Lady Oscar - André

Forum Lady Oscar - La Rose de Versailles - Versailles no Bara - Berusaiyu no Bara - The Rose of Versailles - ベルサイユのばら
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "Souvenirs" Par Emeralda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 1909
Age : 34
Date d'inscription : 31/08/2005

MessageSujet: "Souvenirs" Par Emeralda   Sam 24 Déc 2016 - 17:34

"Souvenirs"
 
Par Emeralda
 
 
 
 
« Comment décrire cet instant unique ? Comment trouver les mots justes pour évoquer cette apparition ? C’est impossible, ma tête est vide, les phrases vaines, seuls mes yeux la revoient tel qu’elle était… belle, impérieuse, farouche et surtout sauvage ! Ses yeux tels deux saphirs brillaient d’un éclat sans pareil, ses cheveux blonds flottaient au vent… Tout dans son attitude révélait sa véritable nature : un être extraordinaire comme on n’en rencontre jamais ! Elle avait une allure féline et semblait toujours prête à bondir. Elle n’avait pas besoin de vous parler. Toute sa personne inspirait le respect voir même de la crainte. D’un seul regard, elle pouvait vous terrasser sur place ou au contraire faire de vous l’homme le plus heureux du monde. Elle était un mélange de feu et d’eau qui couvent. Peut-être était-elle même un peu sorcière car comment expliquer son emprise sur les personnes qui l’entouraient ? Combien aurait donné leur vie pour elle ? … Et je sais de quoi je parle, je faisais partie de ces hommes-là ! Je n’ai pas su trouver grâce à ses yeux mais qu’importe ! … Sans doute n’étais-je pas à la hauteur de ses espérances ou alors son cœur était déjà pris…
 
Tu as eu de la chance, toi, de la voir baisser sa garde, de s’abandonner, baisser sa garde dans tes bras…J’espère que tu as su la rendre heureuse. Elle avait tant à donner mais mériter tout autant de recevoir. As-tu pu canaliser sa fougue ? As-tu su la mener vers le plaisir unique de ne former plus qu’un ? Je le souhaite de tout mon être…
 
Je ne t’ai jamais vraiment aimé car je crois que j’étais jaloux de l’attention qu’elle te portait, mais comme tu leur as toujours été fidèle, je crois que ma rancœur s’est évanouie. Tout comme toi, je ne voulais que son bonheur. Continue à veiller sur elle car là où je suis, je reste impuissant… »
 
Le vent se leva comme pour le saluer. Sa chevelure gris cendrée vint lui fouetter le visage. De sa main gauche, il repoussa les mèches rebelles. Des larmes silencieuses coulaient le long de ses joues. Il resta encore un moment ainsi, immobile devant ces deux tombes parfaitement identiques. Il finit par s’agenouiller devant l’une d’elles et y déposa un énorme bouquet de roses blanches. Il se piqua avec une des épines. Le sang perla puis coula long de sa main. L’homme sourit…
 
« Il faudra donc que je souffre jusqu’au bout ? Comme vous êtes parfois cruelle Oscar… »
 
Une femme sans nul doute très belle mais aussi sans réelle personnalité s’approcha de l’homme qui semblait s’être figé devant ces tombes. Elle s’arrêta à quelques pas de lui. Quelque chose l’empêchait de trop s’approchait. Elle prit une grande respiration et osa l’interpeller :
 
- Je crois qu’il vaudrait mieux y aller maintenant.
 
Seul le silence lui répondit. Après quelques minutes elle reprit :
 
- M’avez-vous entendu Monsieur ?
 
L’homme se retourna visiblement très abattu. Son regard se porta sur cette femme qui était la sienne. Cette vision ne lui apporta aucun réconfort.
 
- Pourquoi êtes-vous venue me déranger ?
 
- Voilà plus d’une heure que vous n’avez pas bougée. J’étais inquiète pour vous…
 
- Une heure déjà…Comme le temps passe vite en sa compagnie…
 
- Me direz-vous un jour qui sont ces personnes ?
 
- Vous ne comprendriez pas madame…
 
Cette fois la jeune femme n’y tint plus et se mit véritablement en colère :
 
- Qui était-elle ? Que vous a-t-elle fait pour que vous soyez ainsi ? Qu’avait-elle plus de moi, votre épouse ? Allez-vous répondre ? Je hais cette femme pour tout le mal qu’elle vous a fait et vous fait encore !! Je la hais ainsi que son compagnon…
 
Une gifle magistrale lui coupa la parole et manqua de la renverser
 
- Madame vous ne savez pas ce que vous dîtes ! Reprenez-vous vous êtes risible ! Ne parlez plus jamais devant moi d’Oscar et d’André en ces termes où il vous en cuira. Vous ne les avez pas connus, vous ne savez pas quelle fut leur vie, ni même leur…mort ! … Si vous tenez un peu à moi, madame, sachez respecter au moins leurs mémoires. Un jour je vous dirais peut-être qui ils sont mais pour le moment vous n’êtes pas prête !
 
L’homme s’éloigna sans rien ajouter laissant seule la jeune femme. Elle pleurait…
 
- Pardonnez-moi Girodelle…

 


Fin.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***


http://www.ladyoscar-andre.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ladyoscar-andre.com
 

"Souvenirs" Par Emeralda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» mes souvenirs
» Souvenirs, souvenirs et Noël...
» [Divers Madagascar] Souvenirs de Madagascar
» tant de souvenirs de 1977 a partager. mecanicie 77-78
» [Campagnes] Souvenirs de mon arrivée au camp d’Arué à Tahiti
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady Oscar - André :: Fanfictions Lady Oscar. :: Autant emporte le vent.... / Fics étrangères Lady Oscar :: Fics Lady Oscar tous public-