Lady Oscar - André

Forum Lady Oscar - La Rose de Versailles - Versailles no Bara - Berusaiyu no Bara - The Rose of Versailles - ベルサイユのばら
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Scrrubi
L'ami de la rose
L'ami de la rose
avatar

Féminin
Age : 17
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Mar 18 Sep - 16:34

Les martiens, je vous dit !  alien 

Héhé, je suis bien contente d'avoir eu la ref Razz  Faut dire que ces une des fics Lo qui m'a le plus marqué. J'adore ce genre d'ambiance magique et mystérieuse à la fois, avec des personnages comme Charlotte qui ne se départissent jamais d'une aura de secret. Et puis je me souviens avoir aimé qu'il s'en dégage une sensation de fraîcheur, de sensualité estivale, que je trouve qu'on retrouve dans plusieurs de tes fictions.
Bon, du coup je la rajoute sur la listes des histoires que j'ai lu de toi et qu'il faudra bien que je commente un jour où l'autre, avant que Azheimer/le vortex spatio-temporel/la CIA me le fasse définitivement zapper!
 Pour la petite histoire, à chaque fois que je relisais une de tes histoires postléninienne,  je me disais "ahlala, c'est trop bête qu' Arlène ne soit plus sur le forum!"

... Rolling Eyes 

Voila, voila...
Pourtant c'était pas dur à deviner, hein :  Arlène, Lénie... J'aurais pu me douter de quelque chose maiiis...non. 
La vraie blonde de service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loufiction
Rose éclose
Rose éclose
avatar

Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2017

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Mar 18 Sep - 17:18

Euh j'avoue ... moi non plus je n'avais rien capté :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1383
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Mer 19 Sep - 13:46

Scrrubi a écrit:
Les martiens, je vous dit !  alien 

Héhé, je suis bien contente d'avoir eu la ref Razz  Faut dire que ces une des fics Lo qui m'a le plus marqué. J'adore ce genre d'ambiance magique et mystérieuse à la fois, avec des personnages comme Charlotte qui ne se départissent jamais d'une aura de secret. Et puis je me souviens avoir aimé qu'il s'en dégage une sensation de fraîcheur, de sensualité estivale, que je trouve qu'on retrouve dans plusieurs de tes fictions.
Bon, du coup je la rajoute sur la listes des histoires que j'ai lu de toi et qu'il faudra bien que je commente un jour où l'autre, avant que Azheimer/le vortex spatio-temporel/la CIA me le fasse définitivement zapper!
 Pour la petite histoire, à chaque fois que je relisais une de tes histoires postléninienne,  je me disais "ahlala, c'est trop bête qu' Arlène ne soit plus sur le forum!"

... Rolling Eyes 

Voila, voila...
Pourtant c'était pas dur à deviner, hein :  Arlène, Lénie... J'aurais pu me douter de quelque chose maiiis...non. 
La vraie blonde de service.


Si les martiens et la CIA s'en mêlent, alors là  rire2

Ce que tu décris des Toits de Versailles (en V2) est exactement ce que j'aime dans cette fic. On est totalement dans quelque chose entre le magique et l'onirique, sans être pour autant dans la science-fiction. C'était un texte que j'avais écrit en plein été, comme une sorte de rêverie. 
Je suis heureuse d'apprendre que l'on retrouve cette sensation de fraîcheur et de sensualité estivale dans d'autres de mes fics parce que c'est une dimension que j'aime bien explorer. 

En fait, si j'ai bien compris, quand tu lisais certains de mes textes sous le pseudo Lénie, tu te disais que c'était dommage qu'Arlène ne soit plus sur le forum. C'est excellent  rire2

Ce n'est pas forcément si évident que ça de faire le lien entre les deux pseudos. Après tout, deux personnes peuvent prendre des pseudos proches, surtout si elles ont des imaginaires assez similaires. J'aurais sans doute dû expliquer explicitement qu'Arlène = Lénie. Je le dis quand je retrouve un membre que j'ai connu sous mon premier pseudo, comme je l'ai fait il n'y a pas très longtemps avec Silène ou Liberta, mais pas forcément aux autres^^ Certainement parce que j'ai dû changer de pseudo après un incident assez désagréable (mes différents comptes sur Internet avaient été piratés et le plus simple était de les fermer pour en ouvrir d'autres) dont je n'aime pas trop me souvenir. Remercions la note de la nuit qui a permis de faire le lien  Wink

Loufiction a écrit:
Euh j'avoue ... moi non plus je n'avais rien capté :p

Certainement parce que je n'en ai pas vraiment parlé non plus  Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Victoire
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
avatar

Féminin
Age : 46
Nombre de messages : 2545
Date d'inscription : 24/07/2016

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Sam 22 Sep - 18:33

Une belle entrevue entre Alain et Oscar, et un éclairage  intéressant sur le pourquoi du comment de cette histoire de fusil de la part du supérieur d'Oscar. Il est vrai que la coïncidence entre le refus de se marier et l'histoire de Lassalle est troublante, et encore une fois magistralement retranscrite. Et l'entretien avec Alain est tout en finesse et en retenue. j'aime bien la manière dont Alain s'adresse à Oscar, rassurant, réconfortant et en même temps ayant le soin de son bien-être tout en n'oubliant surtout pas André. Merci Lénie Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liberta
Soldat André
Soldat André
avatar

Féminin
Age : 44
Nombre de messages : 1896
Date d'inscription : 13/06/2010

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Dim 23 Sep - 4:47

Tu décortiques avec brio les pensées et les doutes si rares d'André; moi aussi je me suis demandée si Oscar avait bel et bien dénoncé Lasalle ou si c'et la maréchaussée qui avait enquêté. Ta vision des choses est plausible: voir Oscar agir avec couardise est certes rare mais tout à fait humain.
Ca n'en est que plus touchant. Tout comme Alain...

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

[size=9][/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Victoire
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
avatar

Féminin
Age : 46
Nombre de messages : 2545
Date d'inscription : 24/07/2016

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Dim 23 Sep - 5:51

Lénie, tu te fondes sur la VF pour cet épisode je suppose. Parce que la VO ne fait pas mention de la possible culpabilité d'Oscar et suggère donc une enquête de la maréchaussée Wink Personnellement je préfère la VO mais pour ta fic, il est effectivement plus pertinent de prendre la version française, ça donne la possibilité à André de douter, c'est rare et intéressant sur le plan dramatique Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1383
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Dim 23 Sep - 10:29

Lady Victoire a écrit:
Une belle entrevue entre Alain et Oscar, et un éclairage  intéressant sur le pourquoi du comment de cette histoire de fusil de la part du supérieur d'Oscar. Il est vrai que la coïncidence entre le refus de se marier et l'histoire de Lassalle est troublante, et encore une fois magistralement retranscrite. Et l'entretien avec Alain est tout en finesse et en retenue. j'aime bien la manière dont Alain s'adresse à Oscar, rassurant, réconfortant et en même temps ayant le soin de son bien-être tout en n'oubliant surtout pas André. Merci Lénie Wink

Merci Lady Victoire  rosoiù 
Pour la coïncidence, je la trouve également troublante. Je sais que proximité ne signifie pas causalité, mais j'ai trouvé intéressant d'exploiter le fait que c'était possible d'interpréter les choses de cette façon. 
Pour travailler cet aspect d'Alain, je m'inspire de son comportement avec Diane. Je me suis demandé ce que ça pourrait donner si on appliquait cet aspect de sa personnalité à sa relation avec Oscar. Et donc ça donne quelque chose comme ce qu'on a dans cette entrevue  Wink Je suis heureuse que tu aies aimé  rosoiù

liberta a écrit:
Tu décortiques avec brio les pensées et les doutes si rares d'André; moi aussi je me suis demandée si Oscar avait bel et bien dénoncé Lasalle ou si c'et la maréchaussée qui avait enquêté. Ta vision des choses est plausible: voir Oscar agir avec couardise est certes rare mais tout à fait humain.
Ca n'en est que plus touchant. Tout comme Alain...

Merci Liberta  rosoiù
Oui, j'ai voulu insister sur le côté humain d'Oscar. Je pense que c'est important de ne pas en faire un personnage totalement héroïque et désincarné, parce que ça donne ensuite plus de poids aux choix qu'elle fait par la suite. ça permet de mieux en ressentir la difficulté et donc de faire ressortir le courage que ça lui demande. Parce que sinon on se dit quelque chose comme "oui, c'est admirable, mais bon, c'est Oscar, c'est normal, elle est irréprochable et héroïque tout le temps, donc c'est facile pour elle". Pour moi, de tels choix de ne sont jamais simples pour personne, et personne n'est héroïque de nature, ce sont les choix auxquels on fait face, parfois avec beaucoup de difficultés, qui font le courage.  
Et puis, ça permet aussi de rappeler qu'Oscar ne se révolte pas sans arrêt non plus. Il y a des moments où elle sait plier. Par exemple, quand elle revient d'Arras et qu'elle s'aperçoit qu'aussi injuste que soit ce qu'elle a découvert, elle se heurte à un mur, notamment parce que Marie-Antoinette est bien plus passionnée par ce que lui propose Mme de Polignac que ce qu'a à lui dire Oscar sur le sort du peuple. 
Et puis, il y a une part d'Oscar qui a été éduquée pour obéir aux ordres et pour servir le roi avant tout. Et c'est ce qu'elle fait en communiquant le nom de Lassalle, mais uniquement parce que le duc le lui demande, sinon elle n'aurait rien dit. Enfin du moins, on peut l'interpréter ainsi. 
Et, ça permet aussi d'avoir une interprétation d'André avec une nuance supplémentaires : des doutes sur ce qu'a fait Oscar et un désaccord avec son comportement. Je trouvais que c'était intéressant à développer  Wink
Je suis heureuse que cette façon de présenter les choses t'ait plu  rosoiù

Lady Victoire a écrit:
Lénie, tu te fondes sur la VF pour cet épisode je suppose. Parce que la VO ne fait pas mention de la possible culpabilité d'Oscar et suggère donc une enquête de la maréchaussée Wink Personnellement je préfère la VO mais pour ta fic, il est effectivement plus pertinent de prendre la version française, ça donne la possibilité à André de douter, c'est rare et intéressant sur le plan dramatique Wink
Oui, je m'appuie bien sur la VF pour ce chapitre. 
J'ai eu envie de proposer quelque chose où on voit ce qu'Oscar a éprouvé de devoir donner le nom de son soldat, parce qu'elle ne pouvait pas faire autrement, à moins de refuser radicalement et de risquer une sanction exemplaire. Je crois qu'elle s'est dit qu'il n'y avait plus rien à faire pour protéger son soldat, parce que le duc savait que le fusil venait de l'armurerie de sa compagnie, et que donc c'était forcément un de ses hommes. 
J'ai aussi trouvé intéressant de montrer un André capable de douter d'Oscar (tout en cherchant à comprendre) et d'être en désaccord avec elle, soucieux pour une fois que quelqu'un d'autre que d'elle. ça lui donne plus d'épaisseur, je trouve. 
Et puis, ça me permettait de faire quelque chose qui ressemble à une dispute de couple alors qu'ils n'ont jamais eu la possibilité d'en avoir, avec Alain en médiateur. Et j'ai trouvé ça intéressant et pour la dynamique Oscar/André, et pour la place d'Alain dans ce qui est devenu un triangle amoureux, du moins celle qu'il a en ce moment dans ma fic. 
Et puis (et oui, encore un  Laughing ), je trouvais assez cohérent que le duc ait eu envie de se venger de l'histoire du bal, en dépit de "l'amicale pression" du père d'Oscar dit d'un ton mielleux qui te laisse penser que "ouais, bof... hum". À le voir dans l'animé, c'est un personnage assez imbu de lui-même, qui a beaucoup de pouvoir et peu habitué à être défié ou contré, donc ça me semblait logique qu'il lui ait gardé un chien de sa chienne. En plus, c'est une façon de lui dire "tu vois, finalement, tu as beau faire la maligne, tu n'es pas si bonne que ça comme commandant, regarde ce qui se passe dans ta compagnie, juste sous ton nez, tu as voulu rester dans l'armée, ok, assume maintenant". 

Sur ma façon d'utiliser les différentes versions à présent. Dans cette fic, j'utilise en priorité la VF (c'est notamment pour l'indiquer au lecteur que je retranscris des propos de l'animé, pas uniquement, aussi pour qu'un lecteur qui serait resté éloigné de LO un moment s'y retrouve) quand son sens ne suffit pas ou qu'on perd vraiment trop en signification, généralement je mixe les deux. Souvent, c'est possible. 
Et parfois, il m'arrive d'utiliser également le sens du manga. En gros, jouer avec les différents sens, ça permet de jouer avec les différents points de vue des personnages et d'introduire une richesse d'interprétations qui n'est pas la même si on n'utilise qu'un seul support.
Après, il faut faire attention à ne pas trop mélanger les différents sens, il faut que ça reste cohérent, et le jeu de l'esprit ne doit pas devenir trop complexe non plus, une fic est un divertissement, pas un truc qui va donner une épouvantable migraine   Laughing

Ensuite, sur le fait de préférer telle ou telle version. En gros, VF, VO ou manga ? En fait, j'aime la langue de la VF, la VO est trop sèche pour moi. Mais la VO a parfois un sens très différent, plus riche et plus original. Et le manga apporte encore un autre éclairage. Donc en fait, je les aime toutes les trois, chacune à leur façon, et j'ai tendance à faire comme dans cette fic, c'est-à-dire à jouer entre les différents sens en choisissant ce que je préfère à tel ou tel moment de l'histoire. 

Je te remercie de m'avoir permis, par ton commentaire, de parler de ma façon d'utiliser les différentes versions. Je crois que je ne l'avais jamais fait  rosoiù

*** Lady Oscar Lady Oscar ***



Dernière édition par Lénie le Dim 23 Sep - 12:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loufiction
Rose éclose
Rose éclose
avatar

Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2017

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Dim 23 Sep - 10:32

Comme on l'a déjà dit, lire André douter est rare et d'autant plus intéressant. Et j'avoue que je suis très fan de cette intimité qui s'esquisse entre Alain et Oscar, c'est finement néanmoins rondement mené.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1383
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Dim 23 Sep - 12:06

Loufiction a écrit:
Comme on l'a déjà dit, lire André douter est rare et d'autant plus intéressant. Et j'avoue que je suis très fan de cette intimité qui s'esquisse entre Alain et Oscar, c'est finement néanmoins rondement mené.
 Merci beaucoup Loufiction  rosoiù

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin
Age : 25
Nombre de messages : 12920
Date d'inscription : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Dim 23 Sep - 13:57

Intéressant ce passage sur l'affaire du mousquet et il est vrai qu'Oscar que cette affaire tombe comme par miracle peu de temps après qu'elle ait joué la provocation au bal donné en son honneur.
Et même si elle ne veut pas accuser sans preuve, il parait très clair pour elle que cela vient du Duc afin de l'humilier, elle, a son tour et il a réussi avec brio sur ce coup, il faut l'avouer.


Avec cette discussion, chacun comprend les décisions et raisons de l'autre, Alain sur la dénonciation de Lassalle et aussi sur pourquoi elle ne l'avait pas sanctionné de cette gifle et de ce duel. Mais il l'aide aussi à comprendre qu'André ne lui en voulait pas et qu'il n'était pas déçue d'elle car il lui voué une confiance aveugle.

Encore un beau chapitre où tu dispatches des petites paroles tendres et de petits gestes qui semblent innocents pour le moment, mais qui les rapprochent malgré tout

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

- Retour vers le passé - L'étalon blanc - Une St Valentin inoubliable - Joyeux noël Oscar - Et Après ? -  Réactions - Les Quatre Cavaliers - Vendetta -
- Un an - Les 9 muses - El Gavilán -  14/02/1784 - La fin d'une époque - Le Corbeau de Paris - Under - Saut de l'ange - La vengeance du Comte - L'épée et la rose - La voix des ombres -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larosedeversaillesladyoscar.centerblog.net
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1383
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Dim 23 Sep - 14:42

Aurore F a écrit:
Intéressant ce passage sur l'affaire du mousquet et il est vrai qu'Oscar que cette affaire tombe comme par miracle peu de temps après qu'elle ait joué la provocation au bal donné en son honneur.
Et même si elle ne veut pas accuser sans preuve, il parait très clair pour elle que cela vient du Duc afin de l'humilier, elle, a son tour et il a réussi avec brio sur ce coup, il faut l'avouer.


Avec cette discussion, chacun comprend les décisions et raisons de l'autre, Alain sur la dénonciation de Lassalle et aussi sur pourquoi elle ne l'avait pas sanctionné de cette gifle et de ce duel. Mais il l'aide aussi à comprendre qu'André ne lui en voulait pas et qu'il n'était pas déçue d'elle car il lui voué une confiance aveugle.

Encore un beau chapitre où tu dispatches des petites paroles tendres et de petits gestes qui semblent innocents pour le moment, mais qui les rapprochent malgré tout
Merci beaucoup, Aurore  rosoiù

Oui, c'est une sacrée coïncidence. J'ai commencé à avoir l'idée d'aller voir un peu de ce côté-là après avoir lu Le Corbeau et La Vengeance du Comte. En te lisant, ça a fait tilt, je me suis dit que ça serait intéressant d'explorer cette hypothèse. 

Oui, ils se rapprochent petit à petit. Je commence à avoir une idée plus précise de la façon dont je vais faire évoluer la relation Oscar/Alain. Mais je n'en dis pas plus  Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrrubi
L'ami de la rose
L'ami de la rose
avatar

Féminin
Age : 17
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Sam 29 Sep - 9:22

Bien pensé, l'aspect "revanchard" du duc! En revoyant la scène après cette lecture, ça m'a aussi sauté au nez la tension entre les deux, avec le duc qui commence d'abord par lui faire le reproche à mi-mot de ne pas avoir attraper les responsables de l'attentat, et Oscar qui lui coupe presque la parole en le remerciant.
C'est une encore un épisode très riche, où il y a beaucoup de non-dits, et pourtant tu as bien rendus compte des nuances d'Oscar, sa lâcheté devant l'autorité, d'autant plus évidente qu'elle sait au fond d'elle qu'elle participe à une terrible injustice, mais aussi la droiture et l’honnêteté de sa réaction après la confrontation avec Alain. Qu'elle ai considéré que Lassalle mérite d'être punie pour son acte est fidèle à son caractère, ça m'a rappelé sa réaction face aux agissements du masque noir qu'elle condamne au début sans se poser de questions, parce que ça s'oppose aux principes dans lesquels elle a grandi. D'ailleurs, le fait même qu'elle soit capable de faire preuve d’égoïsme et de faiblesse ne détonne pas avec son personnage. Après tout, ce n'est pas la première fois qu'elle se "débine" : quand Charlotte la supplie de l'aider et qu'elle reste immobile et silencieuse, ou quand elle s'apprête à rappeler son devoir à la reine et qu'au dernier moment elle abandonne.  
Alain se débrouille pas trop mal dans le rôle de psychologue! Il se montre à l'écoute, perspicace dans ses raisonnements, avec toujours ce côté taquin et provoc' qui lui va bien  Smile 
Hâte de voir vers où leur relation va évoluer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin
Age : 25
Nombre de messages : 12920
Date d'inscription : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Sam 29 Sep - 15:44

Oscar se voit bien rassuré avec les mots d'André. Il n'avait jamais douté d'elle. Il lui explique qu'il a tout compris de son geste, elle avait été piégée par le Duc à cause de son pied de nez lors du bal et n'avait pas eu le choix que d'agir ainsi. J'aime aussi le fait qu'André lui explique son point de vue sur Alain et ses "colères" ainsi que de la manière dont il perçoit les autres soldats, qu'il considère comme ses amis.

Intéressant aussi, André donne le relais à Alain, par son écriture seulement, sur la mission de la mettre face aux réalités et de la bousculer. Involontairement il confie son rôle à son ami et il s'en charge d'ailleurs très bien. Il n'hésite plus, dans ce présent, à inverser les rôles et à lui donner des ordres, pour son bien à elle, toujours dans ce petit jeu de la taquinerie.

Hum ... que contiennent ces fameuses pages qu'André voulait dissimuler dans la couverture de son carnet ? Je suis curieuse, mais patiente pour avoir la suite  ^^

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

- Retour vers le passé - L'étalon blanc - Une St Valentin inoubliable - Joyeux noël Oscar - Et Après ? -  Réactions - Les Quatre Cavaliers - Vendetta -
- Un an - Les 9 muses - El Gavilán -  14/02/1784 - La fin d'une époque - Le Corbeau de Paris - Under - Saut de l'ange - La vengeance du Comte - L'épée et la rose - La voix des ombres -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larosedeversaillesladyoscar.centerblog.net
liberta
Soldat André
Soldat André
avatar

Féminin
Age : 44
Nombre de messages : 1896
Date d'inscription : 13/06/2010

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Sam 29 Sep - 15:52

Comme à chaque fois que je termine un chapitre, j'en suis émue aux larmes, j'aime tellement cet André presque surnaturel d'amour que tu nous décris. Oscar peut grâce à ce journal vivre ces moments forts en temps réel et lire les pensées intimes de celui qui lui a sacrifié sa vie.
Sciemment, André délègue son rôle de redresseur de pensées à Alain.
Celui-ci comprend maintenant à quel point son dévouement était justifié et se glisse dans la peau de son ami défunt avec tout ce que ça implique.

Encore une perle!

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

[size=9][/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loufiction
Rose éclose
Rose éclose
avatar

Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2017

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Sam 29 Sep - 17:02

Magnifique chapitre. Je rejoins Liberta, cet André est irréel de perfection Smile Et j'apprécie tout particulièrement ce passage de relai pour une partie de ses "tâches".

Et ce feuillet caché ... tu as pris des cours de cliffhanger chez Lady-Victoire ou quoi ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Victoire
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
avatar

Féminin
Age : 46
Nombre de messages : 2545
Date d'inscription : 24/07/2016

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Sam 29 Sep - 18:30

Superbe chapitre Lénie. Les relations entre Alain et Oscar sont toujours aussi intéressantes, et Oscar en sort tranquillisée, son amour n'a pas douté d'elle. Quant aux feuillets et au cliffhanger, j'a hâte de savoir ce qu'il a pu écrire? Au passage je vois que ma réputation est faite Very Happy !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1383
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Dim 30 Sep - 7:55

Scrrubi a écrit:
Bien pensé, l'aspect "revanchard" du duc! En revoyant la scène après cette lecture, ça m'a aussi sauté au nez la tension entre les deux, avec le duc qui commence d'abord par lui faire le reproche à mi-mot de ne pas avoir attraper les responsables de l'attentat, et Oscar qui lui coupe presque la parole en le remerciant.
C'est une encore un épisode très riche, où il y a beaucoup de non-dits, et pourtant tu as bien rendus compte des nuances d'Oscar, sa lâcheté devant l'autorité, d'autant plus évidente qu'elle sait au fond d'elle qu'elle participe à une terrible injustice, mais aussi la droiture et l’honnêteté de sa réaction après la confrontation avec Alain. Qu'elle ai considéré que Lassalle mérite d'être punie pour son acte est fidèle à son caractère, ça m'a rappelé sa réaction face aux agissements du masque noir qu'elle condamne au début sans se poser de questions, parce que ça s'oppose aux principes dans lesquels elle a grandi. D'ailleurs, le fait même qu'elle soit capable de faire preuve d’égoïsme et de faiblesse ne détonne pas avec son personnage. Après tout, ce n'est pas la première fois qu'elle se "débine" : quand Charlotte la supplie de l'aider et qu'elle reste immobile et silencieuse, ou quand elle s'apprête à rappeler son devoir à la reine et qu'au dernier moment elle abandonne.  
Alain se débrouille pas trop mal dans le rôle de psychologue! Il se montre à l'écoute, perspicace dans ses raisonnements, avec toujours ce côté taquin et provoc' qui lui va bien  Smile 
Hâte de voir vers où leur relation va évoluer !

Hier quand j'ai posté le chapitre 58, je n'avais pas vu que tu avais commenté le 57.  Oups, ça arrive^^
En fait, l'aspect "revanchard" du duc m'est venu à l'esprit alors que je lisais Le Corbeau. Je ne sais pas exactement comment mais j'ai fait un pont avec l'histoire de base, et, en revoyant les scènes avec le duc, je me suis dit qu'il avait envie de lui faire payer l'histoire du bal, et aussi un peu le fait d'être une femme que l'on avait eu la "bonté" d'intégrer dans la Garde Royale et qui s'est permis de la quitter pour aller commander à des roturiers. 
Comme tu le dis, quand dans l'épisode du mousquet, on voit le duc, on sent une tension entre lui et Oscar. D'abord, la façon dont il élude en faisant mine d'être compréhensif et magnanime quand elle veut aborder l'histoire du bal. Ensuite, la mission qu'il vient lui confier alors que c'est une mission pour la Garde Royale, comme elle le lui dit. Et, après, comme tu le dis, les reproches voilés qu'il lui adresse auxquels elle met fin par ses remerciements. Et l'histoire du mousquet. Intérieurement, il a dû jubiler à ce moment-là, et certainement aussi quand elle va implorer sa clémence pour Lassalle. Mais, un bon point pour lui, il accède à sa requête, alors qu'il aurait pu ne rien faire. Une façon de se montrer "grand seigneur", sans doute. 
Ensuite, Oscar oscille entre plusieurs positions : une qui est raccord avec ce qu'on lui a appris (on obéit à ses supérieurs, et Lassalle mérite une sanction) et ce qu'elle pense être juste. Je trouve que c'est intéressant d'avoir une héroïne qui a ce genre d'interrogations, ça évite les personnages qui, à force d'être parfaits, perdent une part d'humanité. 
Ah oui, le passage avec Charlotte et avec la reine à Trianon. En fait, je crois qu'elle agit (ou n'agit pas) pour des raisons diamétralement opposées. Pour Charlotte, je crois que c'est parce qu'elle pense qu'on doit faire passer sa famille au premier plan, quitte à se sacrifier, et aussi qu'elle ne peut rien contre la Polignac et la volonté d'un duc (elle l'a appris plusieurs fois à ses dépends). Quand elle dit à Charlotte que si elle veut rester seule, elle peut rejoindre ses appartements au lieu de se mettre en danger dans une partie du parc qui n'est pas gardée, je crois qu'elle fait le plus qu'elle pense pouvoir faire. Mais, on attend autre chose d'Oscar, oui.
Et quand elle ne dit rien à Marie-Antoinette à Trianon. En fait, là, je crois que c'est plus une forme de rébellion chez Oscar qui se dit que la reine peut avoir droit elle aussi à des moments de bonheur sans être continuellement à disposition de la cour et de son Étiquette. 
Au final, ça donne un personnage qui en effet parfois se "débine", et c'est intéressant, encore plus quand on l'exploite en fic^^ 
Ah oui, Alain devrait penser à se reconvertir en psy (quoi que... à l'époque, ça n'existait pas, mais bref, on ne fera pas attention à ce petit détail, hein ?  Laughing), parce qu'il se débrouille plutôt bien avec Oscar dont la personnalité n'est quand même pas la plus simple du monde^^ Il commence à la connaître suffisamment pour savoir comment la prendre^^
Où cette relation va-t-elle les mener ? Mystère... pour moi aussi pour l'instant  rire2 Je plaisante un peu, en fait, j'ai certains moments marquants de leur relation, mais pas encore le final. Pour l'instant, je ne le sens pas encore. ça viendra au moment opportun, comme souvent  Wink Pour l'instant, j'ai encore quelques autres dimensions à traiter : la lecture d'Oscar, l'histoire avec le Général (la lettre de la miss a beau d'être inspirée de son expéditrice en prenant une allure d'escargot, ce qui se justifie dans une période aussi troublée, il faut bien qu'elle arrive un jour à destination et entraîne une réaction  Wink), et puis encore deux ou trois choses avant de passer à l'histoire avec Alain. À moins qu'en écrivant tout ça, le déclic se fasse à un moment inattendu, ce qui m'arrive aussi. Bref, tu  n'es pas plus avancé, mais ça viendra  Very Happy En attendant, j'aime bien les faire se rapprocher un peu par leur petit jeu de taquineries^^

Merci beaucoup de ce commentaire détaillé. C'est toujours un plaisir de te lire et de discuter de la fic et de l'animé  rosoiù rosoiù rosoiù


Aurore F a écrit:
Oscar se voit bien rassuré avec les mots d'André. Il n'avait jamais douté d'elle. Il lui explique qu'il a tout compris de son geste, elle avait été piégée par le Duc à cause de son pied de nez lors du bal et n'avait pas eu le choix que d'agir ainsi. J'aime aussi le fait qu'André lui explique son point de vue sur Alain et ses "colères" ainsi que de la manière dont il perçoit les autres soldats, qu'il considère comme ses amis.

Intéressant aussi, André donne le relais à Alain, par son écriture seulement, sur la mission de la mettre face aux réalités et de la bousculer. Involontairement il confie son rôle à son ami et il s'en charge d'ailleurs très bien. Il n'hésite plus, dans ce présent, à inverser les rôles et à lui donner des ordres, pour son bien à elle, toujours dans ce petit jeu de la taquinerie.

Hum ... que contiennent ces fameuses pages qu'André voulait dissimuler dans la couverture de son carnet ? Je suis curieuse, mais patiente pour avoir la suite  ^^

Comme toi, j'ai trouvé intéressant à écrire le passage sur Alain et sur les autres soldats, parce que, si on attendait André sur l'histoire du mousquet, on l'attendait peut-être un peu moins sur ces autres sujets. Et puis, ça m'a semblé logique qu'il en parle, étant donné qu'il vit continuellement avec eux. 
Le "passage de relais" m'est apparu en revisionnant l'épisode pour écrire ce chapitre. Je me suis dit qu'avant c'était André qui aurait affronté Oscar, et que là c'est Alain, et ça prend un aspect plus dur, plus adulte, plus grave. 
Il y a toujours eu une certaine tension (pas forcément négative ou agressive, juste une tension) entre Oscar et Alain, et il m'a semblé que ça pouvait se marquer par ce petit jeu de taquineries à ce moment-là de l'histoire. C'est toujours un plaisir d'écrire ces dialogues et un plaisir de voir qu'ils plaisent. 
Ah, les fameuses pages dissimulées dans la couverture ... Razz Dans le prochain chapitre  Wink
Merci beaucoup de ce commentaire. C'est toujours un plaisir d'échanger sur tes impressions et réactions sur ce que je poste  rosoiù rosoiù rosoiù

liberta a écrit:
Comme à chaque fois que je termine un chapitre, j'en suis émue aux larmes, j'aime tellement cet André presque surnaturel d'amour que tu nous décris. Oscar peut grâce à ce journal vivre ces moments forts en temps réel et lire les pensées intimes de celui qui lui a sacrifié sa vie.
Sciemment, André délègue son rôle de redresseur de pensées à Alain.
Celui-ci comprend maintenant à quel point son dévouement était justifié et se glisse dans la peau de son ami défunt avec tout ce que ça implique.

Encore une perle!

Tu vas me faire rougir Liberta. Oups, ça y est, c'est fait, je rougis  Embarassed  Wink
André a en effet pour Oscar un amour immense qui ne se dément jamais. Et ce journal lui permet de revivre en "live" ce qu'il a pensé et éprouvé tout au long de sa vie. Le côté "faire revivre en temps réel" est un des aspects que je préfère dans ce genre de fic, parce que j'aime bien creuser le "qu'as pensé et ressenti untel à tel moment de l'histoire ?". 
Oui, il y a une sorte de passage de relais entre André et Alain qui prend de plus en plus la place qu'occupait son ami dans la vie d'Oscar avant que cette dernière ne s'aperçoive de ses sentiments pour lui. Est-ce à dire que l'histoire se répétera ? Mystère ...  Wink

Loufiction a écrit:
Magnifique chapitre. Je rejoins Liberta, cet André est irréel de perfection Smile Et j'apprécie tout particulièrement ce passage de relai pour une partie de ses "tâches".

Et ce feuillet caché ... tu as pris des cours de cliffhanger chez Lady-Victoire ou quoi ??

Merci ! Re-oups, je re-rougis  Embarassed Wink 
André est André  Wink
Pour le passage de relais, c'est en revisionnant l'épisode pour écrire ce chapitre que j'y ai pensé. Je me suis dit qu'avant c'était André qui aurait affronté Oscar, et que là c'est Alain, et ça prend un aspect plus dur, plus adulte. Oscar a toujours besoin de se confronter à quelqu'un pour prendre les décisions importantes de sa vie. Un temps, ça a été André, après c'est Alain. 
Hi hi, le feuillet ...  Laughing ça fait un moment que j'ai la scène en tête, mais j'attendais le moment opportun pour le placer. Contente de voir que ça fait son petit effet^^
Ouaip, j'ai pris des cours de cliffhanger chez Lady Victoire qui maîtrise cet art à la perfection. Un peu aussi avec certaines séries de Netflix, et dans certains romans Wink

Lady Victoire a écrit:
Superbe chapitre Lénie. Les relations entre Alain et Oscar sont toujours aussi intéressantes, et Oscar en sort tranquillisée, son amour n'a pas douté d'elle. Quant aux feuillets et au cliffhanger, j'a hâte de savoir ce qu'il a pu écrire? Au passage je vois que ma réputation est faite Very Happy !

Merci ! ça y est, je rougis encore une fois  Embarassed Et on est en octobre, impossible d'accuser un quelconque coup de soleil, la barbe Very Happy
Alain et Oscar avancent à la vitesse de miss escargot, comme de bien entendu^^
Qu'a bien pu écrire André sur ces feuillets qu'il a tenu à cacher ? Hé hé... réponse au prochain chapitre  Wink
Oui, ta réputation est faite : la star du cliffhanger   rosoiù
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Victoire
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
avatar

Féminin
Age : 46
Nombre de messages : 2545
Date d'inscription : 24/07/2016

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Dim 30 Sep - 14:44

Lénie a écrit:
Oui, ta réputation est faite : la star du cliffhanger   rosoiù

rire1 rire1 rire1

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrrubi
L'ami de la rose
L'ami de la rose
avatar

Féminin
Age : 17
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Mar 2 Oct - 19:28

Lénie a écrit:

Hier quand j'ai posté le chapitre 58, je n'avais pas vu que tu avais commenté le 57.  Oups, ça arrive^^
Ah, mais ça c'est parce que je commente toujours trois plombes et demis après avoir lu Laughing  (Je convoite secrètement le surnom Miss Escargot, mais Oscar risque de mal le prendre alors chuuuut) 

Citation :
En fait, l'aspect "revanchard" du duc m'est venu à l'esprit alors que je lisais Le Corbeau. Je ne sais pas exactement comment mais j'ai fait un pont avec l'histoire de base, et, en revoyant les scènes avec le duc, je me suis dit qu'il avait envie de lui faire payer l'histoire du bal, et aussi un peu le fait d'être une femme que l'on avait eu la "bonté" d'intégrer dans la Garde Royale et qui s'est permis de la quitter pour aller commander à des roturiers. 
Comme tu le dis, quand dans l'épisode du mousquet, on voit le duc, on sent une tension entre lui et Oscar. D'abord, la façon dont il élude en faisant mine d'être compréhensif et magnanime quand elle veut aborder l'histoire du bal. Ensuite, la mission qu'il vient lui confier alors que c'est une mission pour la Garde Royale, comme elle le lui dit. Et, après, comme tu le dis, les reproches voilés qu'il lui adresse auxquels elle met fin par ses remerciements. Et l'histoire du mousquet. Intérieurement, il a dû jubiler à ce moment-là, et certainement aussi quand elle va implorer sa clémence pour Lassalle. Mais, un bon point pour lui, il accède à sa requête, alors qu'il aurait pu ne rien faire. Une façon de se montrer "grand seigneur", sans doute. 
Sans doute aussi qu'il voyait là un moyen de pression supplémentaire sur Oscar, une dette qu'elle aurait envers lui et dont il pourrait se servir pour la mater en cas de besoin, de la même façons qu'il ne manque jamais une occasion de lui rappeler son amitié avec le général. Un sale type donc, mais on peut lui pardonner : il aura quand même eu le mérite d'avoir parmi sa descendance un prix Nobel de physique  Smile  

Citation :
Ensuite, Oscar oscille entre plusieurs positions : une qui est raccord avec ce qu'on lui a appris (on obéit à ses supérieurs, et Lassalle mérite une sanction) et ce qu'elle pense être juste. Je trouve que c'est intéressant d'avoir une héroïne qui a ce genre d'interrogations, ça évite les personnages qui, à force d'être parfaits, perdent une part d'humanité. 
Eh oui, Oscar n'est pas parfaite, loin de là ! Elle manque souvent de tact, quitte à être brutale quand elle s'énerve contre André (parfois sans aucune raison, le pauvre) ou qu'elle rabroue sèchement Rosalie, et à être trop péremptoire elle manque parfois de compréhension (cf: quand André essaye de lui parler du Masque noir et de lui faire comprendre ses motivations, rien à faire, elle lui rétorque qu'un "bandit reste un bandit", on sent les grosses bottes de Papa Jarjayes qui sont passé par là). Mais heureusement qu'il y a ses petites choses qui tempèrent ses grands actes de bravoure et d'humanité, parce sinon, il ne lui manquerait que la cape et le slip rouge  Laughing (Ou la couronne d'épine et la croix, ce qui tomberait bien vu qu'elle née le 25 décembre et morte à trente trois-ans. Coïncidence...?). Plus sérieusement, c'est justement toutes ces petites nuances et contradictions qui font d'elle un personnage si complexe et passionnant à interpréter et, je pense, a contribué à faire d'elle une figure quasi-iconique, alors que pléthore de personnage de la même époque sont remisés au placard. D'ailleurs, un reproche que je pourrais faire à une grande partie des animés actuels est de favoriser l'originalité et le soin des concept et des univers au dépend de celle des personnages. On retombe toujours sur les même stéréotypes monochromes, usés jusqu'à la corde, de persos qui ont un background compliqué et tordu comme pas possible, mais restent désespéramment de pauvre coquille vide question caractère... 

Citation :
Ah oui, le passage avec Charlotte et avec la reine à Trianon. En fait, je crois qu'elle agit (ou n'agit pas) pour des raisons diamétralement opposées. Pour Charlotte, je crois que c'est parce qu'elle pense qu'on doit faire passer sa famille au premier plan, quitte à se sacrifier, et aussi qu'elle ne peut rien contre la Polignac et la volonté d'un duc (elle l'a appris plusieurs fois à ses dépends). Quand elle dit à Charlotte que si elle veut rester seule, elle peut rejoindre ses appartements au lieu de se mettre en danger dans une partie du parc qui n'est pas gardée, je crois qu'elle fait le plus qu'elle pense pouvoir faire. Mais, on attend autre chose d'Oscar, oui.
Pour ce qui est de la scène de la fontaine avec Charlotte, j'ai toujours trouvé qu'il y a quelque chose de très résigné chez Oscar. Comme si elle venait de comprendre à quel point les règles qui régissent le monde dans lequel elle vit sont profondément ancré, et qu'elle ne peut que l'accepter, ou du moins qu'elle n'a pas la force de s'y opposer. Et, en fait, ça fait sens avec la fin de l'épisode précédent : Fersen revient des Amériques, et elle se prend dans la figure son mariage et ses propres désillusions sur l'amour. Je me demande même si on peut pas dire sans se tromper que c'est à partir de l'épisode 18 que le moral d'Oscar prend sérieusement la coloration plus sombre, des fois carrément dépressive (youhou, Rei, t'as encore des cachetons ?). Pour en revenir à la scène de la fontaine avec Charlotte, oui, on s'attend à autre chose qu'à cet immobilisme fataliste, parce que ce n'est pas à quoi elle nous a habitué. Après tout, on la vu défier le roi en personne, insulter et battre en duel un duc (sachant que les duels étaient presque considéré comme des crime de lèse-majesté, compte tenus de la rigueur des traités les condamnant), s'opposer à la Polignac dont la dangerosité n'est pas un secret, ou bien encore, plus simplement, se montrer insolente, presque je-m'en-foutiste : quand elle part à Arras alors qu'elle n'a pas le droit et qu'elle rétorque à Grand-mère quelque chose comme "dis-leur que je suis folle et que je vais à l'asile", et ce passage de l'épisode 11, où elle refuse de s'écarter du chemin du duc de Germain (sûrement l'un de mes moments préférés Razz ). Mais en même temps, ça s'inscrit parfaitement dans la logique de la scène : Oscar apparaît comme lasse et désabusée au bal, elle boit verre sur verre toute seule dans on coin, entourée de courtisans cyniques qui parlent du mariage d'une gamine de onze ans comme d'un simple amusement un peu scandaleux, alors ce n'est pas si étonnant que sa réaction avec Charlotte soit, elle aussi, lasse et désabusé, comme tu le dis, du type "je ne peux pas faire grand chose de plus". Et paradoxalement, alors que pour le coup Oscar n'a rien d’héroïque ni de flamboyant, au contraire, c'est sans doute l'une des scènes où je l'aime le plus.   
Bref, je pense que cet épisode fait parti des meilleurs "rajout" de l'animé par rapport au manga (où pour le coup, on est plus dans le registre : "zut, c'est balo, je l'ai pas attrapée avant qu'elle saute!" .Ironie mordante quand on y pense, puisque c'est l'attaque orchestré par la Polignac responsable de la blessure d'Oscar, et donc du fait qu'elle n'est pas pu sauver Charlotte...), donc j'ai été ravie d'avoir eu l'occasion d'en parler ^^ 

Ah, et dernière chose, je me demande à quoi Oscar pense quand Charlotte se suicide, en tenant sa rose en plus (la fameuse rose blanche qui est également dans une de tes fics, que j'ai le devoir absolu d'aller commenter). On conclu avec les pleurs de Rosalie, mais Oscar, nada, elle a presque l'air indifférente. Je l'imagine mal ne pas se sentir coupable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liberta
Soldat André
Soldat André
avatar

Féminin
Age : 44
Nombre de messages : 1896
Date d'inscription : 13/06/2010

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Mer 3 Oct - 2:39

Très belle analyse de certains moments forts Scrubbi; malgré ton jeune âge, tu devines l'ironie mordante de certaines situations et tu arrives à lire "entre les lignes"!

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

[size=9][/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrrubi
L'ami de la rose
L'ami de la rose
avatar

Féminin
Age : 17
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Mer 3 Oct - 15:00

Merci Liberta  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1383
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Mer 3 Oct - 15:22

Scrrubi a écrit:
Lénie a écrit:

Hier quand j'ai posté le chapitre 58, je n'avais pas vu que tu avais commenté le 57.  Oups, ça arrive^^
Ah, mais ça c'est parce que je commente toujours trois plombes et demis après avoir lu Laughing  (Je convoite secrètement le surnom Miss Escargot, mais Oscar risque de mal le prendre alors chuuuut) 

Citation :
En fait, l'aspect "revanchard" du duc m'est venu à l'esprit alors que je lisais Le Corbeau. Je ne sais pas exactement comment mais j'ai fait un pont avec l'histoire de base, et, en revoyant les scènes avec le duc, je me suis dit qu'il avait envie de lui faire payer l'histoire du bal, et aussi un peu le fait d'être une femme que l'on avait eu la "bonté" d'intégrer dans la Garde Royale et qui s'est permis de la quitter pour aller commander à des roturiers. 
Comme tu le dis, quand dans l'épisode du mousquet, on voit le duc, on sent une tension entre lui et Oscar. D'abord, la façon dont il élude en faisant mine d'être compréhensif et magnanime quand elle veut aborder l'histoire du bal. Ensuite, la mission qu'il vient lui confier alors que c'est une mission pour la Garde Royale, comme elle le lui dit. Et, après, comme tu le dis, les reproches voilés qu'il lui adresse auxquels elle met fin par ses remerciements. Et l'histoire du mousquet. Intérieurement, il a dû jubiler à ce moment-là, et certainement aussi quand elle va implorer sa clémence pour Lassalle. Mais, un bon point pour lui, il accède à sa requête, alors qu'il aurait pu ne rien faire. Une façon de se montrer "grand seigneur", sans doute. 
Sans doute aussi qu'il voyait là un moyen de pression supplémentaire sur Oscar, une dette qu'elle aurait envers lui et dont il pourrait se servir pour la mater en cas de besoin, de la même façons qu'il ne manque jamais une occasion de lui rappeler son amitié avec le général. Un sale type donc, mais on peut lui pardonner : il aura quand même eu le mérite d'avoir parmi sa descendance un prix Nobel de physique  Smile  

Citation :
Ensuite, Oscar oscille entre plusieurs positions : une qui est raccord avec ce qu'on lui a appris (on obéit à ses supérieurs, et Lassalle mérite une sanction) et ce qu'elle pense être juste. Je trouve que c'est intéressant d'avoir une héroïne qui a ce genre d'interrogations, ça évite les personnages qui, à force d'être parfaits, perdent une part d'humanité. 
Eh oui, Oscar n'est pas parfaite, loin de là ! Elle manque souvent de tact, quitte à être brutale quand elle s'énerve contre André (parfois sans aucune raison, le pauvre) ou qu'elle rabroue sèchement Rosalie, et à être trop péremptoire elle manque parfois de compréhension (cf: quand André essaye de lui parler du Masque noir et de lui faire comprendre ses motivations, rien à faire, elle lui rétorque qu'un "bandit reste un bandit", on sent les grosses bottes de Papa Jarjayes qui sont passé par là). Mais heureusement qu'il y a ses petites choses qui tempèrent ses grands actes de bravoure et d'humanité, parce sinon, il ne lui manquerait que la cape et le slip rouge  Laughing (Ou la couronne d'épine et la croix, ce qui tomberait bien vu qu'elle née le 25 décembre et morte à trente trois-ans. Coïncidence...?). Plus sérieusement, c'est justement toutes ces petites nuances et contradictions qui font d'elle un personnage si complexe et passionnant à interpréter et, je pense, a contribué à faire d'elle une figure quasi-iconique, alors que pléthore de personnage de la même époque sont remisés au placard. D'ailleurs, un reproche que je pourrais faire à une grande partie des animés actuels est de favoriser l'originalité et le soin des concept et des univers au dépend de celle des personnages. On retombe toujours sur les même stéréotypes monochromes, usés jusqu'à la corde, de persos qui ont un background compliqué et tordu comme pas possible, mais restent désespéramment de pauvre coquille vide question caractère... 

Citation :
Ah oui, le passage avec Charlotte et avec la reine à Trianon. En fait, je crois qu'elle agit (ou n'agit pas) pour des raisons diamétralement opposées. Pour Charlotte, je crois que c'est parce qu'elle pense qu'on doit faire passer sa famille au premier plan, quitte à se sacrifier, et aussi qu'elle ne peut rien contre la Polignac et la volonté d'un duc (elle l'a appris plusieurs fois à ses dépends). Quand elle dit à Charlotte que si elle veut rester seule, elle peut rejoindre ses appartements au lieu de se mettre en danger dans une partie du parc qui n'est pas gardée, je crois qu'elle fait le plus qu'elle pense pouvoir faire. Mais, on attend autre chose d'Oscar, oui.
Pour ce qui est de la scène de la fontaine avec Charlotte, j'ai toujours trouvé qu'il y a quelque chose de très résigné chez Oscar. Comme si elle venait de comprendre à quel point les règles qui régissent le monde dans lequel elle vit sont profondément ancré, et qu'elle ne peut que l'accepter, ou du moins qu'elle n'a pas la force de s'y opposer. Et, en fait, ça fait sens avec la fin de l'épisode précédent : Fersen revient des Amériques, et elle se prend dans la figure son mariage et ses propres désillusions sur l'amour. Je me demande même si on peut pas dire sans se tromper que c'est à partir de l'épisode 18 que le moral d'Oscar prend sérieusement la coloration plus sombre, des fois carrément dépressive (youhou, Rei, t'as encore des cachetons ?). Pour en revenir à la scène de la fontaine avec Charlotte, oui, on s'attend à autre chose qu'à cet immobilisme fataliste, parce que ce n'est pas à quoi elle nous a habitué. Après tout, on la vu défier le roi en personne, insulter et battre en duel un duc (sachant que les duels étaient presque considéré comme des crime de lèse-majesté, compte tenus de la rigueur des traités les condamnant), s'opposer à la Polignac dont la dangerosité n'est pas un secret, ou bien encore, plus simplement, se montrer insolente, presque je-m'en-foutiste : quand elle part à Arras alors qu'elle n'a pas le droit et qu'elle rétorque à Grand-mère quelque chose comme "dis-leur que je suis folle et que je vais à l'asile", et ce passage de l'épisode 11, où elle refuse de s'écarter du chemin du duc de Germain (sûrement l'un de mes moments préférés Razz ). Mais en même temps, ça s'inscrit parfaitement dans la logique de la scène : Oscar apparaît comme lasse et désabusée au bal, elle boit verre sur verre toute seule dans on coin, entourée de courtisans cyniques qui parlent du mariage d'une gamine de onze ans comme d'un simple amusement un peu scandaleux, alors ce n'est pas si étonnant que sa réaction avec Charlotte soit, elle aussi, lasse et désabusé, comme tu le dis, du type "je ne peux pas faire grand chose de plus". Et paradoxalement, alors que pour le coup Oscar n'a rien d’héroïque ni de flamboyant, au contraire, c'est sans doute l'une des scènes où je l'aime le plus.   
Bref, je pense que cet épisode fait parti des meilleurs "rajout" de l'animé par rapport au manga (où pour le coup, on est plus dans le registre : "zut, c'est balo, je l'ai pas attrapée avant qu'elle saute!" .Ironie mordante quand on y pense, puisque c'est l'attaque orchestré par la Polignac responsable de la blessure d'Oscar, et donc du fait qu'elle n'est pas pu sauver Charlotte...), donc j'ai été ravie d'avoir eu l'occasion d'en parler ^^ 

Ah, et dernière chose, je me demande à quoi Oscar pense quand Charlotte se suicide, en tenant sa rose en plus (la fameuse rose blanche qui est également dans une de tes fics, que j'ai le devoir absolu d'aller commenter). On conclu avec les pleurs de Rosalie, mais Oscar, nada, elle a presque l'air indifférente. Je l'imagine mal ne pas se sentir coupable.

À défaut du surnom de Miss Escargot, peut-être peut-on te décerner une belle écharpe comme l'écharpe des miss avec Miss Escargot  Very Happy non, non, Oscar n'en saura rien, elle ne sait pas ce que sont les miss  Wink

Tu as raison, accéder à la requête d'Oscar est une moyen de pression supplémentaire. Un personnage abject ce duc, décidément. Même quand on essaie de lui trouver un petit truc bien en se creusant bien la tête, bing, il s'arrange pour que ce ne soit pas possible Laughing  Mais bon, vu son illustre descendant qui a eu le prix Nobel, on ne lui en veut pas trop. Au passage, merci d'avoir parler de son descendant, je ne savais pas, j'en ai profité pour faire quelques recherches rapides et c'était très intéressant  rosoiù

Ah la dimension christique d'Oscar... Je me suis posé la question plusieurs fois. C'est peut-être une coïncidence, mais les épines dans le générique de l'animé (ok, ce n'est pas une couronne, c'est tout autour du corps, et un peu autour de la tête, mais ça y fait quand même penser), l'âge de la mort, la date de naissance, et puis le geste qu'elle a dans un des derniers épisodes quand elle s'offre à la foule en victime expiatoire de la noblesse, ça fait beaucoup. Mais ça peut être une coïncidence^^ C'est un des plaisirs d'être fan de s'interroger ensuite  Wink

Oui, dans l'épisode 19, on s'attend à autre chose d'Oscar, étant donné ce qu'elle a déjà fait auparavant. Défier Louis XV et tirer son épée devant lui (il me semble que tirer son épée devant le roi était passible de la peine de mort), le duel alors qu'ils étaient interdits, s'opposer à la Polignac etc. Je viens de revoir la scène suite à ton commentaire, et finalement, je crois qu'Oscar va voir Charlotte pour faire preuve d'un peu d'humanité envers elle, contrairement aux discours des courtisans qu'elle vient d'entendre. Même si elle ne pense pas pouvoir modifier le sort de la jeune fille, elle pense que la moindre des choses est d'être aussi bienveillante que possible avec elle. À l'expression du visage d'Oscar, on voit qu'elle compatit avec Charlotte, mais en même temps qu'elle la trouve déraisonnable parce que pour Oscar on ne va pas à l'encontre de la volonté de sa famille, on doit se sacrifier pour elle, c'est d'ailleurs ce qu'elle-même fait. Donc elle a sans doute du mal à imaginer que l'on puisse agir autrement. Et puis, comme tu le dis, ça s'inscrit très bien dans la suite de l'épisode 18 où les illusions romantiques d'Oscar sur l'amour en prennent un sacré coup. Un petit coup de réalité et de devoir bing sur la tête. Difficile à avaler, mais elle fait en sorte d'avaler, tout en se demandant si elle ne peut pas mieux faire descendre le tout en piquant quelques  pilulesmarinaa à notre chère Rei Smile  Oui, Oscar devient plus mélancolique, plus résignée, plus lasse aussi, désabusée parfois du décalage entre les valeurs pour lesquelles elle se sacrifie et la façon dont les nobles qu'elle voit à la Cour les galvaudent. On sent qu'elle fait les choses parce qu'elle le doit, mais qu'elle y croit de moins en moins. 
Pendant la scène de la fontaine, Oscar est très touchante, oui, comme dans l'épisode 18 quand elle est seule dans sa chambre avec son verre de vin à la main et qu'elle pense aux amours malheureuses de la reine et de Fersen et qu'elle se demande : "et toi, Oscar, as-tu quelque chose qu'ils pourraient bien t'envier ?". 
Concernant la fin de l'épisode 19 avec le suicide de Charlotte, je crois qu'Oscar se rend compte qu'elle n'avait pas mesuré l'ampleur de désespoir et du refus de Charlotte (je crois qu'Oscar prenait sa réaction de refus comme une sorte de caprice d'enfant gâtée, pendant la scène de la fontaine, elle fait un peu avec elle comme elle fait avec le dauphin dans l'épisode où il lui demande de monter à cheval, c'est un peu "allons, voyons, soyez raisonnable, ne faites pas l'enfant"), qu'elle bride aussi immédiatement toute réaction émotionnelle qui pourrait lui venir, comme elle en a l'habitude, et qu'elle se soucie avant tout de Rosalie qui est en train de lui dire combien la mort de sa sœur la laisse indifférente, on sent qu'Oscar ne croit pas un mot de ce que dit Rosalie, et quand arrive les larmes de Rosalie, on la sent comme soulagée, un peu comme si elle pouvait se dire "enfin quelqu'un de bien qui pleure sincèrement cette pauvre Charlotte", parce que les pleurs de la Polignac ne semblent pas trop la toucher (sans doute parce qu'elle se dit que cette mère qui pleure est en partie responsable de la mort de sa fille, et puis peut-être aussi parce qu'elle la soupçonne de ne pas pleurer Charlotte uniquement pour la personne qu'était sa fille, mais également pour les alliances qu'elle lui permettrait de faire pour montrer dans la hiérarchie sociale, et aussi certainement parce qu'elle doit réprouver le suicide qui était considéré comme un crime contre Dieu et contre le roi je crois). Et puis, tendre les bras à Rosalie pour consoler son chagrin, c'est une façon de tendre les bras à quelqu'un qu'elle peut réellement consoler, et aussi peut-être une façon de s'autoriser à exprimer du chagrin par procuration, en gardant sa part de culpabilité pour elle, même si je ne suis pas certaine que ce soit la culpabilité qui domine chez Oscar à ce moment-là, plutôt le sentiment d'une tragédie, une tragédie de l'ambition (de la part de la mère) et d'un manque de modération et de devoir envers soi-même et envers sa famille (de la part de Charlotte). Je pense que la culpabilité, l'idée qu'elle aurait pu faire quelque chose vient pleinement plus tard chez Oscar, à un moment que l'on ne voit pas.  
Comme toi, ça m'a fait plaisir d'avoir l'occasion de parler de ces différentes scènes  rosoiù C'est l'un des plaisirs des fics, non seulement on reprendre les scènes dans l'histoire, mais après on en discute en commentaires  Wink

La rose blanche dans une de mes fics qui tu as "un devoir absolu de commenter" ? Dans Les toits de Versailles, tu veux dire ? Pas dans Valse à trois coeurs, valse à trois temps qui se finit sur le suicide de Charlotte et cette histoire de rose blanche dont les pétales sont répandus au sol ? 
"Un devoir absolu de commenter" ? C'est Oscar qui t'inspire avec le devoir ? Smile Je plaisante, bien sûr, et c'est une façon de te dire de ne pas te sentir obligée de commenter, ne le fais que si tu en as envie  Wink

Je te remercie de ce nouveau commentaire. C'est vraiment toujours un plaisir de te lire et d'échanger avec toi  rosoiù rosoiù rosoiù

liberta a écrit:
Très belle analyse de certains moments forts Scrubbi; malgré ton jeune âge, tu devines l'ironie mordante de certaines situations et tu arrives à lire "entre les lignes"!
 Oui !!!  I love you I love you I love you

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jarjayes80
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 9117
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Mer 3 Oct - 19:04

Je rattrape petit à petit mon retard.

Chapitre 52 et 53

L'arrivée d'Oscar à la caserne des gardes françaises. Passage que j'attendais avec impatience. rire1 

Oscar se lance un challenge, quitter le luxe de la garde royale pour commander un régiment peu ordinaire constitué de gens du peuple, peu éduqués et surtout sans motivation réelle pour l'armée si ce n'est d'avoir le ventre bien rempli.

Elle veut se prouver à elle même qu'elle peut y arriver, qu'elle n'est pas un petit colonel de cour. Ses hommes lui mettent des bâtons dans les roues dès le premier jour et elle relève le défi dignement (même si André n'était pas rassuré).

Oscar est mécontente de voir André dans son régiment et si elle avait pu elle aurait joué de ses poings mais voilà à la caserne tout est différent, André n'est pas son valet mais juste un de ses hommes.

Ce n'est pas la présence d'André qui la dérange mais c'est surtout le fait qu'elle veut arriver à commander ce régiment seule sans l'aide de quiconque, comme un homme le ferait.

Elle ne peut en vouloir à André de vouloir rester près de la femme qu'il aime. Malgré ce froid entre eux, ils restent amis et ils se respectent : André en l'appelant mon colonel et Oscar qui s'autorise à l'appeler par son prénom lors de la revue.

Pour toi le point de départ des sentiments amoureux d'Oscar pour André se situe après que celui-ci se soit fait tabasser. Je te rejoins sur ce point.

Lorsque André délire et dit ne te maries pas Oscar, celle-ci comprend à quel point André tient à elle et aussi à quel point son désespoir la touche, ça lui va droit au cœur.

C'est par amour pour lui qu'elle décide de ne pas se marier. Dans le manga, elle dit quelque chose de genre: je ne me marierais jamais André.

Version d'André sur son arrivée aux gardes françaises et celle de sa bien aimé. André est heureux de revoir la femme de sa vie et fier d'Oscar car elle a réussi à s'imposer face à ces rustres.

Il est aussi heureux de constater que leur amitié n'est pas morte malgré ce qui s'est passé même si ce n'est plus comme avant.

Ce n'est pas facile pour André de quitter son lit bien douillé pour la planche bien dure qui lui sert de lit à la caserne. Que ce soit à Versailles ou à la caserne, il ne se sent pas à sa place car il n'est pas noble mais il a plus d'éducation, de parler et il est instruit contrairement ses camarades. Des deux côtés il se sent rejeté.

Ce passage à tabac n'est pas vraiment anodin car André, après avoir appris les projets de mariage pour Oscar, avait terriblement mal au coeur et se battre lui sembler une bonne solution pour oublier son mal pa un autre mal.

J'ai bien aimé le passage de la petite brioche rire2 

André qui n'a pas entendu les propos d'Oscar est toujours tourmenté car il ne comprend pas pourquoi celle-ci dirait oui au mariage après tous les sacrifices qu'elle a fait dans sa vie.

Je continuerais ma lecture demain.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***


Merci Aurore pour ce merveilleux kit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrrubi
L'ami de la rose
L'ami de la rose
avatar

Féminin
Age : 17
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Mer 3 Oct - 19:48

Rooh, vous êtes trop gentilles  Embarassed

Oui, une écharpe, c'est bien, ça! surtout que je sais pas comment ça se passe dans ta contré, mais à Marseille le mistral souffle !
 
Spoiler:
 




 Je pense comme toi que la culpabilité n'est pas son premier sentiment lorsque Charlotte s'écrase, en fait je pense qu'elle surtout sous le choc comme tout le monde autour, ce qui expliquerait cette absence de réaction marquante, chez elle mais aussi chez André. En revanche, je n'arrive pas à ne pas l'imaginer en train de repenser à l'appel à l'aide de Charlotte, appel à l'aide auquel elle n'a pas répondu. Même si elle sait qu'elle ne pouvait pas faire grand-chose, on la vu avec Lassalle, la certitude d'avoir fait ce qu'il lui est demandé de faire ne lui donne pas conscience tranquille. Autre exemple qui me vient, au retour d'Arras, d'autres auraient pu simplement s'émouvoir de la misère noire que subis la population, mais chez Oscar le sentiment qui semble prédominer est la culpabilité, la rage contre elle-même et son ignorance. De la même manière, je pense qu'elle peut se sentir coupable de ne pas avoir, comme tu le dis, réalisé l'ampleur de la détresse de Charlotte, même si en soit elle ne pouvais pas, ni deviner, ni vraiment empêcher. En tout cas, ça colle à l'image que j'ai du perso.

J'aime beaucoup ton idée de chagrin de procuration, ça colle bien à son caractère et à sa fonction de soldat qui ne s'autorise pas à se laisser aller, surtout pas en publique, du moins pas des sentiments de faiblesse. En revanche, là où nos idées divergent (et ça fait beaucoup, comme dirait Desproge siffle  pardon...), c'est que je n'ai pas l'impression qu'Oscar considère le comportement de Charlotte comme un caprice. Ça se pourrait, cela dit, compte tenu de sa propre éducation où on lui appris dès l'enfance que l’intérêt personnel s'efface invariablement pour celui du "clan". Cependant, dans sa manière de fermer les yeux et d'éluder les questions de Charlotte en se limitant au strict et froid rôle d'officier, je vois surtout un aveu informulé de son impuissance, une sorte de tacite façon de dire : désolé, je n'y peux rien. En faite, je pense pas qu'Oscar soit persuadé que Charlotte ai à se sacrifier pour sa famille. C'est encore une ambiguïté chez elle, autant elle n'hésite pas à s'oublier au nom de sa famille, autant elle trouve cruel que d'autres doivent le faire. Avec la reine par exemple, alors qu'au début de l'animé elle veille, avec plus ou moins de succès, à ce que Marie-Antoinette observe son devoir, quitte à "chasser" Fersen, plus tard, comme tu l'as dit, on sent une sorte de révolte et un refus de la rappeler aux règles auxquelles pourtant elle est tenu de se plier de par son nom et sa fonction.  
Peut-être qu'elle s'identifie à Charlotte d'une certaine manière? Déjà, au niveau de la "mise en scène", il y a une sorte de parallèle tissé entre elles deux pendant la scène du bal, où entre un aperçut de l'assemblé qui danse et s'amuse, on a des plans alterné sur chacune d'elles. Alors peut-être qu'Oscar, qui depuis le retour de Fersen prend amèrement mesure de tout ce que sa vie imposée implique d'abandon et de renoncement, se voit dans Charlotte, elle aussi sacrifié sur l'autel des intérêts familiaux ? 
Ce qui me fait penser que la rose blanche symbolise quelque chose d'Oscar, quelque chose qui, métaphoriquement, s'est fracassé sur le pavé Versaillais et qui fait vaciller toutes ces certitudes, sur elle même, sur ce qu'elle croyait être son devoir, et l'entraîner petit à petit à remettre en question une société si sclérosé, si inhumaine dans ses codes et limites qu'elle pousse une gamine de onze ans à se jeter du haut d'un toit ( et trouve encore le moyen de lui en faire le reproche, mais ça, c'est une autre affaire).

Et donc, transition, c'est bien de Valse à trois coeurs, valse à trois temps, dont je parlais. C'est clairement l'un des textes qui m'a le plus marqué, tout média confondu, à tel point que si devais faire un classement de mes fics préférées, je la placerais sans hésiter dans le haut du panier. Rectification : à la toute première place. 

Alors, effectivement, devoir -mais surtout, plaisir- absolu  Very Happy 

(et je te retourne le compliment, c'est un plaisir d'échanger avec toi rosoiù)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1383
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Jeu 4 Oct - 15:13

@ Jarjayes : Ah ah, tu attendais avec impatience le passage sur l'arrivée d'Oscar aux Gardes-françaises ? Alors, je suis contente que tu l'aies trouvé en reprenant la lecture de cette fic  Wink
À partir de ce moment, beaucoup de choses changent pour Oscar et pour André. Elle vient pour se prouver des choses, et se trouve confrontée à une réalité qu'elle n'imaginait pas tout à fait de cette façon. ça la change de la Cour et des gardes royaux, c'est le moins que l'on puisse dire^^
André aussi se trouve face à quelque chose de différent de ce qu'il connaissait. Entre noblesse et roture, il a un pied dans chaque monde, un peu comme Oscar qui est partagée entre le monde des hommes et le monde des femmes. Pas facile pour lui, mais finalement ça lui donne l'occasion d'évoluer lui aussi. 
Tous deux vont toucher du doigt au quotidien la vie du peuple, et il s'en suivra des prises de positions politiques, un affermissement de ses idées pour André, un changement de cap pour Oscar.
Les relations personnelles entre Oscar et André changent également. Et c'est après le fameux passage à tabac qu'Oscar a quelque chose qui quelque part lui dit qu'elle tient à André autrement que comme un ami, mais sans grande révélation encore (il lui faut beaucouuup de temps à la miss escargot pour prendre pleinement conscience de ses sentiments^^). Oui, pour moi, ce moment dans l'armurerie est important, parce qu'elle fait un premier pas vers André en décidant vraiment de ne pas se marier parce qu'il en souffrirait trop. 
De son côté, André veut avant tout retrouver l'amitié d'Oscar, et il est heureux de voir qu'elle ne l'a pas chassé de son cœur, même s'il est loin de se douter qu'en fait d'amitié, c'est de l'amour qu'elle éprouve pour lui. La découverte n'en sera que plus agréable ^^
Ah le passage sur la petite brioche ...  Razz J'ai beaucoup aimé l'imaginer ! Parce qu'on se doute qu'il y a pleins de moments de la relation d'Oscar et d'André qu'on ne voit pas et c'est un immense plaisir de combler les trous !! Là, c'est la brioche, dans un ou deux chapitres, je ne sais plus exactement, il y a autre chose. J'espère que ça te plaira également  Wink
Et puis, il y a d'autres choses encore dans les autres chapitres, je te laisse découvrir quand tu le pourras, et espère que cela te plaira  Wink


@ Scrubbi : Adjugé vendu pour l'écharpe, alors ! Very Happy Dans ma contrée qui se situe dans les Yvelines en région parisienne, le vent souffle aussi parfois, mais pas trop ^^ Argh, non, ça y est, je parle encore du souffle du vent, on va finir par croire que c'est une véritable obsession chez moi  rire2
Bon alors sans transition, revenons-en à nos moutons ou plus exactement au fameux épisode 19 et à Oscar et Charlotte  Razz
J'ai lu ce que tu as écrit sur Charlotte et Oscar, puis ai à nouveau regardé l'épisode, et je te rejoins. Tu as parfaitement raison, Oscar se sacrifie pour sa famille et au-delà pour servir son pays, mais plus elle avance, plus elle a du mal à supporter que d'autres, comme Marie-Antoinette, aient à se sacrifier. Et le mariage de Charlotte entre dans ce cadre. Et quand on y réfléchit c'est cohérent avec son évolution (j'en parle plus loin). 
Dans la scène près de la fontaine, c'est bien un aveu d'impuissance de la part d'Oscar, elle ne peut rien faire de plus. L'expression de son visage va clairement dans ce sens, tant les yeux fermés que ce mélange de douceur, de compréhension et de compassion. Il n'y a pas la moindre trace du fait qu'elle puisse considérer la réaction de la jeune fille comme un caprice. Elle comprend son désespoir, mais ne peut rien faire de plus que de veiller à sa sécurité. Va savoir où j'avais la tête hier soir en parlant de caprice ?  confused  scratch  Rolling Eyes 
Et donc sur cette base, j'ai repris. Comme tu le dis, on a une scène qui met en parallèle Oscar et Charlotte pendant le bal. Est-ce qu'Oscar s'identifie à Charlotte ? Est-ce qu'elle s'inquiète sincèrement pour elle, parce qu'elle reste dans son coin alors qu'on a connu Charlotte comme aimant être le centre de l'attention ? Un peu des deux, je dirais. Oscar a certainement conscience que la jeune fille est en train de vivre une véritable tragédie. Et puis, il y a ces courtisans qui passent à côté de l'épreuve et de l'horreur que va vivre Charlotte en épousant le duc de Guiche, ils dansent et en parlent comme du dernier potin qui réjouit vaguement par son parfum de scandale sans parvenir à se scandaliser réellement, au contraire, ils s'en divertissent, c'est la vie de la Cour, on danse, on sourit, on potine, on se scandalise un peu pour la forme et on se divertit sans trop penser au fait qu'on parle d'un être humain, très jeune en plus, qui souffre de la situation. Et, ça écœure Oscar (et on la comprend...). 
Puis, Charlotte quitte le bal et Oscar la suit, au mépris de la bienséance, comme le lui fait remarquer Girodelle dans les jardins. Jusque-là, Oscar est conforme à ce que l'on sait d'elle : elle va toujours vers le plus faible pour lui apporter son secours. Sauf qu'elle ne peut pas faire grand chose et qu'elle le sait. 
Et on a la rose blanche qui passe d'Oscar à Charlotte avant d'aller se fracasser sur le pavé quand la jeune fille saute du toit. Et la question est : que représente cette rose ?
Encore une fois, je vais te rejoindre. Parce qu'il me semble qu'avec le suicide de Charlotte, c'est encore une partie des idéaux d'Oscar qui se fracasse. Oscar est une idéaliste, quelqu'un qui accepte de se sacrifier pour quelque chose de supérieur à elle-même, son nom, mais surtout le service de la Couronne et à travers elle, le pays et le peuple. Pour Oscar, il y a comme une sorte d'interdépendance entre les différents ordres, les uns œuvrant pour les autres et  réciproquement, avec comme objectif le "bonheur" des Français.
 Et que découvre-t-elle au fil du temps ? Que ce bien commun n'existe pas. De nombreux nobles, ceux de la Cour en particulier, sont avant tout au service de leur intérêt personnel. Le peuple meurt de faim et croule sous des impôts qui ne servent à rien parce que le déficit du pays est abyssal. Dans ce contexte, ses valeurs de noblesse et d'honneur perdent de leur sens. Comme elle le dit quand le duc de Germain tue le petit Pierre, "qu'y a-t-il de noble dans tout cela ? J'ai honte !". Mais, à ce moment-là, elle n'est qu'au début de ses découvertes. Ensuite, il y a Arras, où ses découvertes se confirment, et il y a le retour d'Arras, certainement le plus terrible. Quand elle parle à son père de la misère du peuple, il la renvoie à son épée et à son statut d'aristocrate (ça ne veut pas dire qu'il est sans cœur, mais qu'il sait qu'il ne peut rien faire, ou alors qu'il préfère s'aveugler plutôt que de regarder les choses en face, parce que s'il faisait cela, ce à quoi il croit n'aurait plus de sens ni de raison d'être, ce serait une remise en cause trop difficile et trop sacrilège pour lui). Mais elle aurait toujours pu en parler à la reine, comme elle se l'était promis à Arras. Sauf que la Polignac entre en scène et Oscar n'a pas l'occasion de parler de la misère du peuple à la reine, il y a d'autres dangers plus imminents auxquels parer. Puis, il y a Fersen etc. Puis, l'arrivée aux Gardes-françaises, Lassalle etc. Et finalement, elle va finir par rejoindre la cause du peuple et là, elle retrouve ses idéaux (c'est d'ailleurs ce qu'elle répond à son père dans l'épisode 35: "Je ne vois nulle part la raison qui pourrait me pousser à renier les principes dans lesquels vous m'avez élevée. J'ai fait mon devoir. Il faut savoir varier, Monsieur, selon les circonstances, car ce sont elles qui gouvernent les états. C'est le salut du peuple qui est la loi suprême, et quand un monarque abusé par ses proches se retourne contre ses sujets, mon honneur est de me battre contre lui"). Sur la fin, elle retrouve sa rose blanche en quelque sorte. 
Au moment de la fontaine, Oscar est à un moment où elle perd ses illusions une à une, sur l'amour, mais surtout sur la noblesse. Donc on comprend qu'à ce moment-là, en son for intérieur, elle soit révulsée de ce qui arrive à la jeune fille (en plus d'un drame humain, c'est la marque de la décadence/corruption de la noblesse) et se sente totalement impuissante. Que peut-elle faire pour Charlotte ? Se battre contre la noblesse ? Elle l'avait déjà un peu fait avec le duc de Germain et ça n'avait pas été vraiment fructueux. Donc à ce moment-là, près de la fontaine, elle serre les dents et se tait. Le moment de la véritable révolte viendra des années plus tard avec la Révolution Wink
Donc en fait, cette scène de la fontaine que tu me donnes l'occasion de vraiment décortiquer  pour la première fois (jusque-là, j'ai toujours eu du mal à m'y attarder parce que de Guiche me donne envie de vomir et le sort qui attend Charlotte m'est insupportable) est très importante, mine de rien. C'est un pas de plus vers le changement de cap d'Oscar. Comme tu le dis, elle ne peut pas ne pas y repenser après coup, et ne pas se sentir mal. 
Dans cette scène près de la fontaine, je trouve qu'Oscar est belle par la grandeur d'âme qu'elle témoigne en étant la seule à aller vers Charlotte, et à lui tendre la main. Et je le trouve encore plus belle parce qu'elle est touchante par son impuissance face au désespoir de la jeune fille. 
Maintenant, il va falloir trouver le moyen de m'en servir dans ma fic en cours, parce qu'on ne peut pas passer sous silence un moment aussi important. Quelques grattages de tête en perspective  scratch, plusieurs nouveaux visionnages pour être certaine de ne pas passer à côté, et ça devrait trouver sa place au moment opportun, du moins je l'espère  geek Sinon oups, on n'aura rien vu ou on fera comme si  Laughing
Et poum, d'une fic à une autre, passons à Valse à trois coeurs, valse à trois temps. En lisant ce que tu me dis, je suis restée sans voix, ce qui n'est pas très grave, parce qu'il suffit que mes doigts puissent pianoter sur le clavier pour te répondre  lol! Plaisanterie mise à part, j'ai été surprise et touchée de ce que tu me dis sur cette fic, plus que ça en fait, le mot c'est plus "sidérée", je crois, enfin quelque chose comme une association de ces trois smileys --> smilie   Embarassed   rire1  
Je lirai avec curiosité et grand plaisir ce que tu as à m'en dire (ça sonne un peu comme une formule de politesse toute faite, mais je t'assure que ça ne l'est pas, curiosité et grand plaisir, je le pense vraiment). C'est une fic qui a une place assez spéciale dans ce que j'ai écrit. Je ne t'en dis pas plus pour ne pas influencer ce que tu auras envie de m'écrire sur ce texte. Ce sera vraiment un "plaisir absolu" de te lire  Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jarjayes80
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 9117
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Jeu 4 Oct - 17:49

J'ai lu deux autres chapitres mais il faut dire qu'ils sont vraiment longs donc dur à rattraper mais toujours aussi agréable à lire.

Le fameux bal j'adore tout comme André d'ailleurs et j'aurais bien aimé être une petite souris pour voir la tête du duc. Oscar a parfaitement réagi, elle ne veut pas se marier et encore moins être une bête de foire comme ce clown dont tu as fait référence.

Elle a deux bonnes raisons de refuser, elle ne sait pas faire autre chose que commander et surtout elle ne veut pas faire souffrir son ami (pas encore compris qu'elle l'aime pour l'instant).

J'ai beaucoup aimé le passage sur la blessure du général et sur ses dernières volontés qu'il exprime à André. Celui-ci n'en a jamais parlé à Oscar de son vivant.

Papa Jarjayes voit le vent tourner et il veut mettre sa fille chérie à l'abri car derrière le dur général se cache un père aimant, admiratif pour sa cadette qui a toujours été sa fierté.

Tu décris merveilleusement cette scène lorsque Oscar arrive au chevet de son père et qu'André la réconforte. A ce moment là Oscar n'aurait jamais voulu avoir une autre personne que lui a ses côtés car lui seule la comprenait sans même qu'elle ne prononce le moindre mot. Si ce n'est pas de l'amour ça !!!

André a remarqué le changement de comportement d'Oscar envers lui, ils sont à nouveau aussi proches l'un de l'autre comme avant mais André garde tout de même une certaine distance pour ne pas effrayer son amie. Il a l'impression qu'Oscar puisse être am.. mais non il se trompe il l'espère si fort qu'il a des hallucinations.

Oscar l'autorise même à rester dans ses appartements à la caserne toute la nuit. Elle a besoin de lui même si elle n'en saisi pas pour l'instant la raison.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***


Merci Aurore pour ce merveilleux kit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jarjayes80
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 9117
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Ven 5 Oct - 10:26

Je viens de lire le chapitre suivant et je ne suis pas étonnée qu'Alain soit amoureux d'Oscar car qui pourrait lui résister.

Tomber amoureux d'elle est son pire cauchemar car d'un côté il l'admire en tant qu'ancien colonel, il est fier de ce qu'elle a fait mais d'un autre côté il ne peut pas tomber amoureux d'une noble.

Et surtout elle est la femme de son meilleur ami et ça c'est juste impossible, il ne pourra pas le trahir.

Le cœur d'Alain lui joue donc des tours lui qui n'était jamais tombé dans le panneau le voilà dans de beaux draps.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***


Merci Aurore pour ce merveilleux kit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1383
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Ven 5 Oct - 15:30

jarjayes80 a écrit:
J'ai lu deux autres chapitres mais il faut dire qu'ils sont vraiment longs donc dur à rattraper mais toujours aussi agréable à lire.

Le fameux bal j'adore tout comme André d'ailleurs et j'aurais bien aimé être une petite souris pour voir la tête du duc. Oscar a parfaitement réagi, elle ne veut pas se marier et encore moins être une bête de foire comme ce clown dont tu as fait référence.

Elle a deux bonnes raisons de refuser, elle ne sait pas faire autre chose que commander et surtout elle ne veut pas faire souffrir son ami (pas encore compris qu'elle l'aime pour l'instant).

J'ai beaucoup aimé le passage sur la blessure du général et sur ses dernières volontés qu'il exprime à André. Celui-ci n'en a jamais parlé à Oscar de son vivant.

Papa Jarjayes voit le vent tourner et il veut mettre sa fille chérie à l'abri car derrière le dur général se cache un père aimant, admiratif pour sa cadette qui a toujours été sa fierté.

Tu décris merveilleusement cette scène lorsque Oscar arrive au chevet de son père et qu'André la réconforte. A ce moment là Oscar n'aurait jamais voulu avoir une autre personne que lui a ses côtés car lui seule la comprenait sans même qu'elle ne prononce le moindre mot. Si ce n'est pas de l'amour ça !!!

André a remarqué le changement de comportement d'Oscar envers lui, ils sont à nouveau aussi proches l'un de l'autre comme avant mais André garde tout de même une certaine distance pour ne pas effrayer son amie. Il a l'impression qu'Oscar puisse être am.. mais non il se trompe il l'espère si fort qu'il a des hallucinations.

Oscar l'autorise même à rester dans ses appartements à la caserne toute la nuit. Elle a besoin de lui même si elle n'en saisi pas pour l'instant la raison.

Oui, ces chapitres sont assez longs. Prends tout le temps dont tu as besoin pour lire. Le texte est là, il t'attend tranquillement  Wink

Ah moi aussi j'aurais adoré être une petite souris, une mouche ou même une guêpe (pourquoi pas, du moment que je ne suis pas enfermée dans un frigo  rire2), histoire d'être à ce fameux bal et de voir la tête de tous ceux qui y étaient venus et d'entendre leurs commentaires après !! ça devait être tordant !!  Razz

Pour le passage sur la blessure du Général, je me suis laissée aller à combler un peu les trous. Étant donné qu'il a failli mourir et qu'il est à un moment où il s'inquiète pour Oscar, cela m'a semblé cohérent. Car, oui, c'est un père qui aime et admire sa cadette, même s'il ne le lui a jamais dit. 

Merci, merci, merci de ce que tu me dis de la scène du mouchoir qu'André tend à Oscar  rire1 J'aime beaucoup ce passage de l'animé et suis donc très heureuse d'être parvenue à le rendre de façon à ce qu'il touche également à travers ce texte. 

Oui, André a remarqué un changement chez Oscar, mais il n'ose pas y croire. Il ne veut pas risquer de la perdre une autre fois. Il reste donc à distance et se force à n'espérer que son amitié  Wink Hein, ce n'est pas comme s'ils n'étaient pas compliqués tous les deux  Laughing


jarjayes80 a écrit:
Je viens de lire le chapitre suivant et je ne suis pas étonnée qu'Alain soit amoureux d'Oscar car qui pourrait lui résister.

Tomber amoureux d'elle est son pire cauchemar car d'un côté il l'admire en tant qu'ancien colonel, il est fier de ce qu'elle a fait mais d'un autre côté il ne peut pas tomber amoureux d'une noble.

Et surtout elle est la femme de son meilleur ami et ça c'est juste impossible, il ne pourra pas le trahir.

Le cœur d'Alain lui joue donc des tours lui qui n'était jamais tombé dans le panneau le voilà dans de beaux draps.

Et oui, Oscar a conquis un autre cœur sans s'en apercevoir comme souvent  Wink Mais la prise de conscience est difficile pour Alain parce que l'aimer implique de remettre en cause tellement de choses que cet amour lui semble impossible et surtout ne rien avoir à faire dans l'histoire. Sauf que... il est là... et il va devoir faire avec ce sentiment qu'il découvre pour la première fois de sa vie  Wink 
Et bien sûr, Oscar, fidèle à elle-même, ne s'aperçoit de rien^^

J'espère que la suite te plaira également  Wink 

Je n'ai pas eu le temps d'écrire cette semaine et je ne l'aurai pas non plus ce week-end, donc ne t'inquiète pas, je ne vais pas rajouter un autre chapitre maintenant que tu as presque tout rattrapé  Wink  ça viendra un peu plus tard  Razz

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jarjayes80
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 9117
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Ven 5 Oct - 17:39

Je ne lirais pas de nouveau chapitre ce week-end car je pars en Irlande donc je ne suis pas sûre d'avoir terminé de tout lire avant le prochain chapitre posté. siffle

*** Lady Oscar Lady Oscar ***


Merci Aurore pour ce merveilleux kit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrrubi
L'ami de la rose
L'ami de la rose
avatar

Féminin
Age : 17
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Ven 5 Oct - 17:49

Lénie a écrit:
@ Scrubbi : Adjugé vendu pour l'écharpe, alors ! Very Happy Dans ma contrée qui se situe dans les Yvelines en région parisienne, le vent souffle aussi parfois, mais pas trop ^^ Argh, non, ça y est, je parle encore du souffle du vent, on va finir par croire que c'est une véritable obsession chez moi  rire2
Ventophile, va !

Bon, bah je n'ai pas grand chose à rajouter à ton analyse, sinon je risque de doublonner, mais j'aimerais juste m'attarder sur cette image :

Je trouve qu'il y a quelque chose de très perdu, fragile, dans la manière dont elle croise les bras et regarde autour d'elle la foule. ça donne l'impression d'un personnage en total décalage avec son univers, et surtout, très seul. L'image dure quoi, une seconde? et pourtant je la trouve extrêmement parlante, parce que c'est rare finalement de voir Oscar se montrer dans une telle vulnérabilité en publique. 



Citation :
Maintenant, il va falloir trouver le moyen de m'en servir dans ma fic en cours, parce qu'on ne peut pas passer sous silence un moment aussi important. Quelques grattages de tête en perspective  scratch, plusieurs nouveaux visionnages pour être certaine de ne pas passer à côté, et ça devrait trouver sa place au moment opportun, du moins je l'espère  geek Sinon oups, on n'aura rien vu ou on fera comme si  Laughing 
C'est ça, tant mieux si tu parviens à caser la scène quelque part, mais sinon, promis, on ne sortiras pas la massue ! ( meurtre1 allez, je met quand même, mais juste parce parce le smileys est vraiment trop drôle ^^ ). 


Citation :
Et poum, d'une fic à une autre, passons à Valse à trois coeurs, valse à trois temps. En lisant ce que tu me dis, je suis restée sans voix, ce qui n'est pas très grave, parce qu'il suffit que mes doigts puissent pianoter sur le clavier pour te répondre  lol! Plaisanterie mise à part, j'ai été surprise et touchée de ce que tu me dis sur cette fic, plus que ça en fait, le mot c'est plus "sidérée", je crois, enfin quelque chose comme une association de ces trois smileys --> smilie   Embarassed   rire1  
Je lirai avec curiosité et grand plaisir ce que tu as à m'en dire (ça sonne un peu comme une formule de politesse toute faite, mais je t'assure que ça ne l'est pas, curiosité et grand plaisir, je le pense vraiment). C'est une fic qui a une place assez spéciale dans ce que j'ai écrit. Je ne t'en dis pas plus pour ne pas influencer ce que tu auras envie de m'écrire sur ce texte. Ce sera vraiment un "plaisir absolu" de te lire  Wink
Tu titilles ma curiosité, là  Razz  Mais soit, je serais sage et encore une fois la massue restera tranquille.
Je ne peux pas te dire quand ce commentaire arrivera, parce que j'aimerais faire ça proprement en prenant mon temps, et le temps, la PACES en est plutôt avare, mais, foi de Miss Escargot, il arrivera!  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrrubi
L'ami de la rose
L'ami de la rose
avatar

Féminin
Age : 17
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Ven 5 Oct - 17:51

jarjayes80 a écrit:
Je ne lirais pas de nouveau chapitre ce week-end car je pars en Irlande donc je ne suis pas sûre d'avoir terminé de tout lire avant le prochain chapitre posté. siffle
En Irlande? Ouah, c'est super ! Tu pourras nous ramener un leprechaun ?  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Victoire
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
avatar

Féminin
Age : 46
Nombre de messages : 2545
Date d'inscription : 24/07/2016

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Ven 5 Oct - 18:58

rire2 rire2
Ah un petit voyage, j'en rêve ! Les vacances de la Toussaint approchent et elles seront malheureusment avares en repos Sad 
Je te rejoins Scrrubi à propos de la capture d'écran,, c'était le thème de ma fic "regarde-moi". Une solitude, une vulnérabilité, et un total décalage avec ceux qui l'entourent !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1383
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Ven 5 Oct - 20:36

@Jarjayes : Bon voyage en Irlande ! Profite bien Wink
Tu nous rapportera quelques belles photos ?

@Scrubbi : Ventophile? Ah la vache, on dirait le nom d'une nouvelle maladie Very Happy
Je suis d'accord avec toi pour l'image, elle semble perdue, presque "posée là par hasard". On se doute qu'elle est à ce bal parce que c'est son job d'être là pour la sécurité, mais ce n'est pas du tout l'impression qu'elle renvoie. On dirait plutôt une ado qui vient d'arriver dans un nouveau lycée en cours d'année.
Ah la célèbre massue... Bon, j'ai enfilé un casque au cas où le smiley déciderait de prendre une vraie massue, on ne se méfie jamais assez des smileys Very Happy
Pour Valse etc., ce n'est même pas pour ménager le suspense, en fait c'est parce que si je te dis l'impression que j'ai eu en l'écrivant... Oublie ça, ça fait trop mam'zelle chichis Smile) Je vais essayer de trouver un moment ce week-end ou dans la semaine pour t'expliquer l'impression en l'écrivant et un peu plus sur ce qui m'a inspirée pour l'écrire. Je le mettrai dans les coms de cette fic.
Pour ton commentaire, je comprends très bien et le fait que tu veuilles bien le faire et le fait que tes études te prennent beaucoup de temps. Il viendra quand il viendra Wink Les études avant tout Wink

@Lady Victoire : Dur d'avoir des vacances et de ne pas pouvoir en profiter, même un peu :'( J' espère que tu pourras profiter un peu de celles de Noël.
"Regarde-moi", un très beau texte que l'on a plaisir à lire et à relire Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Victoire
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
avatar

Féminin
Age : 46
Nombre de messages : 2545
Date d'inscription : 24/07/2016

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Sam 6 Oct - 5:57

Merci Lénie. Les vacances de prof c'est du temps de travail (et j'aurai des copies ++++ Ma faute, je n'ai qu'à pas faire bosser autant les élèves Laughing ) et en plus je suis hospitalisée le 19 donc ce sera du temps de récupération. Il faut absolument que je puisse dormir  smilie

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénie
Soldat Alain
Soldat Alain
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1383
Date d'inscription : 19/12/2014

MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   Sam 6 Oct - 8:33

J'espère que ton opération se passera bien et que tu pourras récupérer au mieux pendant ces "vacances"  rosoiù

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Commentaires de "Entre tes lignes : toi" de Lénie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Lire entre les lignes
» Espace entre les lignes
» Table comparaison lignes/millimètres
» La Grande Guerre entre les lignes
» Entre les lignes
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady Oscar - André :: Fanfictions Lady Oscar. :: Fics sur Lady Oscar. :: Commentaires des fics.-