Lady Oscar - André

Forum Lady Oscar - La Rose de Versailles - Versailles no Bara - Berusaiyu no Bara - The Rose of Versailles - ベルサイユのばら
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un petit rien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marina Grandier-Jarjayes
Comtesse de Polignac
Comtesse de Polignac
avatar

Féminin
Age : 25
Nombre de messages : 4053
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Un petit rien   Mer 13 Juin 2018 - 19:14

Disclaimer : Lady Oscar/La Rose de Versailles est l'oeuvre de Riyoko Ikeda.


Résumé :  L'ennui de la cour avait un mérite : un rien amusait la reine.


Note de l'auteur : Cette vignette est une réponse au défi n°25 de la page Facebook « Bibliothèque de fictions ». Les conditions imposées étaient : Cent mots minimum, inclure les mots « chemin », « connaître », « porte », « pratique » et « jour ».




Un petit rien


Suivie par ses dames de compagnie, Marie-Antoinette soupira. La vie à Versailles était d'une monotonie ! Rien n'avait changé depuis une lettre qu'elle avait écrit  à sa chère maman lors de ses premiers jours à la cour de France :


Je me lève à neuf heures, on m'habille, je dis mes prières du matin. Ensuite, je déjeune et de là, je vais chez mes tantes. A midi, ils arrivent tous ! Je mets mon rouge, je me lave les mains devant tout le monde. Mes journées sont bien remplies ! Je ne lis rien, je ne fais rien de mes dix doigts et cependant je suis occupée au point de ne savoir où prendre une minute. Ensuite, les hommes sortent, les dames restent, je m'habille devant elles.


Ce chemin pour aller voir les tantes de son mari, elle pouvait y aller les yeux fermés. Jour après jour, c'était la même ritournelle, le même air, c'en était à se demander si vivre à Versailles, ça n'était pas vivre un jour éternel. Connaître l'Etiquette était bien plus vital que connaître les principes pour être un être humain doté de décence et de dignité. On s'étonnait qu'elle se noyait alors dans une frénésie de frivolité.


- Mon amie. Dit soudain Madame de Polignac, la tirant de sa rêverie. Vos cheveux.


Voyant la raison de l'inquiétude de sa favorite, elle eut un sourire et un trait d'esprit :


- Eh bien, soyons polies et faisons lui la révérence.


Son cher Léonard avait des doigts de magicien pour ce qui concernait les cheveux mais même si ces poufs étaient des œuvres d'art, quand le sommet dépassait largement le linteau de la porte, c'était tout de même bien moins pratique pour se déplacer.


FIN

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mademoiselle-renegade.skyrock.com/
 

Un petit rien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les expressions locales
» Janvier 2004: Le dieu des petits riens de Arundhati Roy
» sang pour figurines avec 3 fois rien !!!
» [MANIF] Grand Meeting Aérien de la Ferté-Alais
» Un petit bout de nous (Pierre WATTEBLED)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady Oscar - André :: Fanfictions Lady Oscar. :: Fics sur Lady Oscar. :: "Petits Pamphlets"-