Lady Oscar - André

Forum Lady Oscar - La Rose de Versailles - Versailles no Bara - Berusaiyu no Bara - The Rose of Versailles - ベルサイユのばら
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Jeu 6 Mai 2010 - 19:14

A vous ! :vvgrety:
Revenir en haut Aller en bas
La Lionne
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 2653
Age : 50
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Jeu 6 Mai 2010 - 21:11

De la part d'Oscar, je dirais que c'est plausible... un petit peu ! Enfin, on peut imaginer... Suspect

Mais il est où, André ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicole
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2225
Age : 34
Date d'inscription : 31/08/2005

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Ven 7 Mai 2010 - 10:02

Pour ma part la réaction d'Oscar ne m'a pas surprise, c'était soit elle tombe dans le désespoir, soit elle jette sa féménité au oubliette.
La ou j'ai été surprise, c'est la réaction d'André. Tu en as fait un monstre horrible.
Il est content d'avoir violer Oscar, de l'avoir possédé. Il en à fait sa chose. C'est la premier fois que je lis une fic, et que je me dis le sa----rd qu'il crève.

Quand à une suite possible, oui j'en veux bien une. Je veux voir comment tu vas te dépatouiller dans tous ça.
Surtout avec la dernière phrase :

Citation :
"il darda un regard résolu sur celle qui pensait lui échapper, en songeant : «Hier, j’ai possédé ton corps, par la force, bientôt, c’est toi qui me l’offrira, parce que je posséderai également ton cœur… "

*** Lady Oscar Lady Oscar ***


http://www.ladyoscar-andre.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ladyoscar-andre.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Ven 7 Mai 2010 - 12:00

Dans mon texte, au moment où on prend le récit, Oscar tente de rejeter l'agression en y prenant une part active. ça peut sembler paradoxal, mais en cas de violence, ça arrive. ça permet de nier que l'on a été victime.

Comme le dit Nicole, j'avais le choix entre deux options : soit elle était totalement désespérée, soit elle avait une réaction violente. J'ai opté pour la seconde en me disant qu'Oscar refuserait de se considérer comme une victime et qu'au moment où elle avait décidé de s'endurcir totalement, une telle agression pouvait lui permettre d'aller au bout de sa décision.
Je crois qu'hier pendant que j'écrivais cette vignette, j'ai dit que le défi 32 appelait des nuances. En fait, pas nécessairement, pas si on choisit l'option dans laquelle les personnages optent pour un comportement radicale.


Où est André ? L'André que l'on connaît ? Il a pris quelques vacances, le temps que j'écrive cette vignette. siffle
Pour moi, l'énoncé même du défi (le fait qu'il aille au bout) implique un comportement totalement différent de la part d'André (André tel que l'on connaît ne peut que s'arrêter : jamais il ne ferait sciemment du mal à Oscar).
Après, il s'agit d'imaginer un André qui serait allé au bout. Ce qui m'est venu à l'esprit est quelqu'un qui, pour une fois, veut cesser d'être passif et prendre une sorte de revanche sur Oscar qui l'a fait souffrir sans s'en apercevoir. Il prend cette revanche, ne s'en veut pas, et pire, il la savoure en prévoyant d'obtenir davantage d'Oscar à l'avenir. En gros, c'est quelqu'un qui perd les pédales sous la force d'un amour trop violent et trop longtemps réprimé.
Comme Oscar, il souffre, mais décide d'utiliser sa souffrance comme une arme. Il la radicalise et finit le ''boulot'' tout seul : il souffre d'être rejeté par Oscar, mais la meilleure façon d'être rejeté par elle c'est de faire ce qu'il fait... Oscar souffre de devoir être homme mais va plein pot dans ce sens. Parfois, on est à la fois son propre bourreau et celui des autres.


Après, comme je suis une affreuse méchante meurtre1 , je vous ai fait une petite vacherie : je vous ai laissé la fin ouverte pour inventer la suite que vous vouliez. La fin du texte est bien faite pour être ambiguë et permettre plusieurs développement possibles. Je ne m'étais pas aperçu que l'on pouvait interpréter ce que j'avais écrit comme ''je continue si vous le souhaitez''. Pour y remédier, j'ai édité.

En fait, deux raisons :
1) Je n'ai (toujours) pas l'énergie pour une fic longue parce que j'écris autre chose à côté qui n'a rien à voir avec LO, pas plus qu'avec ma thèse.
2) Comme ce n'est pas un André tel qu'on a l'habitude de le voir, et tel qu'on aime le voir, je vous laisse la possibilité d'imaginer un retournement de situation ange .

Mais comme je ne suis pas si méchante que ça, je vais quand même vous mettre quelques pistes pour vous permettre d'inventer la fin que vous voulez à partir de ce que j'ai écrit.
Soit on continue sur une ligne assez dure où Oscar et André vont s'affronter perpétuellement, André voulant posséder le coeur d'Oscar, et Oscar refusant toute brèche dans son identité d'homme. Autrement dit, beaucoup de conflits en perspective, chacun étant et son propre bourreau et celui de l'autre. Version Twisted Evil
Soit on a une intrigue qui s'adoucit, avec des personnages qui s'aperçoivent qu'ils agissent ainsi parce qu'ils cherchent une solution radicale à leurs souffrances. On peut alors imaginer regrets, pardon ect... Version ange

Et puis comme ma version travaille une relation radicalisée entre Oscar et André, ça permet aux autres qui ont envie d'écrire sur ce défi de proposer d'autres interprétations ange .
Revenir en haut Aller en bas
Marina
Comtesse de Polignac
Comtesse de Polignac
avatar

Féminin Nombre de messages : 4389
Age : 31
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Ven 7 Mai 2010 - 16:01

Twisted Evil Bravo Arlène; tu as totalement écris ce que je voulais souligner en ajoutant ma ptite touche au défi Twisted Evil

Parce que comme tu le dis, le André qu'on connait ne peut pas aller jusqu'au bout, il ne cherche pas le pouvoir sur Oscar, il subit.... Alors en allant jusqu'au bout, c'est indéniable qu'il devienne cet homme avard de puissance, qui désir non seulement tuer sa douleur, mais posséder enfin du pouvoir sur l'autre, lui montrer qu'il est en force d'exiger et d'obtenir. Déjà dans l'Anime et le manga, le fait quil commence, on sens une partie de cet homme de ''puissance'', mais il s'arrête parce que c,est le André qu'on connait... Ici, il se laisse summerger par la violence et le goût du pouvoir...

Alors même je je déteste ton André Razz J'aime ta vignette, qui traduit une certaine vérité sur la nature humaine.

Pour la part d'Oscar cela n,est guère surprenant qu'elle tente de s'enfermer dans sa nature d'homme pour ne pas s'avouer victime, les filles l'ont mentionner donc je n'élaborerai pas là dessus. Mais je me demande si malgrét out, plus tard, elle ne ressentirait pas les stigmates de cette agression... Mais sa sa reste dans nos têtes Wink

Donc bravo pour cette vignette où transparaît la vérité des horreurs que peuvent commetre la nature humaine L.Andréa

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magicmarina.spaces.live.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Ven 7 Mai 2010 - 17:53

Contente d'avoir écrit ce que tu attendais, Marina. En fait, je n'avais pas envie d'écrire un texte où André serait submergé de remords : on a déjà lu pas mal de choses comme ça, donc il était inutile d'écrire ce qui avait déjà été écrit.
D'ailleurs, j'ai oublié de relever quelque chose dans le commentaire de Nicole : "C'est la premier fois que je lis une fic, et que je me dis le sa----rd qu'il crève".
C'est rare que l'on réagisse comme ça vis-à-vis d'André. Donc j'ai réussi mon coup (mon objectif n'était pas de faire détester André dans l'absolu, mais de faire réagir face à cet André-là).
Effectivement Marina, j'ai bien voulu faire ressortir quelque chose de pas forcément joli dans la nature humaine mais qui existe.
Je me suis même trouvée un peu soft sur certains points, mais l'essentiel était dit. Après, inutile de trop noircir un tableau qui est déjà pas mal noir (il est tellement rare de voir André comme ça...).
Je n'ai pas voulu verser dans le pathos le plus total, parce que le jour où quelque choe comme ça arrive, on se retrouve avec le truc entre les mains, oubliée des autres qui suivent leur routine quotidienne.

Oscar se ressentira-t-elle de cette agression ? A un moment ou à un autre, oui, je pense, forcément. Par exemple quand elle se retrouvera seule avec André ou quand elle sentira une odeur qui lui fera penser à lui, à un moment où elle ne s'y attendra pas (je crois même que c'est prise au dépourvu que ce sera le plus difficle pour elle, parce qu'elle ne se sera pas préparée à la confrontation, et c'est terrible une odeur, c'est léger mais ça frappe de plein fouer et on n'en connaît pas forcément l'origine, donc on peut se dire que son agresseur n'est pas loin et pourrait recommencer). Elle ne pourra pas ne pas avoir peur, même si elle le cache, y compris à elle-même, autant que faire se peut. Quoi qu'elle en dise, elle s'est aperçu que ce qu'elle pensait impossible est arrivé, ça ne peut qu'avoir un certain impact sur elle, même si ça ne se manifeste pas tout de suite. Après, tout dépend de la façon dont elle fera en sorte de réagir, mais c'est un autre histoire^^
Revenir en haut Aller en bas
agnes
Soldat André
Soldat André


Nombre de messages : 1596
Age : 36
Date d'inscription : 20/09/2008

MessageSujet: et bien on peut dire   Ven 7 Mai 2010 - 21:49

que tu as reussi à transformer notre "prince charmant "en une horreur sans nom,il ose se repâitre du spectacle d'Osacar revenant à cheval d'un rendez vous avec la reine,il se réjoit de recommencer et en plus il croit qu'Oscar finira par l'aimer as t'ont déja vu une victime aimer son bourreau,là cette fois ;il mérite non pas la mort quoique,mais le mépris le plus profond qu'Oscar lui porte,je suis tellement sous le choc que je ne trouve plus mes mots,vivement qu'andré revienne sous un autre aspect,celui est trop horrible,bonne soirée quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marina
Comtesse de Polignac
Comtesse de Polignac
avatar

Féminin Nombre de messages : 4389
Age : 31
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Ven 7 Mai 2010 - 22:05

en fait agnes oui il arrive que des victimes en viennent à aime rleur bourreau
les agressions laissent des traces indéniable dans l'âme des victimes, et parfois dans leur désespoir ou leur confusions, elles en viennent à aimer leur bourreau, soit parce que la douleur devient une normalité ou encore une preuve de leur existance même... Dure à expliquer, mais sa arrive.

En effet Arlène je suis comme toi, je crois qu'Oscar n'arriverait jamais à être totalement tranquilel par la suite; comme tu le dis les odeurs sont de vilaines joueuses de tours quand il sagit de faire remonter des souvenirs pénibles... Vraiment j,ai apprécier le texte. Ce n'Est pas exactement comme sa que je le voyais, ce qui me laisse le loisir de le noircir moi-même às ma façon plus tard Wink

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magicmarina.spaces.live.com/
Petrina
Soldat André
Soldat André
avatar

Féminin Nombre de messages : 1984
Age : 26
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Ven 7 Mai 2010 - 23:08

Alors... autant éviter d'y aller par quatre chemins, j'ai vraiment dévoré cette vignette, et elle est directement allée se placer en tête de mes préférences, dans tout ce que j'ai pu lire de toi.

J'ai vraiment vraiment vraiment aimé, et je te promets que je ne fais pas ma groupie.

Je suis à chaud, donc le commentaire va probablement te paraître désordonné, mais j'ai absolument besoin de le faire tout de suite, je me lance.

Commençons par le commencement. C'est-à-dire le début. Déjà, sur le point de vue du style, j'ai trouvé ton sens de l'esthétique vraiment raffiné et très fin. Pour ce qui est du contenu, j'ai vraiment aimé tous les paradoxes que tu évoquais et les images que tu utilisais pour les décrire.

C'est horrible de voir qu'Oscar éprouve une profonde, malsaine et insoutenable jouissance dans l'immolation d'elle-même, de la part d'abord d'André, puis de la sienne propre.

C'est horrible, et cela a certainement choqué certaines lectrices, ce que je comprends et approuve, mais c'est une interprétation que je trouve très pertinente.
Il est rare que les chocs comme celui qu'a subi Oscar soient perçus de manière très saine.

Sans parler du syndrome de Stockholm qui, je pense, n'a rien à voir là-dedans. Je pense qu'André, contrairement à ce qu'il semble, n'est pas très présent dans les pensées d'Oscar, dans cette vignette, pas même assez pour se faire haïr, puisqu'elle lui pardonne à la fin. Oscar est en huis-clos avec elle-même, avec toutes les elles-mêmes, et même peut-être ce lui-même qui dort et se réveille constamment en elle.

D'ailleurs, n'en déplaise à la belle blonde, je trouve qu'Oscar est définitivement, absolument féminines dans cette fic. Je trouve que le cours de ses pensées suit un cours radicalement féminin, tant dans la façon que dans la direction. Voilà encore un paradoxe finement introduit : elle reste femme, même si Andrée a fait d'elle en homme en la déchirant au plus intime d'elle-même.

Toujours est-il que la façon qu'a Oscar de se torturer elle-même en prenant le relais d'André m'a parue très bien rendue, c'était juste et pas surjoué.

Ce qui nous amène au monstre du jour : André. D'abord, je trouve ton approche très pertinente. Il est vrai que le défi de base était inadapté à un André vertueux et plein de remords, tel que notre André habituel. La transformation, aussi radicale soit-elle, me paraît très finement opérée.

A propos de ça, je trouve un peu regrettable que le style un peu stoïque qu'Oscar adoptait ait été remplacé par celui un peu plus emphatique d'André vers la fin, mais je dis ça parce que je suis sévère avec les fics que j'aime.

Bref, je disais donc que ce nouvel André est une idée assez juste. L'André habituel est aussi vertueux que bon, et aime Oscar avec toute cette vertu. Mais à la réflexion, n'est-il pas naturel qu'André éprouve de l'amertume pour cet amour à sens unique, dévoué et désespéré ?

Enfin bon, je me suis trop épanchée (c'est tellement long que je pourrais écrire une fic entière sur le thème : « pourquoi lire les fics d'Arlène ? ») alors je conclus rapidement.

Une fic intense, violente, mais finement déroulée. Et la métaphore pourrie du jour : je dirais que cette fic est un joyau de sang dans un écrin de soie.

-_-' je suis vraiment trop bavarde

Bravo Arlène !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Sam 8 Mai 2010 - 10:53

Ne t'inquiète pas Agnès, André tel que tu l'apprécies s'est absenté le temps d'une vignette ''arlénienne''. Il s'est réfugié dans l'animé et le manga^^ Si tu cherches André en version ''prince charmant'', tu sais où le trouver. Il paraît qu'il t'attend Wink

Marina : oui, parfois les victimes arrivent à aimer leurs bourreaux, pour des raisons diverses. Je crois que si je devais continuer sur cette vignette, je jouerais beaucoup sur les odeurs qui surprennent Oscar (non, je n'ai pas dit que j'allais le faire lol) et une lutte intime avec sa crainte, du moins au début.
Oh oh, tu voulais quelque chose de plus noir... Comme tu le dis, comme ça, tu pourras l'écrire Wink


Petrina : et bien, que de compliments ! Merci Embarassed Je ne commente pas parce que je suis d'accord avec ce que tu dis. Juste une chose : le changement de style est sans doute dû au fait que je n'ai pas écrit la partie concernant Oscar et celle concernant André au même moment^^ Il y a aussi le fait que lorsqu'André exprime ce qu'il ressent, je le trouve plus emphatique qu'Oscar (ou je le ressens comme tel). Donc en passant à André, j'ai dû passer sur un autre mode d'écriture sans trop m'en apercevoir. Il doit y avoir un peu des deux^^
Elle n'est pas pourrie ta métaphore, elle est plutôt jolie.
Encore merci rosoiù
Revenir en haut Aller en bas
Marina
Comtesse de Polignac
Comtesse de Polignac
avatar

Féminin Nombre de messages : 4389
Age : 31
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Sam 8 Mai 2010 - 14:43

Oui très jolie la métaphore Petrina ^^

En effet Arlène, sa me laisse du champ libre, car je pense peut-être répondre à ce défi soit en très longue vignette soit en 2-3 parties. C'est un sujet qui m'interpel disons, qui me parle... J'ai bien envie de l'explorer une nouvelle fois avec de nouveau perso... Quand à dire sil sera plus noir ou non, le simple fait d'être plus long le rendra soit plus noir, soit trop lourd.... Mais on verra...

Il n'en reste pas moins que j'ai bien aimé, vraiment en fait. Tu es allé dans le même sens de pensées que moi, sans aller jusqu'où je voulais aller... Alors rendez-vous dans quelques jours quand jrecommencerai à écrire lollll Laughing

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magicmarina.spaces.live.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Sam 8 Mai 2010 - 15:59

Oki, rendez-vous dans quelques jours Wink
Revenir en haut Aller en bas
Petrina
Soldat André
Soldat André
avatar

Féminin Nombre de messages : 1984
Age : 26
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Sam 8 Mai 2010 - 18:55

En fait, Arlène, je voulais ajouter quelque chose (si, si c'est possible, Twisted Evil).

En fait, j'ai remarqué qu'Oscar est souvent malmenée dans les fics, j'entends par là que son personnage n'est pas très enjolivé. D'une manière générale, je trouve qu'Oscar est mal vue dans les fics (alors que je suis fan d'elle pleur ) et dans cette fic, elle a un peu été réhabilitée dans ta fic.

Je vais paraître psychopathe mais je la trouve sublime et forte dans cette fic, bien que torturée, et elle est profonde !! Mais bon, moi je suis passionnée de personnages désaxés et torturés, lol

En tout cas, merci pour la métaphore les filles lol, et merci Arlène pour la fic, et merci Marina pour le défi ^ ^ !!! Un moment de pur plaisir ^ ^

D'ailleurs tu vas écrire la suite ??? J'ai hâte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Sam 8 Mai 2010 - 19:50

rire2

Pour la suite, on me l'a demandée aux différents endroits où je poste, alors je vais couper la poire en deux. Si je me sens inspirée, je vous fais une (petite) suite, si je ne le sens pas, je laisse comme ça Wink

Oui, souvent Oscar est malmenée dans les fics. Moi aussi je l'aime bien.
Donc je suis contente si tu trouves que mon texte l'a un peu réhabilitée.

Comme toi, je suis assez fan des personnages un peu (beaucoup xD) torturés (Rei par exemple).

Vraiment contente que ce texte te plaise autant Petrina : Oscar forte et sublime, profonde bien que torturée. Je suis vraiment flattée. Je vais finir par rougir Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Petrina
Soldat André
Soldat André
avatar

Féminin Nombre de messages : 1984
Age : 26
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Sam 8 Mai 2010 - 19:52

Citation :
Je vais finir par rougir Embarassed

Cool tu ressembleras au design du site lol!

Non sérieusement, je pensais ce que j'ai dit ^^

Et puis, moi aussi j'aime Rei (j'ai flashé sur elle dès le début de TCF lol, j'étais la seule dans mon collège)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Dim 9 Mai 2010 - 10:25

ou à l'uniforme d'Oscar rire2

Si tu as découvert TCF au collège, tu l"as découvert depuis longtemps. Personnellement, ça ne remonte qu'à l'année dernière.
Revenir en haut Aller en bas
maria
Capitaine
Capitaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 2045
Age : 30
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Jeu 13 Mai 2010 - 14:35

J’ai adoré ton défi !!! je suis toute excitée !!
j’écris à chaud ( et je poste à froid deux jours plus tard !!!!):
j‘adore coeur0 , j’adore coeur0 , j’adore coeur0 , j’adore coeur0 , j’adore coeur0 coeur0 coeur0 !!!!!!
( commentaire bien peu explicite mais c’était un cri du cœur, il fallait qu’il sorte !!!! laisse-moi trente secondes pour me remettre et je vais parler un peu plus !!).

On a un André bien vivant ici, avec des pulsions, de la fierté, de l’ambition, de la détermination… un André avec des passions humaines qui sont tellement les bienvenues coeur !!! ton texte est terrible, c’est indiscutable ( «
Citation :
Enfin, il avait compris que s’il voulait Oscar, il fallait la prendre, y compris par la contrainte
». c’est assez dur à entendre, ça !!)
… mais il est aussi terriblement génial du fait de cette brutalité, je dirais, libératrice pour le personnage d’André qu’on sent toujours enchainé, à-demi esquissé seulement. Ici, il vit pleinement et ça fait du bien même si je m’insurge contre certaines de ses phrases !!!

J’aime sa fierté :
Citation :
Si lui portait une telle marque, il était heureux de lui en avoir infligé une également !
J’aime son orgueil :
Citation :
Oscar, son Oscar, jadis pure et innocente, portait son sceau, à jamais
J’aime son ardeur, la puissance de son sentiment :
Citation :
Elle savait qu’il l’aimait d’un amour qui ne souffrait aucun refus !
J’aime son caractère présomptueux :
Citation :
«Hier, j’ai possédé ton corps, par la force, bientôt, c’est toi qui me l’offrira, parce que je posséderai également ton cœur… ».

Je dirais, en fait, que c’est plaisant de ne pas avoir un André « parfait », ici… ( bien sûr, s’il était comme ça tout le temps, je ne l’aimerait pas… (d’ailleurs, face à son assurance de gagner le cœur d’Oscar dans sa dernière tirade, je me rebelle en souhaitant vivement qu’Oscar ne succombe jamais !) Mais là, ça change de le voir ainsi, alors c’est agréable !)

Je n’oublie pas Oscar. Je trouve sa réaction intéressante. Finalement, elle pardonne André parce qu’il lui a été « utile »… elle semble même lui être reconnaissante… ce qui parait complètement fou mais en fait, on comprend parfaitement bien les pensées que tu lui as données. Tu as été claire et cohérente !

Les souvenirs de son entrée dans la puberté sont super bien insérés, c’est un beau fondu des 2 défis oui ! J’aime la réaction du général qui rejette le phénomène naturel de la menstruation comme une faute sur les épaules d’Oscar. Quelle mauvaise foi, c’est incroyable rire0 ! Mais j’aime l’amour qu’il a pour son fils :
Citation :
« Je suis certain que mon coup n’a pas pu vous entailler »

Et pour finir, j’aime ton champ lexical de la violence de l’acte d’André ! Cette mort donnée par arme blanche, tes images… j’aime particulièrement :
Citation :
« le sabre de sa virilité »

Bref, magnifique texte ( tu comprends bien ce que recoupe mon adjectif « magnifique », n’est-ce pas Razz ?) ! Heureusement que j'étais assez vieille pour pouvoir lire ce défi aime0 !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Ven 14 Mai 2010 - 12:58

rire2 tellement vieille que bientôt, il te faudra une canne, et on parlera arthrose et cataracte ^^


Merci pour tous ces compliments ! Je manque un peu de mots pour y répondre (comme souvent Embarassed ). Je vais juste dire que ça fait plaisir sur un texte qui n'était pas évident parce qu'il casse le personnage d'André et surtout des compliments de Maria ça veut dire que c'est bien.
Je me suis relue, il y a quelques fautes d'othographe à corriger, mais visiblement elles ne gênent pas trop la lecture. ça m'apprendra à ne pas me relire Embarassed

Et encore merci pour m'avoir donné l'idée de mêler les deux défis : ça m'a évité que mon esprit passe du défi 32 ou défi 33 et inversement Wink
Revenir en haut Aller en bas
maria
Capitaine
Capitaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 2045
Age : 30
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Ven 14 Mai 2010 - 22:33

eh bah, deux fois de rien ! I love you

et... ah ? il y avait des fautes ? Nos esprits regardaient bien loin ailleurs, je pense ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maria
Capitaine
Capitaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 2045
Age : 30
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Ven 14 Mai 2010 - 22:46

Marina a écrit:
en fait agnes oui il arrive que des victimes en viennent à aime rleur bourreau
les agressions laissent des traces indéniable dans l'âme des victimes, et parfois dans leur désespoir ou leur confusions, elles en viennent à aimer leur bourreau, soit parce que la douleur devient une normalité ou encore une preuve de leur existance même... Dure à expliquer, mais sa arrive.

je n'avais pas regardé les autres commentaires, j'aurais dû, je viens de le faire et j'ai relevé cette remarque intéressante.
Pour illustrer ce que dit Marina, enfin, ce n'est pas exacetement une illustration du cas de "aimer son bourreau " mais c'est un autre sentiment qui lie la victime à son agresseur qui permet de comprendre qu'une victime puisse aimer son bourreau.
J'ai donc l'exemple d'une femme qui a tué son voisin. Elle l'a tué parce qu'il déménageait. Crime passionnel. Le truc fou c'est que ce voisin la persécutait depuis des années. La pauvre femme souffrait de cette persécution ! Mais voilà, elle avait intégré sa douleur et elle ne vivait plus que par elle. Le jour où elle a appris que cette persécution allait cesser ( à cause du déménagement), elle ne l'a pas supporté, c'était une partie d'elle qui mourrait en quelque sorte avec cette souffrance quotidienne qui cessait et elle a tué son agresseur... ce qu'elle n'avait jamais songé à faire du temps de sa persécution... au final, ele voulait continuer à être persécutée par lui, son monde s'écroulait avec le départ de cet homme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Sam 15 Mai 2010 - 12:18

Ta réaction au commentaire de Marina m'a fait penser à cette phrase sur laquelle je suis tombée il y a quelques jours et que j'ai trouvée assez juste (même si assez effrayante) :

"Rien n'unit aussi fort que la haine : ni l'amour, ni l'amitié, ni l'admiration".
Anton Tchekhov
Calepin
Revenir en haut Aller en bas
Maïlys
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin Nombre de messages : 5788
Age : 41
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Lun 24 Mai 2010 - 10:33

Terrible et superbe !

Je viens de lire d’une traite ta nouvelle. Je n’ai envie ni de la relire ni de lire les autres commentaires avant de commenter moi-même. Tant pis pour les inexactitudes et les redites : j’ai besoin d’exprimer tout ce que je viens de ressentir.

La manière dont Oscar réagit à son viol (et son viol par André, qui plus est !) me paraît très finement observée et pas du tout paradoxale. Elle pouvait s’effondrer totalement mais, avec l’éducation qu’elle a reçue et l’orgueil dont elle est pétrie, c’était difficile à concevoir.
Alors elle utilise son agression et sa souffrance. Elle y participe. Elle en rajoute. Elle se transforme elle-même en son propre agresseur pour mieux « intégrer » son agression. En cherchant à lui donner un sens, et un sens positif pour elle, elle la rend un peu moins terrible. Une haute et très juste psychologie du personnage.

Je trouve aussi intéressant la manière dont elle évite le plus possible de penser à André pendant ce galop mortificatoire. Je pense qu’elle en est totalement incapable, qu’elle ne peut pas associer l’André qu’elle a côtoyé toute sa vie et qu’elle croyait bien connaître, avec l’homme qui l’a violée la veille.

Que le viol par André, agression de la féminité par excellence, fasse resurgir l’agression symbolique de sa féminité par son père à l’apparition de ses menstruations, me paraît là encore fort juste. Pendant ce galop, elle rejette en bloc tout ce qui ressort à la féminité pour ne garder que les aspects masculins. Elle s’imagine ainsi qu’elle/il deviendra le dominateur et s’épargnera désormais toute souffrance.

Quant à André… Le fait de le faire aller au bout de sa violence changeait bien entendu radicalement le personnage. Jamais André, que ce soit dans l’animé ou le manga, ne pourrait faire souffrir Oscar.
Donc un André forcément différent. Mais là, tu as fait exploser tous les cadres !

Ce monologue du violeur content de lui est proprement terrifiant. Compréhensible, et tu le rends tel à travers ses pensées, mais terrifiant.
Je trouve que dans cette scène, bien que de manière radicalement différente, il rejoint l’André du manga, qui cherche à empoisonner Oscar et veut se tuer ensuite : qu’elle meure plutôt que d’être à Girodelle ! Là, nous avons : qu’elle m’appartienne, même dans la violence, plutôt que de m’échapper !

On a l’impression que tu fais surgir tout ce qui, en André, a été écrasé au cours des quelques vingt-cinq ans qu’Oscar et lui ont passé ensemble. Tu le fais passer d’une passivité et d’une abnégation quasi constantes, à une action brutale et égocentrique. Pour une fois, il a privilégié lui-même et son plaisir.

Ceci dit, je me demande si on ne peut pas non plus interpréter ses réflexions comme une manière d’intégrer et de justifier sa violence de la veille et, donc, de la rendre acceptable. Une autre forme d’intégration et d’« explication justificative » que celle d’Oscar mais qui tiendrait aux mêmes fondements psychologiques.

La phrase finale, sur le fait qu’Oscar se donnera à lui car il possèdera aussi son cœur, m’étonne un peu. Je me demande ce que le cœur viendrait désormais faire entre Oscar et André. Comment peut-il y penser ? Ou alors il est dans le déni complet de ce qu’il a réellement fait subir à Oscar. Et cela me semble étonnant, il la connaît si bien.

Même si, avant ce viol, il y avait de l’amour d’André à Oscar et un sentiment, peut-être méconnu, d’Oscar à André, je pense que ce séisme émotionnel a tout fait volé en éclats, pour l’un comme pour l’autre.
Peut-être qu’avec un travail psychologique et psychanalytique sur eux-mêmes, ils pourraient le redécouvrir et l’accorder, bien que j’en doute. Mais l’orgueil d’Oscar ne la laissera pas revenir en arrière sur ce soir-là et la forme d’orgueil qu’André vient de découvrir va l’ancrer dans ce type de comportement.

Pour moi, tes personnages ont pris un chemin radicalement différent de celui d’Ikeda et je ne les vois plus se rejoindre.

Au total, tu as écrit un texte plus que fort, violent, et pas seulement parce qu’il évoque un événement violent, qui ne peut pas laisser indifférent. Je parierai que les commentaires sont un « tout l’un » ou « tout l’autre » mais pas tièdes !


Dernière édition par Maïlys le Lun 24 Mai 2010 - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Lun 24 Mai 2010 - 11:41

Merci Maylïs rosoiù

Pour les commentaires, disons que je pense que les fans d'André se sont abstenues soit de lire soit de commenter.

Je suis d'accord avec ton commentaire. Je trouve qu'il fouille davantage mon texte que ce que j'ai moi-même fait en l'écrivant. Je ne réagis que sur deux choses.

C'est vrai ce que tu dis à propos de parallèle avec l'épisode du poison. Je n'y avais pas pensé (enfin pas pensé consciemment, après pour savoir ce qui nous inspire vraiment quand on écrit, guten tag, cher Sigmund xD), mais en effet, c'est tout à fait juste.

Et la seconde chose : la dernière phrase... ah, ah, la fameuse dernière phrase^^ ça, c'était un petit tour à ma façon pour ne pas clore totalement l'histoire et laisser une porte ouverte à ceux qui voudraient imaginer pour eux-mêmes leur propre fin. Tu le fais très bien : tu les vois se séparer. C'est une possibilité Wink

Encore merci de ce commentaire si détaillé qui me permet de prendre conscience de choses qui m'ont échappées en écrivant rosoiù rosoiù rosoiù

Une question (ne te sens pas obligée de répondre) : quand tu écris, tu analyses les personnages comme tu le fais dans tes commentaires ?
Revenir en haut Aller en bas
Maïlys
Duc de Broglie
Duc de Broglie
avatar

Féminin Nombre de messages : 5788
Age : 41
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Lun 24 Mai 2010 - 14:26

Arlène a écrit:

Une question (ne te sens pas obligée de répondre) : quand tu écris, tu analyses les personnages comme tu le fais dans tes commentaires ?

Que non ! Je travaille à partir de situations, de sentiments, d'images. J'analyse en fait très peu mes personnages. J'écris beaucoup plus avec mon coeur et mes tripes qu'avec mon cerveau !
Quand je retravaille un texte, il s'agit plus souvent d'éléments de formes, de français, que de toucher à ce qui fait le fond de l'histoire et la réalité des protagonistes.

Je rejoins tout à fait ce que tu écris à propos de l'inconscient. Je pense comme toi que nous écrivons autant avec notre inconscient qu'avec notre conscient. Et je suis persuadée que, si un personnage possède une bonne cohérence psychologique, un lecteur peut lire en lui beaucoup plus que ce qu'un écrivain y a consciemment mis. C'est l'un des éléments qui fait la richesse d'un écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petrina
Soldat André
Soldat André
avatar

Féminin Nombre de messages : 1984
Age : 26
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   Lun 24 Mai 2010 - 23:45

Arlène a écrit:
Merci Maylïs rosoiù

Pour les commentaires, disons que je pense que les fans d'André se sont abstenues soit de lire soit de commenter.



O_o Mais je suis super fan d'André moi... ça y est je suis vexée T-T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène   

Revenir en haut Aller en bas
 

Commentaire de "Féminité mortifée'' d'Arlène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une image, un commentaire.
» Sylvie explore sa féminité
» Les seins: symbole de la féminité
» Commentaire qui fait plaisir
» Les cubes "bouillon dégraissé"
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady Oscar - André :: Fanfictions Lady Oscar. :: Fics sur Lady Oscar. :: Commentaires des fics.-