Lady Oscar - André

Forum site Lady Oscar - La Rose de Versailles - Versailles no Bara - Berusaiyu no Bara - The Rose of Versailles - ベルサイユのばら
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyVen 19 Oct 2012 - 3:18

Amber O'Farrell a écrit:
Citation :
Eh bien Zalzal, je peux te dire que ta fic est une véritable perle! J'ai encore mon petit cœur de lectrice tout ému par ta fic que j'ai bien plus qu'aimé.
Waouh ! Tant que ça ?! Tu sais cette fic n'était qu'une réponse à Jarjayes. J'ai dit que je lui écrirais une fic avec André si seulement elle laissait le Fersen de mon autre fic tranquille ! Razz Alors, voilà le résultat: une fic où finalement le duel n'est qu'un prétexte, une fic coquine comme ce livre que se devait d'éliminer Oscar (paradoxal, non ?). Bien contente néanmoins que cette histoire t'ait fait vibrer. C'est au-delà de toutes mes espérances.

Citation :
Bien consciente cette fois-ci des tenants et aboutissants de ce duel qui semble n'être ou plutôt qui semble devenir un prétexte au fur et à mesure.
Et c'en était un rire2 ! Fallait que je trouve une idée pour enrober le tout et c'est l'idée de ce duel complètement tiré par les cheveux qui m'est venue. Mais le duel est devenu aussi prétexte entre Oscar et André, tu as raison sur ce point.

Citation :
J'aime la manière lente et douce que tu as entrepris pour démarrer tout ça. Il n'y a rien de brusque, ni de pressé. Tout se fait avec douceur et sensualité.
Merci ! Je n'étais jamais sûre, car la ligne entre sensualité et vulgarité peut être vraiment mince parfois ! Ce qui m'apparaît correct, peut ne pas l'être pour quelqu'un d'autre. Alors oui, j'ai essayé de fignoler le tout afin que l'on sente les sentiments derrière les corps, que l'on entende les cœurs battre d'amour et pas seulement d'envie. Parce que c'est ça aussi faire l'amour. Parce que ça fait aussi partie de la vie et que ça reste, à mes yeux, ce qu'il y a de plus beau entre deux personnes.

Citation :
Chapitre VI

Très beau chapitre! Tu manipules tes mots avec tant de poésie et de finesse. Je suis sans voix. Ça n'est ni choquant, ni vulgaire, au contraire, c'est juste sublime.
Ah que dire quand je lis des mots comme ceux-ci ? Que je suis contente, que ça me fait plaisir. Ou encore que j'ai finalement le sentiment d'avoir achevé ce que je voulais vous rendre.

Tu comprends très bien cet André. Il sait qu'il ne peut pas aimer Oscar. Oscar, son amie, son frère, mais aussi une noble, la fille de l'homme qui l'a accueilli dans sa maison. Il ne peut pas ! Mais le cœur a ses propres lois, n'est-ce pas ? Des lois qui se fichent des classes sociales ou de la sacro-sainte raison. Et ça fait mal, très mal...


Citation :
Je crois bien que ce moment fort et poigant où Oscar se pose sur lui pour embrasser son épaule est l'un des plus beaux moments! Ah c'est si... j'en perds mes mots. Son geste révèle toute l'intensité de qu'elle ressent avant même son murmure.
En fait dans ta fic, il y a eu plusieurs instants comme ça que j'ai adoré. Des bribes d'images rapides mais si belles et significatives! Comme celui où André effleure tendrement la lèvre d'Oscar avant de l'embrasser. C'était écrit avec tellement de délicatesse.
Merci d'avoir relevé ces petits gestes, ces images qui sont aussi porteuses de sens: les regards, les mains entrelacées, les caresses,...

Citation :
Chapitre VII:

Utilme chapitre qui fut bien plus bien qu'a la hauteur de mes espérances.
Fiou ! Parce qu'il m'a fait rager ce dernier chapitre (d'où le remaniement de la première version, car elle ne me satisfaisait pas) !

Tout comme l'autre Amber (Amber Queen), tu exprimes si justement ce qui anime Oscar (son amour tu mais tellement évident, l'éclosion de sa féminité) et André (son combat avec lui-même, son amour interdit pour Oscar, son désespoir en quelque sorte de ne pas pouvoir l'aimer de tout son corps et de tout son cœur).

Contente que tu aies aimé les tentatives d'André pour se "refroidir" (je craignais qu'elles ne sabotent toute la tension que j'avais tissée entre André et Oscar).

Citation :
Et mon dieu, qu'est-ce que j'ai aimé cet hareng désespéré d'Oscar qui ne pouvait plus contenir davantage l'ardeur de ses pensées, sans pour autant lui avouer clairement qu'elle l'aime. Une confession des plus sincères et touchantes et peu importe si ça n'était pas une déclaration en alexandrin ou quoi, elle était vraie.
Oscar n'aurait jamais pu parler en alexandrin à André. Ça n'aurait pas été elle, ça aurait sonné faux. La beauté de ses mots sont justement qu'ils sont vrais et qu'ils expriment - enfin ! - ce qu'elle s'est toujours caché.

Citation :
La manière dont tu manies et choisis avec tant de délicatesse, de douceur, de beauté et de poésie chacune de tes phrases, de tes mots est impressionnante. Une telle harmonie règne que j'en suis encore toute émue. Aucune vulgarité même dans les instants les plus ardents, juste du subtil jusqu'au bout.
Je me sens soudain comme cet André qui manie les mots comme d'autres manient l'épée. En garde ! On dirait bien que mes mots t'ont touchée, mais crois-moi, ils ont été mûrement pensés, choisis. J'aime les mots: je vais donc les choisir pour leur sonorité, pour leur musique. Il faut que la phrase coule toute seule quand je la lis... C'est un peu difficile à expliquer, mais c'est la façon dont moi, je manie mes mots ! Wink (et ça peut parfois être long pour pondre un chapitre !!! On sait pourquoi maintenant Razz ).

Sur ce, merci à toi de m'avoir lue. Merci d'avoir pris le temps de me communiquer le plaisir que tu as eu à lire cette histoire. Merci d'avoir étoffé tes commentaires, d'avoir relevé ces petits gestes qui ne sont pas si anodins... rosoiù

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber_O'Farrell
L'ombre de la rose.
L'ombre de la rose.
Amber_O'Farrell

Féminin
Age : 27
Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 05/10/2012

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyVen 19 Oct 2012 - 3:26

Et voilà. Bien je termines mon commentaire où je l'ai laissé puis je réponds à ta réponse rosoiù Very Happy

Hum... Qu'est-ce que je voulais te dire encore? Si ce n'est des éloges bien évidemment :mmlkjh: ta fic ne laisse pas insensible tant elle est belle. Et tu as fait ressortir les sentiments avec une telle sincérité et une telle passion que j'en ai été émue jusqu'à en avoir limite les larmes aux yeux et un sourire niais au visage Razz
Ah oui! Si tu savais comme j'ai aimé ce moment doux et voluptueux où André embrasse doucement la main délicate d'Oscar ou encore celui où Oscar lui touche de son index son nez. Des instants si forts, si doux, suspendus dans le temps, et qui ont toutes leurs significations. Je ne me suis pas lassée de lire et relire plusieurs fois ces passages là. :mmlkjh:
Et la cloture de ce chapitre, tout en beauté comme tout le reste de ta superbe fic!

Citation :
"Nez à nez. Les yeux dans les yeux."
Un "je t'aime" d'Oscar suivi de larmes silencieuses.
Un aveu né d'une simple provocation, un duel, un long combat, une guerre intérieure, et tout peut enfin commencer et avoir un sens pour nos deux protagoniste.
Un immense bravo à toi Zalzal pour m'avoir emmené si loin dans ta fic que j'ai plus qu'apprécié :ytvbcx: !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 678892banosancopie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber_O'Farrell
L'ombre de la rose.
L'ombre de la rose.
Amber_O'Farrell

Féminin
Age : 27
Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 05/10/2012

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyVen 19 Oct 2012 - 3:48

Zalzal a écrit:


Malgré tout, André va la défier de s'y risquer. Comme il lui dit si justement, qu'a-t-elle à craindre ? (Beaucoup je dirais, mais ça, impulsive comme elle l'est, elle ne l'a pas vu venir. Elle n'a vu que la possibilité de vaincre son ami. Mais à ce jeu-là, André est incontestablement le maître - il a une longueur d'avance sur elle disons.)

En effet elle n'a rien à craindre ... <_< (Sauf qu'au final c'est elle qui va surprendre André dans son propre jeu, il n'a pas du s'y préparer à ça Cool )

Citation :
Merci beaucoup pour ce compliment ! Je suis toujours touchée (et très, très contente) quand on m'écrit qu'on apprécie mon style d'écriture. Very Happy
[i]De rien Zalzal! Et puis ce serait difficile vraiment de ne pas apprécier un style d'écriture aussi beau et poignant que le tiens Very Happy!


Citation :
La fic va rester là, alors tu pourras toujours la lire plus tard. C'est une très bonne lecture à lire avant d'aller faire dodo. Ça aide à faire des beaux rêves. 👅
Oh oui, en effet ça aide pour bien dormir après il n'y aucun doute Very Happy

Citation :
Oui ça se dit. Et merci encore pour cette autre fleur. (Je suis en train de me faire un bouquet avec celles que tu me lances rosoiù !)
rosoiù Niaha tiens je t'en lance quelques unes encore (a).


Citation :
Merci d'avoir apprécié ce André qui, j'en suis bien consciente, tranche avec le André auquel on nous a habitué. Mais parfois, je trouve que dans l'animé (moins dans le manga), il est trop gentil, trop bonasse (parce qu'Oscar est, à certains moments, carrément méchante avec lui). On a le goût de le secouer pour qu'il parle, pour qu'il réagisse, mais il courbe l'échine et se tait. Ça m'enrage de le voir si soumis (je sais, je sais: ce n'est qu'un domestique et il doit obéissance à ses maîtres, mais tout de même). Donc, pour faire une histoire courte, je voulais un André plus frondeur, plus irrévérencieux dans cette fic pour tenir tête à notre Colonel. Un André version améliorée quoi ! Razz

Et ton André version amélioré est parfaitement parfait Razz! C'est vrai que plusieurs dans l'animé quand je le regardais j'avais envie de rentrer dans l'écran et de le secouer pour qu'il se réveille un peu x_x.( quoique si je pouvais vraiment rentré dans l'écran je penserai à autre chose si je voyais André, comme lui sauter dessus *tousse* siffle )

Merci, merci, merci pour tes commentaires à chacun des chapitres ! C'est grandement apprécié, crois-moi ! Je ne peux que te souhaiter une bonne lecture pour la suite (je croise mes doigts pour que tu aimes). rosoiù


De rien Zalzal! C'est un plaisir que de commenter ta fic que j'ai vraiment adoré! rosoiù et pour ce qui est d'une bonne lecture pour ce que j'ai lu ensuite, ce fut plus qu'une bonne lecture oh oh 👅

Citation :
Waouh ! Tant que ça ?! Tu sais cette fic n'était qu'une réponse à Jarjayes. J'ai dit que je lui écrirais une fic avec André si seulement elle laissait le Fersen de mon autre fic tranquille ! Razz Alors, voilà le résultat: une fic où finalement le duel n'est qu'un prétexte, une fic coquine comme ce livre que se devait d'éliminer Oscar (paradoxal, non ?). Bien contente néanmoins que cette histoire t'ait fait vibrer. C'est au-delà de toutes mes espérances.

Ah oh oh c'était donc ça alors Twisted Evil et bien j'ai bien envie de découvrir cette autre fic tiens Very Happy. Oui c'est exactement ça Zalzal Very Happy, "vibrer" est le mot exact! Razz

Citation :
Parce que c'est ça aussi faire l'amour. Parce que ça fait aussi partie de la vie et que ça reste, à mes yeux, ce qu'il y a de plus beau entre deux personnes.

Sur ce point tu as plus que raison. C'est une des plus belles choses qui nous soit donner et tu as su très bien le faire transparaître rosoiù .

Citation :
Je me sens soudain comme cet André qui manie les mots comme d'autres manient l'épée. En garde ! On dirait bien que mes mots t'ont touchée, mais crois-moi, ils ont été mûrement pensés, choisis. J'aime les mots: je vais donc les choisir pour leur sonorité, pour leur musique. Il faut que la phrase coule toute seule quand je la lis... C'est un peu difficile à expliquer, mais c'est la façon dont moi, je manie mes mots ! Wink (et ça peut parfois être long pour pondre un chapitre !!! On sait pourquoi maintenant Razz ).

Sur ce, merci à toi de m'avoir lue. Merci d'avoir pris le temps de me communiquer le plaisir que tu as eu à lire cette histoire. Merci d'avoir étoffé tes commentaires, d'avoir relevé ces petits gestes qui ne sont pas si anodins... rosoiù

Oui je comprends Very Happy! Et je ne peux que te féliciter davantage pour ton intérêt à manier les mots avec tant de virtuosité :mmlkjh:

De rien Zalzal, c'était un réel plaisir que de te lire et de te commenter! Et vivement que je découvre ton autre fic avec ce cher Fersen Razz rosoiù

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 678892banosancopie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Queen
Rose éclose
Rose éclose
Amber Queen

Féminin
Age : 41
Nombre de messages : 1679
Date d'inscription : 26/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyVen 19 Oct 2012 - 10:04

Zalzal à écrit:

Citation :
Que puis-je ajouter à tes mots maintenant ? Seulement merci ! (et tu me manques...)

oh chère Zalzal tu ne peux imaginer à quel point tes paroles me touchent. La réciproque est vraie. tu me manques le forum me manque.
et d ailleurs j ai bien l intention de profiter de vous encore qq jours, car me voilà plâtré! voilà ce qui arrive qd on court pr attraper son train Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 119396. A présent que "les armes licencieuses" est terminée je ne te cache pas que je nourris l espoir de voir une suite ds tes autres merveilleuses fic, ms ne vois là aucune pression de ma part c est juste que lorsque l on aime qq chose on en veut encore. Wink
merci pour toutes tes gentilles paroles, elles me vt droit au cœur et si je comprends si bien ce que tu as voulu exprimer est ce réellement dû à ma sensibilité, que je nie aucunement certes car pour un rien je pleure ds les films, ou cela est simplement dû au fait que l auteur est très bon et de part ses mots arrive à me faire resentir tout cela? je pencherai plutot pour la deuxième explication... Wink

merci Zalzal à bientôt sur le forum. Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 1c28

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

La vie c'est comme une boite de chocolat, on sait jamais sur quoi on va tomber!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptySam 20 Oct 2012 - 3:23

Amber O'Farrell a écrit:
Citation :
ta fic ne laisse pas insensible tant elle est belle. Et tu as fait ressortir les sentiments avec une telle sincérité et une telle passion que j'en ai été émue jusqu'à en avoir limite les larmes aux yeux et un sourire niais au visage Razz
Tant que ça ? Shocked Parce que ce n'est pas avec cette fic-là que je m'attendais à vous faire pleurer (la fic Cycles - pour les saisons de l'automne et de l'hiver, oui; ou encore Chemins de croix qui est carrément dans un autre créneau). Mais tant mieux, si ça t'a émue à ce point. Very Happy Je pense que je n'ai pas conscience de l'impact de mes mots...

Citation :
Si tu savais comme j'ai aimé ce moment doux et voluptueux où André embrasse doucement la main délicate d'Oscar ou encore celui où Oscar lui touche de son index son nez. Des instants si forts, si doux, suspendus dans le temps, et qui ont toutes leurs significations. Je ne me suis pas lassée de lire et relire plusieurs fois ces passages là. :mmlkjh:
Merci d'avoir relevé ces petits gestes parce que chacun d'eux est pensé. Ça fait plaisir à savoir que tu as relu et relu certains passages. Smile

Citation :
Un immense bravo à toi Zalzal pour m'avoir emmené si loin dans ta fic que j'ai plus qu'apprécié :ytvbcx: !
Merci à toi pour ces commentaires si détaillés tout au fil de ta lecture ! rosoiù

Amber Queen a écrit:
Citation :
et d ailleurs j ai bien l intention de profiter de vous encore qq jours, car me voilà plâtré! voilà ce qui arrive qd on court pr attraper son train rire2
Oh non ! Pauvre toi, il t'arrive toujours un paquet de trucs. Quand c'est pas ton garçon, c'est ta fille. Quand c'est pas tes enfants, c'est les rénovations. Ou les maladies, le mari, le boulot, ahhh ! Mais comment fais-tu ?! Le bon côté de tout ça, c'est qu'on va t'avoir pour nous pour quelques jours rire1 J'espère tout de même que tu te portes bien, ma chère et que ton p'tit monde prend soin de toi.

Citation :
si je comprends si bien ce que tu as voulu exprimer est ce réellement dû à ma sensibilité, que je nie aucunement certes car pour un rien je pleure ds les films, ou cela est simplement dû au fait que l auteur est très bon et de part ses mots arrive à me faire resentir tout cela? je pencherai plutot pour la deuxième explication... Wink
Ah merci beaucoup Embarassed !

Repose-toi bien, Amber, et profite de ces quelques jours pour nous pondre une suite (pas de pression, non pas du tout siffle ).

P.S. Je travaille sur la suite de "De tout mon cœur, je te déteste" présentement. Je devrais vous livrer tout ça bientôt. Smile

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber_O'Farrell
L'ombre de la rose.
L'ombre de la rose.
Amber_O'Farrell

Féminin
Age : 27
Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 05/10/2012

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptySam 20 Oct 2012 - 13:30

Zalzal a écrit:
Tant que ça ? Shocked Parce que ce n'est pas avec cette fic-là que je m'attendais à vous faire pleurer (la fic Cycles - pour les saisons de l'automne et de l'hiver, oui; ou encore Chemins de croix qui est carrément dans un autre créneau). Mais tant mieux, si ça t'a émue à ce point. Very Happy Je pense que je n'ai pas conscience de l'impact de mes mots...


Si tant que ça Very Happy. Oh mais c'est super ça alors, je les lirai aussi celles-là ! J'aime pleurer *Non je ne suis pas folle*
De toutes façons je compte bien lire toutes vos fics :p.
Ressentir tous pleins d'émotions dans une histoire prouve qu'elle est magnifique *Riiiiiime! *O* pardon.*


Citation :
Merci d'avoir relevé ces petits gestes parce que chacun d'eux est pensé. Ça fait plaisir à savoir que tu as relu et relu certains passages. Smile


Oh mais de rien Very Happy moi ça m'a fait plaisir de relire Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 1c24 !

Citation :
Merci à toi pour ces commentaires si détaillés tout au fil de ta lecture ! Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 1c28

De rien Zalzal! Very Happy
D'ailleurs euh... j'ai tellement aimé ta fic qu'elle m'a inspiré pour un fanart (a) je le posterai bientôt ! Bon le truc c'est que j'ai eu un peu de mal à faire les moments que j'aimais x) mais le résultat me plait bien :3 Smile J'espère que tu reconnaitras deux des scènes de ta fic :p enfin trois peut-être si j'ai assez de place dans ma feuille Very Happy.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 678892banosancopie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptySam 20 Oct 2012 - 17:09

Amber O'Farrell a écrit:
Citation :
j'ai tellement aimé ta fic qu'elle m'a inspiré pour un fanart (a) je le posterai bientôt ! Bon le truc c'est que j'ai eu un peu de mal à faire les moments que j'aimais x) mais le résultat me plait bien :3 Smile J'espère que tu reconnaitras deux des scènes de ta fic :p enfin trois peut-être si j'ai assez de place dans ma feuille Very Happy .
Oh mais comme j'ai hâte de voir ça ! :bounce: Parce que je suis sûre que ça être superbe. N'a qu'à voir le fanart que tu as fait pour Les 9 muses d'Aurore ainsi que ceux d'André et d'Oscar enfants. J'attends le résultat avec impatience Very Happy .

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hetep-Heres
L'ami de la rose
L'ami de la rose
Hetep-Heres

Age : 40
Nombre de messages : 284
Date d'inscription : 22/09/2012

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptySam 27 Oct 2012 - 18:25

ça y est. J'ai enfin achevé ma lecture de tes "armes licencieuses"... j'y ai mis le temps Embarassed , mais faut dire que j'ai dégusté la chose, prenant bien mon temps pour mieux en profiter, plutôt que de tout dévorer à la va-vite, entre deux corvées, entre midi et deux heures tout en avalant un repas et avant de faire la vaisselle, ou entre deux rendez-vous. Non, j'ai préféré en lire un peu chaque soir, calmement, sans être dérangée, plutôt que de tout enfiler d'un coup sans avoir le temps d'en profiter. La lecture, c'est parfois comme ce que disait Desproges de la culture (peut-être citait-il lui-même quelqu'un d'autre, ou pas, je ne me souviens plus, mais j'avais beaucoup aimé cette citation) : "c'est comme l'amour, il faut y aller par petites touches au début pour bien en jouir à la fin" (et là, ça recoupe bien le thème et le déroulé de l'histoire, finalement, non?) siffle

Citation :
Par contre, le roi qui y est personnifié est Louis XV et non Louis XVI.
Exact, et c'est sûr que ça colle mieux au personnage...

Citation :
Tu charges ! Tu pointes ! Tu touches ! D’un coup précis ! D’un seul mot ! Et non d’une pléthore de vulgarités qui, finalement, ne veulent plus rien dire... Tu saisis ?
Ah comme c'est vrai! Et comme c'est simplement et finement énoncé!

Citation :
« Il s’agit d’André, Oscar. Ce bon vieux André !!! » [...]
« Est-ce le drap que j’ai entendu chuter au sol ? Cela voudrait donc dire que...qu’il est... nu, là, tout contre moi...Que...que cette...chose pressée sur ma cuisse...serait son... foutre de Dieu ! »
Eh eh, là j'avoue que je t'ai adorée : Oscar et tout sa rigueur, voire sa rigidité, et qui tente de s'y raccrocher pour combattre son tout nouveau penchant, et qui se trouve soudain désarçonnée et mal à l'aise de cette "surprise"...

Citation :
Oh le courage que ça prenait de résister à un tel chavirement ! À cette cavalerie faite bouche ! Était-ce donc ça un baiser, un vrai ? Un baiser qui vous coupait le souffle, qui vous vidait la tête de toute cohérence, qui délitait cette chambre ainsi que toute réalité à chacune de ses touches ? Un baiser-commandant, un baiser-chef de votre corps qui ordonnait à vos mains de s’agripper à cette nuque ployée, à votre bassin de se tendre, d’embrasser ce ventre d’homme ? Un baiser-assaut auquel votre bouche répliquait coup pour coup, une charge de sensualité qui électrisait la moindre parcelle de votre peau ? Un baiser explosif du goût de ce mâle - du salé tendre, du péché sulfureux – qui imprégnait la pulpe de vos lèvres ?
Tout ce paragraphe, je l'ai adoré (c'est pour ça d'ailleurs, que l'ai fait figurer en entier dans la citation...). Cette métaphore filée du baiser relié au monde militaire, au monde de la guerre et des combats, celui qu'Oscar connait le mieux! Là encore elle se raccroche à ses connaissances militaires, elle "analyse" cet affrontement, ce baiser, au lieu de simplement le ressentir (et le savourer...)

Citation :
De mémoire d’homme, jamais pareil combat n’aura vu le jour de cette façon, ni sur tel terrain où les tranchées se creusaient à flanc de corps.
idem ci-dessus... J'adore ton style et ton maniement des mots, ainsi que de la métaphore filée.

Citation :
- « Mais » ? Je n’ai pas souvenance qu’il y ait eu un « mais » lorsque vous y goûtiez, ma chère Colonelle...
Ou l'art et la manière de reprendre l'avantage par le verbe lorsque le corps est soumis... Comme quoi c'est peut-être bien l'arme la plus puissante, après tout...
Quoique... :
Citation :
« Ah, ah... Il semblerait que j’ai trouvé ton point faible, mon cher André ! »
siffle

Citation :
- Il est ironique de constater que plus tôt tes provocations cherchaient à me mettre dans ton lit et que maintenant que j’y suis, tu tentes de m’en faire sortir à tout prix
Ou comment ne pas assumer pleinement ses désirs... ou avoir la crainte du succès!

Citation :
Ces choses qui m’avaient toujours semblé laides sont tout à coup devenues belles, agréables même
Et oui, c'est un passage, et puis on est souvent plus indulgent envers soi-même qu'envers les autres... ce n'est pas la même chose de les observer et de les ressentir, n'est-ce pas Oscar?

Citation :
C’est un peu comme un rêve émietté dont je me serais tout à coup souvenu, un tout enfin assemblé
Citation :
déjà sa langue le trahissait et signait son arrêt de mort sur le papier de sa peau d’albâtre
J'ai beaucoup aimé ces deux images, si jolies, et si pertinentes à la fois...

Citation :
Lui qui lui donnait tant, mais sans se donner entièrement....
Il prend plaisir à la torturer, que c'est vilain! Petite vengeance, sans doute, de toutes ces années d'amour tu et étouffé. Certes mais, pour reprendre le fil des métaphores un peu plus militaires, il n'a pas l'air de comprendre que "quand faut y aller, faut y aller..."

Citation :
- Fais-moi encore la guerre pour que je puisse encore te faire l’amour...
Citation :
-[...]Je suis née pour te combattre, mon cher...
- Et moi, je suis né pour t’aimer...
ça aussi j'ai adoré! Tellement beau et en même temps tellement eux : Oscar qui se définit comme soldat, et André qui gagne indéniablement cette petite joute verbale en se définissant uniquement à travers son rapport à elle... démontrant par là même qu'il n'y a qu'elle non seulement dans son cœur, mais aussi dans toute sa vie. Que sa vie, son existence même se résume à cela, à ce "je n'existe que pour t'aimer, je n'ai été créé que pour cela". Que pourrait-elle bien répliquer à cela? Eh bien rien. Aucun mot ne pouvant surpasser les siens, elle décide donc de se taire, et agit.
Parce que...
Citation :
- Parce que ça devait arriver...

Citation :
Ce fut par des armes licencieuses que ce duel inusité avait commencé. Et ce fut par des larmes silencieuses qu’il s’acheva. [...]André pleurait.
Alors là, tu m'as achevée. Par ces mots. Par ce miroir, d'abord, par ces "larmes silencieuses" en reflet des "armes licencieuses" initiales. Puis par les larmes d'André. Si belles. En une si belle conclusion. "Parce que ça devait arriver."

Alors, merci.
Merci Zalzal, de nous avoir offert ces si belles "armes licencieuses".

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

:farao: Hetep-Heres study
"Caressez longuement votre phrase et elle finira par sourire..." (Anatole France)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetepheres.wordpress.com/about/
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptySam 27 Oct 2012 - 19:42

Chère Hetep-Heres,

Je suis touchée lorsque je lis que tu as "dégusté" ta lecture, que tu as pris ton temps afin d'en profiter.

Citation :
"c'est comme l'amour, il faut y aller par petites touches au début pour bien en jouir à la fin"
Que voilà d'ailleurs une jolie métaphore pour introduire ton commentaire ! Je suis bien d'accord avec toi: elle convient parfaitement à cette histoire. Smile

Merci d'avoir disséqué ton commentaire, d'avoir relevé tous ces passages qui t'ont marquée pour différentes raisons. Ça me fait toujours plaisir de voir que certaines phrases sur lesquelles j'ai bûché ont trouvé écho chez le lecteur (le paragraphe du baiser que tu mentionnes par exemple). Comme tu l'as noté, j'ai beaucoup joué avec les concepts de guerre (le monde d'Oscar si l'on veut) et d'amour : j'ai imagé cette conquête avec les mots que connaissait Oscar; j'ai défini, à ma façon, les mots du chapitre ("armes" et "licencieuses") qui a priori ne vont pas de pair... Peut-être comme André et Oscar en fait, ce couple si différent à qui l'on interdit l'amour.

Hetep-Heres a écrit:
Citation :
Oscar qui se définit comme soldat, et André qui gagne indéniablement cette petite joute verbale en se définissant uniquement à travers son rapport à elle... démontrant par là même qu'il n'y a qu'elle non seulement dans son cœur, mais aussi dans toute sa vie. Que sa vie, son existence même se résume à cela, à ce "je n'existe que pour t'aimer, je n'ai été créé que pour cela". Que pourrait-elle bien répliquer à cela?
J'ai beaucoup aimé l'analyse que tu as faite de ce passage. Parce que, en somme, c'est vrai: la vie d'André - du moins de la façon dont elle nous est présentée dans le manga et dans l'animé - tourne autour de celle d'Oscar. Comme si sa seule finalité n'avait été que d'aimer cette femme. C'est utopique comme vision de l'amour...mais tellement beau !

Citation :
Alors là, tu m'as achevée. Par ces mots. Par ce miroir, d'abord, par ces "larmes silencieuses" en reflet des "armes licencieuses" initiales. Puis par les larmes d'André. Si belles. En une si belle conclusion. "Parce que ça devait arriver."
Ainsi, mes "armes licencieuses" n'ont pas achevé qu'Oscar (pardonne-moi ce jeu de mots pitoyable, mais je n'ai pas encore terminé mon premier café 👅 ) ? Non sérieusement, c'est très gratifiant de savoir que de simples mots, les miens, ont pu causé un tel émoi chez toi.

Merci pour ta lecture, merci pour ce commentaire détaillé, merci d'avoir trouvé cette simple histoire "belle". rosoiù

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jazou
L'ami de la rose
L'ami de la rose
jazou

Féminin
Age : 33
Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 12/10/2012

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyJeu 6 Déc 2012 - 20:17

Je suis bien d'accord: c'est un texte à "déguster". Il est tellement riche, tellement savoureux. J'ai d'abord été intriguée par le titre: que pouvaient bien être ces armes licencieuses (j'avais bien une petite idée Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 1b2). Mais quand j'ai entamé la lecture, quelle claque! Quelle belle métaphore que celle du duel! J'aurais plutôt envie de parler d'oxymore filée (si ça existe) car l'amour et le désir sont ici mêlés à l'idée de duel, donc de confrontation.
Le style est magnifique, on ressent une véritable émotion (cette fic est tellement belle que les mots me manquent Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 10062).
Le jeu de miroir entre "armes licencieuses" et "larmes silencieuses" est très bien trouvé (d'ailleurs, j'ai failli faire un lapsus sur le titre en rédigeant ce commentaire).
Chapeau, Zalzal, c'est une fic qui reste dans la tête et qu'on a envie de relire une fois la lecture achevée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyJeu 6 Déc 2012 - 22:41

Wow... Merci Jazou Embarassed ! Je ne sais trop quoi écrire suite à un tel commentaire (c'est tout dire...). Je suis assise devant mon écran, incapable de trouver les mots qui pourraient traduire le plaisir que cela me fait de lire ton message.

Jazou a écrit:
Citation :
Je suis bien d'accord: c'est un texte à "déguster". Il est tellement riche, tellement savoureux.
Mon hébétude a commencé en lisant cette phrase d'ouverture. Merci de déguster cette histoire, merci d'en apprécier chacun de ses mots. Je n'écris justement pas très rapidement parce que je pèse le poids de chacun d'entre eux, les sélectionne minutieusement pour leur musicalité (et je suis très sérieuse: je lis tout à voix haute et si ça ne coule pas comme je veux, j'efface, modifie, transforme,...). J'aimerais pouvoir être prise de frénésie lorsque j'écris, pouvoir pondre des pages et des pages en une fin de semaine, mais ça ne fonctionne pas pour moi. Alors, ça me fait toujours trrrrès plaisir de vous lire, de constater que mon travail a porté fruits et que, en bout de ligne, mon histoire a été appréciée.

Citation :
Mais quand j'ai entamé la lecture, quelle claque! Quelle belle métaphore que celle du duel! J'aurais plutôt envie de parler d'oxymore filée (si ça existe) car l'amour et le désir sont ici mêlés à l'idée de duel, donc de confrontation.
Oh le mot compliqué ! Tu sais que cette fic est née suite au commentaire d'une lectrice (une Andrénette qui voulait une fic coquine avec André et Oscar. Ainsi, j'achetais la paix: ladite lectrice laissait mon Fersen de ma fic De tout mon cœur, je te déteste tranquille Razz Je me demande seulement si elle va être capable de tenir sa part du marché rire2 ) ? Il me fallait donc un prétexte pour réunir Oscar et André...d'où l'idée du duel. J'ai donc brodée sur cette idée toute simple. Tu vois, rien de bien compliqué à la base Wink .

Citation :
Le style est magnifique, on ressent une véritable émotion (cette fic est tellement belle que les mots me manquent ).
Très contente que tu aies apprécié. Sincèrement.

Citation :
Le jeu de miroir entre "armes licencieuses" et "larmes silencieuses" est très bien trouvé
Ça, c'était trouvé dès le début. Pour ton lapsus, je sais ce que tu veux dire: il m'est arrivé de faire le même. Razz

Citation :
Chapeau, Zalzal, c'est une fic qui reste dans la tête et qu'on a envie de relire une fois la lecture achevée.
Et qu'on ne s'étonne pas si je ne passe plus dans la porte après de tels commentaires ! Embarassed Mais je les prends quand même. C'est très plaisant à lire après une journée au boulot, croyez-moi ! Very Happy

Merci Jazou ! Tes gentils mots ont apporté un peu de chaleur dans cette froide journée de décembre. sunny

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jazou
L'ami de la rose
L'ami de la rose
jazou

Féminin
Age : 33
Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 12/10/2012

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyJeu 6 Déc 2012 - 22:55

De rien, Zalzal!

Zalzal a écrit:
Citation :
Je n'écris justement pas très rapidement parce que je pèse le poids de chacun d'entre eux, les sélectionne minutieusement pour leur musicalité (et je suis très sérieuse: je lis tout à voix haute et si ça ne coule pas comme je veux, j'efface, modifie, transforme,...).

Ta méthode me fait penser à celle de Flaubert: il paraît que lui aussi lisait ses phrases à haute voix (ce qu'il appelait "l'épreuve du gueuloir").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jarjayes80
Duc de Broglie
Duc de Broglie
jarjayes80

Féminin
Age : 48
Nombre de messages : 11614
Date d'inscription : 29/03/2011

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyJeu 6 Déc 2012 - 23:10

Zalzal a écrit:


Mon hébétude a commencé en lisant cette phrase d'ouverture. Merci de déguster cette histoire, merci d'en apprécier chacun de ses mots. Je n'écris justement pas très rapidement parce que je pèse le poids de chacun d'entre eux, les sélectionne minutieusement pour leur musicalité (et je suis très sérieuse: je lis tout à voix haute et si ça ne coule pas comme je veux, j'efface, modifie, transforme,...). J'aimerais pouvoir être prise de frénésie lorsque j'écris, pouvoir pondre des pages et des pages en une fin de semaine, mais ça ne fonctionne pas pour moi. Alors, ça me fait toujours trrrrès plaisir de vous lire, de constater que mon travail a porté fruits et que, en bout de ligne, mon histoire a été appréciée.

[

et merci à Jarjayes80 d'avoir été le maillon déclencheur d'une telle fic de la part de Zalzal car sans mes attaques continues sur Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 1b Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 1b Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 1bde Fersen, les armes licencieuses n'existeraient pas Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Fou

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ban1010
Merci Aurore pour ce merveilleux kit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyVen 7 Déc 2012 - 1:20

Et sans ce satané de Fersen, il n'y aurait pas eu de guéguerre, donc pas de marchandage, donc pas de fic Les armes licencieuses ! Tu vas devoir brûler un lampion pour notre cher Suédois, Jarjayes ! ange

jazou a écrit:
De rien, Zalzal!

Zalzal a écrit:
Citation :
Je n'écris justement pas très rapidement parce que je pèse le poids de chacun d'entre eux, les sélectionne minutieusement pour leur musicalité (et je suis très sérieuse: je lis tout à voix haute et si ça ne coule pas comme je veux, j'efface, modifie, transforme,...).

Ta méthode me fait penser à celle de Flaubert: il paraît que lui aussi lisait ses phrases à haute voix (ce qu'il appelait "l'épreuve du gueuloir").
Ah tiens, je ferais donc comme Flaubert. Je ne savais pas que mes méthodes tordues n'étaient pas uniques Razz . Merci pour cette information néanmoins. C'est très intéressant. Je peux maintenant mettre un nom sur mon procédé grâce à toi ! Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petrina
Rose éclose
Rose éclose
Petrina

Féminin
Age : 27
Nombre de messages : 1826
Date d'inscription : 29/04/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyVen 7 Déc 2012 - 20:48

Alooooooooooooooooors. J'avais commencé cette fic un jour (oui, c'est vague), mais j'ai pas pu lire la suite parce que j'avais plus le temps Et comme entre temps je savais plus trop où j'en étais, bah j'ai dû recommencer et puis après y'avait.... OK, OK, got, it j'en viens aux faits. Voici donc le commentaire.

Chapitre 1 : Le choix des armes.


Citation :
Faire partie de ce paysage, c’était d’accepter tacitement de laisser son œil vagabonder d’un bosquet à l’autre, de se gorger les poumons des parfums acidulés des orangers et des citronniers qu’une légère brise charriait, d’ouvrir sa main et de laisser le temps nous filer entre les doigts, car ici, justement, il n’importait plus. « Il faut donner du temps au temps »* affirmait d’ailleurs Cervantès.

Assise sur la margelle d’une fontaine, la posture raide et empesée par l’éducation qu’elle avait reçue, une silhouette levait vers les cieux son visage. La blancheur spectrale de ce dernier perçait l’obscurité à la manière de ces astres qu’elle contemplait. Oscar François de Jarjayes, colonel de la Garde Royale, se permettait un de ses rares moments d’égarement (ou pour contredire ce sage Cervantès cité ci-haut, le rigoureux officier aurait plutôt argué qu’il « perdait son temps, mais au point où les choses en étaient... »).

Ah ben là, je crois que je suis d'accord avec Oscar. On passe notre temps à nous répéter qu'il faut donner du temps au temps, qu'il faut laisser faire le temps, que le temps guérit les blessures etc. MAIS ON N'A JAMAIS LE TEMPS DE RIEN !!!!!! On a des dead-lines, on nous dit "le temps c'est de l'argent"... et nous on fait quoi alors ?! Ben on perd du temps.


Citation :
« Moi qui ai été formée pour devenir soldat, me voilà Grande Inquisitrice du Cul ! »

Ce qu'il y a de bien avec Oscar, c'est qu'elle a l'art et la manière de reformuler les choses. Smile Mais plus sérieusement, c'est fou ce que sa condition finit par lui revenir à la peau. Dans l'oeuvre originale, elle se retrouve mêlée plus ou moins directement à plusieurs affaires de coeurs, et ici, elle est mêlée à des affaires de cul ! Joli clin d'oeil !



Citation :
Les pauvres, eux, avaient déjà assez des leurs – le pain qui manquait sur la table, le petit dernier qui risquait d’y passer, les taxes et les impôts qui les égorgeaient, le travail qu’on avait perdu – pour se préoccuper d’abstractions littéraires, même si ces dernières tournaient autour de ce mot égrillard, ce « sexe » qui les réunissaient tous, misérables comme fortunés.

Mine de rien, c'est intéressant ce passage aux allures banales, parce que - je ne sais pas si vous l'avez remarqué ou si je psychote - mais dans l'oeuvre originale, le point de vue du peuple est présent, mais je trouve le ton assez peu virulent si on tient compte du fait que ce soit tout de même un manga révolutionnaire. La Reine y est présentée sous un oeil qui, s'il est critique, reste très bienveillant.




Citation :
- Alors comment justifiez-vous, Colonel, vous qui êtes un homme d’honneur, vous qui avez toujours su briller par votre efficacité, que vous n’ayez rien de mieux à me servir que ces platitudes ? Comment pouvez-vous vous présenter devant moi, bredouille, alors que le nom de votre Roi est ainsi dénigré ? Qu’il côtoie ces perversions ?

Comme si c'était facile ! Shocked Et puis il n'avait qu'à surveiller sa femme et sa réputation, non mais m**** !

:hyhrhrt:


Citation :
Dans l’œil écarquillé et oh combien ! choqué de la jeune femme, se reflétaient deux corps imbriqués l’un dans l’autre : l’un blanc, indiscutablement féminin de par ces énormes seins flasques qui jaillissaient du corsage, noué par des jambes aux bas détroussés au deuxième. Masculin celui-là. Et besogneux le p’tit monsieur si Oscar se fiait à tous ces coups de reins qu’il donnait, à ces ahanements tout à fait ridicules que tous deux poussaient.

Alors toi, tu sais comment dégoûter du sexe ! :mmplmoi: Mais je trouve que la réaction colle parfaitement à Oscar. En fait, le rendu est bien fait, Oscar se ressemble beaucoup.



Citation :
Alors, sans doute parce qu’elle avait eu une journée foireuse (« Une journée, ha ha, des semaines, oui ! »), elle voulut étirer le temps, retarder l’inévitable moment où André lèverait vers elle son regard d’absinthe et que, sans que le moindre mot ne fusse échangé, il comprenne tout. Il lirait l’échec sur les traits tirés de son visage, sûrement, mais il décèlerait aussi ce je ne sais quoi, cette peau de malaise dans laquelle elle était engoncée, serrée et si gauche. Il devinerait immédiatement que quelque chose s’était produit. D’un seul coup d’œil. Voilà ce que ça donnait cette fraternité, ces années à devenir hommes ensemble : ça peaufinait la connaissance de l’autre, sablait ces mots inutiles emplisseurs de conversations, aiguisait le regard. Ça vous liait, ça se bâtissait à même votre souffle, ça devenait la fondation d’une rareté parce que tellement vraie.

Ce passage, je l'aime bien parce que l'un des plus intéressants travers de la relation Oscar-André est cette intimité encombrante qui les étouffe presque et qui a failli les mener à l'explosion (notamment, la fameuse scène où il a manqué de peu de la violer).


Citation :
- Mes armes seront licencieuses, votre Sainteté, lui répondit André, un étrange sourire accroché aux lèvres. Licencieuses...

Comme je le dis souvent, les fics LO que je préfère sont celles où André est un peu plus rebelle, fripon. Et il montre de belles dispositions.



Sinon, pour commenter de manière plus générale, j'aime beaucoup ta plume (je te l'ai déjà dit non ? Rolling Eyes ). L'humour lentement distillé, l'air de rien, et la fluidité rendent cette fic très agréable à lire.

See you ! applaudit

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Parce que la vie est faite de couleurs...

Rouge Passion:ici

Noir Infernal:ici

Rose Bonbon:ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptySam 8 Déc 2012 - 4:51

Petrina a écrit:
Citation :
Alooooooooooooooooors. J'avais commencé cette fic un jour (oui, c'est vague), mais j'ai pas pu lire la suite parce que j'avais plus le temps Et comme entre temps je savais plus trop où j'en étais, bah j'ai dû recommencer et puis après y'avait....
Eh oui, je sais. Ça m'arrive aussi. Rolling Eyes

Citation :
Dans l'oeuvre originale, elle se retrouve mêlée plus ou moins directement à plusieurs affaires de coeurs, et ici, elle est mêlée à des affaires de cul ! Joli clin d'oeil !
Bah, puisqu'on écrit des fics sur Lady Oscar, il faut bien la mêler à quelque chose. J'ai donc tenté de trouver un prétexte plausible (tu verras à quoi me sert plus tard ce prétexte) à mon histoire: celui de ce livre licencieux. Ça me rappelait ces pamphlets diffamatoires qui visaient à ridiculiser la monarchie.

Citation :
Mine de rien, c'est intéressant ce passage aux allures banales, parce que - je ne sais pas si vous l'avez remarqué ou si je psychote - mais dans l'oeuvre originale, le point de vue du peuple est présent, mais je trouve le ton assez peu virulent si on tient compte du fait que ce soit tout de même un manga révolutionnaire. La Reine y est présentée sous un oeil qui, s'il est critique, reste très bienveillant.
Assez d'accord avec toi, mais cela vient sans doute du fait que Ideka s'est inspirée du livre Marie-Antoinette de Stefan Zweig. L'auteur soulève les faux-pas de la jeune dauphine, puis les manquements de la reine. Il reconnaît volontiers que cette femme n'aurait jamais dû régner, mais se montre admiratif face à la force de caractère dont elle fera preuve dans l’adversité. C'est probablement cette Marie-Antoinette qu'a voulu dépeindre Ikeda dans son manga.

Citation :
Alors toi, tu sais comment dégoûter du sexe ! :mmplmoi: Mais je trouve que la réaction colle parfaitement à Oscar. En fait, le rendu est bien fait, Oscar se ressemble beaucoup.
J'aime décrire le laid, comme le beau. Ici, il était inévitable de rendre cet acte dégoûtant puisque vu à travers les yeux d'Oscar. Contente que l'effet ait porté. Wink

Citation :
Ce passage, je l'aime bien parce que l'un des plus intéressants travers de la relation Oscar-André est cette intimité encombrante qui les étouffe presque et qui a failli les mener à l'explosion (notamment, la fameuse scène où il a manqué de peu de la violer).
Je voulais justement recréer cette espèce de tension sous-jacente qui existe entre eux. Il y a des moments comme ça où ni l'un ni l'autre n'a besoin de dire quoi que ce soit, des moments où l'on se comprend seulement avec un échange de regard. Et pourtant, comme Oscar a été aveugle dans cette relation ! Pendant des années, elle n'a rien vu, ne s'est douté de rien...

Citation :
Comme je le dis souvent, les fics LO que je préfère sont celles où André est un peu plus rebelle, fripon. Et il montre de belles dispositions.
Je le préfère plus grande gueule que "carpette" de service, mais bon, ses fonctions de domestique le contraignent bien souvent à ce rôle. J'espère que tu aimeras cet André qui, j'en suis bien consciente, n'est pas tellement fidèle au modèle original.

Citation :
Sinon, pour commenter de manière plus générale, j'aime beaucoup ta plume (je te l'ai déjà dit non ? Rolling Eyes ). L'humour lentement distillé, l'air de rien, et la fluidité rendent cette fic très agréable à lire.
Je ne sais pas si tu me l'as déjà dit, mais tu peux te répéter 👅 Tu sais, avec la vieillesse, on oublie Razz .

Merci beaucoup pour ton commentaire, Petrina ! Merci d'aimer ma plume ! Je te souhaite une bonne lecture pour le reste et espère que le tout te plaira. rosoiù

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petrina
Rose éclose
Rose éclose
Petrina

Féminin
Age : 27
Nombre de messages : 1826
Date d'inscription : 29/04/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyLun 21 Jan 2013 - 21:58

Alors, alors... je commente la suite Smile je suis rapide, je sais

Chapitre 2 : L'affûtage des mots

Citation :
Disons que je n’ai pas la folie ou la prétention de m’opposer à une des meilleures lames du royaume, vois-tu, comme je n’ai pas du tout l’envie de terminer troué comme un vulgaire gruyère. Conviens qu’avec des armes...disons...traditionnelles, je n’ai pas la moindre chance de l’emporter contre toi. Or, j’aimerais bien pouvoir achever la lecture de cette « cochonnerie » comme tu l’appelles, argua calmement André en remettant l’ouvrage sur sa table de chevet.

rire2 Alors, j'ai pas pu m'empêcher de rire à cette réplique. Il n'a honte de rien, ton André, j'aime bien son côté rebelle chatoyant.


Citation :
- Tu es un immonde goujat, André Grandier.

J'aurais dit "délicieux connard".


Citation :
Serait-ce le rasoir droit sur lequel se reflétait la flamme mordorée de la bougie ? Ou peut-être était-ce cette cravate de lin qui dépassait d’un tiroir mal fermé ? Ou encore, les lourdes chaussures à boucle qui, telles deux poissons noirs que la mer auraient recrachés sur la rive, gisaient sur le sol ? Si l’on usait d’imagination (et à défaut de posséder autre chose de plus contondant), ces dernières pouvaient très bien servir d’assommoir.

J'aime bien Oscar, mais elle pousse un peu loin la bêtise. Ou alors peut-être qu'elle n'a pas envie de comprendre rire2




Citation :
- Un duel de...

L’audacieux pencha alors la tête sur le côté, la fixa un instant de ces satanés yeux inquisiteurs, ces fouilleuses faites émeraudes, pour finalement lâcher un mot si simple, mais pourtant si incongru. La caillasse tomba finalement des lèvres d’André :

- ...séduction.

C'est qu'il est doué. Il sait se faire désirer, on jurerait une courtisane ! rire2


Citation :
- Je me montrerai même magnanime – après tout, on ne vous enseigne pas la séduction à l’école militaire – et t’apprendrai à te servir de cette première arme.

Il est trop bon.


Citation :
- Ce n’est certainement pas avec des termes comme « foutu » et « stupide » - qui, je sais, font partie intégrante de ton langage quotidien – que tu séduiras qui que ce soit, Oscar.

Ah ? J'en connais un paquet qui aimeraient être séduits ainsi.



Citation :
- Tu déclares ainsi forfait ? Je te le demande pour être bien sûr, car lorsque tu m’ordonneras de me débarrasser encore une fois de mon livre, je voudrais te répéter mot pour mot ta reddition.

- Va te faire fou...

Merci Zalzal. J'ai toujours été frustrée de ne pas pouvoir répondre à la place des personnages de fictions, mais là, elle m'a ôté les mots de la bouche ; tu as réalisé mon rêve d'enfant.

Citation :
- Ils sont...verts, confirma-t-elle après un rapide coup d’œil.

- C’est tout ? Ton mot, ton coup porté, c’est... « vert » ?

rire2 Décidément je me délecte de cette scène! Oscar fait les réponses que j'aurais faites. Ben quoi, ils sont verts, c'est tout, on va pas en faire un fromage.


Citation :
- Et si je te disais que tes yeux à toi, sont des océans ? Des océans où nagent l’outremer, le marine et le myosotis ? Qu’à la surface de ces océans, brillent des éclats de firmament, des reflets d’azur ? Que tu as des yeux qui renferment ciel et mer. Des yeux d’écume, des yeux d’orage. Des yeux... magnifiques, conclut-il dans un chuchotis, son regard prosaïquement vert ancré au sien.

Je dirais que tu as de l'imagination. Et je dirais aussi que c'est la première fois que j'entends autant de synonymes pour bleus. Il est doué ce garçon !



Citation :
- Écoute-le Oscar, ce corps de soldat et défends-toi, bats-toi. Prends-moi d’assaut, surprends-moi...

Il quitta le refuge de sa chevelure pour revenir s’amarrer à son regard chaviré.

- Séduis-moi...

Eh beh ! Pas d'atermoiements avec Zalzal ! Very Happy



Chapitre 3 : Les mots mourants



Citation :
- Tu parlais d’une deuxième arme... Tu disais qu’il y avait les mots – mais, sapristi André ! M’imagines-tu seulement improviser un...un...un alexandrin sur ton nez ? Ou comparer ta peau... au cuir d’un chameau ?

Oh y God rire2 rire2 rire2 rire2 Elle m'a tuée, là. Au cuir d'un chameau. Oh mon chameau d'amour....

Citation :
- Sers-toi de ton corps, Oscar, ce secret d’état que tu dissimules si bien...

Quelle hardiesse... rire2 rire2 Je vois bien l'André habituel dire ça et se prendre la baffe du siècle.


Je continuerai de commenter plus tard mais sache que j'aime beaucoup cette fic (tu le sais déjà Razz ). Plume fluide et élégante, humour, sensualité...

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Parce que la vie est faite de couleurs...

Rouge Passion:ici

Noir Infernal:ici

Rose Bonbon:ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyMar 22 Jan 2013 - 23:58

La lecture de certains passages semble t'avoir bien amusée, Petrina Smile . Sache que c'est réciproque: c'est avec un amusement certain que j'ai lu ton commentaire.

Alors, tu trouves cet André hardi, rebelle ? Mais ça prenait quelqu'un avec une langue bien pendue pour tenir tête à Oscar. Sans cela, le duel aurait été bien ennuyant, je le crains. J'avoue néanmoins que l'effronterie de cet André n'a rien à voir avec l'humble serviteur qui nous connaissons. Toutes mes excuses (mais pour être honnête, je ne suis pas désolée du tout 👅 . Tu écrivais plus haut que tu préférais les fics où André était plus rebelle, plus fripon. Je pense que j'ai tellement lu d'histoires qui nous présentaient de gentils et parfaits petits André que j'en fait maintenant de l'urticaire. Alors, voilà ! On est jamais mieux servi que par soi-même). Quant à Oscar, oui, elle est bien naïve... Peut-être trop même, mais c'est l'exagération de ce trait qui rend la situation comique, je crois.

Dis, tu vas devoir m'expliquer un truc. Tu as écrit que tu connaissais un paquet de gens qui seraient séduits par les termes "foutu" et "stupide". Euh... Je ne sais pas, mais moi, je ne trouve pas ça sexy du tout. Alors, il va falloir que tu m'éclaircisses sur la psychologie de ces gens (ta grandeur lumineuse, ou je ne sais plus trop comment tu l'appelles, fait partie du lot ?) parce que je trouve ça franchement douteux comme approche (ou c'est moi qui suis trop vieille, allez savoir).

Bon, la suite risque de te faire moins rigoler: les répliques se font plus rares, disons... Embarassed Je suis bien curieuse de lire ce que tu en as pensé.

Merci pour ce commentaire rafraîchissant ! Ce fut un plaisir de le lire Razz .

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petrina
Rose éclose
Rose éclose
Petrina

Féminin
Age : 27
Nombre de messages : 1826
Date d'inscription : 29/04/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyMer 23 Jan 2013 - 0:35



Citation :
La lecture de certains passages semble t'avoir bien amusée, Petrina . Sache que c'est réciproque: c'est avec un amusement certain que j'ai lu ton commentaire.

Je ne sais plus trop où j'ai pris cette habitude faire le pitre en commentant, mais je n'arrive plus à faire autrement rire2

Citation :
Toutes mes excuses (mais pour être honnête, je ne suis pas désolée du tout . Tu écrivais plus haut que tu préférais les fics où André était plus rebelle, plus fripon. Je pense que j'ai tellement lu d'histoires qui nous présentaient de gentils et parfaits petits André que j'en fait maintenant de l'urticaire. Alors, voilà ! On est jamais mieux servi que par soi-même).

Je suis à 100% d'accord avec toi. Pour tout te dire, j'ai toujours préféré les André fripons, plus caractériels. Les fics sont aussi là pour réaliser nos désirs frustrés non ? Razz De toute façon, même si je t'en voulais ( ce qui n'est aucunement le cas), je ne serais pas bien placée pour dire quoi que ce soit, vu ce que j'en fais, du pauvre André Razz


Citation :
Peut-être trop même, mais c'est l'exagération de ce trait qui rend la situation comique, je crois.

Oui, c'est aussi le principe des fics, je pense. Parce qu'à la base Lady Oscar, c'est quand même pas un manga foufou, si on regarde la globalité de l'histoire, alors pour faire une fic LO drôle, il faut un peu distendre les personnages et grossir les traits Smile


Citation :
Dis, tu vas devoir m'expliquer un truc. Tu as écrit que tu connaissais un paquet de gens qui seraient séduits par les termes "foutu" et "stupide". Euh... Je ne sais pas, mais moi, je ne trouve pas ça sexy du tout. Alors, il va falloir que tu m'éclaircisses sur la psychologie de ces gens (ta grandeur lumineuse, ou je ne sais plus trop comment tu l'appelles, fait partie du lot ?) parce que je trouve ça franchement douteux comme approche (ou c'est moi qui suis trop vieille, allez savoir).

rire2 rire2 rire2 rire2 En fait, c'était une petite blague qui faisait allusion aux délires SM (qui semblent être devenus la mode en ce moment, ça me dépasse). Quant à la pauvre GL... ça aurait pu rire2 mais pour le coup, il est très vieux jeu... Il est pratiquement du genre à faire un baise-main (j'exagère un peu).


Citation :
Merci pour ce commentaire rafraîchissant ! Ce fut un plaisir de le lire

armé A votre service, ma p'tite dame !

Donc, reprenons !

Chapitre 3 : suite

Citation :

- Ah oui ? Et Attila, est-ce qu’il t’aurait fait ça, lui ?
Et Oscar d’empoigner par la nuque cet homme qui décidément parlait trop.
De l’attirer à elle.
De presser ses lèvres sur cette bouche qui ne faisait que déblatérer des balivernes joliment tournées.

Ah, ah, ah :bounce: La voilà qui reprend du poil de la bête, elle a compris le principe !



Citation :
Ce n’était certainement pas un baiser, mais qu’une muselière pour le faire taire une bonne fois pour toute.
« Oh non... pas un baiser... seulement... seulement...une...feinte... »

Razz ça, c'est de la pensée positive ! J'aime bien ces excuses qui nous rassurent sans nous convaincre : mais non, je ne sèche pas, je prends un repos compensateur/ mais non, je ne mens pas, je rends la réalité moins brutale... etc.

Chapitre 4 : Quand le fusil change d'épaule



Citation :
Solide. Bref, un arsenal de qualificatifs qui sonnait le glas d’une seule chose : elle était prise !

rire2 rire2 J'ai adoré le jeu de mots !



Citation :
Tout sens pratique stipulait que l’on se devait de colmater un trou, un défaut. On le scellait afin de ne plus en voir le béant qui vous lorgnait sans cesse. Et la bouche d’André, intarissable, n’était que cela : une trouée drôlement dangereuse d’où s’échappait des phrases en volute, des ronds de mots qui éclataient ensuite en pleine figure de leur interlocuteur, en l’occurrence Oscar. Certainement pas une bouche qui pût être embrassée ou source d’autre chose que ces billevesées que le palefrenier avait pour habitude de pérorer, ah ça non !


Rolling Eyes Non, pas du tout


Citation :
« Il s’agit d’André, Oscar. Ce bon vieux André !!! »

Non il s'agit d'André, ce beau et jeune André. Eh oui, Colonelle. A force de sous-estimer le palefrenier, on finit dans son lit, "prise" dans sa geôle. CQFD.


Citation :
«Rappelle-toi ce couple qui gesticulait de façon tout à fait ridicule, des couinements de cochonnet de cette Marie-couche-toi-là, de cette pose avilissante dans laquelle elle était... »

Moi je m'en rappelle ! :bounce: Et je me rappelle que la description était si délicieusement cruelle, qu'on en arrivait à une des rares scènes de sexe qui provoque cette réaction pale plutôt que celle-là Twisted Evil

Citation :
- Selon ta logique de phallocrate – « Tu me demanderas grâce », le singea-t-elle d’une voix caverneuse -, il semblerait que ta victoire soit chose certaine. Mais, si jamais c’était toi qui me demandais grâce...

Phallocrate... rire2 ce mot dans la bouche d'Oscar, a une signification qui ne manque pas de sel.


Citation :
- Ce sera donc la femme qui vous séduira, monsieur. Et ce sera cette même femme qui l’emportera, lui affirma Oscar avant de clore sa promesse du sceau d’un baiser.

Elle ne savait trop pour l’instant comment elle s’y prendrait, mais elle gagnerait se jura-t-elle en nouant ses bras autour du cou puissant du palefrenier.

« Foi de Jarjayes. »


J'aime cette réplique ! rire2

Chère Oscar, si j'étais toi, je n'ajouterais pas "foi de jarjayes". Parce que déjà, "foi" dans un duel sexuel, c'est de mauvais goût, mais en plus si tu ajoutes Jarjayes - j'imagine la tête du papounet Jarayes s'il vous voyait - ça devient carrément grotesque.


Je reprends la suite demain Smile

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Parce que la vie est faite de couleurs...

Rouge Passion:ici

Noir Infernal:ici

Rose Bonbon:ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyMer 23 Jan 2013 - 5:27

Décidément, tes commentaires sont des anti-déprime ! J'ai l'air d'une vraie folle à pouffer devant mon écran ! Mais merci, ça fait du bien !!! sunny

Petrina a écrit:
Citation :
rire2 rire2 rire2 rire2 En fait, c'était une petite blague qui faisait allusion aux délires SM (qui semblent être devenus la mode en ce moment, ça me dépasse). Quant à la pauvre GL... ça aurait pu rire2 mais pour le coup, il est très vieux jeu... Il est pratiquement du genre à faire un baise-main (j'exagère un peu).
Ahhh ! Tu me rassures ! Je me demandais bien quel genre de gens tu côtoyais... Mais oui, il y a de ces nouvelles vagues que je ne comprends pas non plus. Suspect "Allez, insulte-moi, frappe-moi, je suis près de venir !" Je sais pas, mais moi, si un mec me dit ça, je me rhabille et je déguerpis ! Dans ces cas-là, je préfère certainement le baisemain (quoique...mes mains fleurant bon le savon antibactérien - ben quoi ! Je travaille avec des enfants qui ne comprennent pas toujours que ce n'est pas très hygiénique de tousser dans la figure du voisin - ne risque pas d'être très érotisantes...).

Citation :
Non il s'agit d'André, ce beau et jeune André. Eh oui, Colonelle. A force de sous-estimer le palefrenier, on finit dans son lit, "prise" dans sa geôle. CQFD.
T'es drôle, toi ! On dirait que tu argumentes avec les citations que tu rapportes ! rire2 rire2 rire2

Citation :
Chère Oscar, si j'étais toi, je n'ajouterais pas "foi de jarjayes". Parce que déjà, "foi" dans un duel sexuel, c'est de mauvais goût, mais en plus si tu ajoutes Jarjayes - j'imagine la tête du papounet Jarayes s'il vous voyait - ça devient carrément grotesque.
Vu de cet angle... Eurk ! Non, je ne veux surtout pas voir débarquer le général dans cette fic ! Pas dans cette chambre ! Re-eurk !

Merci pour cette (autre et toujours savoureuse) tranche de bonne humeur ! Razz


*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petrina
Rose éclose
Rose éclose
Petrina

Féminin
Age : 27
Nombre de messages : 1826
Date d'inscription : 29/04/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyLun 11 Fév 2013 - 11:56



Égale à moi-même en termes de rapidité et de régularité, je commente la suite ! Very Happy


Citation :
De mémoire d’homme, jamais pareil combat n’aura vu le jour de cette façon, ni sur tel terrain où les tranchées se creusaient à flanc de corps.

C'est le moins qu'on puisse dire. j'en profite pour répéter encore une fois que ta plume est un délice (je radote).


Citation :
Un baiser-impatience

C'est très mignon comme concept le "baiser-impertinence" I love you


Citation :
- Tricheur ? Tricheur ?! répéta-t-il d’un ton doucereux. S’il y a quelqu’un dans cette chambre qui triche, Oscar, ce n’est certainement pas moi, mais toi ! Toi qui camoufles, qui feins, qui singes l’homme, qui joues au soldat ! Toi qui tues la vérité de tes émotions dans l’alcool, toi qui hurles au vice et au péché plutôt que de sentir l’odeur du sexe sur ta peau de sainte-nitouche, toi qui m’accuses de tricherie plutôt que d’avouer – oh la folie d’un tel aveu, n’est-ce pas ? – que tu te consumes de désir...

Il s’approcha de la bouche frémissante de la jeune femme, la frôla de son souffle.

- ...pour moi...

Il effleura de sa main cette poitrine haletante, ce sein nu dressé d’excitation, en caressa la douceur du galbé, en traça les frontières : un grand cercle qui en faisait le tour, puis un plus petit, encore plus petit, jusqu’à ce que son doigt atteigne le faîte du mamelon.

- ...que ton corps se tend vers moi malgré ce « non » dont tu me supplies...

La large main continua son argumentaire, prouvant à Oscar qu’à chacun de ses effleurements, qu’à chacune de ses caresses sur les sentiers de sa peau, qu’il avait raison. Que la brindille de son corps s’arquait irrépressiblement vers le sien. Que ce bassin qui ondulait contre son ventre d’homme quémandait beaucoup plus qu’un simple baiser. Que ces gémissements qu’elle échappait se révélaient être refrains de plaisir. Que ces mains qui se crispaient sur le drap ne l’avaient pourtant pas repoussé...

Et ne le repoussèrent toujours pas lorsqu’il poursuivit sa descente, qu’il caressa le creux du ventre, le nombril oblong.

- ...que pour la première fois de ta vie, ton corps de femme prend le dessus sur celui de l’homme que tu clames être...

La main s’arrêta à la frontière de la culotte, cette fine ligne qui pourtant séparait deux mondes : celui des apparences, du fier officier des Gardes royales à celui de la vérité travestie, de la femme étendue sous lui, tremblante de désir inavoué.

- ...que tu découvres le pouvoir insoupçonné de certaines armes : les mots, un regard, un baiser...

Exquise séance de torture, aussi jouissive qu'impérieuse.... Aaaaah Zalzal, je savais que cette fic avait des tendances Latex, Fouet et bottes de cuir




Citation :
Mais...

Cela importait-il vraiment ?

Gagner ou perdre..

La morale de cette histoire, c'est aussi que celui gagne vraiment est celui qui s'en fout de gagner ou perdre.


Citation :
« Tu es à moi, à moi seul, Oscar. Car il n’y a que ma folie pour s’accorder à la démesure de la tienne, que ma folie qui justifie ce que je m’apprête à commettre...»

Magnifique phrase, superbe déclaration. On peut d'ores et déjà dire qu'André a vaincu, sur le plan de la séduction verbale (NB: j'allais dire orale, ensuite je me suis ravisée Razz )


Citation :
- Oh mais ce n’est que le début, Colonel, que le début... J’ai bien l’intention de...

Il continuait de la fixer, imperturbable, tandis que sa bouche traçait maintenant ses intentions sur la vallée de ses seins. Un simple effleurement sur la peau, des bises devenues brises, mais qui l’incendiaient de leurs promesses charnelles.

- ... vous faire crier votre capitulation...


J'aime beaucoup cet André. A la fois aimant, rebelle, dominateur et dominé. applaudit applaudit Il n'y a pas que les femmes qui soient mutlitâches.

Citation :
- Votre dernière arme était... renversante, Monsieur, je l’avoue, et maniée de subtile façon, mais...


Prude que je suis j'ai Embarassed en lisant cette partie qu'elle évoque comme une arme rire2 rire2


Citation :
- Relève-toi, Oscar, lui commanda-t-il d’une voix sans timbre. Le duel est terminé : tu as gagné. Toutes mes félicitations, Colonel !

Je ne suis pas sûre de comprendre : il est vexé ?

Citation :
- N’est-ce pas justement la raison pour laquelle tu te serais donnée à moi ? Pour l’emporter ? Pour t’assurer que je brûlerais ce livre autour duquel tourne ta sainte mission ?

En effet, là, il est vexé. Et vexant. Razz


Citation :
- Parce que je t’aime, bon sang, Oscar ! M’entends-tu ? JE T’AIME ! Et que c’est justement par amour, et non par mesquinerie comme tu le sous-entends, que je rends les armes ! Parce que si je n’arrête pas maintenant, je ne pourrai plus répondre de moi... Crois-moi, même s’il m’en coûte, c’est plus sage ainsi... Alors, je t’en prie, lui dit-il en lui pointant la porte d’un bras las, rhabille-toi et laisse-moi. Seul. Avant que je ne change d’idée et que je ne commette l’irréparable.


Alors, là... C'est un What The Fuck d'Or, toutes catégories confondues ! Shocked Shocked Shocked

Mais OUATE ZEUS PHOQUE ?!!??!!?


A quoi il joue ??? Il se prend la tête pendant cinq chapitres et demi à la séduire (et il n'y va pas de main morte) pour ensuite s'arrêter avant de "commettre l'irréparable" ?!?

Je suis navrée André, mais quand on a fait un cunnilingus à une femme, on a déjà commis l'irréparable. Qu'elle soit vierge ou non, techniquement parlant.

Et puis, quand le vin est tiré... Non sérieusement, il joue à quoi ???

rire2 rire2 rire2 rire2 en tout cas je te tire ma casquette à l'envers, parce que je pensais pas que cette fic me surprendrait. Elle l'a quand même fait.

Respect Zalzal !



Citation :
- Arrête, Oscar ! lui ordonna-t-il d’une voix pourtant rauque d’envie, d’une voix encore pleine de ces sensations auxquelles il venait à peine de goûter...et que seule sa foutue conscience – « Bon Dieu d’idiot, oui ! » - l’enjoignait de ne plus penser.


Les rôles sont inversés Twisted Evil Twisted Evil D'ailleurs, mon frère, qui est chez moi pour la semaine, a jeté un oeil à l'ordi pour trouver une date de spectacle et est tombé par hasard sur cette page pendant que je commentais. Il m'a dit "Petri, j'savais pas que tu kiffais le Yaoi"... Donc, je suis rouge brique en continuant mon commentaire Razz


Citation :
- Il est ironique de constater que plus tôt tes provocations cherchaient à me mettre dans ton lit et que maintenant que j’y suis, tu tentes de m’en faire sortir à tout prix, lui souffla-t-elle à l’oreille, verbalisant par un étrange hasard le cours de ses pensées.

Je suis d'accord.


Citation :
Ce fut par des armes licencieuses que ce duel inusité avait commencé. Et ce fut par des larmes silencieuses qu’il s’acheva.

Camouflé par le paravent d’une chevelure d’or, André pleurait.


C'est une fin tendre qui voit - enfin - le pauvre André récompensé d'avoir aimé toutes ces années.


Petite note pour Aurore : j'aime beaucoup tes créas, tu es vraiment très très douée I love you



Quant à toi Zalzal, je suis littéralement fan. Je vais bientôt commencer De tout mon coeur je te déteste parce que ta plume, ton recul, ton imagination et ton humour me plaisent applaudit applaudit


Ce fut un plaisir !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Parce que la vie est faite de couleurs...

Rouge Passion:ici

Noir Infernal:ici

Rose Bonbon:ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyMar 12 Fév 2013 - 3:01

Petrina a écrit:
Citation :
Égale à moi-même en termes de rapidité et de régularité, je commente la suite ! Very Happy
Bah c'est pas grave: ça me laisse toujours un commentaire imprévu à déguster d'autant plus que les tiens sont toujours des petits moments de bonheur Wink.

Donc oui, j'ai lu ton commentaire et, encore une fois, tu m'as fait sourire (surtout lorsque j'ai lu le commentaire de ton frère rire2 ). Comme tu me fais du bien, ma chère ! Tu es un petit rayon de soleil dans mon hiver sibérien (j'exagère un peu, mais à peine). sunny

Je voudrais te répondre de façon plus approfondie, mais il est tard et mes yeux ferment de fatigue. Mais je vais te répondre dès que j'aurai un petit moment bien à moi.

En attendant, j'espère que tu vas vraiment aimer De tout mon cœur, je te déteste . C'est très différent de cette fic-ci, mais je pense qu'on y retrouve quand même ma "patte". Bonne lecture..."fersennienne" (nooooon ! Ne pars pas à courir ! Je te jure que Fersen n'y joue pas les imbéciles heureux ! Je te jure qu'il dit autre chose que des "Ô ma reine" ! D'ailleurs... Maria le trouve... irrésistible ! Peux-tu croire Shocked ?!).


*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petrina
Rose éclose
Rose éclose
Petrina

Féminin
Age : 27
Nombre de messages : 1826
Date d'inscription : 29/04/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyMar 12 Fév 2013 - 15:24

Citation :
Donc oui, j'ai lu ton commentaire et, encore une fois, tu m'as fait sourire (surtout lorsque j'ai lu le commentaire de ton frère ). Comme tu me fais du bien, ma chère ! Tu es un petit rayon de soleil dans mon hiver sibérien (j'exagère un peu, mais à peine).


Tu n'imagines pas comme ces mots me font plaisir rire1 rire1 je suis contente de te faire sourire parce que déjà sourire c'est bien, mais en plus, je trouve que c'est l'avantage de forum très sympa I love you

Citation :
En attendant, j'espère que tu vas vraiment aimer De tout mon cœur, je te déteste . C'est très différent de cette fic-ci, mais je pense qu'on y retrouve quand même ma "patte". Bonne lecture..."fersennienne" (nooooon ! Ne pars pas à courir ! Je te jure que Fersen n'y joue pas les imbéciles heureux ! Je te jure qu'il dit autre chose que des "Ô ma reine" ! D'ailleurs... Maria le trouve... irrésistible ! Peux-tu croire ?!).

Ah moi tu sais, j'ai rien contre Fersinou. Je le ridiculise à l'envi dans ma fic, mais c'est juste parce que le personnage s'y prête bien. Et puis, j'ai toujours aimé la culture Suédoise. C'est hors sujet, mais j'y peux rien, Njut ! Bref, tout ça pour dire que je suis libérale en termes de couples LO. Je trouve qu'après 34 ans de jachère sentimentale récompensés par UNE SEULE NUIT d'amour suivie d'une mort quasi-immédiate, ça mérite bien qu'Oscar puisse avoir tous les amants qu'elle veut dans les fics. Le manga ne l'a pas épargnée, alors on rééquilibrons, mince !

Pour Maria, j'ai réfléchi study study et j'ai trouvé une explication simple : c'est juste que Maria n'a aucune notion d'assortiments de couples Razz Elle est vraiment très douée en design, et je trouve qu'elle ferait une décoratrice de talent - sincèrement - mais pour les couples, elle a tendance à clairement montrer des signes de faiblesses en termes d'assortiment (comme par exemple quand elle veut mettre Natsu et Mado ensemble, hein !! siffle )rire2 rire2

Bon, je m'enfuis parce qu'elle va me découper en rondelles si elle lit ça pale pale pale

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Parce que la vie est faite de couleurs...

Rouge Passion:ici

Noir Infernal:ici

Rose Bonbon:ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyMer 13 Fév 2013 - 3:31

Chaque fois que je lis ton commentaire, Petrina, que mon œil tombe sur ce "OUATE ZEUS PHOQUE" écrit en lettres capitales et rouges par-dessus le marché, un sourire étire mes lèvres Very Happy .

Donc, répondons !

Petrina a écrit:
Citation :
C'est le moins qu'on puisse dire. j'en profite pour répéter encore une fois que ta plume est un délice (je radote).
Mais radote, ma chère, radote. Jamais on ne se lasse de ce genre de compliments ! Wink

Alors, tu trouves que cette fic est une exquise séance de torture, qu'elle a des "tendances Latex, Fouet et bottes de cuir" ? Bah, pour la torture, je peux comprendre: j'ai volontairement fait monter le plaisir, lentement, parce que faire l'amour c'est aussi cette montée de désir et pas seulement l'achèvement de la pénétration. Mais sinon, je suis restée bien sage, non ?

Citation :
La morale de cette histoire, c'est aussi que celui gagne vraiment est celui qui s'en fout de gagner ou perdre.
C'est paradoxal qu'Oscar ait perdu en gagnant ce qu'elle voulait et qu'André ait gagné en perdant tout contrôle... Mais effectivement, il n'y pas vraiment de véritable gagnant ou perdant au bout du compte.

Citation :
Magnifique phrase, superbe déclaration. On peut d'ores et déjà dire qu'André a vaincu, sur le plan de la séduction verbale (NB: j'allais dire orale, ensuite je me suis ravisée Razz )
C'est justement ce genre de commentaire qui me fait pouffer de rire ! rire2 C'est fou comme soudain le moindre mot devient...équivoque. C'est comme une phrase que tu as écrite un peu plus loin:

Citation :
Il se prend la tête pendant cinq chapitres et demi à la séduire (et il n'y va pas de main morte) pour ensuite s'arrêter avant de "commettre l'irréparable" ?!?
Je n'ai pu m'empêcher de penser que non, la main de monsieur était loin d'être morte; elle était au contraire très active... siffle

Citation :
J'aime beaucoup cet André. A la fois aimant, rebelle, dominateur et dominé.
Tout comme moi ! Le André "carpette de service" ne me séduit pas vraiment, et malheureusement, il est souvent présenté ainsi (probablement parce que le personnage original mériterait parfois d'être secoué, je ne sais pas. D'un autre côté, je me dis qu'il est un palefrenier et qu'il aurait été mal vu de sa part de sortir de son rôle de bon petit serviteur). Alors, puisque c'est moi qui étais aux commandes de cette fic, pourquoi ne pas faire un André un tantinet plus frondeur ? Ça se prêtait bien au duel cette langue incisive (euh...je parle de son verbe et non de...tu sais...sa vraie langue...).

Citation :
Prude que je suis j'ai Embarassed en lisant cette partie qu'elle évoque comme une arme rire2 rire2
La phrase est somme toute inoffensive. C'est ce que tu t'es imaginé qui l'est moins... siffle Mais c'est le but de cette fic de stimuler votre imagination. Wink

Et on en arrive au moment qui me fait rire à chaque fois:
Citation :
Mais OUATE ZEUS PHOQUE ?!!??!!?


A quoi il joue ??? Il se prend la tête pendant cinq chapitres et demi à la séduire (et il n'y va pas de main morte) pour ensuite s'arrêter avant de "commettre l'irréparable" ?!?

Je suis navrée André, mais quand on a fait un cunnilingus à une femme, on a déjà commis l'irréparable. Qu'elle soit vierge ou non, techniquement parlant.

Et puis, quand le vin est tiré... Non sérieusement, il joue à quoi ???

rire2 rire2 rire2 rire2 en tout cas je te tire ma casquette à l'envers, parce que je pensais pas que cette fic me surprendrait. Elle l'a quand même fait.

Respect Zalzal !
Contente de t'avoir fait réagir ! Mais il est vrai que les troubles de conscience d'André arrivent un peu trop tard... Je comprends aisément pourquoi Oscar l'a giflé parce que c'est un véritable soufflet qu'il vient de lui cracher au visage, surtout après l'avoir séduite de cette façon assez...convaincante. Mais d'un autre côté, le cher homme est pris de doutes: et si elle se donnait à lui que pour sa mission ? Ça fait mal de constater que c'est peut-être justement le cas. Alors, plutôt que de se laisser atteindre, il préfère blesser à son tour. Ils sont assez semblables dans leurs mécanismes de défense, non ?

Citation :
D'ailleurs, mon frère, qui est chez moi pour la semaine, a jeté un oeil à l'ordi pour trouver une date de spectacle et est tombé par hasard sur cette page pendant que je commentais. Il m'a dit "Petri, j'savais pas que tu kiffais le Yaoi"... Donc, je suis rouge brique en continuant mon commentaire Razz
Mais c'est que cette fic t'aura fait rougir plusieurs fois ! rire2 Oh que j'aurais aimé voir ta réaction à ce moment ! Ça devait être à se rouler de rire ! rire2 En même temps, j'espère que je n'ai pas ruiné ton image de petite sœur parfaite siffle .

Citation :
Petite note pour Aurore : j'aime beaucoup tes créas, tu es vraiment très très douée I love you
Entièrement d'accord avec toi, Petrina: les créations d'Aurore étaient sublimes. J'ai été très gâtée !

Citation :
Quant à toi Zalzal, je suis littéralement fan. Je vais bientôt commencer De tout mon cœur je te déteste parce que ta plume, ton recul, ton imagination et ton humour me plaisent applaudit applaudit applaudit
Merci beaucoup (là, c'est moi qui rougis mais pour d'autres raisons que les tiennes Embarassed ) ! Ça me fait très plaisir que tu aies aimé cette fic Very Happy ! Mais, dis-moi, que veux-tu dire par "mon recul" ? Mes neurones sont à off à cette heure-ci; j'ai donc besoin de précisions. Wink

Merci beaucoup pour ton commentaire, ma chère ! rosoiù

P.S. Tant mieux si tu n'as rien contre Fersen. Parce que vois-tu, je voulais tenter d'écrire d'autre chose et puisque j'avais déjà écrit deux ou trois fics (me souviens plus) avec André et Oscar, je voulais changer de duo. D'autant plus que de par sa condition de serviteur (et d'idole sacrée), il est parfois difficile d'écrire sur André. Avec Fersen, j'avais carte blanche ! Et quel plaisir j'ai eu de lui mettre certaines répliques en bouche ! Mais je vois que tu as déjà entamé la lecture de cette fic (yay ! Le nom de Fersen ne t'a pas fait fuir. Tu es une coriace !) et que tu comprends certainement ce que je veux dire par là.

Quant à Maria et ses habiletés de marieuse, j'attends de voir ce qu'elle réserve à Ramsès et Nefret avant de me prononcer Twisted Evil .

Sur ce, ciao bella !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petrina
Rose éclose
Rose éclose
Petrina

Féminin
Age : 27
Nombre de messages : 1826
Date d'inscription : 29/04/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptySam 16 Fév 2013 - 18:58


Citation :
Mais radote, ma chère, radote. Jamais on ne se lasse de ce genre de compliments !


Ben vi, en plus, tu nous as dit un jour que tu as des problèmes d'audition. Alors je répète, pour bien que ça arrive au Québec :

J'ADORE TA PLUUUUUMMMME !!!

Wink


Citation :
Mais sinon, je suis restée bien sage, non ?

Oui, tu es restée sage, ne t'inquiète pas Very Happy C'est juste que je suis une lectrice prude, à la limite de la pudibonderie (mais qui adooooore qu'on la choque), tout en étant moi-même une auteure "choc" qui aime bien flirter avec les limites (mais pas trop près quand même hein Wink ; Me demande d'où vient ce dédoublement de personnalité.



Citation :
... Mais effectivement, il n'y pas vraiment de véritable gagnant ou perdant au bout du compte.

Si y a peut-être le général rire2 parce que s'il voyait le duel licencieux que tu nous as servi... les "armes" d'André lui seraient retirées illico presto



Citation :
Ça se prêtait bien au duel cette langue incisive (euh...je parle de son verbe et non de...tu sais...sa vraie langue...).

Ben évidemment, à quoi aurais-je pu penser d'autre ? Rolling Eyes


Citation :
La phrase est somme toute inoffensive. C'est ce que tu t'es imaginé qui l'est moins... Mais c'est le but de cette fic de stimuler votre imagination.

J'ai l'esprit mal tourné ! rire2 rire2 rire2


Citation :
Contente de t'avoir fait réagir ! Mais il est vrai que les troubles de conscience d'André arrivent un peu trop tard... Je comprends aisément pourquoi Oscar l'a giflé parce que c'est un véritable soufflet qu'il vient de lui cracher au visage, surtout après l'avoir séduite de cette façon assez...convaincante. Mais d'un autre côté, le cher homme est pris de doutes: et si elle se donnait à lui que pour sa mission ? Ça fait mal de constater que c'est peut-être justement le cas. Alors, plutôt que de se laisser atteindre, il préfère blesser à son tour. Ils sont assez semblables dans leurs mécanismes de défense, non

Je suis d'accord. J'ajouterais que personnellement, j'ai aussi perçu cette scène comme un clin d'oeil au véritable personne d'André. Ce regain de sensibilité, cette hésitation presque féminine... Au final c'est bien joué Wink


Citation :
Mais c'est que cette fic t'aura fait rougir plusieurs fois ! Oh que j'aurais aimé voir ta réaction à ce moment ! Ça devait être à se rouler de rire ! En même temps, j'espère que je n'ai pas ruiné ton image de petite sœur parfaite .

Je te le fais pas dire ! Même moi, j'ai failli me faire rire tellement j'étais ridicule rire2 parce que j'ai essayé de lui expliquer

moi : "Mais fréro c'est pas un gars, Oscar"

Frère : non en effet, ça fait plutôt nom de chien... AHHH Petrina !!

Moi : MAIS NAAAN :698$$^2: :698$$^2: :698$$^2: C'est une fille qui s'appelle Oscar.

Frère : ...


Tu vois j'ai pas bien avancé, et j'ai définitivement perdu mon auréole de "Sainte-Imouto". Heureusement, heureusement
, mon frère est du genre libéral et amnésique, donc personne n'en saura rien Razz




Citation :
Mais, dis-moi, que veux-tu dire par "mon recul" ?


Tu as raison, ce point-là mérite d'être développé. Je vais diviser la communauté des fic-writters en deux (et c'est valable pour tous les fandom, mais je prendrai LO pour décliner les caractéristiques mon exemple)

Premier groupe, les fans qui écrivent des fics vraiment "fan", avec pour finalité de prolonger un peu la vie fictive de leurs héros préférés. Dans ce groupe-là, on aime bien rester dans les règles absolues de l'histoire originale, et jouer plutôt avec les détails, pour décliner des histoires qui auront comme dénominateur commun le respect des équilibre absolus dont je parlais.

Par exemple, ce groupe-là respecte l'immuable amour entre Oscar et André, mais va jouer avec leur destinée en leur donnant par exemple une fin heureuse.


Le second, qui contient les writter ont ce "recul", se joue au contraire de ses équilibres et prend des libertés infinies. Par exemple, il change le caractère d'André pour le rendre plus frondeur, on pensera donc à cette fic mais aussi, exemple parmi de nombreux, au Erdna de La Lionne. Ou alors, il change les relations d'amour. Krapagnou nous a par exemple servi une danse à quatre temps où André est supplanté par Girodelle. Arlène a également donné, avec Féminité Mortifiée un exemple extrême de jusqu'où peuvent aller ces libertés (et ce n'est pas une critique, j'ai fait la copycat Razz ).
Parfois encore, c'est la destinée qui change dans le grandes largeurs ! La Lionne, encore, avec un secret peut en cacher un autre, fait d'André une fille, tout comme Oscar. J'ai aussi joué à ce genre de manipulations génétiques Twisted Evil Twisted Evil , en découpant le personne d'Oscar en deux jumeaux, dont chacun a un peu du personnage original et un peu de ce que j'ai cru bon d'ajouter.


Voilà Razz Pour préciser quand même, je préfère généralement les fics du second groupe, même si j'ai mes amours dans les deux. J'aime bien quand l'interprétation est très libre et très personnelle.



Citation :
P.S. Tant mieux si tu n'as rien contre Fersen. Parce que vois-tu, je voulais tenter d'écrire d'autre chose et puisque j'avais déjà écrit deux ou trois fics (me souviens plus) avec André et Oscar, je voulais changer de duo. D'autant plus que de par sa condition de serviteur (et d'idole sacrée), il est parfois difficile d'écrire sur André. Avec Fersen, j'avais carte blanche ! Et quel plaisir j'ai eu de lui mettre certaines répliques en bouche ! Mais je vois que tu as déjà entamé la lecture de cette fic (yay ! Le nom de Fersen ne t'a pas fait fuir. Tu es une coriace !) et que tu comprends certainement ce que je veux dire par là.


Comme on dit chez moi aux USA (c'est pas chez moi mais j'écris ce que je veux, c'est la liberté de l'écrivain 👅 ), I'm a baddaaaasssss



Enfin, je voulais juste terminer sur un truc : y a une fin alternative ? Parce que si c'est le cas moi je veux voir afro

Ciao Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Parce que la vie est faite de couleurs...

Rouge Passion:ici

Noir Infernal:ici

Rose Bonbon:ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyMer 27 Fév 2013 - 1:31

Petrina a écrit:
Citation :
Tu vois j'ai pas bien avancé, et j'ai définitivement perdu mon auréole de "Sainte-Imouto". Heureusement, heureusement, mon frère est du genre libéral et amnésique, donc personne n'en saura rien Razz
J'imagine bien sa tête s'il te surprenait maintenant à lire une fic avec Fersen et toujours le même soi-disant Oscar.
"- Ah tiens, Petrina, tu t'es remise au yaoi ? Dis donc, tu y prends goût à ces trucs salaces...
(Petrina) - Mais je t'ai dis qu'Oscar, c'était une fille !"
(Le-frérot-libéral-mais-pas-si-amnésique) - Faudra te trouver une excuse un peu plus crédible, sœurette. Faut pas me prendre pour un con, hein ! "Oscar", ça jamais été un nom de fille !"

T'auras pas le choix: si tu veux sauver ta réputation, il faudra que tu lui montres le manga ou des extraits du dessin animé.

Citation :
Tu as raison, ce point-là mérite d'être développé. Je vais diviser la communauté des fic-writters en deux [...].

Premier groupe, les fans qui écrivent des fics vraiment "fan", avec pour finalité de prolonger un peu la vie fictive de leurs héros préférés. Dans ce groupe-là, on aime bien rester dans les règles absolues de l'histoire originale [...].

Le second, qui contient les writter ont ce "recul", se joue au contraire de ses équilibres et prend des libertés infinies.

Ahhh, c'est donc ce que tu sous-entendais par "avoir du recul". Je comprends mieux maintenant. Et je dirais que moi aussi, j'ai tendance à pencher pour la deuxième catégorie. En fait, je suis particulièrement attirée par les fics qui ressortent de l'ordinaire soit par leur histoire (ainsi, bien souvent, elles se retrouvent dans cette deuxième catégorie) ou par leur qualité littéraire.


Citation :
Enfin, je voulais juste terminer sur un truc : y a une fin alternative ? Parce que si c'est le cas moi je veux voir afro
Nan, il n'y a pas de fin alternative. En fait, j'avais écrit un dernier chapitre légèrement différent de celui que tu as lu. Je l'avais même posté pendant un court laps de temps. L'ennui, c'est qu'il ne me plaisait pas. J'ai donc retravaillé cette partie.

Néanmoins, puisque nous parlons de fin... Je me demandais si je ne pouvais pas faire une deuxième fic, une suite à celle-ci en quelque sorte. N'oublions pas que le fameux livre licencieux est toujours en la possession d'André. Je me disais que ce livre aurait pu servir à quelque chose...

Sauf que pour le moment, je n'ai pas le temps de me pencher là-dessus. Mais ça me trotte dans la tête...

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jarjayes80
Duc de Broglie
Duc de Broglie
jarjayes80

Féminin
Age : 48
Nombre de messages : 11614
Date d'inscription : 29/03/2011

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyMer 27 Fév 2013 - 8:41

Zalzal a écrit:


Néanmoins, puisque nous parlons de fin... Je me demandais si je ne pouvais pas faire une deuxième fic, une suite à celle-ci en quelque sorte. N'oublions pas que le fameux livre licencieux est toujours en la possession d'André. Je me disais que ce livre aurait pu servir à quelque chose...

Sauf que pour le moment, je n'ai pas le temps de me pencher là-dessus. Mais ça me trotte dans la tête...

Entièrement d'accord avec toi pour une suite, en plus il n'y a pas de Fersen dans celle-là Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 1c30

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ban1010
Merci Aurore pour ce merveilleux kit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petrina
Rose éclose
Rose éclose
Petrina

Féminin
Age : 27
Nombre de messages : 1826
Date d'inscription : 29/04/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyMar 2 Avr 2013 - 20:08

Citation :
J'imagine bien sa tête s'il te surprenait maintenant à lire une fic avec Fersen et toujours le même soi-disant Oscar.
"- Ah tiens, Petrina, tu t'es remise au yaoi ? Dis donc, tu y prends goût à ces trucs salaces...
(Petrina) - Mais je t'ai dis qu'Oscar, c'était une fille !"
(Le-frérot-libéral-mais-pas-si-amnésique) - Faudra te trouver une excuse un peu plus crédible, sœurette. Faut pas me prendre pour un con, hein ! "Oscar", ça jamais été un nom de fille !"

T'auras pas le choix: si tu veux sauver ta réputation, il faudra que tu lui montres le manga ou des extraits du dessin animé

Ouais, t'as raison, il est pas si amnésique. Dernièrement, on a dîné entre amis, dont lui, et j'ai parlé de Fifty Shades of Grey, en disant que c'était pas ce que j'appelle de la littérature, que c'était juste un épanchement de fantasmes d'ados et que moi j'attendais plus d'un livre.
Il m'a regardé en souriant d'un air allusif et il a dit "Ben tiens !"

Ces deux simples mots m'ont glacée.


Citation :
Néanmoins, puisque nous parlons de fin... Je me demandais si je ne pouvais pas faire une deuxième fic, une suite à celle-ci en quelque sorte. N'oublions pas que le fameux livre licencieux est toujours en la possession d'André. Je me disais que ce livre aurait pu servir à quelque chose...

PLEASE, si tu écris une suite, préviens-moi par mp. Je me retrouve toujours en dernier et j'ai des tonnes de chapitres à rattraper. Un peu comme pour De tout mon coeur je te déteste. D'ailleurs, c'est pas sympa de pas m'avoir prévenue que tu allais écrire un super truc. Comment ça t'étais pas censée savoir que je voulais être prévenue ?! Tu crois que c'est une excuse ???!!

Les jeunes de nos jours !!


*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Parce que la vie est faite de couleurs...

Rouge Passion:ici

Noir Infernal:ici

Rose Bonbon:ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
triste fée
Soldat Alain
Soldat Alain
triste fée

Féminin
Age : 49
Nombre de messages : 3655
Date d'inscription : 03/04/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyLun 25 Nov 2013 - 12:45

Chapitre 6

Je reprends la lecture que je n'avais pas terminée (jen ai profité pour tout relire Wink)

Comme prévu ils en arrivent à un moment crucial : le point de non-retour... Qui est prêt à le dépasser et l'assumer ? Quel force de caractère cet André !!! Réussir à s'arrêter à un tel moment et une telle intensité, chapeau ! Mais à quel prix !

Logique, Oscar est frustrée, déçue, blessée et finalement avoue son désir d'André.

A partir de ce moment, les rapports ont changé. Terminé le maître et le valet. Terminé l'amitié telle qu'elle existait avant.
C'est toujours un plaisir de te lire Zalzal

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Je suis prêt, monsieur, à subir le châtiment que vous voudrez nous infliger. Je vous demanderais seulement de commencer par moi, c\'est là ma seule requête. De grâce, je ne veux pas voir périr celle que j\'aime.
Une rose reste une rose. Que tu le veuilles ou non, tu seras à jamais celle que j\'aurai le plus chérie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-arabesques-de-triste-fee.e-monsite.com/
triste fée
Soldat Alain
Soldat Alain
triste fée

Féminin
Age : 49
Nombre de messages : 3655
Date d'inscription : 03/04/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyLun 25 Nov 2013 - 13:08

chapitre 7

Magnifique applaudit 
Une étreinte passionnée par 2 êtres passionnés, quelle fusion !! Quelle effusion !
L'acte d'amour mélangé avec une torture morale de la part d'André qui tente par tous les moyens de résister à commettre l'irréparable et Oscar, qui, tentatrice telle Eve, séductrice telle Lilith, fait succomber grace à ses nouvelles armes dans ce domaine, André prisonnier de son amour. Mais dans ce duel, difficile de dire qui a perdu et qui a gagné... Ils ont gagné tous les 2 et ont perdu tous les 2.

Un nouveau monde s'offre à eux. Un monde où leur amour les unit.

Vraiment superbe fic, Zalzal:mmlkjh: :mmlkjh: :mmlkjh: :mmlkjh: :mmlkjh:

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Je suis prêt, monsieur, à subir le châtiment que vous voudrez nous infliger. Je vous demanderais seulement de commencer par moi, c\'est là ma seule requête. De grâce, je ne veux pas voir périr celle que j\'aime.
Une rose reste une rose. Que tu le veuilles ou non, tu seras à jamais celle que j\'aurai le plus chérie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-arabesques-de-triste-fee.e-monsite.com/
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyLun 25 Nov 2013 - 18:53

Heureuse de te revoir traîner par ici, Triste Fée ! Very Happy

Je suis aussi bien contente que tu aies aimé cette fic (ça fait quand même un p'tit bout de temps qu'elle a été mise en ligne, mais ça fait toujours plaisir de lire qu'elle plaît encore). J'espère, un jour, trouver l'inspiration pour écrire un petite suite à cette histoire.

Merci pour ta (re)lecture et ton si gentil commentaire, Triste Fée ! rosoiù

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comtesse du Blabla
Soldat André
Soldat André
Comtesse du Blabla

Age : 39
Nombre de messages : 4140
Date d'inscription : 08/06/2014

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyMar 14 Oct 2014 - 21:37

C'est une fic vraiment remarquable au niveau de l'écriture. André et Oscar qui s'aiment on a déjà vu 10 000 fois , ce dont je ne me pleins pas , car c'est mon couple préféré, c'est pas original mais je m'en bâts les couettes.
C'est tellement bien écrit, mais comment tu fais sérieusement ??? C'est beau, ça n'est pas du tout répétitif, c'est juste génial dans le sens premier du terme. J'adore ! Franchement c'est même désespérant tant le niveau est élevé.
Bravo !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 254882ba8112dde88d9be4d22f73af99308491
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyVen 2 Jan 2015 - 7:51

Deux mois et demi plus tard...

Non mais ! Je mérite une baffe, moi ! Le commentaire de Comtesse du Blabla est resté ici, tout seul et sans réponse pendant plus de deux mois ! Et quel commentaire ! J'en rougis (de plaisir, bien évidemment, mon enfant !) Embarassed .
Comtesse du Blabla a écrit:
C'est une fic vraiment remarquable au niveau de l'écriture.
Oh que tu me fais plaisir ! rire1 Parce que la tortue que je suis en écriture a vraiment travaillé sur ce texte (et il mériterait sans doute que je le retravaille encore, mais bof, je suis paresseuse).

Citation :
André et Oscar qui s'aiment on a déjà vu 10 000 fois , ce dont je ne me pleins pas , car c'est mon couple préféré, c'est pas original mais je m'en bâts les couettes.
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai essayé d'écrire sur d'autres couples que le sempiternel André/Oscar (au grand dam de Jarjayes80 👅 ). Parce que, avouons-le, c'est difficile d'innover avec André et Oscar. J'ai tellement l'impression de rabâcher les mêmes scénarios avec ces deux-là... Alors, tant mieux si cette histoire t'a quand même plu.

Citation :
C'est tellement bien écrit, mais comment tu fais sérieusement ??? C'est beau, ça n'est pas du tout répétitif, c'est juste génial dans le sens premier du terme. J'adore ! Franchement c'est même désespérant tant le niveau est élevé.
Comment je fais ? Je travaille beaucoup mes textes (trop probablement; j'ai l'impression de perdre toute spontanéité quand j'écris parce que je passe mon temps à effacer, à changer tel mot pour un autre, etc.). Je lis mes textes à voix haute et si le résultat ne me satisfait pas, si ce n'est pas assez «musical» à mon goût, eh bien, je reprends le tout. Par contre, avec le temps, je me questionne énormément sur cette méthode. De un, ça me prend un temps fou pour écrire. De deux, le processus d'écriture devrait être quelque chose de beaucoup plus naturel et spontané que cela, non ? 

Mais laissons de côté ces questions sur le processus d'écriture. Ton commentaire me touche énormément.

Merci ! rosoiù

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comtesse du Blabla
Soldat André
Soldat André
Comtesse du Blabla

Age : 39
Nombre de messages : 4140
Date d'inscription : 08/06/2014

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyVen 2 Jan 2015 - 10:02

Pas grave que tu aies été longue à répondre! : Razz
Je pense vraiment que cette fic est devenu mon mètre étalon ( sans mauvais jeu de mots) en matière de fic lemon.
Encore bravo!

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 254882ba8112dde88d9be4d22f73af99308491
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Rose éclose
Rose éclose
Zalzal

Age : 41
Nombre de messages : 1813
Date d'inscription : 06/10/2010

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 EmptyVen 2 Jan 2015 - 19:12

Comtesse du Blabla a écrit:
Je pense vraiment que cette fic est devenu mon mètre étalon ( sans mauvais jeu de mots) en matière de fic lemon.
Mais j'aime bien ce jeu de mots, moi ! Il convient vraiment à cette fic Wink . Blague à part, ^je suis très touchée que tu considères mon histoire comme une référence en la matière. C'est un ÉNORME compliment que tu me fais là.
Encore merci à toi pour ta lecture ! rosoiù

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Ectac.Philippe-Geluck.le-chat0214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal   Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Commentaires "Les armes licencieuses" de Zalzal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» guerriers / élus, armes, équipements.
» le grenier de virges armes
» Commentaires sur le Corbeau et le Renard... et les autres histoires et poésies...
» Le choix des armes #1 - règles, dates, scores.
» [AIDE] Comment mettre des commentaires sur le market ?
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady Oscar - André :: Fanfictions Lady Oscar. :: Fics sur Lady Oscar. :: Commentaires des fics.-