Lady Oscar - André

Forum Lady Oscar - La Rose de Versailles - Versailles no Bara - Berusaiyu no Bara - The Rose of Versailles - ベルサイユのばら
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
maria
Capitaine
Capitaine
avatar

Féminin
Age : 31
Nombre de messages : 2003
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Jeu 3 Juin 2010 - 21:45

Chapitre 5 :

Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked
...
...
...
Ah d’accord…
...
...
...
Ouaip :silent:
...
...
...
Eh bah, ce scénario ne figurait pas parmi mes suppositions comme tu l’as vu… Razz
...
...faut que tu me laisses un petit temps pour comprendre ce qui s'est passé dans ce 5ème chapitre ! C’est… inattendu, c’est le mot !!!


:silent: Euhm… je ne sais pas quoi en penser parce que ça me plait comme fin autant que… y’a un truc qui coïnce.
Bon, on va faire dans l’ordre, ça va m'aider à réfléchir, peut-être.

Alors, début de chapitre :
Oooooooooooooooooooooooooooooooh ! Mais je la connais cette plaine de colza avec sa chappelle Very Happy !!! Petite coquine Wink !!! ce qui m’a tout de suite angoissée, d'ailleurs comme vision, ( juste après m'avoir fait rire !!) parce que ça signifiait qu’André se trouvait dans les parages pale . Donc, en fait, j’étais confortée dans l’idée que Alain avait attiré Oscar dans un traquenard ! affraid

Et en fait… bah non Razz … et pire que ça, le méchant n’est pas vraiment celui que j’imaginais !!! Ainsi donc la voilà la relation que tu voulais donner à Alain-Oscar… incroyable smilie ! surprenant smilie ! j’ai envie de dire magnifique :hyret: aussi parce que c’est une surprise totale !! et j’ai adoré cet événement inattendu :ytvbcx: ( parce qu’on ne peut pas pleurer Alain, il avait perdu sa raison de vivre, il n’avait plus de proches à aimer sur cette terre, c’est bien pour lui qu’il soit mort ! ).


J’ai adoré les pensées d’Oscar :mmlkjh: Tuer tous ceux qui sont suffisament fragiles pour risquer de faire paraitre une femme entre eux... c'est génial ! C’est une métamorphose très cohérente. Enfin, métamorphose... pas vraiment puisqu'elle reste une femme... En fait, la pauvre, c'est même pire qu'avant... parce qu'avant, elle détestait de voir toute seule. Maintenant, elle déteste se voir dans les autres, à tel point qu'elle doit tuer ce qu'elle voit !
Et finalement, c’est elle qui rejoint le club d’André. j'aime bien oscar en méchante, ça lui va bien aussi !! ( je suis complètement folle, hein rire ?)


Mais là vient ma gêne également. Parce que finalement, il n’y a pas cette confrontation que j'attendais entre Oscar et André… il y a une poignée de main Suspect Suspect Suspect et ça m’a complètement destabilisée. Disons que je ne m’imaginais pas qu’Oscar change d’avis par rapport à André et du coup lui aussi arrête ses projets la concernant et je ne m'attendais pas à ça non plus.
Ça m’évoque ce que tu avais fait à la fin de « Père, pardonnez-moi », entre Rainier et Marie. Tu voulais là aussi tout casser d’un coup pour nous assommer Question Eh bien, tu as plus que réussi !!!! on est, on ne peut plus dérouté Razz !! Du coup, ça m'empêche de râler, sinon, j'aurais râlé 👅 !!! Enfin... non, en fait, j'aurais pas vraiment pu râler...

parce que... en même temps, ce qui est déroutant en fait, c'est qu'on ne peut pas vraiment décrier ce final parce que il y a un troisième élément à rajouter :!: ( et non, je n’ai pas fini de parler Laughing !!) : c’est que c’est amusant, ton histoire ( bon, c’est un peu contradictoire mais ça m’arrive de temps de temps de temps de penser une chose et son contraire à la fois !). Parce que, avec ce final, André et Oscar redeviennent amis comme avant. C’est complètement insolite et du coup, c’est plaisant :lkioujy: . C’est original. Finalement, c’est un hommage à Oscar et André que tu as fait en montrant qu'unis dans le bien, ils le restent même dans le mal. Rien ne peut les séparer ( si c'est pas un hymne à l'amour, ça :sszazq: ! T'as bien caché ton jeu, Arlène, finalement, elle est super romantique, ta fic Wink !!)

Tu vois, ce qui me faisait bloquer c'est que je pensais que tu irais jusqu’au bout de la haine entre eux ( je pensais que Oscar tuerait André), c’est pour ça que j’ai ce sentiment dérangeant d’inachevé. Mais si tu l’as voulu exprès , ce dérangement, comme pour Rainier et Marie, je ne dirais rien… ( je râlerais dans ma tête 👅 Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Ven 4 Juin 2010 - 10:36

Merci Maria de m'avoir rendu tes impressions au fil de la lecture rosoiù
Et je suis ravie parce que tu as aimé :gyguy:
Et oui, j'ai fait cette fic comme un élastique que l'on tirerait pour qu'il revienne dans la figure du lecteur. Bouh que je suis vilaine rire2
En fait, je voulais éviter ce que l'on attendait spontanément et je voulais quelque chose qui frappe.
Le sentiment de vide est tout à fait voulu. Pour plusieurs raisons. Parce qu'en fait ce qui importe principalement c'est la transformation d'Oscar (le titre c'est ''féminité mortifée'' et je n'allais pas le changer, il fallait aller sur cette ligne). Donc une fois la transformation d'Oscar achevée, peu importe ce qui se passe après. Il fallait aussi que le lecteur en sorte aussi assommé qu'Alain (enfin presque xD). Et, une autre raison qui n'était pas tout à fait consciente quand j'ai écrit et que je n'ai vraiment comprise qu'après avoir écrit, en répondant aux commentaires en fait. J'ai tendance à penser que la haine s'accompagne d'une certaine désolation, un peu comme quand deux personnes se sont déchirés ou quand deux camps se sont faits la guerre, il ne reste plus que la vacuité de la désolation. C'est ça qui est en latence dans cette fin.

On m'a dit beaucoup de choses sur cette fic, mais pas qu'elle était romantique. Qui sait après tout ? :lklokl:

En tout cas, je suis ravie que ça t'ait plu (en lisant tes commentaires de début je me disais ''hmm, je crois que ça ne va pas lui plaire) :ytvbcx:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Sam 5 Juin 2010 - 19:16

Nicole a écrit:
Arlène a écrit:

Ça va ? Pas d’envie de meurtre à mon encontre j’espère lol! . C’est la première fois que je fais une fic aussi barrée…Et ben, je ne ferais pas ça tous les jours parce que noir c'est noir...


affraid
Une très "belle fin" effectivement. J'ai cru à un moment qu'Oscar allait remonté la pente grace à Alain.
Grave erreur de ma part. Pour moi la fin de ta fic, représente la mort d'André et Oscar. Comme quoi, ils sont toujours unis. Tu as su arrêter ta fic de façon très originale. Bien que cette fic soit très sombre, elle ne manque pas de "charme".

Je n'avais pas vu ton message, sorry Embarassed
Merci rosoiù , contente que ma fic, bien que sombre, t'ait semblé avoir du ''charme'' rire1
Revenir en haut Aller en bas
micka
L'ami de la rose
L'ami de la rose
avatar

Masculin
Age : 34
Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Mer 16 Juin 2010 - 14:59

y a vraiment un temps que je suis pas passé ici j'ai commencé avec la tienne est SUPERBE la fanfic merci j'attendais la suite et ...la fin la ou j'immaginé la suite ....^^
dommage c'est le seul lien ou je puisse lire tes fics puisque Excessfanfiction4ener ne marche pas chez moi bizzard ou c'est le ca de tt le monde ?

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

c'est fait,j'ai dévidé le cours de mes destins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Lionne
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
avatar

Féminin
Age : 51
Nombre de messages : 2609
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Mer 16 Juin 2010 - 19:22

Salut micka, ça faisait longtemps !!! Very Happy

Chez moi, je peux ouvrir excess sans problème...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Jeu 17 Juin 2010 - 16:41

MERCI Micka rosoiù Contente de te rencontrer Very Happy

Pour moi aussi excess s'ouvre sans difficulté. Désolée je ne vois pas ce qui peut t'arriver scratch
Ce n'est pas étonnant : je suis assez nulle en informatique Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
micka
L'ami de la rose
L'ami de la rose
avatar

Masculin
Age : 34
Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Jeu 17 Juin 2010 - 18:40

mes cheres miss pour moi hélas non sa marche pas j'ai crue qu'ils ont fermé le site mais bon dommage

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

c'est fait,j'ai dévidé le cours de mes destins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlys
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin
Age : 43
Nombre de messages : 4568
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Jeu 17 Juin 2010 - 22:35

Pour moi non plus, pas de souci de connection à excess, ni ce matin, ni ce soir.
C'est tout de même bizarre que tu ne puisses pas y accéder. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comtesse du Blabla
Général de Jarjayes père
Général de Jarjayes père
avatar

Age : 39
Nombre de messages : 3775
Date d'inscription : 08/06/2014

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Ven 13 Juin 2014 - 18:13

Et bé ... Tu parles d'une claque !
Mais bien écrit , très bien même . Cohérent , plausible ...
 applaudit 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Jeu 19 Juin 2014 - 13:26

Merciii !!!  rosoiù  rosoiù  rosoiù
Revenir en haut Aller en bas
Loufiction
Gagnantes concours Noël 2018
Gagnantes concours Noël 2018
avatar

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 23/05/2017

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Mer 24 Mai 2017 - 23:27

J'en reste sans voix. C'est extrêmement sombre et limite dérangeant.
Dérangeant dans la véracité des réactions et des descriptions.
J'avoue que la fin est un peu trop "barrée" pour moi mais ça n'en reste que la suite logique du reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Scrrubi
L'amour de la bonne chopine
L'amour de la bonne chopine
avatar

Féminin
Age : 18
Nombre de messages : 427
Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Sam 5 Jan 2019 - 7:44

Bon, par où commencer ?  Smile  C'est qu'il y a du pain sur la planche !
(pour de vrai, il y a tellement de choses que j'aimerais dire que je suis en plein bug, va falloir débrancher mon cerveau  Laughing )

Commençons par le plus simple, l'écriture, quoique que rien que sur ce sujet je pense que je pourrais écrire vingts pages. C'est magnifiquement écrit, si je devais faire la listes de toutes les phrases qui m'ont pris aux tripes (désolé pour cette expression peu ragoutante, humm)...bon ben déjà je crois que je réécrirais presque entièrement le premier chapitre  Smile   C'est intense, c'est juste, c'est maîtrisé pour que se soit à la fois poignant sans jamais tomber dans le misérabilisme ou l'excès de pathos ( et pourtant avec un sujet pareil...). Et moi qui adore les belles images évocatrices, je suis servie  Razz  
J'aime particulièrement la comparaison entre tanner le cuir, et pour André, tanner l'âme d'Oscar, c'est parlant et glauque à souhait, et l'image de la crucifixion de la féminité par son père, faut croire que j'ai un faible pour les symbolismes religieux. Dernier point, d'habitude j'ai du mal avec les textes qui utilisent beaucoup les point d'exclamation, d'interrogations et trois petits points, souvent je trouve que ça alourdit le texte sans apporter grand chose. Mais là, que nenni ! En lisant l'avais l'impression d'être immergée directement dans la tête des personnages, et finalement ça offre un ressenti de lecture supplémentaire, plus subtil, par exemple le premier chapitre qui commence sur une impression de rage, de colère, de férocité, et qui s'achève sur des phrases déclaratives courte et incisives : la détermination froide. Pareil pour le dernier chapitre, tout va bien, et puis d'un coup , bam, surenchère de !!!! et de ???? et on est attrapé par la folie d'Oscar. Pareil pour les lettres capitales, j'adore le nouvel impact que cela donne aux mots, d'autant plus que le même effets visuel n'a pas du tout la même signification pour AU VIDE (les métamorphoses ? geek ) et AVEC SUCCES, l'un me donnant l'impression de vertige et d'angoisse, l'autre de exultation démente. Et je crois vraiment qu'il faut que je m'arrête parce que je suis en train de me transformer en ma prof de français :p
   
Passons au reste. Ce qui est intéressant, c'est que c'est un texte que j'ai découvert à 13 ans et que je n'ai plus lu ensuite jusqu'à maintenant, et que du coup en l'espace de cinq ans je n'ai plus du tout la même approche du fonds. Par exemple, sur le thème prédominant de la dualité homme/femme, sur lequel je n'avais eu aucun mal mais que maintenant j'ai plus de mal à concevoir. Néanmoins, le cheminement de pensées d'Oscar me parait toujours aussi cohérent et bien fait en regard de l'éducation qu'elle a reçue. En plus c'est cool, ça rejoint notre discussion sur "Entre tes lignes"  Razz  Tou hé liai ! J'aime beaucoup la finesse de traitement de la psyché Oscar. C'est fou, parce qu'on a une palette d'émotion et de caractéristique qui peuvent sembler contradictoires, et pourtant tout s'imbrique et coexiste avec sens : d'abord la rage et l'orgueil, après l'amertume, qui devient l'angoisse et la peur, et puis, une parenthèse d'optimisme, d'empathie, on a l'impression de retrouver Oscar plus équilibré... et enfin, on bascule dans la folie. D'ailleurs, je ne sais pas si on te la déjà dit (il me semble l'avoir déjà lu quelque part...), mais l'évolution d'Oscar me fait penser aux étapes du deuil : le dénie/la rage dans le premier chapitre, la négociation puis la dépression dans le second, et l'acceptation dans le dernier, acceptation...de sa propre mort, je dirais ? Parce que vu qu'André finit par avoir une main mise totale sur elle...
André tiens, parlons en. Je l'adore !  Razz Si, si, c'est pas une blague, et j'ai même pas abusé de  pilulesmarinaa: , 'fin pas plus que d'habitude quoi  Very Happy Quand on atteint un tel niveau de sadisme et de psychopathie, c'est à la limite de l'art ! Lui il n'évolue pas beaucoup : ça reste du début à la fin un grand malade, au moins on est fixé. Par contre, ce qui est sympa avec lui c'est qu'il devient de pire en pire au fil des chapitres, un peu comme un pokémon en définitif  Smile  Blague a part, j'apprécie énormément que tu ai pris ce contre pied, risqué en plus parce que j'ai l'impression qu'à l'époque y'avait vraiment un fanbase plus hardcord d'André que maintenant, au moins là il assume totalement ses actes. Je pense même que j'aurais pas réussi une fic où il se repend ensuite, parce que même avec les justifications les plus travaillées, je crois que j'aurais pas réussi à lui trouvé des excuses, et j'aurais fini par m'énerver toute seule devant mon écran comme une gogole. Y'a des crimes, vraiment, je peux pas. 
Rien que lire ce passage où il songe à ce qu'il a fait, même si finalement ce n'est pas cru ou très explicite, ça m'a retourné le coeur  pale   
Du coup, là, on est pas obligé d'avoir de la peine et de l'empathie pour lui, on peut juste l'apprécier comme le c**** qu'il est (le mot caché c'est concombre, bien sûr ). Donc au final, j'ai envie de faire un gros câlin à Oscar et en même temps de félicité André pour avoir réussi son coup, cette fic est en train de me déglingué la tête  Laughing

Et enfin, y' a un dernier point que j'aimerais souligné, c'est la qualité de la narration. Rien que le premier chapitre, ça me plait beaucoup que ce ne soit pas un déroulement linéaire, mais que ce soit Oscar, à cheval, qui ressasse ses souvenirs, qu'il y des sauts entre le passé et le présent. Ensuite, je dois dire que je suis encore et toujours bluffé par le fait que tu ai écrits sans avoir déjà tout prévu à l'avance. Dis moi, je peux le trouver où ton programme qui tourne en fond dans ta tête, j'aimerais avoir le même Very Happy  C'est juste fou, c'est comme pour "Valse ect..." En lisant le final on a l'impression qu'il était déjà écrit dès le premier chapitre. Et puis encore une chose, j'ai adoré ce crescendo dans la folie et dans le noir. Exemple, au chapitre deux, on se rends compte qu'Oscar est traumatisé par ce qu'elle a vécu, donc de base c'est pas très joyeux, mais en plus, juste après, on apprend que c'est André qui distille le parfum, et on grimpe encore un pallier d'horreur. De même pour le final, on a vu Oscar très mal en point redevenir plus tranquille en apparence, faire des blagues avec Alinou (les mêmes interactions entre ses deux là que dans "Entre tes lignes", c'est incroyable, on dirai que ça à été écrit par le même auteur  !Smile), le ciel est bleu, les oiseaux chantent...et là, catastrophe, Oscar pète un plomb, prisonnière de son état d'esprit du chapitre premier. La boucle est bouclé.

Voila, je crois que j'ai dit à peu près tout ce que j'avais à dire, c'était pas gagné parce que c'était le foutoir la dedans. ça me fait tout drôle de commenter, quand je l'ai lu pour la première fois, j'étais loin d'imaginer que j'aurais l'occasion d'en parler avec l'auteur des années plus tard  Razz Mine de rien, c'est un texte qui m'a pas mal marqué. La preuve, si j'ai voulu revenir dessus aujourd'hui en particulier, c'est parce que je me suis rendus compte que "Douce nuit...Sainte nuit..." en es beaucoup inspiré. St Just par exemple, je suis sûre que je me suis inspiré du souvenirs que j'avais d'André dans cette fic, et pareil, le coup d'Oscar qui se sent étouffer en présence d'André, ça vient très certainement de là.

Donc merci  rosoiù rosoiù rosoiù
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1724
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Sam 5 Jan 2019 - 14:43

Je commence à répondre maintenant, mais je n'aurai pas le temps de finir. Donc j'éditerai dans la journée pour terminer Wink 

Merci à toi, Scrubbi  rosoiù rosoiù rosoiù C'est faire beaucoup d'honneur à mon texte tout ce que tu m'écris. J'en suis flattée, troublée, émue, un mélange de tout cela. 
D'abord sur la forme. Figure-toi que je suis comme toi, je n'aime pas les textes qui utilisent une profusion de points d'exclamation, d'interrogation ou de suspension.Idem pour
 l'utilisation des lettres capitales. Je  trouve que ça alourdit le texte, et souvent j'y vois la marque de quelqu'un qui ne maîtrise pas encore son écriture. Et pourtant, j'en utilise parfois une bonne caisse à certains endroits. Oui, on est contradictoire parfois  :mdrmor:Il m'arrive en relisant (parce que maintenant je me relis) d'en enlever ou de me demander si c'est justifié. Si je me remets dans la tête du personnage, c'est-à-dire que si en écrivant "j'entends" sa voix en train de dire le texte, souvent, j'ai l'impression que ça l'est. Donc ce que tu me dis me rassure et me fait du bien. Ouf, ça va finalement cette histoire de ponctuation  Very Happy
De façon plus large sur la forme maintenant. Oui, c'est exactement ce que tu décris, sur l'utilisation des lettres capitales notamment. ça donne le sentiment d'un commentaire de texte comme on nous en demandait en cours lorsque j'étais jeune. ça fait bizarre (et plaisir en fait)de voir son texte commenté comme ça, parce qu'en écrivant, on ne dissèque pas autant, c'est plus intuitif. 

Sur le fond, j'y reviens en éditant quand je repasserai tout à l'heure Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1724
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Dim 6 Jan 2019 - 20:10

Sur le fond (je coupe en deux messages finalement parce que si j'édite le premier, je ne vois plus ce que tu as écrit, ce qui est compliqué pour répondre Laughing  ). 
La dualité homme/femme. En fait, avec Oscar on a un personnage qui est intéressant du point de vue de l'identité genrée, et effectivement, il faut certainement l'envisager au-delà d'une conception binaire masculin/féminin. Cela dit, ce n'est pas toujours simple à imaginer et encore moins à mettre en récit, donc parfois la valeur sûre c'est de rester sur quelque chose d'assez basique, ce que j'ai fait dans ce texte  Smile
 
Tu as raison, on a les étapes d’un deuil dans ce texte, une sorte de deuil d’elle-même qui finit sur une sorte de mort où elle bascule dans la folie et rejoint André dans son délire. C’est justement ce qui m’a donné envie de faire une suite parce qu’il y a une façon de faire évoluer encore les personnages, et notamment Oscar par rapport à André et inversement. Enfin, il faut juste que je l’écrive, rien que ça Smile
Dans ce texte, on a en effet un André qui sort totalement du script de base. Mais bizarrement, même à l’époque où j’ai écrit ce texte, l’accueil a été bon. Pour camper ce personnage, je m’étais un peu inspirée du psychopathe dans le tome 1 de Millénium. Et effectivement en lisant ton St Just dans « Douce nuit… Sainte Nuit » (au passage, je viens de remarquer les points de suspension dans ton titre, et je trouve qu’ils vont très bien, je dois être accro Very Happy ), j’avais pensé à cette interprétation-là d’André. Comme quoi  Smile
Oui, bien évidemment, j’avais bien lu concombre, quoi d’autre ?  Smile
Merci beaucoup pour ce que tu me dis de la narration. Sur le moment, j’ai écrit comme ça au feeling, mais c’est vrai sur le premier chapitre, ça fonctionne avec des aller-retours entre passé et présent. Et oui, j’avais à la base écrit un OS, puis ça a plu, j’ai envisagé la suite, et ça a donné ça^^ D’ailleurs, Marina et Petrina avait également proposé leurs versions. On a eu trois textes totalement différents et très intéressants. Mon programme qui tourne en fond ? Je veux bien te le prêter, encore faudrait-il que je sache ce que c’est. Il me semble parfois assez indépendant. Il m’entraîne sur un truc, puis sur un autre. Dans « Entre tes lignes », c’est pareil, j’ai une narration par petites touches, on apprend un truc, puis un autre sur tel ou tel événement. C’est curieux cette façon de venir comme ça, presqu’à l’improviste, et de faire sens quand on fait passer par l'écrit. Du moment que ça fonctionne, pas besoin de comprendre, peut-être même qu’il ne vaut mieux pas  Wink
Ce que tu me dis sur ta découverte de ce texte et le fait d’en parler des années après avec l’auteur, ça me fait penser à ma propre découverte de « Lettres de Guerre » de Silène il y a environ 10 ans. C’est un texte qui m’a énormément plu et beaucoup marquée. C’est certainement ce qui m’a donné envie de faire des fics également, mais sans vraiment oser sur le moment. Je me suis lancée un peu plus tard (enfin quelques mois  plus tard  Smile ). Je me souviens de cette lecture comme d’un vrai choc. J’avais adoré, et je m’étais dit quelque chose comme ça : « ah oui, il y a des gens qui écrivent vraiment très bien !! J’aimerais bien savoir faire ça »  Very Happy
Ah oui, sur les échanges Oscar/Alain, on retrouve bien la dynamique d’ « Entre tes lignes », je n’arrive pas tellement à les envisager autrement, du moins pour l’instant. Je dois avoir quelques idées fixes  Smile
J’ai aussi envie d’ajouter autre chose : c’est un texte que j’ai écrit assez facilement mais qui m’avais laissé un drôle d’impression sur le moment. Un certain malaise (rien d’étonnant vu le sujet Smile ), et j’avais préféré ne pas chercher à imaginer une suite sur le moment parce que c’est difficile de porter un soi quelque chose d’aussi sombre. Je pense qu’aujourd’hui je maîtrise mieux les moments où j’entre dans un texte et où j’en ressors, c’est pourquoi je m’autorise à penser un peu à une suite de temps en temps, pour après « Entre tes lignes » ou si j’ai envie de faire une pause à un moment. ça viendra à un moment ou à un autre, même à une vitesse d' lenteur  Very Happy
J’arrête là et je poste avant de faire un vrai journal  Very Happy
Non, non, j’ajoute encore quelque chose : c’est pensant à ce que tu m’as écrit dans ce commentaire que j’ai enfin trouvé l’élément qui me manquait pour enclencher vraiment la suite  Smile Donc merci mille fois, vraiment  rosoiù rosoiù rosoiù

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrrubi
L'amour de la bonne chopine
L'amour de la bonne chopine
avatar

Féminin
Age : 18
Nombre de messages : 427
Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Dim 6 Jan 2019 - 23:39

Chouette, on va avoir une suite  rire1 rire1
Bon, alors il faut que je commence dès maintenant à constituer ma réserve de  pilulesmarinaa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1724
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Mar 8 Jan 2019 - 17:24

Scrrubi a écrit:
Chouette, on va avoir une suite  rire1 rire1
Bon, alors il faut que je commence dès maintenant à constituer ma réserve de  pilulesmarinaa...
Moi aussi, pour l'écrire  rire2

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   

Revenir en haut Aller en bas
 

Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Commentaire sur "la Bandaison"
» Commentaire sur "Croisements" (G)
» Commentaire sur "Quelques évolutions des langues indo-européennes "
» Commentaire fiction "L'évasion"
» Commentaire/Critique --> "Be yourself, no matter what they say"
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady Oscar - André :: Fanfictions Lady Oscar. :: Fics sur Lady Oscar. :: Commentaires des fics.-