Lady Oscar - André
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Lady Oscar - André

Forum site Lady Oscar - La Rose de Versailles - Versailles no Bara - Berusaiyu no Bara - The Rose of Versailles - ベルサイユのばら
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et vous, quelle est votre place ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Silène
Bouton de rose
Bouton de rose
Silène

Age : 39
Nombre de messages : 749
Date d'inscription : 14/01/2010

Et vous, quelle est votre place ? Empty
MessageSujet: Et vous, quelle est votre place ?   Et vous, quelle est votre place ? EmptyMer 28 Déc 2011 - 0:31

J'ai écris ce petit texte ce soir, car les sentiments qui m'ont poussée à le sortir débordaient tout simplement. C'est ce même sentiment que je ressens à chaque fois qu'on se retrouve et cette même phrase que je dis à chaque fois. "Dans leurs bras je suis à ma place".
J'ai eu envie de le partager, j'espère que vous ne m'en voudrez pas. Et vraiment, j'aimerai savoir quand est ce que vous ressentez cette même chose.




Puisqu'il faut se trouver une place sur la terre, je choisis celle ci.




De Noël, je pourrais vous parler des lumières de la ville, des cadeaux offerts, de ceux reçus et des plats mangés. Je pourrais évoquer les larmes de ma mère, les bras de ma soeur, et de la douceur de cette veille de la nativité qui me renvoie en enfance. Ce soir la aussi j'étais là ou je devais être. Cependant c'est le surlendemain de ces fêtes de fin d'année, le 26 très exactement, que j'ai retrouvé cette sensation qui est mon oxygène.


Elle est ma meilleure amie, mon autre, cette bonne étoile rencontrée sur le perron de notre école primaire, à l'aube de mes six ans. Elle est ma foi inébranlable en l'amitié, la preuve vivante qu'il y aura toujours quelqu'un pour moi. Elle vit loin, cette âme soeur, ce cadeau envoyé pour me permettre de survivre à tout. Je ne la vois pas souvent, mais à chaque fois le rituel est immuable. Nous nous jetons dans les bras l'une de l'autre et nos os pourraient craquer d'être tant serrés. L'étreinte se poursuit encore et encore et chaque fois que nous nous éloignons c'est pour nous jeter à nouveau l'une contre
l'autre, assoiffées de ce contact, de cette présence, de cette chaleur qui nous lie par delà les années.


Nous avons passé l'après midi ensemble à faire chauffer la carte bleu, à essayer des vêtements, le nez dans la cabine de l'autre sans fausse pudeur.
Existe-t-il plus belle femme qu'elle ? Mon cœur en doute. Nous avons ensuite échangé quelques confidences autour d'un café avant de nous hâter chez un ami, rejoindre les hommes que j'aime (oui, c'est aussi une chanson de la rue ketanou que j'aime, et que j'écoute en boucle en écrivant ce billet)


Ils n'étaient pas tous là, mes hommes, mais deux entre eux suffisent à réveiller la magie qui coule entre nous. Une soirée raclette nous attendait, un peu
hors du temps, entre rires et tendresse. Étions nous les même à 15 ans quand, ensembles déjà, nous préférions les soirées restau aux nuits en boite ? Savions nous, quelque part au fond de notre inconscient que cette amitié que nous construisions était bâti pour défier le temps ? Si je pouvais aller souffler un mot dans l'oreille de l'adolescente perdue que j'étais à l'époque, je lui dirai de les regarder ces quatre ados montés en graine et d'avoir foi en eux, à défaut d'avoir foi en moi. Je lui dirai que la vie me ferait parfois tomber mais que leurs mains seraient toujours là, sans faille, pour me relever. Je lui dirai d'y croire, car même si moi je me trouvais insignifiante eux voyaient autre chose. Ces quatre garçons n'étaient pas destinés à passer dans ma vie comme des étoiles filantes. Je lui soufflerai que Bruel avait sans doute écrit pour moi cette chanson que j'aimais tant à l'époque.


Il y a cette avidité à se retrouver encore et encore, à croiser le regard de l'autre, à lire cette confiance infinie, ce bonheur d'être ensemble et qu'importe si demain les mondes s'effondrent. Parmi eux le même sentiment revient, obsédant. Je suis à ma place. Dans leurs bras, sous le feu de leur regard, dans l'éclat de leur rire, je me trouve exactement là ou je suis née pour me rendre. Ils sont ma destination et mon voyage.

La soirée terminée, Elle m'a ramenée chez moi. La nuit filait autour de nous, appelant le sommeil et les confidences. Il y a eu un « je t'aime », un « appelles moi demain, de l'autre bout du monde et je viendrai ». Il y a eu ce silence et ces bras qui une fois encore se sont mêlés, ces lèvres contre ma joue, appuyées si fort comme pour marquer ma peau puis mes lèvres contre sa peau à elle. Six mois se passerons sans doute avant que je ne la revois, mais quelle importance ? Elle me porte en elle, tout comme je la porte en moi.




Cet après midi mon Evidence est revenu me chercher, et nous avons entamé le chemin pour retourner chez nous, dans ce nid qui abrite notre vie. Je lui ai
parlé d'Elle, d'Eux, nous avons échangés nos cadeaux et avons passés la soirée l'un contre l'autre devant les flammes dansantes de la cheminée. Je sais que le jour de notre rencontre c'est la flamme allumée dans mes yeux quand je lui ai parlé d'Eux qui l'a poussé dans mes bras. Il a eu envie, lui aussi, d'être aimé comme j'étais capable de les aimer Eux. Suis je aussi à ma place dans ses bras à lui ? Bien évidemment, mais le sentiment n'est pas le même. Si je l'appelle "mon Evidence" ce n'est pas anodin. Contre son coeur rien ne peux m'arriver, il est mon phare, mon cap, mon havre. Reste la crainte de le perdre un jour, crainte que je ne ressens pas avec mes amis. Vivre à ses côtés est une chance que je savoure, comme si on risquait de me l'enlever un jour. Etre dans leurs bras était ma destination. Je ne saurai mieux expliquer cette nuance qui me semble pourtant si logique. Il sait la place qu'il tient dans ma vie, cet ensoleillement constant dont il est la cause, tout comme il connait l'importance qu'a l'amitié dans mon équilibre. Il dort à présent et je peux savourer les moments passés tout en anticipant les prochains.


Les hommes que j'aime,
mes hommes, vont faire le voyage dans quelques jours. Ils frapperont à notre porte le 31 au soir, pour passer à la nouvelle année ensemble, comme si souvent depuis notre adolescence. Nous avons tous 30 ans, cette année, les premières rides au coin des yeux, mais dans nos regards l'émerveillement reste intact. Cette nuit qui ne va pas tarder à arriver, je serai à nouveau exactement à ma place, dans leurs bras, dans le creux de leurs rires.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Et vous, quelle est votre place ? Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Et vous, quelle est votre place ? Empty
MessageSujet: Re: Et vous, quelle est votre place ?   Et vous, quelle est votre place ? EmptyMer 28 Déc 2011 - 23:10

Ce dont tu parles est magnifique, la façon dont tu le fais l'est plus encore. Une chance, un cadeau que la vie t'a fait très jeune. Un cadeau que tu nous fais en nous faisant partager ces émotions et ces moments précieux, avec cette merveilleuse plume que j'aime tant.

Un immense merci Et vous, quelle est votre place ? 1c28



Je n'ai pas répondu à la question que tu poses en intro : je suis sous le charme du texte ...
Revenir en haut Aller en bas
jarjayes80
Duc de Broglie
Duc de Broglie
jarjayes80

Féminin
Age : 49
Nombre de messages : 14385
Date d'inscription : 29/03/2011

Et vous, quelle est votre place ? Empty
MessageSujet: Re: Et vous, quelle est votre place ?   Et vous, quelle est votre place ? EmptyMar 21 Fév 2012 - 18:43

Je n'avais pas vu ce post en décembre. Je suis sous le charme de ton écriture, c'est joli et fluide. Et vous, quelle est votre place ? 801484

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Et vous, quelle est votre place ? Ban1010
Merci Aurore pour ce merveilleux kit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Et vous, quelle est votre place ? Empty
MessageSujet: Re: Et vous, quelle est votre place ?   Et vous, quelle est votre place ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Et vous, quelle est votre place ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Boyz’n the Hood, la loi de la rue .:DVDRip – FR:. excellent film alala, mon préféré, je vous le conseille ;)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady Oscar - André :: Réglement, Présentations, Espace détente. :: Espace Détente.-