Lady Oscar - André

Forum Lady Oscar - La Rose de Versailles - Versailles no Bara - Berusaiyu no Bara - The Rose of Versailles - ベルサイユのばら
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Lun 2 Jan - 14:20

Ces illustrations sont splendides !
Revenir en haut Aller en bas
Aurore F
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin
Age : 25
Nombre de messages : 12920
Date d'inscription : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Lun 2 Jan - 14:27

Merci Arlène Very Happy

Silène a écrit:
Donc déjà je veux m'excuser de ne t'avoir jamais répondu, tu as du te dire que je n'étais pas très polie.
No souci Wink
J'me suis dit que tu devais être très occupée pour lire tes Mp ^^
Par contre, tu m'excuseras mais je les ai incéré dans mes créas il y a une ou deux semaines, bourde comme je peux l'être parfois, j'aurais été capable de les supprimer sans les avoir posté ^^

Je suis donc ravie que ca te plaise Very Happy

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

- Retour vers le passé - L'étalon blanc - Une St Valentin inoubliable - Joyeux noël Oscar - Et Après ? -  Réactions - Les Quatre Cavaliers - Vendetta -
- Un an - Les 9 muses - El Gavilán -  14/02/1784 - La fin d'une époque - Le Corbeau de Paris - Under - Saut de l'ange - La vengeance du Comte - L'épée et la rose - La voix des ombres -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larosedeversaillesladyoscar.centerblog.net
Silène
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 747
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Lun 2 Jan - 14:36

Plus qu'à lire la dernière lettre Arlène Twisted Evil. Je prépare le seau et la serpillère au cas ou tu te transforme en flaque ?
Aurore, tu as eu parfaitement raison ! J'aurai plus qu'à les rajouter en tête de mes fics du coup Very Happy

En tout cas, à me couvrir de cadeau comme ça, j'ai pas finis de le faire passer le facteur !
*sort la baïonnette pour faire hâter ledit facteur*

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Lun 2 Jan - 14:49

Silène a écrit:
Citation :
Rendons à Cesar ce qui est à Cesar, c'est la plume de Zalzal qui m'a donné l'envie d'écrire cette fois ci.
Depuis le temps que je me dis que je dois lire ces lettres, voilà que ma plume se retrouve à l'origine de l'une d'entre elles (mea culpa mais tu sais comment c'est: j'ai déjà de la difficulté à rattraper mon retard sur la lecture des fics en cours. Ajoute à cela que j'essaie de vous faire parvenir la suite de deux fics dans des délais raisonnables - c'est fou comme la notion de "raisonnable" devient soudainement bien subjective. Résultat: je passe à côté de joyaux littéraires. Car oui, je suis persuadée que ces lettres en sont. Tu sais à quel point ta plume me plaît. Ce n'est plus un secret. Wink) !!!

Mais je bénéficie encore d'une semaine de vacances. Espérons qu'elles me permettront de me plonger dans ce récit épistolaire (faut bien que je lise ce que j'ai inspiré inconsciemment !!!).

Bisous ! I love you

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Mar 3 Jan - 23:33

9 Germinal, an 4 ( 29 Mars 1796)

Déjà le fait que tu dates ces lettres en te référant au calendrier républicain m'enchante. Bien que j'ai continuellement besoin d'aide pour trouver leur correspondant dans le calendrier grégorien, j'ai toujours trouvé que la nomenclature du calendrier républicain était très poétique. Les mots "Brumaire", "Frimaire", "Nivôse", "Floréal", ou encore "Fructidor" sont tellement beaux (moi et mon amour des mots ! Me voilà qui m'extasie sur une simple date Razz).

Citation :
Chère Colonel
C'est fou comme ce grade devient soudainement, sous la plume de Victor, un surnom affectueux.

Citation :
D’ailleurs parfois j’ai du mal à croire que nous ayons pu connaître une monarchie sur cette terre bouleversée par les changements de gouvernement. [...] Je ne vois quant à moi qu’un enfant capricieux, auquel on a donné sa liberté trop tôt.
Tu fais ici de Girodelle un vrai témoin de l'Histoire. J'aime beaucoup lire ce qui s'est passé après la révolution à travers les yeux (à travers les mots je devrais écrire puisqu'il s'agit d'une lettre) d'un personnage. Ça rend l'Histoire tellement plus vivante !

Citation :
Et puis te parler me manque trop, il faut que les mots glissent sur ce papier que tes yeux caresseront, seul lien entre nous.
Quelle belle façon pour exprimer que l'être aimé nous manque, comme si le besoin d'écrire devenait viscéral, presque un geste amoureux car les mots écrits par la main de l'amant seront parcourus par l’œil de l'amante. Un pont qui les relie.

Citation :
Sais tu que ce fat, cet exilé, se fait appeler à présent Louis XVIII ? Pour moi, il restera à jamais le Comte de Provence et quoi qu’il advienne je te déclare aujourd’hui que je préférerai m’exiler plutôt que de mettre mon épée à son service.
On reconnaît bien ici tout l'honneur et la droiture si caractéristiques de Girodelle. On voit par contre qu'Oscar l'a changé imperceptiblement. N'écrit-il pas que grâce à elle, il a pu voir qu'il y avait "de la noblesse à embrasser le parti du peuple" ? Mais j'imagine que la mouvance de ces soubresauts politiques contribue également à le faire changer d'avis quant à l'aristocratie et à certains dirigeants.

Citation :
Je n’ai pas renoncé à cette rage de vouloir te protéger, jamais ce sentiment ne disparaîtra de mon cœur. Certes, tu n’es heureuse que libre, lorsque tu as le sentiment que ta vie est au service d’une cause plus grande que toi. Je le sais, je t’aime pour cela.
Faut-il qu'il l'aime éperdument cette femme pour la laisser se battre aux côtés de Bonaparte ! C'est le plus beau cadeau qu'il pouvait lui faire: lui rendre sa liberté. Sinon, elle aurait été comme ces animaux sauvages que l'on enferme dans une cage et qui vous regardent avec des yeux attristés.

Citation :
Tu me manques, chère colonel, reviens moi en vie ou c’est moi qui te rejoindrai, quel que soit l’endroit ou tu te trouveras.
Quelle belle phrase ! Quelle belle lettre à lire pour Oscar ! Moi, à lire des phrases comme cela, je voudrais me retrouver immédiatement dans les bras de mon homme pour qu'il me les murmure à l'oreille !

Décidément, Victor de Girodelle est une muse qui vous fait écrire des délices épistolaires, mademoiselle Silène ! C'est une magnifique lettre que tu as imaginée ici. I love you

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silène
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 747
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Mer 4 Jan - 11:58

Oh, Zalzal, tu ne peux pas savoir le plaisir que ça me fait que tu lises ces lettres et qu'elles te plaisent ! Je pense que tu y trouveras des renvois à Mariage Blanc, puisqu'elles en sont issues. En tout cas, c'est ce que j'essaie de faire.
Pour Victor, oui, j'aime à le voir ainsi, intègre, droit dans ses bottes et lucide. Evidemment ses yeux se sont décillés en parti grace à Oscar, mais j'aime à penser que, même sans elle, il ne serait pas resté rigide et froid face aux conséquences de la révolution. Mais là, en plus, il y a Oscar. Lui dont le désespoir est tellement tangible sans elle, dont la solitude serre le coeur dans l'anime, je ne peux l'imaginer autrement que tel que je le présente dans son amour pour elle. Parce qu'il l'aime elle est libre. Jamais il ne pourrait la contraindre, parce que c'est justement, à mon avis, cette liberté farouche qui a déclenché la première étincelle d'amour en lui.

Alors, parce qu'elle a perdu son roc en perdant André, il s'est fait roc pour elle. C'est parce qu'elle a cette certitude qu'il sera là, toujours, inébranlable, qu'elle peut continuer à voler ou les vents la porte.

Ensuite, les mots d'amour ... Comment l'imaginer autrement que tendre ? Il a cru la perdre, ou plutôt n'a jamais pensé qu'elle poserait les yeux sur lui un jour. Alors avoir gagné son amour et l'avoir pour femme est comme un rêve dont il craint de se réveiller un jour. Il l'aime et n'a nulle pudeur pour elle. Il lui dit très exactement ce qu'elle représente pour lui, sans fausse honte ou crainte d'être pris pour un faible. Et je pense que cela fait parti de ce qui la rend si confiante, elle.
Si tu continues à suivre les lettres, tu verras que notre colonelle, si pudique quand à ses sentiments, verra sa coquille se fendre sous le poids des mois de séparation Very Happy

En tout cas merci, merci de t'être mise à cette lecture. Pointue comme tu l'es dans tes mots (tu le sais quel régal c'est, à chaque fois, de voir la richesse de tes images) cela risque d'être une pression supplémentaire pour les prochaines lettres. Mais surtout n'hésites pas à critiquer si certaines choses ne te semblent pas "bien"

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Mer 4 Jan - 21:07

Je m'attaque maintenant à la deuxième lettre qui, je suppose, sera la réponse d'Oscar. J'ai dû lire un peu plus loin, car le "cher Colonel" utilisé en guise de salutations m'a fait penser, à tort, qu'il s'agissait d'une deuxième lettre écrite par Victor (j'aurai dû deviner que c'était une lettre adressée à Victor. Le genre du "cher" est masculin !). Ainsi, Oscar use du même surnom affectueux...bizarre d'écrire que "colonel" est un surnom affectueux, mais dans leur cas, c'en est bien un Wink .

26 Floréal, an 4 ( 15 Mai 1796)

Silène a écrit:
Citation :
Durant des années j’ai été au service de la reine, colonel de Cour dont l’épée était d’avantage un ornement qu’une arme de défense.[...] Ce sont mes années aux gardes Françaises qui me servent à présent. Je commande à des hommes rudes, habitués à la vie dure et hasardeuse des campagnes. Jamais ils n’auraient accepté l’autorité policée d’un militaire des feu gardes royales.
Comme Oscar est clairvoyante ! Il est vrai que son service auprès de la Reine était plus...protocolaire qu'autre chose. C'est vraiment la cohabitation avec les soldats des Gardes Françaises qui lui aura appris, en un laps de temps beaucoup plus court que celui passé dans les gardes royales, le réel métier d'un officier. Et elle l'aura appris à la rude ! Mais c'est ça, l'école de la vie: on en tire bien souvent des leçons qui nous seront beaucoup plus utiles que celles apprises dans les bouquins. Je partage donc son opinion lorsqu'elle affirme qu'elle n'aurait jamais survécu à une campagne sans son passage aux Gardes Françaises.

Citation :
Etre gouvernés par une femme fut difficile à admettre pour eux, mais ils ont fini par comprendre que je n’étais pas différente d’eux.
Difficile d'être gouvernés par une femme, surtout à cette époque. Évidemment, si l'on se réfère à l'Histoire, je doute qu'une femme ait pu commander dans l'armée (sous sa véritable nature, j'entends, car je crois qu'il y a quelques cas de femmes travesties - au moins un mais les détails m'échappent - qui auraient pu assumer de tels rôles). Mais nous sommes ici dans une fiction qui traite d'un personnage féminin assez extraordinaire en soi Wink . Ayant vu ce qu'Oscar a accompli lorsqu'elle commandait les Gardes Françaises, je ne doute pas qu'elle ait su se faire respecter des hommes de Bonaparte.

Citation :
Et pourtant, pourras tu me croire si je te dis que personne ne recule ? Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il [Napoléon Bonaparte] est la.
C'est ce qui faisait de Napoléon un homme extraordinaire: ce feu qui l'habitait, cette passion qu'il communiquait aux autres, cette grandeur qu'il dégageait, et ce, malgré sa petite taille. On en parle souvent comme du successeur d'Alexandre le Grand d'ailleurs. J'imagine que ça devait être impressionnant de se battre à ses côtés.

Petit aparté: Ça me fait penser que ce n'est pas tout le monde qui appréciait ce petit homme. Je viens d'ailleurs d'en lire un passage dans le livre Fersen: le plus aimé, le plus aimant des hommes de Françoise Kermina. Il s'agit d'une rencontre entre Fersen et Bonaparte qui, selon les deux partis, n'a pas été des plus chaleureuses. On y voit à quelque point le comte de Fersen n'appréciait guère ce "noirot" comme il l'écrit.

Citation :
Au fur et à mesure que se développait ce discours, le baron [Fersen] changeait de couleur, sans rien manifester de son dédain pour ce parvenu sans noblesse, ni même dignité, qui se permettait de lui faire la leçon, avec l'air d'en réciter une.
*Fersen: le plus aimé, le plus aimant des hommes de Françoise Kermina, Librairie académique Perrin, p.325

Citation :
Je n’aime pas Bonaparte, du moins pas de la manière dont je l’aimais elle [Marie-Antoinette].
J'aime bien cette comparaison que tu établis ici entre l'amour que portait Oscar pour cette reine tragique versus son admiration pour l'Aigle qu'est Napoléon. Il s'agit de deux personnages historiques très importants qu'aura croisés Oscar, qu'elle aura même servis. Chacun d'eux est lié à une partie de sa vie (Marie-Antoinette appartient désormais à son passé, alors que Napoléon représente le temps présent, voire l'avenir de cette France qui tente de se reprendre en mains).

Citation :
Tu me manques, à chaque souffle. Chaque respiration est un baiser silencieux que je t’envoie. Voici une boucle de mes cheveux, imprégnée de la tendresse qui fait battre mon cœur un peu plus vite en ces instants.

Je t’aime.
La distance qui sépare les deux époux aura finalement permis à la plume d'Oscar d'écrire ces mots tendres. Je ne sais pas si son cœur aurait pu parler aussi franchement si elle avait eu Victor devant elle. L'écriture libère parfois nos réelles pensées et je crois que cela aide grandement Oscar à s'épancher et à confier son amour à son mari.

Silène a écrit:
Citation :
Pointue comme tu l'es dans tes mots (tu le sais quel régal c'est, à chaque fois, de voir la richesse de tes images) cela risque d'être une pression supplémentaire pour les prochaines lettres. Mais surtout n'hésites pas à critiquer si certaines choses ne te semblent pas "bien"
"Pas bien" ? Tu veux rire ?! Toi, Silène, qui as écrit des dizaines et des dizaines de fics sur Lady Oscar, toi qui m'as ébahie par la qualité de tes écrits, toi dont j'ai envié le talent après ma lecture de Mariage blanc, tu affirmes ressentir une pression pour tes prochaines lettres parce que je te lis ? Shocked Elle est bien bonne ! Razz C'est comme demander à l'élève d'enseigner au maître ! Je doute fort que je lise un jour un texte écrit de ta main qui ne me plaise pas. Au contraire... Mais bon, si jamais - et là, on parle ici d'un phénomène exceptionnel - je lis quelque chose de "pas bien", je te le ferai savoir tongue

Bon, tout ce looooong commentaire pour te dire que j'adore ces échanges épistolaires qui revisitent en même temps l'Histoire ! Quelle bonne idée tu as eue !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Jeu 5 Jan - 19:30

8 Messidor, an 4 ( 26 Juin 1796)

Silène a écrit:
Citation :
[...]il est amusant de voir que tu admires chez Bonaparte des qualités dont tu es toi même emplie, chère colonel.
Il est vrai que ces deux personnages - Oscar et Napoléon - sont faits "du même bois" comme Victor l'écrit si justement. Probablement qu'inconsciemment, Oscar s'est sentie attirée par le général parce que tous deux partageaient les mêmes convictions, tous deux étaient aussi passionnés.

Citation :
D’ailleurs, j’ai fais un rêve étrange la nuit dernière ; un aigle volait haut dans le ciel, étendant son ombre protectrice sur toi, cavalier clouée au sol. Le profil aquilin de Napoléon Bonaparte ne se prête-t-il pas un peu à cette comparaison ?
Ne me dis pas que c'est Girodelle qui est à l'origine de ce surnom d'Aigle ! Razz Toi qui en sais probablement plus sur Bonaparte que moi, ce surnom lui a-t-il été donné seulement à cause de son profil ?

Citation :
Au lieu de l’heure des départs pour Bordeaux marquée sur un panonceau, j’y ai trouvé une inscription écrite à la hâte à la craie blanche « Part quand on peut » On retrouve dans toutes les rues des signes de cette déchéance.
J'aime beaucoup ces petits détails du quotidien dont tu truffes ton texte. Ça nous permet d'être témoin de ce qui se passait à l'époque, de comprendre un peu ce que les gens vivaient sous le Directoire. Ce détail peut sembler anodin pour nous, contemporains, mais comme Girodelle le mentionne, il s'agit d'un exemple de la déchéance qui sévit en France.

Citation :
A ce que j’en sais, tout ce petit monde s’enrichit au détriment du pays, ce qui me fait bouillir. Si les sacrifices que nous avons acceptés avaient pour seul but de nous mener la, je trouve que la royauté n’était pas un système qui avait autant à être décrié.
Que c'est bien dit ! Tout ce beau monde qui refait pourtant ce qu'il a reproché naguère à la frivole Marie-Antoinette. C'est d'une ironie pitoyable...

Citation :
Tu occupes sans cesse mes pensées, et je voudrai être ton épée pour être à tes côtés en ces instants difficiles, pour te protéger de mon corps.

Je voudrai pouvoir te dire « à très vite » mais ne le peux. Alors je me contenterai de te souffler « à très bientôt dans nos rêves ». Puissent ils longtemps se solder par des réveils heureux.
Je reste tout émue en lisant chacune de ces phrases. Quelle belle façon as-tu de clore chacune de ces lettres "d'amour". Moi qui déteste les SMS et les messages rapido-pratiques sur Facebook ou autre truc du genre, on peut bien comprendre pourquoi. Les lettres sont tellement plus poétiques, plus entières ! Juste l'attente d'en recevoir une, embellit ce processus de communication, comme si les mots devaient se faire désirer. Ah ! Je ne suis pas née dans le bon siècle ! Neutral

Bravo pour cette troisième lettre ! applaudit Je dois presque me limiter dans mes citations, car sinon je devrais te citer en entier, ma chère, tellement j'adore !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silène
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 747
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: n   Ven 6 Jan - 15:13

Arghhhhhhhhhhhhh !!!


Je t'avais écris un long commentaire et par un geste malheureux, paf, tout effacé ! Ahh j'en ragerai !
Je t'expliquais combien ça me faisait plaisir que tu me lises, que tu prennes le temps de tout commenter en détail, et je te répondais en détail tout aussi. Je ne sais pas si je vais pouvoir le faire à nouveau, j'aurai l'impression de me copier moi même ...

Grosso modo je t'expliquais que j'étais vraiment contente que tu aimes tous mes détails, que ce soit les "cher colonel" ou la correspondance des dates. Je passe du temps dessus, tout comme je passe du temps à accumuler les détails historiques et l'avancée de la campagne d'Italie (les lettres d'Oscar sont, le plus possible, fidèles à l'avancée de Napoléon aux dates ou elle écrit). Je craignais beaucoup de lasser les gens qui ont la gentillesse de me lire par cette accumulation de détails, mais ça me semblait nécessaire pour les ancrer tous les deux dans une réalité Historique et les rendre ainsi plus tangibles (mais je suis certaine que tu me comprends, toi qui fais pareil Very Happy). Cela explique aussi les choix qu'ils feront par la suite, dans "Mariage Blanc". Ayant vu tout ça, ayant vécu de l’intérieur ce qu'ils vivent, que pouvaient ils faire d'autre ? Quelle autre direction prendre que celle que déjà j'amorce pour eux dans mariage blanc ? Je suis ravie aussi que tu aimes justement ce détail ce "cher colonel". Je voulais dès le départ mettre en avant ces carrières qui sont tellement plus qu'un métier, ces titres qui sont devenus leurs vie. C'est aussi une manière de montrer qu'ils se parlent d'égal à égal (chose quasiment impensable à l'époque entre un mari et sa femme). Ils sont militaires tout deux et ce n'est qu'un "accroc du destin" si des sentiments oh combien peu militaires se sont installés entre eux.
Ensuite, quand je prends ma plume, quand j'écris le "cher colonel", je deviens Oscar. ou Girodelle. Pour que ces lettres soient cohérente il faut que je m'efface pour les laisser parler eux, avec leur sensibilité et leur caractère. Ce n'est que coincidence si certaines de leurs émotions viennent de mon vécu . Au fil des lettres la réalité historique va aller en s'effaçant laissant plus de place aux sentiments, parce que le temps entre eux, qui les sépare, les rends plus impatients de se retrouver. J'espère que tu tiendras jusque là Embarassed

J'aime aussi, et tu l'as relevé, ne pas oublier qu'ils ont un passé. L'amour d'Oscar pour MA était tellement absolu, comment pourrait elle l'oublier elle qui pourtant suit à présent un autre homme. Elle qui refuse les compromis, je ne peux l'imaginer que torturée par ce choix qu'elle ne pouvait pas faire et qui a transformé le visage de la France.
Girodelle lui n'a pas à vivre cette torture. Il est resté fidèle à la royauté tant qu'il a pu et peut plus facilement qu'Oscar brocarder les fantoches qui dirigent la france à cette époque. Il n'y est pour rien s'ils sont au pouvoir ...

Merci d'ailleurs pour cette citation sur le livre de Fersen ! Je ne l'ai pas lu, pas plus que je ne connaissais l'anecdote. Ca ne m'étonne cependant pas, même si à l'époque Bonaparte n'était pas diabolisé comme il l'est à présent. Il a tellement bousculé les convenances et l'ordre établi qu'il ne pouvait être apprécié des nobles de l'époque. Oscar fait exception, par les engagements qu'elle avait déjà pris à l'époque et entraine son entourage dans son sillage. Mais pour regarder derrière la morgue de Napoléon, encore fallait il vouloir s'y pencher. C'est ce qu'elle force Girodelle (puis son père) à faire. Et puis, quel autre choix ont ils ?

La seconde lettre, celle de Victor, est plus tendre. C'est une constante entre eux, et j'aime faire passer par ses mots bien des choses. Il est clairvoyant notre Victor, n'est ce pas ? Mais Oscar et Bonaparte se ressemblent à mes yeux sur bien des points et Victor ne pouvait le louper lui qui suit sa militaire depuis tant d'années. Je pense que c'est cette ressemblance qui a attiré Le petit caporal et la femme d'arme, car le même feu les consume. Nous sommes toutes les deux d'accord la dessus Very Happy
Pour le surnom d'Aigle, il faudrait que je me renseigne, car je me rends compte que je ne sais pas d’où il lui vient exactement. Je sais que ça ne vient pas juste de son profil, puisqu'il en avait fait lui même ses armoiries. D'ailleurs, lorsqu'il décidera de revenir de l'Ile d'Elbe, pour les cents jours, il écrira ceci

"Soldats, venez vous ranger sous les drapeaux de votre chef. La
victoire marchera au pas de charge ; l'Aigle, avec les couleurs
nationales, volera de clocher en clocher jusqu'aux tours de Notre-Dame.
Alors vous pourrez montrer avec honneur vos cicatrices. Alors vous
pourrez vous vanter de ce que vous avez fait. Vous serez les libérateurs
de la patrie.
"

La suite on la connait, il fut suivi par ses soldats, la ferveur du peuple Français a son égard étant alors encore bien présente.(attention, spoil sur Mariage blanc, ne pas lire la fin de la phrase si vous ne voulez pas connaitre la suite) J'ai plusieurs anecdotes à ce sujet, je garde ça pour le jour ou j'écrirai ce chapitre dans Mariage Blanc (qui oui, dure juste que là !)

Enfin, je suis comme toi. Je deteste les SMS, le côté impersonnel des mails, j'aime clôturer chaque lettre par un mot gentil, un mot doux, qui restera la dernière chose à l'esprit de celui qui lira mes lettres. Comment pourrait il en être autrement pour Oscar et Girodelle, êtres épris de culture ?
C'est pourquoi j'apporte un soin particulier à chaque fin des lettres de guerre.

C'est bête, tu me diras, mais expliquer mes lettres me fait vraiment plaisir, surtout quand des personnes les détaillent autant. J'aime voir que les choses que j'ai disséminé, en pensant qu'elles ne seraient pas remarquées, le sont au final.
Donc, encore une fois, vraiment merci merci de les lire ! Je ne saurai exprimer quel plaisir ça me procure, de savoir que ce que j'écris peut plaire et qu'on arrive à s'attacher à cette histoire qui n'est pas celle d'Ikeda, ce couple qui n'est pas celui d'origine. Voir qu'on peut apprécier une Girodelle-Oscar, ne pas souhaiter voir mourir l'affreux bouclé et au contraire même parfois se mettre à le trouver attachant ... Jamais je n'aurai cru y parvenir. Je reste même encore, parfois, étonnée de voir qu'on me lit.
Je pensais vraiment, en commençant ces lettres, qu'elles n'interresseraient que moi. Je les rendais assommantes de détails, et je faisais s'aimer un couple qui ne plaisait pas aux fans, me débarrassant dès le début d'André (oh combien aimé sur les forums !)

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krapagnou
Général de Jarjayes père
Général de Jarjayes père
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 3683
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Ven 6 Jan - 19:19

tu sais mon petit papillon tu es le premier auteur que j'ai lu en fanfiction et je crois bien ma préférée... du talent tu en as à revendre et je pense même que si un jour tu écrivais un livre, je deviendrai un de tes fidèles lectrices et que je viendrai a toutes tes cessions de dédicaces!!!



Bonne année mon petit papillon et à bientôt j'espère!

*** Lady Oscar Lady Oscar ***



L'homme est cet animal fou dont la folie a inventé la raison.
Cornelius Castoriadis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silène
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 747
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Ven 6 Jan - 20:24

*Bondit sur le Krapo*

MON crapeau !!!!!!!!!!!!!!!! Purée, quand est ce que tu reviens ? Quand est ce que je peux t'appeler ? Dis dis dis ! Bonne année, plein de bonheur, d'amour, de voyages, ça fait vraiment plaisir de te croiser ici !
Je prends tes compliements, en rougissant, mais je les prends Very Happy

Et t'as vu ? Une nouvelle lettre ... Et la prochaine est de victor !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Ven 6 Jan - 22:38

20 thermidor, an 4 (7 août 1796)

Silène a écrit:
Citation :
Je crois bien avoir pleuré, sur ta dernière lettre. Je dis bien "je crois bien", car tant de choses se bousculent ici !
Faut-il que Victor manque à sa femme pour qu'elle lui avoue avoir versé des larmes en lisant sa dernière lettre ! Tout comme Oscar a changé cet homme, je m'avance à dire que cette dernière s'est également adoucie au contact du calme comte de Girodelle (auparavant, je ne l'aurai jamais imaginée lire et relire des lettres au point de les user). Les larmes ne sont plus un signe de faiblesse, mais un symptôme de l'amour qui les lie, une conséquence de cette séparation qu'ils endurent chacun vaillamment. On la sent plus femme, plus mûre, plus réfléchie dans Mariage blanc ainsi que dans ces lettres. Mais il est vrai qu'elle est également plus âgée et qu'elle a vécu bien des épreuves. Tout cela l'a probablement assagie même si elle conserve toujours son caractère impétueux.

Citation :
Ces tactiques qui semblaient si brillantes à l'école militaire me semblent bien moins glorieuses depuis que je me vois dans l'obligation de les appliquer pour sauver mes troupes.
La guerre est au contraire horrible. Surtout qu'à l'époque, on est loin de posséder les armes que nous avons aujourd'hui. Une baïonnette contre la bombe atomique; la cavalerie contre les chars d'assaut...ce n'est rien de comparable ! Avant, pour tuer quelqu'un, vous vous deviez d'être partie prenante de cette acte, et non aux commandes d'un avion, ou seulement en appuyant sur un bouton. À l'époque où tu situes tes lettres, la guerre c'est en effet tout autre chose ! Les ennemis se faisaient face, alignés en rangs bien serrés, attendant courageusement la mort. C'était souvent du corps à corps. Donc, oui, Oscar a bien raison lorsqu'elle affirme que la guerre est loin d'être glorieuse.

Citation :
Bonaparte a offert sa démission puis a obtenu gain de cause. L'armée ne sera pas scindée.
Le général devait vraiment être convaincu de ses idées pour s'opposer ainsi aux ordres reçus. Mais c'est ce qui faisait que Bonaparte était Bonaparte...

Oscar a d'ailleurs très bien saisi le personnage lorsqu'elle écrit:
Citation :
Général, tacticien hors pair, meneur d'hommes où s'arrêtera cet homme qui n'a pas encore trente ans ? Il voit par delà l'Italie, il pressent les embûches que le Directoire placera sur la route qu'il ne manquera pas d'emprunter. Je ne sais d’où lui vient cette maturité précoce, qui semble chaque jour aller grandissante.

Citation :
as-tu reçu ma lettre ?
Comme je sens notre Colonelle inquiète dans cette lettre ! Cela fait deux fois qu'elle se demande si sa correspondance parvient bel et bien entre les mains de Victor et elle se questionne également sur le sort de ceux qu'elle a laissés derrière elle: ses parents, son époux... Mais comment ne pas se soucier d'eux lorsque l'on connaît ce qui s'est passé en France à cette époque, quand Oscar a vu de ses propres yeux les abominations commises sous la Terreur ?

Et tu termines, encore une fois, cette lettre, sur des mots si doux (encore plus doux parce qu'ils viennent d'Oscar) I love you

P.S. Cette idée de correspondance entre deux personnages à laquelle tu as pensée est tout simplement géniale et détonne du lot de fics sur Lady Oscar (c'est probablement la raison pour laquelle tu doutais de son intérêt). Ce qui m'épate encore plus, c'est le fait que tu doives te mettre dans la peau de deux personnages. Ce qui m'a amenée à me demander: qu'est-ce que quelque chose du genre pourrait donner s'il s'agissait de deux auteurs qui se répondraient ? Un auteur se met dans la peau d'un personnage donné et écrit à l'autre auteur qui se met également dans la peau du destinataire fictif. Hum...je ne sais pas si tu me suis ? Je me relis et ça semble assez confus Razz. N'empêche que l'idée me triture l'esprit maintenant.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krapagnou
Général de Jarjayes père
Général de Jarjayes père
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 3683
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Sam 7 Jan - 3:38

Tu peux m'appeler quand tu veux. Je pense quitter prochainement la france pour de nouveaux horizons. Où? je ne sais pas, c'est le hasard qui me le dira (je vais mettre plusieurs noms dans un chapeau et tirer au hasard). Mais je suis sûr que ce sera une belle aventure.

Pour revenir en tant qu'écrivain, j'ai essayer de me pencher sur cette nuque que nous aimons tant et hélàs, mes mots sonnaient fades et sans profondeur par rapport aux émotions que je ressens pour elle. Donc j'espère que mes mots me retrouveront prochainement où sinon je serais obligée d'aller les chercher quelques parts.

@ bientôt!

(tu as toujours mon numéro français ou tu as besoin que je te le renvoi par MP)

*** Lady Oscar Lady Oscar ***



L'homme est cet animal fou dont la folie a inventé la raison.
Cornelius Castoriadis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silène
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 747
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Mer 28 Mar - 8:45

J'écris la fin des lettres de guerre à reculons, parce que ça sonnera le fin de cette fic que j'aime tant écrire.
La lettre sur laquelle je suis en train de plancher va être la dernière de Girodelle ... Dieu que c'est dur de finir mes "Lettres de guerre"

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
meeus
Le serviteur de la rose
Le serviteur de la rose
avatar

Féminin
Age : 47
Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Jeu 5 Avr - 7:51

Je t en suplie ma belle silène ne met pas fin au lettres de guerres . Tu vas m achevé comme le dernier épisode de lady Oscar . S il te plait encore quelques une.
Bien a toi Nathalie

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Nathalie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Jeu 5 Avr - 21:37

22 Fructidor, an 4 (8 Septembre 1796)

Silène a écrit:
Citation :
Ma belle âme
Quel beau surnom que voilà !I love you Tu dois avoir un don pour nommer l'être aimé, toi qui appelles ton copain par "mon évidence". C'est beau, sans faire trop "nunuche", mais tellement évocateur ! C'est d'autant plus beau que ces mots viennent d'une femme qui avait habituellement de la difficulté à laisser parler son cœur.

Tout comme ce qu'elle confie ici:
Citation :
Victor, je n’aime point te commander, mais tu m’as fais une promesse, celle de me rejoindre ou que je sois si d’aventure je ne revenais pas assez rapidement. Rejoins moi vite. Que tes mots me parviennent sinon, je le jure devant Dieu, c’est moi qui partirai te retrouver, et ce ou que tu sois.

J'ai l'impression que je pourrais citer chacune de tes phrases tant elles sont toutes des petits trésor sur papier. Décidément, ces lettres, que tu craignais être assommantes, sont - je me répète - une pure merveille. Elles ont, en plus de relater le passé, leur propre histoire: celle de ce couple que la guerre a séparé, mais qui, sur papier, se retrouve. Les mots me manquent (c'est tout dire !) pour te dire à quel point j'aime !

Citation :
Lassalle* a été promu au rang de Sergent. C’est avec surprise que j’ai retrouvé mon ancien grenadier sous la bannière Française et je n’ai pas eu à insister longtemps auprès de Bonaparte pour qu’il soit muté sous mon commandement. L’enfant a bien grandit, je ne puis que me féliciter de l’initiative heureuse de notre chef.
Quelle coïncidence que ce nom de Lassalle ! Wink

Citation :
Je n’ai cependant que trop conscience que dans chaque poitrine transpercée battait un cœur, vaillant dans la plupart des cas. J’ai sans doute contribué à la mort de nombreux André, et de Victor tout aussi nombreux pour les femmes qui attendaient leur retour.
Malheureusement, Oscar a bien raison sur ce point. Chaque homme tué, bien qu'ennemi, est un mari, un père, un frère, un fils... Même l'ennemi a un cœur.

Je fonds presque sous tes mots, chère Silène, tellement c'est bon de lire tes écrits. J'envie Oscar et Girodelle de recevoir de telles lettres (quoique cette semaine, j'ai eu droit à un petit message dissimulé dans ma boîte à lunch ! En français en plus ! Il faut comprendre que mein schatz ne parle qu'allemand ou anglais. Alors, son message m'a vraiment fait plaisir Embarassed ).


*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silène
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 747
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Dim 8 Avr - 5:15

Tu me touches, je pense que tu ne peux pas savoir combien à chaque fois je suis émue lorsque tu me commentes.

J'avais oublié que tu avais un peu de "retard" dans les lettres de guerre, tu as au moins la chance de pouvoir en profiter encore un moment (meeus, crois moi ça me navre, mais la campagne d'Italie se terminant en décembre 1977, je ne peux plus caser beaucoup de lettres. Mais j'ai en tête un lettre de guerre "2", donc pas de panique !).
Comme je l'ai déjà dis, je met vraiment tout mon coeur dans ces lettres, et je suis vraiment, vraiment heureuses qu'elles te plaisent (et oui, j'aime les surnoms avec passion. Ils sont comme un secret partagé avec l'autre. Pendant les premiers temps de notre rencontre, avec mon Evidence, je l'appelai "Mon renard" et pour lui j'étais sa rose ,ou son apprivoisée. C'est "le petit prince" qui nous a rapprochés Very Happy)

Et tu as bien de la chance de recevoir des mots doux ! c'est tellement précieux et l'émotion est si forte quand on les lit ! Tu as toi aussi ton Girodelle, veinarde Very Happy

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Ven 4 Mai - 0:18

24 Vendémiaire, an 5 ( 15 Octobre 1796)

Une autre lettre qui s'ouvre sur des mots de tendresse qui sont si beaux I love you Avec quelle hâte ces lettres devaient être attendues de part et d'autre ! Parce que chaque fois, c'est un hymne à l'amour; chaque fois, c'est une nouvelle séduction faite mots entre un homme et sa femme. J'envie cette écriture sensible que tu possèdes. C'est romantique, mais sans être mièvre.

Silène a écrit:
Citation :
Le calme … Est il expression plus trompeuse pour qualifier ce que nous vivons en France ?
C'est vrai qu'à cette époque surnommée "La Terreur", c'était plus l'inverse.

Citation :
Les français ont faim et, excuses moi ma douce, je ne vois pas en quoi cette situation diffère de celle qui précéda la Révolution.
Le peuple pensait que tous ses problèmes seraient réglés par la chute de la monarchie, par cette Révolution, par l'instauration d'un ordre nouveau. Mais ces changements ne se font pas du jour au lendemain, et Girodelle a tout à fait raison d'écrire qu'il ne remarque aucune différence.

Citation :
Nous partirons du côté d'Arras, nous nous arrêterons près du grand chêne. Tu me parleras d'André, encore et encore, et je l'aimerai d'avoir été ton frère de lait.
Faut-il que Victor aime éperdument sa femme pour qu'il accepte qu'elle lui parle d'André. Ce ne sont pas tous les hommes qui réagiraient ainsi, loin de là.

Citation :
Mais croiras tu qu'elle tente de me « fortifier » avec un infâme bouillon au fumet de vieux bas mité ?
Juste l'image de ce bouillon a de quoi lever le cœur pale .

Citation :
Je t'aime Oscar. Que cette certitude soit un rempart contre tout abattement. Quelles que soient tes décisions – que tu choisisses de tout abandonner ou du suivre Bonaparte – vis avec ces trois mots gravés en toi. Je t'aime. Et cet amour me rend invincible.
On comprend pourquoi tu as su rendre Girodelle sympathique aux yeux des lectrices. Avec quelle verve il s'exprime ! Quel homme (et quel talent tu as pour lui mettre de tels mots en bouche Wink ).


*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Mar 15 Mai - 0:53

15 Octobre 1796

Ce souci du détail qui transparaît même dans la date de la lettre ! Car le Général, ce vestige d'un temps dorénavant révolu, ne peut pas se conformer au calendrier républicain. Tu as décidément pensé à tout, chère Silène !

Que dire de cette lettre ? Qu'elle est émouvante ? Que ses mots, bien que rares dans la bouche du général, sonnent si vrais sous sa plume ? Qu'elle est si belle parce que justement elle sert de confidente à cet homme qui n'a pas pour habitude de s'ouvrir ? Qu'elle est si touchante car vibrante d'amour ?

Elle est tout ça et sans doute bien plus, mais il m'est bien difficile de résumer tout ce que cette lettre contient comme beautés. Elle me rappelle mon papa qui a beaucoup de difficulté à dire "je t'aime", mais qui, je sais, sera toujours là pour moi...

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silène
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 747
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Mar 15 Mai - 12:31

Outch, touchée Smile

J'aime le général avec passion, et je l'ai toujours aimé ainsi. Je vois son amour derrière la carapace et je pense que la raison est celle que tu viens d'évoquer. J'ai eu un papa qui ne savait pas dire "je t'aime" (me l'a t'il jamais dit ? Je n'en ai pas le souvenir) mais qui me le montrait chaque jour (jamais de son vivant je ne me suis réveillée avec un reveil matin. Même les jours ou il ne se levait pas, il mettait son reveil et venait ouvrir ma porte et me dire que c'était l'heure). Bref, je m'égare.

Mais j'ai eu un père un peu comme le Général... Beaucoup comme le général.
Et j'ai aimé mon père de tout mon coeur. Comme Oscar j'ai toujours voulu qu'il soit fier de moi, je l'ai suivi, toujours, et j'ai cherché l'approbation dans ses yeux. Le faire parler ainsi m'est donc évident et j'ai du mal à lire les fics ou on ne voit de lui que sa dureté.
Parce que pour moi, le général de Jarjayes - malgré tout ses défauts - a tenté de donner une "bonne" vie à Oscar. Et je crois vraiment qu'il lui a offert, en quelque sorte, la liberté.
C'est dans "Etre père", si je me souviens bien, que j'ai essayé de fouiller un peu plus qui il était et ce qui l'a conduit à devenir tel qu'on le connait.

Bref, je suis ravie, vraiment, que cette lettre t'ai plu, je crois qu'il n'y a aucune fic ou j'essaie autant de m'appliquer que dans ces lettres de guerre.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Ven 6 Juil - 1:26

25 Brumaire, an 5 (17 Novembre 1996)
(1796 je présume ? Wink )

Silène a écrit:
Citation :
Lorsque le courrier est arrivé à ma tente, annonçant au garde en faction qu'il avait une missive pour moi, je crois bien qu'il m'a prise pour une possédée. Je lui ai arraché ses lettres et ai abaissé le rabat sans même prendre le temps de le remercier.
Tous ces petits gestes, ces détails, qui montrent toute l'impatience que ressent Oscar à recevoir des nouvelles de son mari. C'en est attendrissant de la voir ainsi.

Citation :
Dis lui seulement que je l'aime [le général de Jarjayes] et que, sans lui, sans son éducation, je ne serai pas à même aujourd'hui de diriger ces hommes qui me sont chers.
Quel beau "merci" que celui-ci. Parce que Oscar aurait pu en vouloir à cet homme de l'avoir élevée comme son fils, d'avoir modifié le cours de son destin et, par conséquent, de ce qu'elle allait devenir. Il l'a privée de beaucoup de choses, oui c'est vrai, mais en même temps, Oscar de Jarjayes ne serait pas celle qu'elle est aujourd'hui sans cela, ne serait pas cet être d'exception dont tous ceux qui croisent son chemin tombent sur le charme.

Citation :
Soignes toi, prends soin de toi, ne t'exposes plus au danger. En écrivant ces mots je sais que tu ne les respecteras pas, pas plus que je ne le ferai c'était toi qui me les dictais, et le Seigneur seul est témoin du sourire que cette assurance fait naitre sur mes lèvres.
Quelle belle complicité qui lie ces deux-là. Ils se ressemblent plus qu'on voudrait l'admettre. Wink

Je suis en train de lire le livre de Max Gallo sur Napoléon, tout comme je visionne le téléfilm qui a été fait sur ce dernier. Alors, ça me fait tout drôle de lire cette lettre, la prise du pont d'Arcole avec tes mots à toi, ce combat vu par Oscar. Ça donne une vision de l'intérieur des événements, plus humaine aussi. J'aime beaucoup. I love you

Citation :
Parfois je me demande si, à son age, j'aurai eu sa ténacité, son courage.
C'est vrai que déjà très jeune, Napoléon affichait cette assurance, cette force de caractère qui l'ont caractérisé toute sa vie. Est-ce dû au fait que l'enfant a dû se battre pour se tailler une place, pour se faire respecter de ceux qui l'appelaient "Paille-au-nez" à l'école militaire ? Pour être plus français que les Français ? N'empêche que j'ai parfois la même réflexion qu'Oscar lorsque je découvre ce qu'a accompli Bonaparte à un âge où moi-même je ne possédais pas cette maturité, cette compréhension de la vie (mais bon, je suis loin d'être une référence question maturité, hein !).

Citation :
Dis moi, mon cher colonel, existe-t-il encore des plaines verdoyantes ? Toutes celles que je traverse depuis des mois ont vues leur herbe arrachée, foulée au pied par des milliers de bottes. Il me faudra te rappeler ta promesse quand enfin je reviendrai sur notre terre de France. J'ai besoin de sentir le foin coupé, la douceur de ta chemise contre ma joue, la chaleur de ta peau au travers du tissu et le calme d'un silence qu'aucun canon ne saurait déchirer.
Je craque pour ce paragraphe. C'est tellement beau ce que tu as écrit là !

Ah que j'adore tes lettres, Silène, ainsi que ton incommensurable talent pour nous raconter l'Histoire !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Sam 8 Sep - 15:16

5 Nivôse, an 5 (25 Décembre 1796)

Silène a écrit:
Citation :
Seras tu auprès de moi lorsque l'été reviendra ? Noël sans toi est triste
L'éloignement d'Oscar est certainement plus criant en cette période des fêtes.

Citation :
Nous sommes allés assister à la messe de minuit à Versailles, hier soir. Ton père tient à cette vieille coutume, mais je crois que nous étions les seuls nobles de l'assistance. Ou donc est passée la cour de Versailles ? Parfois, mon impétueuse, me vient l'impression d'être né en un autre siècle. Hier encore nous assistions aux bals où notre reine irradiait de jeunesse et de beauté. Aujourd'hui le château n'est plus qu'un cadavre sans âme, fantôme désossé de ce qu'il fut jadis. Il n'y reste rien. Ni meubles, ni gens, la Révolution – telle une tornade – en a tout emporté.
J'aime bien ce passage. Ça image tellement bien la période post-révolutionnaire. Les nobles ont émigré, alors que ceux qui sont restés sont presque perçus comme des traîtres aux idées nouvelles (car souvent considérés comme étant des royalistes). D'où la justesse de ton image du fantôme désossé.

Citation :
Les heures de ta jeunesse sont encore intact dans mon regard, et si les sociétés changent, je reste immuable à tes côtés.
Quelle belle chose à dire à sa femme que cette phrase !

Citation :
Connais tu la dernière mode à Paris ? Il s'y donne des « Bals des Victimes », où seuls sont admis les personnes ayant eu un proche guillotiné pendant la Terreur.
Mon Dieu ! Si cette anecdote est véridique, elle est d'un très mauvais goût. Comment les gens ont-il pu, non seulement concevoir, mais organiser de tels bals ? La futilité de certaines personnes n'aura de cesse de m'étonner...

Citation :
Veux tu de ce voyage à mes côtés, ma lointaine ?
Il est beau de lire les rêves de Girodelle. Son futur ne peut qu'être conjugué aux côtés de celle qu'il aime, jamais il ne l'écarte de ses pensées.

Citation :
je ne vais pas tarder à rejoindre ton père pour le premier repas de la journée. Je crois qu'il me parlera de toi, aujourd'hui, car, comme moi, il aimerait plus que tout que tu sois à nos côtés aujourd'hui.
L'éloignement d'Oscar aura assoupli le patriarche, car voilà que sa fille lui manque.

Citation :
Tu nous dépasses tous, et c'est moi que tu as choisi d'aimer.
Quel beau cadeau en effet a-t-elle fait à cet homme qui l'a toujours aimée.

Et moi, j'aime décidément beaucoup ce couple, l'histoire que tu leur as inventée, les mots que tu leur as mis en bouche. I love you

*** Lady Oscar Lady Oscar ***



Dernière édition par Zalzal le Mar 11 Sep - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Sam 8 Sep - 15:57

13 Pluviôse, an 5 (1er Février 1797)

Silène a écrit:
Citation :
Mon cher et précieux ami, le destin n'est parfois qu'un gamin facétieux. Fallait il vraiment que je passe le seuil de ma quarantième année pour éprouver les même émois qu'une vierge à l'arrivée des lettres de son fiancé ? Si Alain était là, il ne manquerait pas de se gausser de moi.
C'est ce qui rend la chose aussi belle: le fait de voir Oscar agir ainsi, de la savoir si amoureuse de son époux. L'amour lui va décidément très bien. L'ironie veut néanmoins qu'elle soit séparée de ce dernier - oh la cause en est belle -, mais lorsqu'elle écrit "Pour la première fois depuis le début de cette campagne, je me prends à espérer en voir la fin prochaine. Les Italiens ont peur, les Autrichiens aussi. Peut être, si le Seigneur le veut, seront nous réunis avant mon prochain anniversaire", on réalise que la séparation s'échelonnait sur des mois et devait être très pénible à supporter. Je serais morte d'inquiétude dans la même situation.

Citation :
La paix pour laquelle nous nous battons ( l'ironie de cette phrase n'est elle pas mordante mon cher colonel ?)
Ironique en effet.

Citation :
Nous partirons chercher le soleil d'italie, le coeur de glace de la Russie, le sang neuf d'Amérique. Nous profiterons de chaque instant passé l'un près de l'autre, conscients de la chance d'avoir survécus aux temps de guerre.
Très joli passage ! I love you


*** Lady Oscar Lady Oscar ***



Dernière édition par Zalzal le Mar 11 Sep - 21:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silène
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 747
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Mar 11 Sep - 19:54

Coucou !

Ca fait toujours autant plaisir de voir que tu lis mes lettres de guerre ! Je suis toujours en phase de repli (toujours en exams, remarque, j'ai l'impression que ça n'arrêtera jamais) mais je n'oublierai pas de finir !

Pour le bal des Victimes hélas l'anecdote est historique en effet. Ca m'avait fait frémir et je n'avais pu qu'imaginer la réaction de Girodelle face à cette mascarade. Etre loin de lui, ne pas écrire ses mots, ne me le rends pas moins précieux. J'aime cet homme, sa tendresse, son extrême délicatesse dans les affaires du coeur et la force qu'il déploie cependant pour protéger Oscar, étendre ses bras jusqu'à elle, par delà la guerre et la distance.

Mon esprit galope et, bien que n'ayant pas fini les premières lettres de guerre, je pense déjà aux suivantes. La nuit dernière une idée m'a effleurée qui pourrait totalement changer l'angle de vu de ces secondes lettres, j'aimerai tellement pouvoir les écrire.
Je me demande déjà si tu aimerai ...

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Mar 11 Sep - 21:57

Silène a écrit:
Citation :
La nuit dernière une idée m'a effleurée qui pourrait totalement changer l'angle de vu de ces secondes lettres, j'aimerai tellement pouvoir les écrire.Je me demande déjà si tu aimerai ...
Ah chère Silène ! Oui j'aimerais, j'en suis certaine ! Je ne me souviens pas d'un écrit né de ta plume qui n'ait su me charmer (j'ai un coup de cœur pour Mariage blanc et tes magnifiques Lettres de guerre, mais ta coopération avec Krapo dans La nuque fut également un joli coup ! J'avais aussi bien aimé Les éperviers de Paris et me demande d'ailleurs si tu envisageais d'écrire une suite à cette histoire). Je suis une amoureuse des mots qui ne peut qu'être comblée par ton travail.

Je ne peux donc que souhaiter que ta période de repli te permette de te ressourcer et de revenir nous subjuguer avec ta plume. Very Happy

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Queen
Soldat André
Soldat André
avatar

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 1679
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Mar 23 Oct - 9:39

Ah chère Silène, ayant dû à un moment mettre de coté tes "lettres de guerre" je viens enfin aujourd'hui de toutes les relires et lire celles que je n'avais pas encore lu.
Quel déferlement d émotion je viens de ressentir. t ai je déjà dit que ces lettres étaient superbes, magnifiquement écrites? Ce couple que tu as fait d Oscar et Victor est d'une telle intensité que chaque lettre nous transperce. Le flot d émotion d amour juxtaposé aux horreurs de la guerre et de ce lendemain de la révolution et d'une telle intensité que mon esprit en réclame encore.
J'aime cette façon que tu as de nous conter les lendemains de la révolution, car il n a pas suffit du 14 juillet pour faire renaitre la France et l histoire qu a connu la France ensuite n est pas forcement connu de bcp. Moi même je n ai pas assez creusé le sujet que j affectionne pourtant mais il y tant de chose que je souhaiterai lire et faire que l on fait des choix.
Je te remercie donc doublement pour ce rappel historique que je trouve merveilleusement bien écrit ainsi que pour cette histoire d amour qui me bouleverse. J'adore mariage blanc, et lettres de guerre n en sont de ce fait que plus intense.

donc merci et j espère pouvoir bientôt pouvoir te relire.

Je tenais à préciser que comme Zazal je suis envoutée par ta plume. merci de nous faire partager toute tes perles.


*** Lady Oscar Lady Oscar ***

La vie c'est comme une boite de chocolat, on sait jamais sur quoi on va tomber!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silène
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 747
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Ven 2 Nov - 11:17

J'espère que ça te plaira, vraiment Zalzal. Je vais essayer de reprendre plus souvent l'écriture, puisque le manque est là, chez moi. Il faut effectivement que je finisse les éperviers de Paris, il ne manque qu'un chapitre, ce serait dommage. J'ai aussi l'idée de faire une fic en deux ou trois chapitres sur le tout début de mariage blanc, plus exactement ce qui s'est passé entre le moment ou Oscar s'est rendu compte qu'elle aimait Victor et leur mariage. Je veux décrire d'avantage le moment ou elle le lui avoue, et puis les tout premier temps de leur amour, empli d'ombres du passé et d'espoirs ...

Amber Queen, merci, merci d'aimer ces lettres ! j'ai l'impression de me répéter à chaque fois, et pourtant c'est toujours exactement ce que je ressens. Quand j'ai commencé à les écrire j'ai vraiment cru que ça ne serait "que" pour moi. Le mode n'était pas commun pour une fic, le couple n'était pas apprécié, l'époque était obscure et très dense historiquement parlant.
Alors à chaque fois qu'on me dit qu'on aime mes lettres, c'est moi que l'émotion transperce. J'ai du coup toujours un peu peur de "décevoir" quand je poste une nouvelle lettre.
Ce qui m'amuse, ce que ce sont très souvent des gens dont j'admire la plume qui aiment mes fics. Souvent c'est moi qui pourrai dire être "envoutée", c'est d'autant plus précieux pour moi que vous appréciez mes écrits.

Voici donc une nouvelle lettre, qui, j'espère, reste dans la lignée des précédentes.
Je ne pense pas spoiler en disant qu'il n'en restera que deux après (ce n'est pas un spoil, puisque d'après les dates historiques et la datation des lettres, la campagne d'Italie est sur le point de se terminer). J'aurai mis du temps à la finir cette fic ! (mais moins que mariage blanc, je crains hélas de battre des records ...)

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin
Age : 25
Nombre de messages : 12920
Date d'inscription : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Sam 3 Nov - 9:38

Encore une très belles lettre où l'on voit tout l'amour de Victor pour Oscar et où, il voit que peut-être sa noblesse l'avait rendu aveugle face à la misère du peuple.

Très jolie rosoiù

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

- Retour vers le passé - L'étalon blanc - Une St Valentin inoubliable - Joyeux noël Oscar - Et Après ? -  Réactions - Les Quatre Cavaliers - Vendetta -
- Un an - Les 9 muses - El Gavilán -  14/02/1784 - La fin d'une époque - Le Corbeau de Paris - Under - Saut de l'ange - La vengeance du Comte - L'épée et la rose - La voix des ombres -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larosedeversaillesladyoscar.centerblog.net
krapagnou
Général de Jarjayes père
Général de Jarjayes père
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 3683
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Sam 3 Nov - 11:50

OOOOHhhh que ça faisait longtemps que je n'avais rien lu sur Lady Oscar... ert recommencer par tes mots mon petit papillon est comme sauté volontairement dans le terrier magique qui mène aux pays des merveilles!!!

Ces mots! Tes mots! Je te dirais ma lumière... ne font à nul autre pareil échos dans mon coeur! Je vois la main soigné de Victor, ses fins tenir avec élégance cette plume qui glisse avec souplesse sur le papier de vélin. Et là, une boucle joueuse, frolant sa joue, vient à caresser négligeamment sa joue alors qu'il ferme les yeux et penche sa tête légèrement pour rêver à son aimée....

Oh mon petit papillon, tes mots ont toujours le même goût de miel sur mes lèvres lorsque je lis tes phrases. Qu'ils m'ont manqués je l'avoue alors que je m'égarais loin d'ici. J'en ai honte et pourtant c'est avec la même ferveur qu'ils font battre mon coeur dès que les premières syllabes résonnent dans ma tête.



Je n'aurais assez de mots mon petit papillon pour te dire comme j'aime ce que tu fais!!

*ouvre fièrement son étendart* "FAN NUMBER ONE DE SILENE!!!!"

à trés bientôt papillon de printemps qui arrive à me réchauffer le coeur malgré le temps maussade de Paris

*** Lady Oscar Lady Oscar ***



L'homme est cet animal fou dont la folie a inventé la raison.
Cornelius Castoriadis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silène
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 747
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Dim 4 Nov - 11:13

Merci Aurore ! j'essaie de faire au mieux, de montrer sa grandeur d'âme, toute simple et surtout son amour pour elle.

*court au Krapo et serre fort*

Krapo !!!!!!!!!!! Tu me manques, c'est un plaisir de te revoir sur le fofo !! Si par chance ça te retenait dans le terrier, je crois que je serai capable d'écrire beaucoup beaucoup plus souvent ! Twisted Evil
C'est un vrai plaisir de savoir que tu m'as lue et comme à chaque fois tu vois Victor exactement comme moi. Quel homme tu me décris là !! *regard rêveur*.
*soupir* Ses cheveux ont été faits pour qu'on glisse les doigts entre leurs boucles, je pense ...

En tout cas, que tu aimes me rassure sur le fait que je n'ai pas dévié des "lettres de guerre" originales. Pour mon petit coeur, ne te fais plus si rare, chère, chère complice !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Dim 4 Nov - 15:45

18 Ventôse, an 5 (8 Mars 1797)

Toute pleine de bonne volonté, je me suis dit: "Allons-y ! Je vais lire toutes les lettres puis ensuite, je vais commenter" (parce que sinon je n'y arriverai jamais...). J'ai alors repris ma lecture à la lettre où j'étais rendue et j'ai compris, encore une fois, pourquoi je ne peux pas les lire à la va-vite !

J'ai commencé à lire, bien installée, puis je suis tombée sur un passage comme celui-ci:

Silène a écrit:
Citation :
Quand je vois la femme que tu es devenue aujourd'hui je suis, et je te l'ai déjà dis, déraisonnablement fier.
J'aime cet adverbe "déraisonnablement", j'aime cet amour qui a mûri avec les années.

J'ai continué ma lecture pour m'arrêter presque aussitôt (mais c'est que l'intégralité de tes lettres devrait être citée en fait !):

Citation :
Je suis tombé sous le charme d'une femme, il y a bien longtemps. Cette femme avait les mains rugueuses de cales provoquées par le maniement de l'épée. Elle ne se poudrait pas, ses cheveux d'or pur ne voyaient que rarement une brosse, sa fragrance était un mélange de poudre à canon et de sellerie. Un matin, elle a fait mon bonheur en me choisissant comme mari. J'avais déjà accepté ce jour là qu'elle ne m'appartiendrait jamais, qu'elle suivrait toujours la voie de l'honneur et du courage. L'aurai je seulement aimée si elle s'était confondue aux roses parfumées de Versailles ? Elle est sauvage, impétueuse, impatiente et frondeuse. Elle est née du cœur des combat, elle y a sa place tout autant qu'à mes côtés et jamais je ne lui demanderai de me choisir. Sa liberté m'est bien trop précieuse pour que je la contraigne.
Il me faut vous faire un aveu, mon colonel. Je suis passionnément amoureux de ma femme.
Je cite ici ce passage en entier parce qu'il est tellement beau, tellement significatif de tout l'amour que porte Girodelle à sa femme ! Cet homme, par le biais de tes mots, a saisi toute la complexité d'Oscar. D'ailleurs, quels mots tu lui prêtes à cet homme ! Comment ne pas fondre lorsque l'on lit:

Citation :
d'ailleurs oserai-je te dire qu'une jeune femme s'est intéressée à ton vieux serviteur ? Je lui ai répondu, fort poliment d'ailleurs, qu'elle n'était qu'une bougie là ou mon amour est un soleil
Mais comment fais-tu pour écrire de telles phrases ?

Tu excuseras donc la lenteur de mes commentaires, mais je ne peux pas lire de tels délices à la sauvette !

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Dim 4 Nov - 21:46

Silène a écrit:
Citation :
J'ai aussi l'idée de faire une fic en deux ou trois chapitres sur le tout début de mariage blanc, plus exactement ce qui s'est passé entre le moment ou Oscar s'est rendu compte qu'elle aimait Victor et leur mariage. Je veux décrire d'avantage le moment ou elle le lui avoue, et puis les tout premier temps de leur amour, empli d'ombres du passé et d'espoirs ...
Quelle merveilleuse idée ! Avec tes mots, ta sensibilité, cette déclaration ne pourra qu'être exquise à lire. Comme si cette première nouvelle ne suffisait pas, tu ajoutes que tu vas terminer Les éperviers de Paris ! rire1 J'avais beaucoup aimé le début de cette fic, l'histoire que tu avais imaginée derrière les armoiries de la famille Girodelle. Que de bonnes nouvelles !

18 Germinal, an 5 (7 Avril 1797)

On reconnaît toute la fougue d'Oscar dans ce début de lettre, elle qui ne peut taire la jalousie qui l'anime. J'ai souri lorsqu'elle écrit qu'elle aurait "jeté son gant à la figure de cette Précieuse ridicule". C'est tellement typique d'elle ce geste d'homme. Même si elle est la femme de Girodelle, Oscar n'en demeure pas moins, par l'éducation qu'elle a reçue, un curieux mélange de masculinité et de féminité.

Silène a écrit:
Citation :
Il n'est qu'une femme - aussi imparfaite soit elle - qui ait le droit de poser les yeux sur toi. C'est mon privilège, gagné au terme d'une bataille que tu as eu la grâce de perdre.
Une autre phrase de ta main que je me plais à relire. I love you

Citation :
je ne saurai t'en vouloir si tu avais agrémenté ta solitude dans l'attente de mon retour. Si tel était le cas, je t'en supplie cependant de ne rien me dire, car je ne sais comment je traiterai celle qui aurait su te séduire.
C'est bien la jalousie qui fait déraisonner ainsi Oscar, car jamais, au grand jamais, Victor ne la tromperait.

Citation :
Le terme de notre campagne approche, les veines de l'Italie sont exsangues et son sol gorgé du sang de ses morts.
Quelle image affreuse (pour ce qu'elle évoque) et belle (pour sa poésie) tu nous offres ici.

Citation :
Alors je porterai toutes les chemises que tu voudras, à la seule condition que tu me les enlèves par la suite. [...] Prends des forces, mon cher colonel, car je compte bien t'épuiser avant de trouver à mon tour un peu de repos. Aucune femme ne pourra espérer te voler à moi lorsque j'aurai à nouveau apposé ma marque sur ton corps.
Le caractère fougueux d'Oscar se traduit également par cette passion qui l'anime, par ce besoin d'être avec son mari. C'est beau un couple si amoureux après toutes ces années. coeur0


*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalzal
Soldat André
Soldat André
avatar

Age : 41
Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Lun 12 Nov - 21:36

26 Floréal, an 5 (15 Mai 1797)

Citation :
Cette main que tu as blessée m'appartient depuis que tu as accepté ma demande en épousailles.
Tu as le don de tourner la plus banale des expressions ("donner sa main") en une phrase qui me fait soupirer de contentement. Ah ! Comme c'est beau ! coeur0

Citation :
Une lettre, un mot, et je fais atteler la voiture pour te rejoindre. Je remplacerai cette main qui te fait souffrir, ombre fidèle à sa solaire maitresse.
Et comment ne pas tomber amoureuse de ce Girodelle ? J'aimerais bien avoir cette vision que tu as de ce personnage. D'un autre côté, tu me la partages par le biais de tes mots.

Citation :
Oui, je t'aime avec passion, et les ans ne font qu'attiser ce feu qui, si je n'y prends garde, pourrait me consumer. Un an sans ta voix, sans ton corps, me sont une torture. Que m'apporterait une autre femme ? Une voix et un corps qui ne sont pas les tiens, et dont je n'aurai que faire, puisque tu es la seule à avoir pu remplir le vide dans lequel mon âme se noyait.
Je regarde présentement mon homme et je soupire. Jamais je n'aurai de telles déclarations (oh je sais bien que mon homme m'aime et tout, mais les mots ce n'est pas sont truc).

Citation :
L'effroi qui m'assaille est, j'ai la faiblesse de le croire, bien plus fondé que tes alarmes. Je ne crains pas de te perdre au profit d'un autre homme (tu en es pourtant entourée, ma lointaine, mais ma confiance en toi est inébranlable.) mais que la guerre elle même t'emporte.
Qu'il a raison sur ce point ! Car la guerre tue. C'est sans doute la pire des amantes, la plus effroyable, la plus égoïste.

Citation :
Les maladies, petites sœurs de cette pauvreté extrême, commencent à faire leur foyer dans les demeures les plus démunies et certaines personnes se mettent à évoquer à mi voix le fantôme terrifiant de la Peste.
Et les gens qui rêvaient de meilleurs lendemains après cette fameuse révolution ! Mais ça prend du temps une révolution, beaucoup de temps...

Citation :
Je viens de relire cette missive que je te destine, et je me rends compte combien ma plume a pu être sèche, ce soir.
Oh que non ! Comment de tels mots peuvent-ils être secs ? Ils sont au contraire porteurs d'amour, de crainte et d'inquiétude pour cette femme partie à la guerre... sa femme. Et j'envie Oscar de recevoir des mots "secs" comme ceux-là. Ah ça oui Rolling Eyes .


*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silène
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 747
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Mer 14 Nov - 6:47

Zalzal, à chaque fois que tu commentes j'ouvre la page avec l'oeil brillant et un sourire au coin des lèvres. Je sais que tu vas me toucher, m'émouvoir, parfois, un peu et surtout qu'il y a une chose qui ne va pas louper. A chaque fois que je suis un peu fière d'une tournure de phrase, un peu contente de ce que ma plume à tourné, tu vas l'avoir quotté.
Je me dis donc à chaque fois que j'avais un peu réussi à transmettre ce qui m'avait tant plus en idée, à moi.

Par exemple le coup de la jeune femme qui n'était qu'une bougie etc etc, c'est sorti tout seul pendant que j'écrivais, ça m'est venu d'un coup. Mais sur la lettre c'est sans contexte la phrase que je préfère ! Et à chaque fois que je le lis j'ai une pincée de fierté (bouhh c'est mal) et de frustration. Bon sang, si j'arrivai à écrire plus souvent des choses comme ça ! (et oui, je relis régulièrement les lettres de guerre, ça me permet de garder une certaine continuité (même s'il y a déjà quelques boulettes))

Sinon, j'aime que tu aimes mon Girodelle ! J'espère que, à force de te faire partager ma vision, tu ne le verras plus qu'ainsi ! (ce qui te pousserai à écrire une aussi belle fic que "de tout mon coeur, je te déteste" mais avec mister bouclettes Twisted Evil (oui, c'est mon plan diabolique, je le confesse !))
Et enfin, je crois qu'on aimerait toutes que nos hommes manient d'avantage les mots ! Dans mon malheur j'ai de la chance, mon Evidence fut un de ces hommes. Au tout début de notre relation il m'écrivait beaucoup, des choses magnifiques et même un poème (si je le retrouve, je le posterai). Maintenant il est devenu plus réservé dans ses mots, mais sa présence constante alors que ma vie relève plus du film d'auteur français que du blockbuster américain est sans doute une preuve plus grande encore de son amour.

Edit : A défaut du poème, que je retrouverai plus tard, j'ai ouvert mon portefeuille. J'ai une simple feuille, la jumelle de celle qu'il a dans son portefeuille. Au tout début de notre relation nous avions compilé dessus des extraits, ceux qui nous touchaient le plus, des mails que nous nous adressions. Ca nous permettait d'emporter avec nous, toujours, un morceau de bonheur quand la météo de nos âmes tournait à l'orage (nos mails étaient nos "météo de l'âme")
La fille de la nuit c'est moi, l'enfant de l'aube lui.

Enfant de l’aube
Et dans cette brume tu es à la fois un phare qui me guide, et une main dans la mienne. Laisse
moi donc être une main dans la tienne, afin que toi aussi tu ne sois
jamais seule dans la brume.
Je t'embrasse fort, mon ame, mon sourire. Mes pensées t'accompagnent
Fille de la nuit
Répondre au mal par le bien, à la tristesse par l’amour. Un
sourire est né sur mon visage, et me voici à te répondre, à
t’assurer que depuis trois heures je n’ai pas lâché ta main une
seule minute.

Fille de la nuit
Que ta journée ait la douceur du baiser que je t’envoie
Enfant de l’aube
Je te souffle quelques baisers qui te cueilleront peut être au
réveil et dissiperont les brumes matinales



Je me rends compte que, du coup, tu dois vraiment voir d’où me vient l'inspiration de mes lettres de guerre ! Je me demande même si mon inconscient lui aurait pas carrément pompé certaines répliques ....

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silène
La rose de l'ombre
La rose de l'ombre
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 747
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   Mer 14 Nov - 7:28

Je l'ai retrouvé ! (j'ai eu très peur de l'avoir perdu, c'est dire un peu le fatras de mon ordinateur (qui contient les DD de tous mes anciens ordis, ceci explique cela Very Happy)
Je le partage, parce que je le trouve toujours aussi beau, et qu'en le relisant j'ai été aussi émue que la première fois. Voici sept ans que je me fais appeler Silène, sur le net. C'est devenu mon second prénom, à force de l'entendre sur TS, et j'y répond aussi naturellement qu'au prénom qui est réellement le mien. Or le silène est un papillon. Et la toute première personne qui m'a vue comme un papillon, c'est lui.

Citation :

Une aile de papillon est venue effleurer ma vie...


Tu étais là depuis longtemps, petit papillon de nuit, et je ne t'avais
pas vu. Discrètement, tu te faufilais derrière mon oreille, me
soufflait des mots doux que mon cœur seul entendait.




Un jour pourtant je t'ai aperçu, petit papillon bonheur. Je t'ai aimé
dès lors, car je t'avais reconnu. Mais tu étais si beau, avec tes
ailes en étoffe de rêve, que je n'osais m'affranchir de
l'arc-en-ciel qui nous séparait. Tu étais si loin et à la fois si près




C'est un matin, petit papillon amour, que la caresse de tes ailes provoqua
une tempête à l'autre bout du cœur. Sur mes yeux s'était posé la
poussière de tes songes, à jamais mon regard serait parsemé d'étoiles.




Petit papillon sois prudent car nous nous sommes apprivoisés. Que jamais
mon cœur ne sois pour toi l'un de ces odieux filets, mais simplement
la promesse d'être toujours aimé.




Petit papillon tu n'es pas éphémère.

Il suffit d'un instant pour accéder à l'éternité.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène   

Revenir en haut Aller en bas
 

Reviews sur Lettres de Guerre, de Silène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Guerre] Lettres d'Iwo Jima de Clint Eastwood
» LETTRES D'UN OFFICIER DE CHASSEURS ALPINS
» Ach, la guerre, gross malheure!
» Mémoires de nos Pères, et Lettres d'Iwo Jima
» Entier Semeuse guerre 14-18 Bretagne Sujet à lire!
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady Oscar - André :: Fanfictions Lady Oscar. :: Fics sur Lady Oscar. :: Commentaires des fics.-