Lady Oscar - André

Forum Lady Oscar - La Rose de Versailles - Versailles no Bara - Berusaiyu no Bara - The Rose of Versailles - ベルサイユのばら
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
La Lionne
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 2653
Age : 50
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Dim 14 Nov 2010 - 22:05

triste fée a écrit:
Au cours de cette fic, tu m'as révoltée (par les actes de la comtesse -il est inutile de le rappeler Suspect, mais également par l'attitude du roi ), étonnée (la découverte de leurs corps et leurs curiosités pures et non malsaines), satisfaite (par la punition pour la comtesse -depuis le temps que j'en rêvais) et émue (notamment la fin).
Je te remercie triste fée. En amoureuse de la vie, je sais qu'elle est faite de hauts, de bas, mais toujours d'émotions.
Que j'aie pu t'amener à ressentir tout cela en une fic est donc un beau compliment. Very Happy



Chère liberta, oui je sais, j'ai commis un sacrilège en fauchant l'existence de la charismatique Oscar. Cela a été un choc pour beaucoup ! J'ai osé...
Et en plus, j'ai osé ne faire mourir qu'elle !
J'aime bien explorer toutes les possibilités avec mes personnages. Smile
Et encore, à l'époque je ne connaissais pas les pilulesmarinaa noires !


liberta a écrit:
Fic sensuelle et vibrante en tout cas Wink bravo
C'est l'autre versant de la fic, pour contrebalancer le côté sombre...
Merci de ta lecture, jusqu'au bout ! rosoiù
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petrina
Soldat André
Soldat André
avatar

Féminin Nombre de messages : 1984
Age : 26
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Dim 14 Nov 2010 - 22:12

La Lionne a écrit:




J'aime bien explorer toutes les possibilités avec mes personnages. Smile
Et encore, à l'époque je ne connaissais pas les pilulesmarinaa noires !


Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect

Maintenant que tu les connais, ça va donner quoi ?! pale pale pale pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Lionne
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 2653
Age : 50
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Dim 14 Nov 2010 - 22:58

Une fic impubliable, heureusement pour toi ! rire2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Lionne
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 2653
Age : 50
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Lun 15 Nov 2010 - 12:23

Je remercie d'ailleurs toutes les personnes qui ont lu Ronces et rose, malgré sa classification en dark fic ( que certaines avaient oubliée, avouez ! Wink ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlys
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin Nombre de messages : 5788
Age : 41
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Dim 21 Nov 2010 - 15:00

Enfin un peu de temps afin de reprendre des commentaires pour lesquels je suis très en retard. J’arrive comme les carabiniers mais tant pis. Je craignais d’avoir du mal à retrouver le fil de l’histoire mais pas du tout ; j’ai replongé dedans immédiatement. Very Happy


Où es-tu ?

André prend un peu de recul et Oscar devient sérieusement jalouse. Elle m’a l’air bien mordue mais le reconnaîtra-t-elle ? Je la vois assez se réfugier derrière son rang, la hiérarchie ou autre excuse fallacieuse plutôt que d’admettre simplement qu’elle a besoin d’André et de sa présence.

Ainsi, André a de longues discussions avec le Général de Jarjayes. Dans quel but ? Je m’interroge.

« Votre bain est prêt. (…). J’ai l’impression que vous en avez besoin. »
Décidément, Oscar n’aura jamais le dernier mot avec Grand-mère !

Je serais André, je me méfierais de ce que mijote la Comtesse de Jarjayes. Avec sa passion maladive, elle a l’impression d’avoir des droits sur lui et la jalousie pourrait lui faire perdre tout sens commun. Suspect

Une scène torride de plaisir solitaire avec une Oscar prise entre fantasmes liés à Axel de Fersen et souvenirs passionnés liés à André. Avec une découverte du plaisir si tardive, il me semble très juste que notre belle militaire se montre insatiable !

« Tu avais raison. Le bain m’a fait énormément de bien. »
Un point partout ! rire2

« Une autre femme... Etait-ce de la jalousie ? »
Oscar au miroir semble gagner en lucidité.

« Une femme élevée comme un homme, mais qui n’en serait jamais un et surtout…qui n’avait plus du tout envie d’en être un. »
Quelle prise de conscience et quel revirement pour cette jeune femme tout d’une pièce. Comment va-t-elle désormais vivre avec cette bouleversante découverte ? Ne va-t-elle pas en vouloir à André de chambouler ainsi sa vie jusque dans ses fondements ?


Bouton de rose

Quelle fraîcheur chez Rosalie. On comprend qu’André reprenne à son compte cette appellation de "Brise de printemps" et apprécie sa compagnie.

Un peu trop. Suspect
Cet André sombre qu’a éveillé la Comtesse de Jarjayes fait peur par cette manière égoïste de désirer Rosalie. Heureusement que l’image d’Oscar le rappelle à lui et l’empêche d’aller trop loin.

« Il savait qu’une partie de cette âme s’abreuvait de ces larmes, celle qui avait appris la haine, celle qui avait soif de vengeance quelquefois. »
Comment André pourrait-il ne pas détester la comtesse pour cette horreur qu’elle a révélée en lui ? Comment pourrait-il ne pas vouloir s’éloigner de celle qu’il aime, dont il ne se sent plus digne, à laquelle il a même peut-être peur de faire mal par son seul désir ?

La violence et la bestialité de la scène entre André et Madame de Jarjayes sont impressionnantes. pale
Je ne peux que comprendre les sentiments d’André à l’égard de cette femme mais il m’est aussi difficile de ne pas avoir pitié d’elle, emportée dans un délire amoureux qui la submerge et la dépasse. Les sens d’André sont peut-être satisfaits, contrairement à ceux de la comtesse, mais je pense qu’ils sont tous deux insatisfaits et perdants dans cette affaire. André réussit de moins en moins à se préserver et s’abaisse de plus à plus à des attitudes qui lui auraient fait horreur il n’y a pas si longtemps.

Jusqu’où ce déchaînement va-t-il le mener ?

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlys
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin Nombre de messages : 5788
Age : 41
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Dim 21 Nov 2010 - 18:59

Chante rossignol, chante... pour ceux qui s'en vont

« André, je commence à me demander si je n’ai pas fait une erreur. Comment ai-je pu imposer ce genre de vie à ma fille. »
Il serait grand temps en effet que le général s’interroge sur la sagesse de sa décision et commence à en envisager les conséquences pour Oscar. Ceci dit, il faut tout de même qu’il ait de la considération pour André pour accepter que celui-ci, malgré sa condition, puisse s’être épris de la jeune fille. Un bourgeois se faisait bastonner pour moins que cela à l’époque. Alors un valet !

Je trouve étonnante, et, pour tout dire, presque émouvante, cette conversation entre le Général de Jarjayes et André. Une conversation presque "d’homme à homme", abolissant en partie les barrières de rang. Une conversation qui soulignent combien ils s’estiment. Et combien l’un et l’autre aiment Oscar.

Prenante et étrange, cette scène entre André et Oscar, toute en dits et en non-dits, en clarté et en ombre, en amour et en retenue. Ils ne passent pas loin de l’aveu. Il n’y aurait fallu que peu de chose de la part d’André mais ce n’est pas ce qu’il cherche. Il a, en quelque sorte, rendu Oscar à elle-même pour qu’elle s’émancipe de tous, y compris de lui, et qu’elle puisse chercher le bonheur, même loin de lui, lui qui ne se considère plus digne d’elle.
Devant cette attitude, j’hésite entre un amour admirable ou une incommensurable bêtise, entre une sublime abnégation ou une fatuité telle qu’elle ne laisse place à aucun dialogue. André est si sûr d’adopter la bonne conduite, de prendre la bonne décision qu’il ne laisse aucune chance à Oscar de le faire changer d’avis. Il va la mettre devant le fait accompli. Est-il si assuré que son départ est le meilleur moyen de la rendre heureuse ?

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlys
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin Nombre de messages : 5788
Age : 41
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Lun 22 Nov 2010 - 5:37

Quand l'ombre s'épaissit

Décidément, André sera toujours là pour protéger Oscar. Il possède une lucidité qui lui fait comprendre combien redoutable est la Polignac et il prend les devants sans hésiter en osant la menacer, lui, simple domestique. « Vous ne serez pas de taille si vous vous en prenez à Oscar-François de Jarjayes. » Cela suffira-t-il à empêcher Julie de Polignac d’agir ? Elle a pressenti son côté dangereux mais elle a tant besoin d’argent et de garder les faveurs de la reine sans partage.

« Continue à donner ton avis quand on te le demande et arrête de vouloir changer la face du monde. Il y a des choses que tu dois accepter Oscar. »
Mais Oscar ne serait pas Oscar si l’injustice et la déloyauté ne la révoltaient pas. Oscar "acceptant les choses" ne se battrait jamais au côté des révolutionnaires de 89.

La Comtesse de Jarjayes perd de plus en plus la maîtrise d’elle-même, dévorée par sa passion délirante. Elle manque de faire une scène, et un scandale, en pleine Cour. Jusqu’où la mènera cette passion ravageuse ?

« Mais ses yeux brûlaient d’un feu sombre et sauvage qu’elle ne connaissait pas (...). Un feu qui lui fit peur, et qui la remplit d’angoisse. »
Oscar va-t-elle enfin se rendre compte de ce que sa mère a fait à André ? De la noirceur qu’elle a fait éclore en son âme ? Cela lui permettrait peut-être de comprendre qu’André s’éloigne périodiquement (et bientôt définitivement ?) d’elle.


Souffle le vent...

« Elle est sans scrupule, engluée dans l’ambition de sa famille, vaniteuse, déterminée et ambitieuse. Mais elle est aussi attachée à la Reine, et surtout elle aime sa fille. A sa manière, mais sincèrement. »
Que Julie de Polignac soit attachée à la reine : je suis sceptique. Et qu’elle aime sa fille "à sa manière", c’est le moins que l’on puisse dire !

« Pourquoi m’aurait-il abandonnée ? » Quel cri du cœur !
Et quelle révolte. Oscar a déjà souffert et j’ai pourtant l’impression qu’elle découvre soudain ce qu’est réellement la souffrance. Elle nie ses larmes ; elle se met en colère car André ne lui a pas dit au revoir. Prétextes et faux-semblants pour cacher sa douleur, pour se donner l’occasion de le revoir. J’ai l’impression que, quelque part, elle ne se rend pas compte (elle ne veut pas se rendre compte ?) qu’André a mûrement réfléchi sa décision et qu’il ne reviendra pas dessus. Pas si facilement en tout cas.
Elle connaît bien sa force et sa maturité, pourtant. Mais accepter son départ, cette "amputation" d’une partie d’elle-même, est sans doute trop déchirant.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Lionne
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 2653
Age : 50
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Lun 22 Nov 2010 - 12:34

Maïlys, j'apprécie toujours autant ta critique littéraire ! Very Happy


En ce qui concerne la comtesse de Jarjayes, il est clair qu'elle est un bourreau. Pour André, mais aussi pour elle-même. Car elle garde la conscience de ses actes.
Je comprends donc la pitié qui t'anime. C'est un personnage de tragédie antique. Sauf que, au lieu d'être dominée par les dieux, elle est dominée par sa passion.


J'ai voulu une conversation d'homme à homme entre André et le général, pour souligner le lien qui unit les deux hommes d'une part, et le lien qui unit les deux hommes à Oscar.
Apparemment, j'ai réussi. Very Happy


En ce qui concerne Julie de Polignac, je me suis un peu inspirée de son "épitaphe" ; Elle serait morte de chagrin (et de maladie) à la suite du décès de la reine.
J'ai un peu "adouci" le portrait du Rossignol pour rester centrée sur André et Oscar. Julie n'est qu'un révélateur : du fait qu'André n'a plus peur de grand chose, et qu'Oscar supporte de plus en plus mal les injustices.
De même lorsqu'il lui dit de ne pas "se battre contre des moulins à vent", c'est juste pour l'amener à ne pas affronter de face la Polignac, comme elle s'est battue en duel contre le duc de Germain. Ou alors, un duel d'éventails... lol! Qu'Oscar reste un exemple pour la reine, à Marie-Antoinette de le suivre ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlys
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin Nombre de messages : 5788
Age : 41
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Mar 23 Nov 2010 - 5:46

Une rose révélée

« Aujourd’hui, la mascarade volait en éclat. Oui, pour bien le connaître, il savait que le duc de Broglie ne tolèrerait jamais une femme dans l’armée, fut-ce la fille de son ami, et même si jusqu’à présent elle s’était acquittée de sa tache. »
Aïe ! Le Général de Jarjayes aurait pourtant dû s’y attendre. Oscar pouvait être découverte à tout moment. Et qu’elle soit une femme et militaire ne pouvait que faire scandale.

« Echapper à Louis XV ! Ma fille, vous êtes bien plus douée que je n’aurais jamais pu l’imaginer. Tenir tête à un Souverain... C’est folie ! Mais c’est admirable... »
J’aime cette admiration du père pour sa fille. J’ai l’impression qu’il a beau l’avoir élevée, il méconnaît sa force et ses qualités. Ceci dit, connaissant bien le vieux roi, il aurait pu imaginer que ce genre d’"incident" pouvait survenir.

« André, vous avez veillé sur mon enfant au-delà de ce que j’osais espérer. Votre vaillance a été le seul rempart entre elle et les autres, je m’en rends mieux compte aujourd’hui. »
Et il est grand temps aussi qu’il rendre hommage à André et prenne conscience du rôle fondamental que celui-ci a joué pour Oscar. J’apprécie d’ailleurs l’attitude de Girodelle, reconnaissant clairement ce qu’André a fait pour Oscar en s’interposant entre elle et le roi et, sans doute, entre elle et tous les désirs masculins qui auraient pu l’importuner.

Alors comme ça, tu rebondis sur la demande en mariage de Girodelle et cette acceptation que leur premier-né porte le nom de Jarjayes. Si quelque chose pouvait décider le général à lui accorder la main de sa fille, c’est bien cette perspective ! Mais je me demande ce qu’en dira Oscar ? Wink Et André ! pale

« Mais... Oscar va-t-elle accepter ? » Très bonne question !

« Dès lors que sa véritable nature sera révélée, et cela se fera sous peu, elle n’aura d’autres choix que le mariage ou le couvent. » C’est gai ! Après tout, Oscar n’était peut-être pas si mal lotie sous l’habit militaire...

« Qu’il [André] souhaite couper toute relation avec Jarjayes... Avec vous particulièrement madame. J’espère m’être bien fait comprendre. »
La comtesse s’est réjouie trop vite. Non seulement, elle n’aura pas André pour elle toute seule mais elle ne le reverra plus. Et je serais elle, je ne me sentirais vraiment pas rassurée de constater que mon mari est au courant. Il n’est pas homme à oublier ou à pardonner ce genre d’égratignure au contrat.
J’ai un peu peur pour elle : envahie qu’elle est par sa passion dévorante, ne va-t-elle pas sombrer dans la mélancolie ou la folie ?

J’ai hâte de lire la suite ! bounce

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marina
Comtesse de Polignac
Comtesse de Polignac
avatar

Féminin Nombre de messages : 4389
Age : 31
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Mar 23 Nov 2010 - 21:12

pleur

C'est vraiment triste comme fin ça... J'ai littéRalement dévoré la fin la lionne vraiment c'était géniale. Ton texte est fort et très expressif, vraiment j'ai ADORÉ!!!! Certes la fin est triste, et en même temps André continue sa vie, c'est ce que j'ai aimé aussi... Qu'il poursuive ainsi....

Bravo pour ce texte fort en émotion

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magicmarina.spaces.live.com/
Maïlys
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin Nombre de messages : 5788
Age : 41
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Mer 24 Nov 2010 - 5:37

Sans toi...

« Elle n’avait jamais été aussi femme qu’à cet instant précis où elle laissait apparaître ses sentiments. »
C’est une très jolie idée, qui souligne si besoin que le fait qu’Oscar apparaisse souvent si froide et lointaine n’est qu’un masque et une défense nécessaire dans la position où l’a placée son père.

« Il n’a pas de femme dans son armée ! »
J’adore le sens de la répartie d’Oscar ! rire2

« André a juste compris que vous pouviez vous débrouiller sans son aide. Le duc de Broglie a convaincu Sa Majesté. Le colonel de Girodelle m’a demandé votre main… et j’ai consenti à ce mariage. »
Un résumé cruel ! Le Général de Jarjayes est décidément un fin psychologue. Rolling Eyes

« Votre mère est mieux placée que moi pour vous préparer à votre union. »
Ben voyons ! Quel bel exemple que la comtesse...

« Elle n’avait ni espoir, ni projet... Elle n’avait plus rien ! »
Quelle bouleversement dans la vie d’Oscar. Et sans aucune préparation. Je me demande si André serait parti sachant le tournant qui allait intervenir dans la vie d’Oscar. Et je me demande comment elle va réagir au final. La résignation ? Ce n’est guère son genre. La révolte ? Mais où la mènerait-elle ? La prostration ? Sûrement une tentation dangereuse. Je pense que la prochaine rencontre entre Oscar et Victor de Girodelle sera décisive.

« Lorsqu’il était revenu, le général retrouva une jeune femme anéantie mais digne, comme elle avait toujours su l’être. »
J’ai l’impression qu’Oscar se réfugie à nouveau derrière un masque. Je me suis souvent demandée si la fameuse "dignité" prônée dans l’épreuve n’arrangeait pas surtout les autres qui peuvent ainsi plus facilement faire semblant de ne pas voir la détresse qui les dérangent.

« Elle n’avait plus aucun mouvement de révolte, aucune colère. Ce qui inquiétait fortement son père. »
Prostration et dépression, donc. Et il serait grand temps que son père s’inquiète de ses sentiments après toutes les épreuves qu’il lui a infligées. Mais j’ai l’impression qu’un peu de souplesse ou que revenir sur les décisions qu’il a prises n’est malgré tout pas à l’ordre du jour.

« Oscar ! Tu [André] voyais la femme en elle, voyais-tu son amour ?... Je ne puis m’empêcher de penser que, si tu l’avais vu, tu n’aurais pu partir aussi facilement. »
Je suis assez d’accord avec les réflexions du général. Je pense aussi qu’André, se croyant indigne d’être aimé, n’a pas cru (ou a préféré de pas croire) à l’amour profond d’Oscar pour lui.

Cette longue conversation entre Oscar et Grand-mère tient à la fois du burlesque et du tendre, du convenu et du réalisme. Oscar se réveille un peu. J’aime bien le Girodelle que tu nous as présenté dans cette fiction, La Lionne, mais je ne suis pas sûre d’avoir envie de voir Oscar mariée avec lui. Ce serait une fin très "bienséante", plutôt vraisemblable socialement et historiquement, et, Grand-mère comme le Général de Jarjayes ont raison, une union sans doute assez douce et satisfaisante. Mais vous voyez Oscar se contenter de quelque chose de "satisfaisant", vous ?
J’ai l’impression qu’en plus de lui interdire le bonheur, on va l’"éteindre".


Les ronces de mon coeur

« Mon panier de pommes est curieusement bien rempli. »
Que d’amour dans cette simple remarque.

« Cette nuit appartenait à sa souffrance, à la détresse infinie, à son amour torturé. »
Il est vrai, comme il le souligne un peu plus haut, qu’André avait besoin de s’éloigner de la Comtesse de Jarjayes pour se préserver mais j’ai toujours du mal à admettre sa justification de s’éloigner d’Oscar. Bien sûr, son mariage est une nouvelle à laquelle il ne s’attendait pas (personne ne s’y attendait !) mais qu’imaginait-il ? Que le temps allait se figer et qu’Oscar resterait indéfiniment celle qu’elle était quand il était à ses côtés ? Oscar ne pouvait qu’être profondément changée par son abandon. Ne l’a-t-il donc pas réalisé ?
Ce qui me fait mal au cœur, c’est de les voir souffrir ainsi chacun de leur côté. Je sais que c’est plus près d’une éventuelle vraisemblance : rien de possible entre une aristocrate et un valet, la jeune femme rentrant dans le rang et devenant ce que sont toutes les autres. Mais Oscar est une personnalité exceptionnelle à mes yeux. Elle mérite mieux. Et je suis persuadée que, si André avait été présent à ses côtés, elle ne se serait pas résignée ainsi à son changement de vie.

« Le départ de celui qu’elle [Oscar] considérait comme son ami d’enfance, son compagnon, pour lequel elle éprouvait des sentiments troubles et qui faisait ressortir les élans féminins de son cœur. »
C’est bien ce que je pense : André n’a absolument pas compris l’amour réel d’Oscar pour lui. Est-ce qu’il ne veut pas le voir parce qu’il doit s’éloigner de la comtesse et que c’est plus facile ainsi ?

« Laisse ton cœur faire son deuil de ma présence pour s’ouvrir à un autre... »
C’est une très généreuse pensée de la part d’André mais, à mon avis, ce n’est pas si évident que cela pour Oscar !

J’aime beaucoup le petit-fils se raccrochant à l’amour de sa grand-mère pour reprendre pied. Il n’y a pas à dire, André est un homme sensible et courageux mais, comme tu as dû le constater, je ne peux m’empêcher de lui en vouloir d’avoir abandonné Oscar.

« Quelques instants d’intimité avec Oscar, volés aux yeux de tous ? Ce n’était pas ce qu’il souhaitait, et ce n’était surtout pas digne d’elle. »
Encore cette histoire de dignité ! André n’a peut-être pas tort mais je crois que ce que je lui reproche surtout, c’est d’avoir pris sa décision seul et de l’avoir imposée à Oscar. Et le dialogue dans tout cela ? Pour moi, quelque part, il s’agit d’un manque d’amour et de respect envers la jeune fille.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlys
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin Nombre de messages : 5788
Age : 41
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Lun 29 Nov 2010 - 4:38

L'épine de la jalousie

Victor de Girodelle, avec sa sensibilité d’homme amoureux, devine ce qu’on lui cache et s’inquiète pour Oscar. Il est vrai qu’une Oscar apathique a de quoi inquiéter.

Grand-mère, d’ordinaire si clairvoyante, ne voit décidément pas ce qui ronge la Comtesse de Jarjayes, attribuant au départ d’une fille qui, au contraire, devenait détestée, la douleur due au départ d’André.

« Souffrir par lui, c’était encore avoir un peu de lui ! »
Une belle pensée d’amoureuse.

J’ai l’impression que l’heure est venue de la grande explication entre Oscar et sa mère. Et les invectives fusent. Oscar garde mieux son calme mais ce n’est peut-être pas pour longtemps.

« Vous n’êtes pas une femme ! »
Quelle cruauté de la part de la comtesse. Comme si Oscar avait eu le choix de sa vie. Même maintenant qu’on la "transforme" en femme, elle ne l’a pas. Et sa mère, qui a contribué par son silence à cet état de fait, le sait mieux que quiconque.

« De prendre du plaisir, la corrigea impitoyablement Oscar. Par la contrainte si nécessaire ! »
Oscar n’est pas en reste. Comme si tous les carcans, toutes les contraintes qu’on lui avaient imposées, volaient en éclat. Elle qui a été élevée comme un homme, manie remarquablement bien des armes de femme !

Je me demande bien pourquoi le général demeure silencieux à écouter sa femme et sa fille se déchirer. D’autant que tout le monde doit en profiter au château !

« Mais celle-ci [la comtesse] n’avait plus peur de rien. Elle avait tout perdu ! »
Il est sûr qu’elle a perdu André, l’estime de son mari, l’amour de sa fille et la considération de Grand-mère. Il ne lui reste plus que la haine pour cette rivale qu’elle voit en Oscar et, avec une intuition machiavélique, elle sait exactement que dire pour désespérer la jeune femme.

« Le général avait attrapé son épouse par le bras, lui intimant l’ordre de se taire. »
Il est bien temps, maintenant que le pire a été dit.

Où ce galop insensé va-t-il conduire Oscar ? Je tremble.

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlys
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin Nombre de messages : 5788
Age : 41
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Lun 29 Nov 2010 - 5:03

Quand les pétales s’envolent...

« Mais qu’avait-elle fait réellement pour l’aider ? »
Je ne sais pas si Oscar aurait pu réellement faire quelque chose. Je doute qu’elle ait pu parler avec sa mère et la raisonner. Celle-ci, en proie à un véritable délire amoureux, était au-delà de tout raisonnement. Oscar se fustige mais je pense qu’elle était trop innocente pour comprendre réellement ce que vivait son ami. Là où elle a sans doute été frileuse (lâche me paraît un mot trop fort), c’est quand elle s’est refusée à voir l’amour qu’elle porte à André. Mais était-ce si simple ? Entre la vie anormale qu’on lui faisait mener et la barrière des classes, que pouvait-elle faire ? Que pouvaient-ils faire ?

« Il lui avait appris à être forte, assez forte pour se passer de lui… Mais il ne lui avait pas appris à vivre sans lui. »
Et il est parti sans un mot, sans un dialogue, sans une explication. J’en reviens toujours là mais je pense que, quelque part, il s’agit d’une attitude qui ne peut que culpabiliser Oscar et l’empêcher d’être heureuse (s’il était possible pour elle d’être heureuse sans André).

« Il s’apercevait avec effarement qu’il était profondément attaché à cette femme hors du commun, son lieutenant aux allures de poupée et au caractère volcanique. Plus profondément qu’il ne le pensait en vérité... »
Pas très clairvoyant, le Colonel de Girodelle ! Il était évident depuis le début qu’il s’attachait réellement à Oscar. Le fait qu’il n’ait pas hésité à la protéger de Louis XV aurait pu lui mettre la puce à l’oreille.

« Il n’avait rien fait ! Il n’avait rien dit ! Et Oscar en payait le prix... »
Etonnant que le général, au courant de l’attitude de sa femme, n’ait rien fait ! Et pourtant, qu’aurait-il pu faire ? Chasser André ? Mais je pense qu’il est sincèrement attaché au jeune homme et que son sens premier de la justice lui aurait rendu impossible cet acte. Alors ? Eloigner la comtesse, l’enfermer dans un couvent ? Pas si facile ! Sous quel prétexte ?
Il était en effet plus simple de tout ignorer en espérant que les choses s’arrangent d’elles-mêmes. Mais les problèmes s’arrangent rarement d’eux-mêmes.
J’espère qu’Oscar ne va pas "trop" payer pour l’attitude de tous : la folie de sa mère, la démission de son père, l’abandon d’André...

Eh bien si, elle paye le plus grand prix. J’ai la gorge serrée mais, en même temps, je me dis qu’Oscar est en paix, loin de leurs manigances et de leurs volontés à tous, libre comme elle ne l’a jamais été.

Je me demande comment vont réagir et sa mère, et son père... Et André.


*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlys
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin Nombre de messages : 5788
Age : 41
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Lun 29 Nov 2010 - 5:22

...L’ombre saigne

« Ils s’étaient aimés, et c’était la meilleure chose qui pouvait arriver. »
J’aime que Grand-mère, malgré son sens aigu des conventions et des barrière sociales, se sente émue et un peu consolée par ce bonheur qu’ont connu les deux enfants chers à son cœur.

« Pardon Oscar, mon amour… Pardonne mon absence... »
André n’a pas fini de regretter cette absence. Je ne sais pas s’il aurait pu empêcher le drame de se nouer, éviter un affrontement (inévitable à plus ou moins long terme) entre les deux femmes. De toute manière, avec sa sensibilité et son amour fou pour Oscar, André ne peut que culpabiliser en apprenant qu’elle est morte loin de lui.

« Oscar serait en lui à jamais ! Cela durerait aussi longtemps qu’il vivrait. »
Peut-être n’est que dans la mort qu’André pouvait posséder Oscar ? Quelle tristesse !

« Oscar ? Elle était toujours avec lui, à ses côtés, dans ses rêves, emplissant ses souvenirs d’un parfum de roses subtil. »
L’attitude d’André m’a un peu surprise au début. Je le trouvais trop peu affecté par la mort d’Oscar à mon goût, comme insensible… Et puis je me suis rendu compte que, d’une certaine façon, en s’éloignant d’Oscar, il avait déjà fait son deuil d’elle. Elle n’existe plus dans la réalité des jours mais, pour lui, elle n’existait déjà plus que dans le souvenir. J’ai bien peur qu’il ne vive avec ce fantôme jusqu’à la fin de sa vie. J’aimerais pourtant bien le voir heureux. Il l’a bien mérité.


*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïlys
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin Nombre de messages : 5788
Age : 41
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Lun 29 Nov 2010 - 5:36

Pour ta paix et ma souffrance

« Après avoir encore beaucoup pleuré, André déposa son cœur endolori entre les mains de Suzanne. »
La vie continue. Tant mieux pour André, même si cette vie a encore parfois un goût de cendres. J’espère qu’être, à tout jamais, la "seconde femme" n’est pas trop difficile pour la gentille Suzanne.

« André avait éclaté de rire lorsqu’un jour, Suzanne était rentrée avec une louche, cadeau de grand-mère. »
Comme je le comprends ! rire2

« Tu ne la perdras pas pour autant. Elle ne désertera pas ton cœur. Mais tu seras en paix... et elle aussi. Tu le mérites mon petit. Oscar le mérite également. »
C’est une très jolie pensée de Grand-mère. Il est temps en effet que tous retrouvent la paix. André ne pourra être tout à fait heureux que s’il tourne réellement la page, que s’il accepte de dire adieu à la première femme qu’il a aimée.

Quelle jolie scène émouvante entre le père, le fils et l’ombre de "la dame merveilleuse". rosoiù

Mais ce n’est pas un adieu... plutôt un au revoir


J’ai vraiment beaucoup aimé cette fiction, La Lionne. Tu y as introduit des éléments d’une profonde originalité, comme ce délire amoureux de la Comtesse de Jarjayes, cette inversion des rôles entre Oscar et Victor de Girodelle. Tu as su maintenir jusqu’au bout le suspense et nous mener à la fin par des chemins pleins de surprises. Cette fin qui, malgré la mort d’Oscar et la tristesse inconsolable d’André, ne m’apparaît pas désespérée mais douce-amère... A l’image de la vie finalement, cette vie symbolisée par les deux enfants d’André.


*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Lionne
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 2653
Age : 50
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Jeu 2 Déc 2010 - 10:55

Citation :
« Je suis assez d’accord avec les réflexions du général. Je pense aussi qu’André, se croyant indigne d’être aimé, n’a pas cru (ou a préféré de pas croire) à l’amour profond d’Oscar pour lui. »
L’indignité d’André est au centre du débat. Comment peut-on croire être aimé quand on se sent si souillé ? D’autant qu’il a bien compris l’attirance d’Oscar pour Axel de Fersen ( même si cela n’était qu’une attirance ! ). Oscar peut regarder ailleurs, et DOIT regarder dans sa caste. Alors, que lui reste-t-il ? Ne pas croire à l’intensité de l’amour d’Oscar était sa seule protection pour ne pas être complètement brisé.
Cette attitude choquerait-elle moins si c'était celle d'une femme ? Car, habituellement, les victimes sont féminines...



Citation :
« Ce serait une fin très "bienséante", plutôt vraisemblable socialement et historiquement »
J’avoue avoir énormément de mal avec le mariage, papa Jarjayes conduisant Oscar à l’autel pour qu’elle épouse un palefrenier ! Non, je n’y arrive pas !
Mais certains auteurs arrivent à contourner les difficultés. Hermès par exemple, qui arrive à les marier sans que cela me choque, dans Une voix dans les ténèbres.



Citation :
« Il est vrai, comme il le souligne un peu plus haut, qu’André avait besoin de s’éloigner de la Comtesse de Jarjayes pour se préserver mais j’ai toujours du mal à admettre sa justification de s’éloigner d’Oscar »
Après ce qui s’est passé avec Rosalie, après ce qui s’est passé avec Oscar dans les couloirs de Versailles, André ressent un besoin plus qu’urgent de s’éloigner… Il devient de plus en plus impitoyable et cela l’effraie. S’il avait été moins lucide…



Citation :
« Oscar est une personnalité exceptionnelle à mes yeux »
Pour l'histoire, oui !
Mais les femmes se battant avec les armes à leur disposition ( leur droiture, leur corps, leurs silences ) sont-elles moins exceptionnelles ?



Citation :
« Il n’y a pas à dire, André est un homme sensible et courageux mais, comme tu as dû le constater, je ne peux m’empêcher de lui en vouloir d’avoir abandonné Oscar »
Lui en aurais-tu moins voulu s’il avait fini par lui faire du mal ? Ou par être à l’origine d’un scandale révélant la véritable nature d’Oscar et la plaçant dans une situation encore plus délicate ?
D’autant que, si on les avait surpris ensemble, Oscar n’aurait cette fois pas pu sauver la tête d’André…



Citation :
« ce que je lui reproche surtout, c’est d’avoir pris sa décision seul et de l’avoir imposée à Oscar »
André est trop lucide pour ne pas savoir qu’elle seule était capable de lui faire changer d’avis. Quel choix avait-il ? Se détruire à force de souffrance morale ? A force de souillure ?



Citation :
« Je ne sais pas si Oscar aurait pu réellement faire quelque chose. »
Non, c’est pour cela que c’était à André d’agir.



Citation :
« (s’il était possible pour elle d’être heureuse sans André). »
Je suis moi aussi une adepte du couple Oscar-André, ou plutôt de leur amour, mais je me refuse catégoriquement à enfermer le bonheur dans un carcan.
Alors oui, j’ose imaginer qu’Oscar puisse être heureuse sans André, ou André sans Oscar.
Parce que la vie est plus puissante que tout !




Citation :
« J’espère qu’être, à tout jamais, la "seconde femme" n’est pas trop difficile pour la gentille Suzanne. »
Comme je l’ai laissé entendre, Suzanne a elle aussi beaucoup souffert. Ensemble, ils pansent leurs blessures. Alors non, ce n’est pas trop difficile pour elle d’être « la seconde ». Et construisent une vie, des vies ( à leurs enfants ). Ce n’est pas trop difficile, parce qu’ils s’aiment ( malgré tout ) au quotidien, ce qui est plus difficile que d’aimer passionnément, mais bien moins magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krapagnou
Comtesse de Polignac
Comtesse de Polignac
avatar

Nombre de messages : 4217
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Jeu 2 Déc 2010 - 11:14

Rien qu'à relire vos comms j'en encore envie de pleurer en repensant à la fin....

Arlène des mouchoirs vite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar31
L'ombre de la rose.
L'ombre de la rose.


Nombre de messages : 23
Age : 28
Date d'inscription : 01/12/2010

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Ven 3 Déc 2010 - 18:56

J'ai lu toute ta fic est franchement la mère ouaille je n'aurais jamais cru ça d'elle par contre j'ai adoré comment Oscar le suprend en l'embrassant Girodelle qui veut épouser Oscar meurtre1 il faut en vouloir de Girodelle et en plus Louis XV qui la voulait dans son lit là aussi il faut en vouloir, j'ai adoré la jalousie d'Oscar quand André discuter après d'autres femmes leur histoire impossible qui a marqué la série j'ai plein de souvenir de ce mangas.
A la fin j'ai cru que Oscar saurait parti se réfugier chez André mais vu qu'elle ne savait pas ou il était deux ames que la vie a rapproché puis séparés même si André a continuait sa vie pour lui Oscar était sa lumière son Ange une rose que l'on pouvait cueillir

Merci pour cette superbe fic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krapagnou
Comtesse de Polignac
Comtesse de Polignac
avatar

Nombre de messages : 4217
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Ven 3 Déc 2010 - 19:01

Bah si Gigi est tout seul... je veux bien me dévouer... je sais vraiment pas pourquoi vous le haissez toutes à ce point...
Mais bon les gouts et les couleurs ça ne se discute pas... d'ailleurs moi je suis généreuse... je les aime tous! même fersen! dédé étant une évidence!

*** Lady Oscar Lady Oscar ***



L'homme est cet animal fou dont la folie a inventé la raison.
Cornelius Castoriadis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Lionne
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 2653
Age : 50
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Ven 3 Déc 2010 - 22:07

Dès lors que j'écris une histoire, j'aime tous mes personnages.
C'est pourquoi je suis capable de sortir des sentiers battus... siffle


Toute personne a des qualités et des défauts.
Citation :
dédé étant une évidence!
C'est pourquoi je considère qu'aimer dédé n'est pas une évidence. Very Happy
Il a de grandes qualités, mais il a aussi des défauts. Et surtout, je refuse de l'idéaliser... au détriment des autres.
Ceci dit, j'aime beaucoup André, surtout dans l'anime. J'ai des affinités avec lui. aime1


Ceci dit, j'ai déjà marié Oscar avec Gigi... dans Un secret peut en cacher un autre.
Et qu'on ne me dise pas que c'est parce que le couple André/Oscar était impossible. Pour deux âmes-soeurs, rien n'est impossible, pas vrai ?


Je refuse tout autant d'idéaliser Oscar. C'est une femme qui a un destin exceptionnel ( finalement, on devrait plutôt idéaliser papa Jarjayes car, sans lui, elle aurait été commune ! ).
Pourquoi Jeanne ne serait pas aussi exceptionnelle ? Elle se sort de la boue par ses propres forces... Bon, par des méthodes peu recommandables, mais le résultat est là.
Rosalie, quant à elle, pourvoie Paris en eau potable.... Euh non ! rire2 Elle quitte la noblesse où elle aurait pu vivre à l'abri du besoin ( bien que sans amour ) pour replonger dans la pauvreté.
Etc
Sans parler de la douce, aimable et discrète comtesse... qui a révélé dans ma fic un visage surprenant il est vrai. rire2


Donc, vive les personnages ! Tous les personnages !
Les gentils et les méchants ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krapagnou
Comtesse de Polignac
Comtesse de Polignac
avatar

Nombre de messages : 4217
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Ven 3 Déc 2010 - 22:11

Je suis tout à fait d'accord avec toi la lionne et je suis pour la sortie des sentiers battus également! la preuve, le mariage de gigi et oscar (ça m'a quand même valu un record du monde de vitesse devant Husen bolt et quelques bonnes bosses!) lol

Vive la nouveauté! Bravo la lionne!

*** Lady Oscar Lady Oscar ***



L'homme est cet animal fou dont la folie a inventé la raison.
Cornelius Castoriadis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar31
L'ombre de la rose.
L'ombre de la rose.


Nombre de messages : 23
Age : 28
Date d'inscription : 01/12/2010

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Ven 3 Déc 2010 - 22:14

Va faloir que je revois l'anime pauvre papa Jarjeyes lui il est pas dans son genre il aime sa fille mais d'une manière différente Girodelle j'ai jamias pu me le voir par contre Fersen I love you I love you il était superbe je trouve dommage que Marie-Antoinette et Fersen deux personne que tout sépare s'aime mais ne peuvent rien faire elle Reine de France et lui Gentil Homme les pauvres bref tout ça pour dire j'adore ta fic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krapagnou
Comtesse de Polignac
Comtesse de Polignac
avatar

Nombre de messages : 4217
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Ven 3 Déc 2010 - 22:16

Bon alors j'aimerai bien comprendre pourquoi tu n'aime pas Gigi??? qu'a-t-il fait pour mériter votre haine?

*** Lady Oscar Lady Oscar ***



L'homme est cet animal fou dont la folie a inventé la raison.
Cornelius Castoriadis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar31
L'ombre de la rose.
L'ombre de la rose.


Nombre de messages : 23
Age : 28
Date d'inscription : 01/12/2010

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Ven 3 Déc 2010 - 22:18

Pour moi c'est le mec je me la pète je suis noble alors que toitu n'est qu'un Roturier moi il m'insuporte après chacun c'est gout je trouve que Fersen et mieux il a de classe lui il est tellement SEXY il est parfait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krapagnou
Comtesse de Polignac
Comtesse de Polignac
avatar

Nombre de messages : 4217
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   Ven 3 Déc 2010 - 22:29

Je reprends mon texte qui justifiait pourquoi j'aime bien Victor de Girodelle

On lui prête tous les vices et pourtant tout autour de lui plane le plus complet secret
- La discretion est-elle un crime? On le vois trés peu... Il est l'autre ombre fidèle d'Oscar. On le vois en second plan sur de nombreuse image, veillant sur elle silencieusement. Il n'a pas eu la chance d'être plus près d'elle. Mais si on s'attardait sur ce qu'il pense ou ce qu'il ressent. Je suis sûr qu'il y aurait plus de vote pour lui. Il n'est certes que peu présent, mais toujours là dans les moments clés.
- Honnête et altruiste, il n'hésite pas à avouez sa défaite et à plaider la cause d'Oscar pour qu'elle ait le poste qu'il convoitait... généreux non?
- Intelligent, il démêle pour Oscar de nombreuses intrigues de la cour ET il est le premier à comprendre qu'Oscar aime André. Comment quelqu'un qu'on accuse d'être sans coeur pourrait être si claivoyant s'il ne connaissait lui même la morssure de ces sentiments?
- Il fait passé le bonheur d'Oscar avant le sien. Il fait comprendre à Oscar les sentiments d'André et lui donne l'argument "on ne donne pas d'ordre à un coeur". dans le manga, il va jusqu'à l'orienté vers André pour qu'elle trouve le bonheur (Même André n'aurait pu supporter qu'elle appartienne à un autre... Lui la pousse vers son rival (roturier... alors la position sociale en tient-il vraiment compte?) pour qu'ELLE soit heureuse pendant que lui sera irrémédiablement malheureux)
- Certaines le déteste pour l'avoir demandé en mariage... Mais cette proposition était des plus honnête et motivé uniquement par l'amour.
- D'autre le hais parce qu'il est noble! Etre noble est un crime?? et on ne choisi pas sa naissance! Il aurait d'ailleurs accepter d'être son écuyer juste pour rester près d'elle. De plus pour moi, il représente la belle noblesse, cultivé, poli, raffiné. Rien ne prouve qu'il s'adonne à la débauche. Au contraire, son visage constamment mélancolique me montre plutôt que c'est quelqu'un de réservé qui ne se mélange pas à tous ces pervertis (ex la bal organiser par le duc de breuil, tout les courtisans sont en trains de parler sur Oscar et blaguer. Lui est seul et boit tranquillement son verre ou quand y'a la passation de pouvoir entre louis XV et louis XVI, il reste à l'écart et explique la nature des courtisans à Oscar... il est claivoyant mais pas impliqué dedans). Pour moi, il cache quelques mystères et peut être des blessures profondes qui ne peuvent que le rendre attachants.
- On le dit méchant avec André, hautain! On dit que c'est parce qu'il est noble... Moi je pense davantage que c'est parce qu'il est jaloux d'André. Après tout, quand il se prend un chocolat par André, il aurait pu le faire punir... Il ne le fait pas ... ET s'il était si hautain, irait-il boire des verres dans des tavernes parisiennes avec Oscar et André. Je rapelle à certaine que c'est lui qui est venu prévenir Oscar que son ami allait se faire condamné par le roi, moi je lui dit bravo! Une vrai noblesse de coeur! etre capable de sauver la vie de son rival... Faut quand même être quelqu'un de bien... Non?
- Noble arrogant??? Question d'éducation... Allez sortir des codes établis quand depuis le berceau on vous inculque des conneries!
- Froid??? Je dirais plutôt convenable... et je suis sûr que sous ses airs de garçon tiré à quatre épingle sommeille un volcan qui n'attend qu'Oscar pour être réveillé.
- Loyal pour sûr... même Oscar le reconnait en quittant la garde royale
- Beau gosse... quand même, il a une belle stature, il doit être pas mal du tout sans son uniforme (en tant que militaire, il doit bien etre joliment musclé)... Il fait certes moins viril qu'Alain ou Dédé... mais son élégance raffiné me laisse rêveuse. ça doit être un amant des plus tendre et délicat... trés à l'écoute. Son visage est beau, même racé! des beaux yeux vert clair, une bouche appétissante... Bon les cheveux (les cheveux long c'est pas mon truc, je l'avoue..; Mais sur lui j'accepte!)
- LE MUST! LE SACRIFICE DE SA VIE... Il court vers sa condamnation en refusant d'obéir à un ordre du roi pour elle! (MAIS POURQUOI AUTANT DE GENS LE DETESTE???)


Bref, c'est un martyr oublié voir même dénigré... mais vraiment, je me demande pourquoi?

*** Lady Oscar Lady Oscar ***



L'homme est cet animal fou dont la folie a inventé la raison.
Cornelius Castoriadis


Dernière édition par krapagnou le Sam 4 Déc 2010 - 12:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ronces et rose, de La Lionne (fic dark)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» muffins rose
» Les RSG du "BC LA ROSE DES VENTS"
» Cherche HE de Rose
» loukoum à la rose
» Ma palette rose et marron TKB
Page 12 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady Oscar - André :: Fanfictions Lady Oscar. :: Fics sur Lady Oscar. :: Commentaires des fics.-