la suite de ton commentaire. C'est plus miss  lenteur , là, c'est miss Deux-de-Tension, ce qui me fais penser que moi aussi j'aurai besoin d'un deuxième cerveau. Aurais-tu l'obligeance de me fournir les coordonnées de ton fournisseur, ma chère ? Quant à la livraison, j'espère que ce n'est pas DPD qui assure le service, quoique que ton expérience avec la voisine me fais craindre le pire...
(concernant la phrase ci-dessus, je tiens à préciser qu'en aucun cas je n'aurai profité du sigle de l'entreprise pour faire de l'humour de très mauvais gout, à caractère injurieux et discriminatoire. Ce n'est pas du tout mon style  Smile)

Pour revenir à nos moutons, j'ai trouvé tes commentaires très intéressants. J'adore pouvoir découvrir le processus réflectifs derrière un texte, le pourquoi du comment de tel ou tel passage ou telle ou telle formulations. D'ailleurs je reviens à ton commentaire de mon commentaire du chapitre 65, concernant les  Embarassed . Tu n'as pas besoin de t’excuser de jeter des fleurs ou de paraître présomptueuse, (ce qui n'est pas le cas!). Je trouves ça normal qu'un auteur parle de son travail avec satisfaction,c'est bien la preuve du soin et du cœur qui y a été apporté  Wink

Je trouverais le temps pour revenir sur André du DA. ça fais un certain moment que je cogite la dessus (essentiellement dans le métro, haut lieu de méditation et de rétrospective comme chacun sait), parce que mine de rien, c'est perturbant de détester autant un personnage alors qu'il est plébiscité par une très large majorité. C'est pourquoi je tiens fournir quelque chose de vraiment très propre et détaillé, même si cela implique de passer l'animé au peigne fin. 

(Ps : je suis également curieuse de lire ce que tu as pensé des liens, je serais ravie d'avoir tes impressions si tu as le temps et l'envie de les partager  Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Falbala
Confident de la rose.
Confident de la rose.
Falbala

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 22/01/2019

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyLun 4 Mar - 15:05

Lénie,



Comme promis, j’ai consacré ces jours derniers à lire d’une traite les 66 chapitres de « Entre tes lignes : toi ».



Beaucoup de commentaires (dont je partage les avis) ont déjà été fait sur cette FIC. Je ne sais que rajouter ! A part que ce style épistolaire te sied définitivement bien ! Tu nous avais déjà régalé avec la lecture des lettres d’Oscar dans « Ma chère Poupée ». Et voici que tu nous donnes un accès inespéré au journal d’André.



On est toujours dans un exercice d’« effeuillage moral » comme tu le définis toi-même. Et la façon dont tu t’y prends est intéressante et prenante. Difficile de s’interrompre quand on commence cette lecture.



Par contre, si « Ma chère poupée » s’axe plutôt sur la lente prise de conscience politique d’Oscar, « Entre tes lignes : toi » est davantage orientée sur les sentiments d’André et leurs méandres. Et la façon dont son attachement à Oscar s’est construit au fil du temps.



C’est très touchant. Et d’ailleurs, la première fois qu’Oscar serre ce recueil contre elle après avoir lu les toutes premières pages qu’André a écrit étant enfant, j’ai été étreinte par la même émotion qu’elle et j’en ai même pleuré ! (comme à chaque fois que je lis une histoire où l’un survit à l’autre d’ailleurs…).



Plus on avance dans la lecture de ce journal, plus on en apprend sur leurs vies et tous les non-dits qu’elle a recelé. L’idée que cela permettra à Oscar de tout savoir sur l’homme qu’elle aime et qu’aucun secret ne demeurera plus entre eux est plaisante. Par contre, comme Scrubbi, je me demande comment elle réagira lorsqu’elle aura tout lu ? Quelle flamme va la porter ensuite ? Sans doute l’amour qu’elle va reporter sur son enfant va-t-il l’y aider.  



J’ai aimé l’évolution du style d’écriture d’André au fil des années (forcément il grandit et murit). J’ai aimé l’idée d’avoir accès à ses souvenirs (y compris les plus intimes) de façon non linéaire, au hasard des réponses qu’Oscar cherche à ses questions. 

Je voulais juste te demander si les répétitions que l’on sent parfois sur certains épisodes étaient voulues (pour traduire le fait qu’André a rédigé tout cela sur de nombreuses années et qu’il revient plusieurs fois sur les évènements qui l’ont le plus marqués). Ou bien si c’est lié au fait que toi-même tu as écrit ces chapitres avec parfois beaucoup d’écart de temps entre deux publications ?



Et sinon, bravo pour tous ces rajouts d’évènements ou de personnages que tu fais. C’est comme chaque fois très réussi. Et puis bravo aussi pour la persévérance : ce ne doit pas être facile de tenir dans l’écriture d’une histoire aussi longue en en conservant l’attrait et le rythme.



Falbala.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 2452
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyLun 4 Mar - 21:08

Scrrubi a écrit:
Je viens ENFIN de remarquer que tu as mis la suite de ton commentaire. C'est plus miss  lenteur , là, c'est miss Deux-de-Tension, ce qui me fais penser que moi aussi j'aurai besoin d'un deuxième cerveau. Aurais-tu l'obligeance de me fournir les coordonnées de ton fournisseur, ma chère ? Quant à la livraison, j'espère que ce n'est pas DPD qui assure le service, quoique que ton expérience avec la voisine me fais craindre le pire...
(concernant la phrase ci-dessus, je tiens à préciser qu'en aucun cas je n'aurai profité du sigle de l'entreprise pour faire de l'humour de très mauvais gout, à caractère injurieux et discriminatoire. Ce n'est pas du tout mon style  Smile)

Pour revenir à nos moutons, j'ai trouvé tes commentaires très intéressants. J'adore pouvoir découvrir le processus réflectifs derrière un texte, le pourquoi du comment de tel ou tel passage ou telle ou telle formulations. D'ailleurs je reviens à ton commentaire de mon commentaire du chapitre 65, concernant les  Embarassed . Tu n'as pas besoin de t’excuser de jeter des fleurs ou de paraître présomptueuse, (ce qui n'est pas le cas!). Je trouves ça normal qu'un auteur parle de son travail avec satisfaction,c'est bien la preuve du soin et du cœur qui y a été apporté  Wink

Je trouverais le temps pour revenir sur André du DA. ça fais un certain moment que je cogite la dessus (essentiellement dans le métro, haut lieu de méditation et de rétrospective comme chacun sait), parce que mine de rien, c'est perturbant de détester autant un personnage alors qu'il est plébiscité par une très large majorité. C'est pourquoi je tiens fournir quelque chose de vraiment très propre et détaillé, même si cela implique de passer l'animé au peigne fin. 

(Ps : je suis également curieuse de lire ce que tu as pensé des liens, je serais ravie d'avoir tes impressions si tu as le temps et l'envie de les partager  Smile )

Mon fournisseur pour le deuxième cerveau ? C'est #ausecoursjeperdslatête. Et pour la livraison, ce n'est pas DPD (ton grand copain, autant que Jarjayes avec  #Cri#  Very Happy) mais jelivreàlamauvaiseeadresse.com Ok, avec un nom pareil, j'aurais dû me méfier, mais que veux-tu, innocente comme je suis, j'ai cru que c'était de l'humour  Rolling Eyes  rire2

Tu as raison, même si ce que j'écris ici n'est en fait qu'une distraction, j'y apporte du soin et faire quelque chose de bien me tient à cœur. Et c'est pour ça que ça fait autant plaisir quand ça plaît Wink 

Pour André du DA, prends tout ton temps. Je comprends que ce n'est pas simple de dire pourquoi tu ne l'apprécies pas. Cela dit, je crois que j'ai une petite idée. M'est avis que c'est la même chose qui fait que j'interprète son personnage d'une certaine façon dans cette fic Wink 

Pour les liens que tu m'as indiqués, je te remercie, je vais les lire. Je suis certaine d'y apprendre des choses intéressantes. Je pensais le faire ce week-end et puis avec les résultats du concours et les fics à commenter, je n'ai pas eu le temps. Mais ça viendra Wink 

Falbala a écrit:
Lénie,



Comme promis, j’ai consacré ces jours derniers à lire d’une traite les 66 chapitres de « Entre tes lignes : toi ».



Beaucoup de commentaires (dont je partage les avis) ont déjà été fait sur cette FIC. Je ne sais que rajouter ! A part que ce style épistolaire te sied définitivement bien ! Tu nous avais déjà régalé avec la lecture des lettres d’Oscar dans « Ma chère Poupée ». Et voici que tu nous donnes un accès inespéré au journal d’André.



On est toujours dans un exercice d’« effeuillage moral » comme tu le définis toi-même. Et la façon dont tu t’y prends est intéressante et prenante. Difficile de s’interrompre quand on commence cette lecture.



Par contre, si « Ma chère poupée » s’axe plutôt sur la lente prise de conscience politique d’Oscar, « Entre tes lignes : toi » est davantage orientée sur les sentiments d’André et leurs méandres. Et la façon dont son attachement à Oscar s’est construit au fil du temps.



C’est très touchant. Et d’ailleurs, la première fois qu’Oscar serre ce recueil contre elle après avoir lu les toutes premières pages qu’André a écrit étant enfant, j’ai été étreinte par la même émotion qu’elle et j’en ai même pleuré ! (comme à chaque fois que je lis une histoire où l’un survit à l’autre d’ailleurs…).



Plus on avance dans la lecture de ce journal, plus on en apprend sur leurs vies et tous les non-dits qu’elle a recelé. L’idée que cela permettra à Oscar de tout savoir sur l’homme qu’elle aime et qu’aucun secret ne demeurera plus entre eux est plaisante. Par contre, comme Scrubbi, je me demande comment elle réagira lorsqu’elle aura tout lu ? Quelle flamme va la porter ensuite ? Sans doute l’amour qu’elle va reporter sur son enfant va-t-il l’y aider.  



J’ai aimé l’évolution du style d’écriture d’André au fil des années (forcément il grandit et murit). J’ai aimé l’idée d’avoir accès à ses souvenirs (y compris les plus intimes) de façon non linéaire, au hasard des réponses qu’Oscar cherche à ses questions. 

Je voulais juste te demander si les répétitions que l’on sent parfois sur certains épisodes étaient voulues (pour traduire le fait qu’André a rédigé tout cela sur de nombreuses années et qu’il revient plusieurs fois sur les évènements qui l’ont le plus marqués). Ou bien si c’est lié au fait que toi-même tu as écrit ces chapitres avec parfois beaucoup d’écart de temps entre deux publications ?



Et sinon, bravo pour tous ces rajouts d’évènements ou de personnages que tu fais. C’est comme chaque fois très réussi. Et puis bravo aussi pour la persévérance : ce ne doit pas être facile de tenir dans l’écriture d’une histoire aussi longue en en conservant l’attrait et le rythme.



Falbala.
Chère Falbala, 
Tu as tout lu d'une traite ?!  smilie Ouch ! C'est qu'elle est longue cette fic ! "Longue comme le Gange" m'a dit une fois Scrrubi Wink 
D'abord, je te remercie de ta lecture. Et aussi de ton commentaire détaillé. Je suis contente que la fic t'ait plu dans son ensemble et qu'elle t'ait tenu en haleine  rosoiù rosoiù Parce que mine de rien, l'histoire de base, on la connait, donc ça veut dire que mes "broderies littéraires" sur le thème de "mais que ressentait untel à ce moment-là" ou de "mais que s'est-il passé à cet autre moment, lorsque le récit n'en parlait pas" sont bien passées Smile 
Je suis heureuse également de lire que tu aimes le style épistolaire sous ma plume. C'est une des choses que j'ai aimé dès le début dans les fics LO. Je m'explique un peu. Lorsque j'ai découvert les fanfictions sur LO, j'ai lu "Lettres de guerre" de Silène que j'ai littéralement adoré, en me disant quelque chose comme "ah oui, il y a des gens qui écrivent drôlement bien". Et puis, un peu après, je me suis essayée à l'écriture moi aussi, et à un moment j'ai essayé le style épistolaire qui m'avait tant plu. Donc savoir que ça plaît est important pour moi puisque c'est l'une des choses qui m'a attiré dans les fics LO. 

Alors, "Ma chère poupée" est plus "politique", oui et non. En fait, sans trop en dire ou trop m'avancer (parce que parfois on a quelque chose en tête et quand on le met par écrit, ça devient autre chose), normalement, on devrait aussi avoir quelque chose sur la "prise de conscience politique" d'André et d'Oscar. Je n'en dis pas plus parce que ça devrait normalement marquer un tournant dans l'histoire  énormmmmeerreur j'en ai déjà trop dit Wink 

Pour la flamme qui portera ensuite Oscar, je ne dis rien, disons que j'ai une idée de la chose, mais qu'il faut que je fasse quelques recherches historiques avant de l'écrire Smile 

Je suis contente également que tu aimes le côté non linéaire de l'histoire. C'est un des aspects que j'avais envie de travailler par rapport à "Ma chère poupée..." que je trouvais parfois trop appuyée à l'histoire de base. Alors sur les répétitions, on va dire : dans l'intention, oui, elles sont voulues parce qu'elles ont faites comme tu le dis pour montrer que ce sont des événements marquants pour André et qu'il revient dessus à des moment différents de l'histoire, généralement l'idée est d'apporter quelque chose de plus que le lecteur ne sait pas quand on reprend ; et dans les faits, il se peut qu'il y ait quelques répétitions que j'aurais pu éviter si je n'étais pas en train d'écrire une fanfic. Je veux dire que lorsque l'on écrit un autre texte, on écrit d'abord une première version, on la relit, on la retravaille, et la fait relire, et corrige encore etc. et après on publie. Avec une fanfiction, on donne à lire son premier jet en étant en plus dans du work in progress, donc forcément la personne qui écrit ne peut plus revenir sur ses erreurs de narration s'il y en a, elle ne peut que les assumer et solliciter l'indulgence de son lecteur Wink Bien sûr, j'aurais pu écrire totalement le texte, le relire, le corriger etc. avant de le poster. Mais, je trouve que ça prive d'un des plaisirs de la fanfiction qui est de partager rapidement avec le lecteur et d'échanger avec lui pendant que l'on écrit. Donc pour répondre à ta question, c'est oui et non Wink En revanche, pour m'aider à améliorer la version de ce texte que je vais garder dans mon ordi, peut-être peux-tu me donner un exemple ou deux des répétitions dont tu parles ?

Ah tu as aimé les personnages que j'ai introduit ? J'en suis très heureuse ! J'aime beaucoup  l'oncle Henri, Antoine, son chat etc. C'était un plaisir de les imaginer et de les coucher sur papier Wink 

Effectivement écrire une fic aussi longue n'est pas évident. ça demande de la persévérance au quotidien, parce que parfois je n'ai pas le temps d'écrire (travail, famille, comme tout le monde Wink ), comme actuellement. Et puis, d'arriver à garder mon enthousiasme et surtout celui des lecteurs Wink  C'est un défi, mais dans le genre agréable à relever Smile 

À très vite (au moins à "dans pas trop longtemps") pour la suite Wink Et encore merci de ta lecture et de ton commentaire  rosoiù rosoiù

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loufiction
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Loufiction

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 1959
Date d'inscription : 23/05/2017

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyMer 20 Mar - 20:32

Alors là !!! mais là !!!! je réclame une punition!!!! Nous faire croire à une suite???

C'est pas joli joli madame Lénie!!! meurtre1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sabrina
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Sabrina

Féminin
Age : 34
Nombre de messages : 940
Date d'inscription : 19/12/2018

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyMer 20 Mar - 20:39

Tout pareil ! Je clique, toute contente d'avoir la suite... Et en fait non !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Sabrin10
rosoiù Merci beaucoup Stellar ! rosoiù
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Stellar
Rose éclose
Rose éclose
Stellar

Age : 28
Nombre de messages : 632
Date d'inscription : 21/01/2019

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyMer 20 Mar - 21:08

Oh! Moi qui pensais lire la suite de cette merveilleuse fic' Razz

Vraiment contente que l'affiche te plaise Lénie <3

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

 
  Endless love 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liberta
Capitaine
Capitaine
liberta

Féminin
Age : 45
Nombre de messages : 2351
Date d'inscription : 13/06/2010

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyMer 20 Mar - 21:16

Nous faire une telle fausse joie... pleur non
Belle affiche!

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 _11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Aurore F
Duc de Broglie
Duc de Broglie
Aurore F

Féminin
Age : 26
Nombre de messages : 13602
Date d'inscription : 18/08/2010

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyMer 20 Mar - 21:38

liberta a écrit:
Nous faire une telle fausse joie... :698$^2: non
Belle affiche!
+ 1 j'ai cru à un nouveau chapitre à lire à la mi-temps du match de Ligue des Champions … Mais non  Sad

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 111
- Retour vers le passé - L'étalon blanc - Une St Valentin inoubliable - Joyeux noël Oscar - Et Après ? -  Réactions - Les Quatre Cavaliers - Vendetta -
- Un an - Les 9 muses - El Gavilán -  14/02/1784 - La fin d'une époque - Le Corbeau de Paris - Under - Saut de l'ange - La vengeance du Comte - L'épée et la rose - La voix des ombres -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larosedeversaillesladyoscar.centerblog.net
jarjayes80
Duc de Broglie
Duc de Broglie
jarjayes80

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 10091
Date d'inscription : 29/03/2011

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyMer 20 Mar - 22:08

Il est encore en relecture le nouveau chapitre. Lénie a mis la photo de son cadeau gagné au concours et elle l'a posé sur une feuille retournée, je suis prête à parier que c'est le prochain chapitre  siffle N'oubliez pas, c'est la reine de l' lenteur   rire2

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Ban1010
Merci Aurore pour ce merveilleux kit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lénie
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Lénie

Age : 42
Nombre de messages : 2452
Date d'inscription : 19/12/2014

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyMer 20 Mar - 23:20

énormmmmeerreur  Embarassed Embarassed   Toutes mes excuses pour la fausse joie. Pour le coup, je n'ai pas cherché à faire du teasing. J'avais dit que je mettrai l'affiche ce week-end, et je n'ai pas eu le temps. Donc je l'ai mise aujourd'hui. Je ne pensais pas faire autant de bruit... 
C'est vrai, Jarjayes, sur ces deux chapitres, je fais de la concurrence à miss  lenteur  rire2 En fait, ils sont assez difficiles à écrire, donc je les ai repris plusieurs fois. Et c'est tombé à une période où j'ai eu pas mal de choses à gérer personnellement et professionnellement. Encore un peu et ça devrait aller, je devrais pouvoir poster. 
Jarjayes, je t'adore  rire2 rire2 Rien ne t'échappe. Le texte sur la feuille retournée est un truc de boulot. En fait il me fallait un support blanc et j'ai retourné la feuille que j'étais en train de relire. Je n'avais pas fait attention au fait que l'on voyait un texte en transparence de l'autre côté. 
Pfiou, je n'ai pas du tout la pression pour finaliser ces deux chapitres maintenant  Laughing En même temps ça fait plaisir de voir que la suite est attendue, même si elle tarde à venir. Merci  rosoiù rosoiù
Ça arrive dans plus très longtemps Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Loanle10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Falbala
Confident de la rose.
Confident de la rose.
Falbala

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 22/01/2019

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyDim 24 Mar - 23:11

Whaou !
Je viens de lire tes deux nouveaux chapitres. Et je dis whaou Smile
Encore une fois on accède aux pensées les plus secrètes d'Oscar et on comprend mieux son cheminement dans l'apprentissage du désir et du plaisir.
C'est très beau. Surtout ce dernier chapitre où tu "réinterprètes" la nuit des lucioles en y apportant un éclairage nouveau sur ce qu'ils ont éprouvé tous les deux, et ce que signifie pour chacun d'eux leur "union" dans l'acte d'amour.
C'est bien plus fort que l'assouvissement d'une attirance entre 1 homme et 1 femme. C'est une communion d'âmes où il n'y a ni homme ni femme, ni dominant ni dominé, ni retenue ni jugements, et une conquête ultime de libertés (toutes les libertés).

Je dis bravo pour ça. Mais pas bravo pour le moment où tu interromps ton récit... en nous laissant en plan avec nos interrogations !!  Ça va être trop dur d'attendre la suite !!

Falbala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liberta
Capitaine
Capitaine
liberta

Féminin
Age : 45
Nombre de messages : 2351
Date d'inscription : 13/06/2010

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyLun 25 Mar - 9:29

Ces deux chapitres sont superbes, c'est pourquoi, je me dois de les relire attentivement avant de les commenter.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 _11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sabrina
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Sabrina

Féminin
Age : 34
Nombre de messages : 940
Date d'inscription : 19/12/2018

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyLun 25 Mar - 10:38

Hier c'était ton anniversaire et c'est nous qui avons eu un cadeau !

Ces deux chapitres sont vraiment des chefs-d'oeuvre d'écriture !  applaudit
Je les ai lus deux fois tellement c'était beau.
J'ai eu un coup de cœur particulier pour ton interprétation de la scène des lucioles, c'est vraiment la plus belle version que j'ai pu lire, j'en ai eu des frissons.
La découverte du désir par Oscar est très bien amenée aussi, du dégoût de départ à l'acceptation. J'ai bien aimé quand elle n'ose pas en parler à André pour ne pas le dégoûter lui aussi ! ^^

Par contre en effet, c'est pas sympa de couper avant qu'on puisse savoir ce qu'il y a dans les deux lettres ^^ tu sais entretenir le suspens !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Sabrin10
rosoiù Merci beaucoup Stellar ! rosoiù
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lady Victoire
Participantes concours Pâques 2019
Participantes concours Pâques 2019
Lady Victoire

Féminin
Age : 46
Nombre de messages : 3292
Date d'inscription : 24/07/2016

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 EmptyLun 25 Mar - 14:30

Voilà typiquement le genre de scène qui ne me donne pas du tout envie de me frotter au lemon. C’est tellement bien écrit que j'aurais forcément l'impression de faire pâle figure (un peu comme chez Rozam Wink ). Elle est très belle, cette scène de confidence d'Oscar (enfin la totalité des 2 chapitres), et leur relation apparaît éclairée d'un autre jour, plus humain, transpercée par cette présence de l'Autre qui est finalement rejeté en arrière après avoir accompagné Oscar sur le chemin de l'amour. Hâte de savoir également ce qu'il y a dans les lettres Wink Merci Lénie !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 460479signature2


Dernière édition par Lady Victoire le Lun 25 Mar - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie - Page 13 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Lire entre les lignes
» Espace entre les lignes
» Table comparaison lignes/millimètres
» Entre les lignes
» [Poème] - Les rêves des enfants - PG
Page 13 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady Oscar - André :: Fanfictions Lady Oscar. :: Fics sur Lady Oscar. :: Commentaires des fics.-